L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Aneuvien 2

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMer 13 Mai 2020 - 19:09

Hyeronimus a écrit:
Comment tu fais quand les deux sens sont possibles? Je pense notamment aux cas où le complément est une proposition, par exemple comment tu distingue "je l'ai rencontrée là où tu es né" de "je l'ai rencontrée quand tu es né"?
Je sais bien que la question ne m'était pas adressée, mais j'ai pas pu m'en empêcher... ici, bien sûr : pas question de troller ! Respectiv'ment :

Eg fyplena kas quav o natyva
Eg fyplena kas tev o natyva.


Quav est pris de qua (qui) et est, en principe, un pronom relatif* mais peut, comme ici être utilisé comme conjonction de subordination dær (là) passe complètement à la trappe dans c'cas-là.

Tev (quand) est un dérivé de tep (que : conjonction de coordination). Le -V, spécifique au circonstanciel des noms et des pronoms, a été adapté ici à une conjonction, ici bien circonstancielle (de temps). Aṅtev, postev, pavàrtev, rikyptev... ne sont que des variantes (dialectes) de leurs équivalents en -P.



*À adinqboos quav er livsar cem kaṅvsa naams = L'hôtel où on a séjourné a changé de nom.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 18 Mai 2020 - 14:05

Pour çui-là, j'ai bien été obligé de relexifier à domphes.

On a quoi ?

Il s'en va.

sujet
réfléchi
circonstant
verbe.

Mettons que j'enlève le réfléchi (dem), ça donne a pùze ċyv ;
sauf que là, le circonstant est bien explicite et la phrase traduit "il y va", puisque ċyv traduit aussi bien "y" que "en". En français, les adverbes des ânes : "y-en" ( Razz ).

Mettons que j'enlève les deux, ça donnerait a pùze qui signifie "il va" et aussi "il part". Vous m'direz : « c'est synonyme : ça pourrait très bien marcher ».

N'empêche que là, dem, pourtant particule pas prévue pour ça, a un rôle amplifiant. C'est, littéralement, "il se va". En mot-à-mot depuis le français, on aurait eu a dem pùze ċyv. Sauf que d'une part, ça faisait lourdingue à l'envi, et d'autre part, on se fout pas mal de l'endroit ou il va, l'essentiel est qu'il parte (et qu'on ne revoie plus sa gu...). Du coup, ċyv peut être mis à la trappe. Alors, du coup, on peut garder dem pour assurer une différence avec a pùze.

Et voilû.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 25 Mai 2020 - 0:17

Je viens de lire cette phrase dans la présentation du diarrza dans "Idéolexique" :

Citation :
Le diarrza a 4 cas, comme en allemand, dont 3 : accusatif, datif, génitif, avec une déclinaison qui varie aussi selon le genre.


Peut-on en dire aussi de l'aneuvien ? On serait tenté de dire "oui", puisque la plupart des noms à genres se terminent par un -K ou un -D.

Seulement, y a trois gros couacs !

Les noms qui se terminent par -K (et par -X* à l'accusatif) ne sont pas tous féminins, à commencer par ceux qui terminent par -dak, qui concernent l'humanité masculine (vaxèndak, kœsyndak, doktordak, ifàndak...), mais aussi un paquet de noms neutres, entre autres en -ik, par exemple, mais aussi amonak.

Les noms qui se terminent par -D (et par -Ż à l'accusatif) ne sont pas tous masculins, à commencer par ceux qui terminent par -kad, qui concernent l'humanité féminine (zhùvenkad, frànkad, alvokad, regkad...), mais aussi un paquet de noms neutres, comme merkad, tomod, choklad.

Par ailleurs des noms comme paap, imam, rex, zhitœṅ ne se terminent ni par -D ni par -dak et sont au masculin. D'autres (un peu moins fréquents) se terminent par n'importe quelle lettre, comme dylka (bon, d'accord : apocope de dylkad) ou vuuri°, sont au féminin.

Donc, en aneuvien du moins, on ne peut pas dire que les déclinaisons soient genrées. En psolat, par contre... Mais bon : les rives du Tibre ont beau être loin de l'Aneuf, elles gardent un semblant (psolat) d'influence.





*Tiens ! comme le chromosome, comme c'est marrant ! mais ça marche pas partout.
°Çui-ci peut être aussi au neutre. surtout s'il ne commence pas par une majuscule.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5025
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 25 Mai 2020 - 14:23

Intéressant.

Bon ce qui est dit sur le diarrza par moi reste un peu ancien.
Car à part dans le dialecte méridional ou du sud, qui genre quasiment tout au masculin et féminin et rend la langue plus machiste, mais aussi plus fluide et chantante, les autres dialectes dont notamment le central, neutralisent beaucoup plus, du coup il y a bien 4 cas, toutefois.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 25 Mai 2020 - 16:21

Velonzio Noeudefée a écrit:
Car à part dans le dialecte méridional ou du sud, qui genre quasiment tout au masculin et féminin et rend la langue plus machiste, mais aussi plus fluide et chantante...
Les dialectes aneuviens influent assez peu sur la grammaire, en tout cas, pas de par les genres. Sinon, au niveau des appellations (sous réserve), y aurait bien un dialecte aneuvien qui pourrait éventuellement se rappeler du diarrza du sud, ce serait celui du Pelliant. Dans ce patois, un nexav (enfant), même si c'est un petit garçon, n'a, en principe pas droit au pronom da, mais seulement a (neutre), alors que partout ailleurs, un garçonnet se dit nexàvdak, et lui est attribué le pronom masculin da. Et, comme tu peux voir sue le lien, il y a d'autres particularités (comme la tranche jœn-), qu'on ne retrouve nulle part ailleurs en Aneuf, mais qu'on retrouve sous nos latitudes dans le monde réel ( scratch ). Au fait, comme l'Aneuf est dans l'hémisphère sud, les dialectes les plus "ensoleillés" du pays, se trouvent plutôt au nord, voire au nord-ouest (nord de l'Æstmor, notamment, le seul qui dispose du [æ]°, pour lequel le -E final n'est pas muet, et ou le génitif (par exemple) de filtern est filteren et non filtren comme ailleurs). Par contre, le Pelliant se trouve, lui, au sud du pays, c'est la région de son ancienne capitale. Comme j'avais dit j'me rappelle plus où, dans la nouvelle capitale, Kesna, à une trentaine de kilomètres de l'ancienne, on met un point d'honneur à parler l'aneuvien académique (celui de Nakol, où on dit nexàvdak, cf. plus haut), mais avec l'accent un peu étouffé du sud.



°Le Nord-est a aussi des voyelles bien distinctement prononcées, mais à l'inverse, le A est plutôt postérieur ([ɑ] pour le A standard, [ɑ:] pour AA comme dans "Sfaaraies", et, au fin fond, [ɒ:] pour EA. Ce son est ouvert à l'extrême, plus encore que le [ɔ:] dont l'orthographe est OA partout en Aneuf.





Tiens, pour te faire une autre idée des dialectes du sud aneuvien. Partout ailleurs, contrairement à d'autres consonnes (B, G, V), le D final n'est jamais dévoisé. Eh bien il est dévoisé dans le sud (en principe dans une syllabe non accentuée, mais dans le littoral sud santois, on peut avoir des -D dévoisés dans des syllabes accentués, comme pour le V partout en Aneuf), au point, par exemple, qu'une jeune fille écrite zhùnkad se prononce ['ʒynkʌt], avec une finale quasiment presque comme un chat ([-gɐt]).

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMar 26 Mai 2020 - 9:54

Pour le mot du jour, je rame. Je n'ai même pas "narcisse", ce qui aurait bien pu m'aider.... et encore !

J'ai j'té un œil dans l'wiktio. J'me suis toujours demandé quelle analogie les Grecs ont-ils pu trouver entre une amaryllidacée (j'savais mêm'pas qu'ça s'appelait comme ça : j'l'ai pompé sur le Wiktio) et un type à l'amour-propre surdimensionné (demkímdak en aneuvien). Je sais pas comment j'vais m'sortir de là. C'coup-ci, j'vais pas passer par le kotava, à moins de faire un calque... et encore : je ne sais pas si j'ai "garnir", ça pourrait me dépanner., sinon, j'ai la solution de facilité : nàrki, ce qui pour la jonquille, donnerait zhalàrki.

À réfléchir, donc, pour d'éventuelles modifs.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5025
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMar 26 Mai 2020 - 10:02

Et un truc du genre fleur jaune, première fleur jaune, etc. Tout ce qui est primevère, crocus, jonquille fleurit assez tôt dans la saison.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMar 26 Mai 2020 - 10:27

Justement, ça englobe pas mal de plantes assez différentes. Pour "fleur jaune", eh ben... j'ai zhàl gòla. J'ai demandé à Bedal d'utiliser un de ses mots pour "narcisse".

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyVen 29 Mai 2020 - 19:17

Velonzio Noeudefée a écrit:
The King and the God
Once there was a king. He was childless.

Le Roi et le Dieu
Il était une fois un roi sans enfant.
Kyrnegjee sja Istene
Edz-serrdej lejtstu kyrnegje djemeleps-del.
Àt rex ea't div.
Ùt fæt ùt regdaken sin neràpdus ere.


Remarque : pour le titre, on met la version courte : rex. ?

Pour l'autre phrase, par contre, la couleur étant annoncée (un roi sans enfant), c'est l'aspect familial et non politique qui en est le sujet, j'ai mis regdak.

Regdak a deux applications possibles :
le roi régnant (rex) dans sa vie privée
l'époux d'une reine régnante (consort prince, en anglais).

Puisque le dieu est précédé d'un article, le D de div s'écrit en bas de casse (minuscule).

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 1 Juin 2020 - 11:39

Il a fallu que je creuse... très profond pour avoir la hauteur (géométrie). Y me manquait le segment ; je l'ai pompé au kotava : pérd (pris de perd).

Main'nant, reste à y agglutiner les deux autres éléments :

kyten pour "droit" (comme un angle)
sym, pour le sommet, ce qui qui donne

kyċypérd, avec quelques hésitations quand même, quant à l'accent tonique.

J'avais le choix entre

kyċyperd /'kɪt͡sə,pɛʁd/, /'kɪt͡səpəʁd/ n'étant pas du tout emballant
kyċýperd /'kət͡sɪpəʁd/

et le nom que j'ai choisi, mettant l'accent tonique sur l'élément hôte, si j'puis dire (cf ci d'ssus). Le problème, c'est que là, j'avais deux Y inaccentués. L'accentuation secondaire m'a quand même bien aidé, même si dans l'cas présent, le nom ne contient que trois syllabes, ce qui donne /,kɪt͡sə'peʁd/.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyDim 7 Juin 2020 - 14:31

Nemszev a écrit:
Quelques mots de vocabulaire :

Prépositions :
- dans : in
- avec : me*
- sur : na
- sous : upo
- par, à propos de : per
- pour : pro
-- pourquoi (but) : kopro
- sans, (en-dehors) de : (a)po
-- pourquoi (cause) : kopo

*Aussi bien instrumental (avec le marteau) que d'accompagnement (avec mon frère), comme le demande l'européen standard.
Lorsqu'il est suivi de la première personne du singulier, on préfère juste dire "me" que "me me".
Ou alors, on attache "me" au verbe (ex. meidin = accompagner, venir avec).

Points communs & différences avec l'aneuvien, ainsi qu'une poignée d'traducs :

Les deux langues ont in pour "dans", là, ça ne laisse aucune surprise.

Même si ce n'est pas la même traduction, les deux langues ont une traduction commune pour "avec", que ce soit pour le comitatif ou l'instrumental  (et peut-être aussi l'instructif) me en europisk, kœm en aneuvien.

per, dans les deux langues, traduit "par". Pour "à propos de", j'ai àmet pour "quant à".

Les traducs, main'nant :

kœmen (accompagner) traduit la plupart des accompagnements : ka kœmen es pjànov = elle m'accompagne au piano.

Tada eso in dom. = itèmp, eg • domev/hoosev.
Is geme me / Is megeme. = Da pùzun kœm es.
Per ko vardis tu? = Quan ep o dysert?
Kopro idis tu tur? = Setad
(bertad*) ep o pùze dær?
Kopo es to kun upo to stol? = Setad ep àt hœnd sub àt sedjov?



*Je n'ai qu'un seul "pourquoi", c'est setad, mais je réfléchis quand même à un éventuel bertad pour "dans quel but". À cogiter.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin
Nemszev

Messages : 5509
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyDim 7 Juin 2020 - 19:23

C'est amusant l'aneuvien, il y a quelque chose de slave, de germanique et de roman.

_________________
Le grand maître admin-fondateur est de retour. - Bedal
Original, bien justifié, et différent du sambahsa et de l'uropi. - Velonzio Noeudefée
Nemszev m'a fait une remarque l'autre jour, et j'y ai beaucoup réfléchi depuis. - Djino
J'ai beaucoup de tendresse pour ta flexion verbale. - Doj-Pater
Oupses ! - Anoev
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyDim 7 Juin 2020 - 19:49

Nemszev a écrit:
C'est amusant l'aneuvien, il y a quelque chose de slave, de germanique et de roman.
On pourrait dire la même chose de l'uropi, et pourtant, ces deux langues ont des grammaires assez différentes.

En fait, l'aneuvien fut, à l'origine, un amusement d'ado, et cet amusement d'ado est devenu un amusment d'adulte en activité, puis de retraité. Mais l'esprit est resté le même. Pendant un temps,  je faisais du modélisme ferroviaire, ça coûtait les yeux d'la tête, y avait jamais l'modèle que j'voulais, et en plus, moi et l'bricolage, ça faisait deux. Avec le modélisme lexical, je dépense pas un rond, et je peux fabriquer mes mots (presque) comme je veux. J'ai pas mal appris avec les p'tits trains, mais j'apprends pas mal  avec les idéolangues. C'est un amusement enrichissant. J'ai réussi à créer une grammaire qui tient, même si elle n'est pas parfaite ('tout'manière, aucune ne l'est : j'suis tranquille). J'ai environ 10000 mots référencés dans le Slovkneg (Idéopédia), dont un nombre non négligeable traités dans Idéolexique : immensément plus que j'aie jamais eu de locomotives de voitures et de wagons. Si j 'avais été doué en modélisme, ferroviaire, j'aurais  créé du matériel aneuvien. Eh ben là, je crée des mots aneuviens (mais aussi psolats) avec une grammairee pour en faire des phrases.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMar 23 Juin 2020 - 8:48

Velonzio Noeudefée a écrit:
Le chien ou la chienne mange la poupée de ma fille/mon fils/mon enfant. Elle, il me hurle donc dans les oreilles.
donne
fém. : Li chienne mange la poupé de mi fille. Il me hurle donc dans les oreilles.
mas. : Lo chien mange la poupé de mon fils. Ol me hurle donc dans les oreilles.
neutre : Le chien mange la poupé de mun enfant. Eul me hurle donc dans les oreilles.

En aneuvien, ça donnerait :
Àt hœndek inzhun àt lœmyċ ed neràpkaden en. Ka haarha med auryxe in.
Àt hœnded inzhun àt lœmyċ ed neràpdaken en. Da haarha med auryxe in.


Pour le troisième, on pourrait bien sûr dire :
Àt hœnd inzhun àt lœmyċ ed neràpdun en. A haarha med auryxe in.

Mais c'est un tour peu courant, du moins, à la première personne. À la troisième, où on peut ignorer le sexe de l'enfant considéré, on peut avoir néanmoins :

Àt hœnd inzhun àt lœmyċ ed neràpdun an. A haarha sed auryxe an in.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyDim 28 Juin 2020 - 15:31

Je pense faire deux petites modif, l'une d'elle quasi certaine, l'autre probable mais un peu moins sûre.

La porte (d'une ville, d'un parc, d'une région) se dit actuellement kàln. Je pense supprimer l'accent gauche, et donc centraliser le A, ce qui donnerait kaln, qui traduit déjà un col. Ce qui serait moins gênant que ça n'y paraît, un col  n'est-il pas la porte d'entrée d'une vallée, juchée en haut d'une montagne. Cet artifice existe plus ou moins pareillement avec puerto (un port : la porte d'entrée d'un pays depuis la mer ET un col).


l'éventuel changement de groupe, là aussi avec modif orthographique du verbe klim, devenant klime (aimer). Le problème est que c'est un verbe assez ancien, donc ce sont des habitudes anciennes qu'il faudra bousculer. Avant de me décider, je devrai peser les avantages et les inconv'. À première vue, les avantages semblent prendre le pas. Ce qui est prévu :

Présent de l'itif (et dérivés)
e klime, er klimer (plus d'homophonie)

parfait (klima et dérivés, dont le participe : klimun) et prétérit (klimă) de l'indicatif : inchangés.

présent du subjonctif : inchangé (klim), mais n'est plus homonyme parfait avec le singulier du présent de l'indicatif.

parfait du subjonctif (et du conditionnel, avec kjas antéposé : kliméa.

Qu'en pensez-vous ?

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5025
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyDim 28 Juin 2020 - 15:42

Ben, comment te dire, tu fais bien comme tu veux.

Que porte et col soient rendus par le même mot ne me dérange pas. (Port et col_de montagne_ j'ai plus de mal, déjà, mais chacun est maitre chez soi).

Anoev aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyDim 28 Juin 2020 - 15:54

Velonzio Noeudefée a écrit:
Port et col_de montagne_ j'ai plus de mal...
Moi aussi, raison pour laquelle je n'ai pas suivi la voie castillane, du reste, y avait peu de chance : un port aneuvien se dit haver, de l'allemand Hafen, du danois havn, et à rapprocher du suédois hamn, de l'anglais harbour et... du Havre.




Pour la porte, c'est fait : kàln a été supprimé d'Idéolexique et est donc rendu caduc. On peut toujours le retrouver çà et là dans les anciens textes ; c'est pas ben grââve. Reste plus qu'à ajouter un -E au verbe klim (aimer). Comment repèrera-t-on l'ancienne version de la nouvelle (encore future, au moment où j'écris ces lignes) ?

Ar klime (ils aiment) sera l'ancienne version, puisque la future serait ar klimer.
Ar klimar appartiendrait à n'importe-quelle des deux versions ; tout comme klimun, ou e klimă.
Ar klima serait un subjonctif passé ancien, la version en cours de cogitation étant ar kliméa. Itou pour er klimte vis à vis de er klimete.

Je me laisse jusqu'après d'main pour cogiter et débusquer éventuellement un inconv' à la future version.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptySam 11 Juil 2020 - 11:31

Greenheart a écrit:
Qu'il parte pour le Japon n'est pas ce à quoi je m'attendais.
(complétive objet de "je m'attendais") (complétive attribut de "ce n'est pas").
partibot Japonej nei ni evet steu m'attendiram.

= Je ne m'attendais pas à ce qu'il parte pour le Japon.
Ni m'attendiram neu partibot Japonej.

***
Je reconnais que cette phrase est un vrai piège pour une traduction en aneuvien.


Pour la dernière phrase, c'est encore possible, à condition de mettre à la trappe "à ce" et que, par conséquent, on transforme le pronom relatif en conjonction de subordination, et ça donne, pour "je ne m'attendais pas qu'il parte (maintenant) au japon" :

Eg dem ere nep waad tep da pùz dyn Nippeċ.*

On pourrait avoir aussi :

Eg dem ere nep waad ed pùzaż dan dyn Nippeċ. (je ne m'attendais pas à son départ vers le Japon).

Inversé, ça donne :

Ed pùzaż dan dyn Nippeċ, eg dem ere nep waad . (Son départ vers le japon, je ne m'y attendais pas).

Mais pour la première phrase, là, ça devient difficile, voire sans solution pour moi.

L'inversion est bloquée parce que "à ce que" ne se traduit pas en aneuvien. Une proposition subordonnée antéposée commençant par tep°, est assez déroutante aussi en aneuvien.



*Y a aussi : Eg dem ere nep waad tep da ere pùz Nippeċ. = "je ne m'attendais pas qu'il partît au japon" (il est d'jà parti au moment où j'dis ça), mais bon, là, c'est hors-sujet.
°Par contre, pour les autres (tet, notamment), ça manque pas :
Tet eg dem ere wad tep da pùz dyn Nippeċ... = Si je m'attendais qu'il partît pour le Japon...

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 23:01

Velonzio Noeudefée a écrit:
Là encore, en allemand les noms faibles (en fait le masculin faible) est un truc assez casse-pied, quelle raison (valable, j'en suis sûr) t'as poussé à le garder ?
S'y avait des noms "faibles" (terminologie inusitée chez moi) en aneuvien, ce serait vraisemblablement les noms qui ne changent pas à l'accusatif, c'est-à-dire les noms terminant par C, Ċ*, CH, Ψ, S, X, Z, Ż (mais ni ZH, ni ŻH*, qui font -es à l'accusatif, comme nœzh (besoin)).

Les noms féminins et masculins changent tous à l'accusatif chez moi, donc...


*Ceux-là, j'suis mêm'pas sûr qu'y en ait, c'est dire !

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 20 Juil 2020 - 11:25

Vous vous rappelez le verbe klim, auquel j'avais l'intention d'ajouter un -E ? Eh ben tout compte fait, ce E, je ne l'ajoute qu'au subjonctif passé (accentué : kliméa), ce qui fait que l'itif ne change pas.

On a donc klimet ed parènduse ea parlaṅdes. Pour "aime tes parents et ta patrie".

Sa conjugaison ne change qu'au subjonctif passé, et par conséquent à l'impératif : ça suffit bien comme ça. Mise à jour prévue dans le Slovkneg (Idéopédia) et dans Idéolexique.




La mise à jour dans le Slovkneg et Idéolexique est entérinée : klim fait désormais partie de la première catégorie* et  son subjonctif passé est donc kliméa.


*On parle plutôt de catégorie : un groupe en est le sous-ensemble. Par exemple, dans la catégorie -éa, y a les verbes en -E à l'itif et les verbes en consonnes.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 15:53

Velonzio Noeudefée a écrit:
D'ailleurs idéodéfi Anoev : comment traduis-tu "river" et "rivet" en aneuvien ? (réponse demandée sur le fil adéquat s'il te plaît).
Comme promis, j'te réponds à un endroit adéquat. Si le mot avait été traité, j't'aurais répondu dans Idéolexique 4, mais...


Les deux mots n'ont pas le même radical, car pour se river à quelque chose (ou quelqu'un), on n'utilise pas forcément de rivets (heureusement !), même si c'est envisageable, techniquement.

Le verbe, c'est ernípe, de knipe (fixer), tronqué, avec le préfixe emphatique er-.


Un rivet, lui, c'est ertòt, toujours pris du même préfixe (er-) mais devant tot pour "clou". Y a bien le verbe ertòde (le deuxième T est voisé), mais celui-ci signifie "riveter" (garnir de rivets). Le rivetage, c'est ertoad, mais le rivage (qui n'a rien à voir ! Razz ), c'est litor.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5025
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 19:23

Merci pour le défi, je pensais pas que tu les avais Very Happy

C'est dingue le vocabulaire que tu as.
Je te nomme Grand maitre de l'idéovocabulaire, bien sûr c'est personnel Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 19:39

Y faut dire qu'Idéopédia (pour le Slovkneg) et Idéolexique m'ont quand même vach'ment aidé. Certains mots, certaines pages sont une vraie aventure : un défi de  tous les jours, un cas différent*, en français, comme dans les idéolangues que je traite (notamment l'aneuvien, le psolat, l'interlingua, l'uropi, le volapük et partiellement le sambahsa, l'espéranto, l'elko et l'ido).


Cela dit, pour le Grand maître de l'Idéovocabulaire, p't'êt'pas : y faudrait que je connaisse par cœur TOUS LES MOTS
du Slovkneg (même ceux-là, j'les connais pas PCR)
du Vortaro
du lexique interlingua
du Ravlemak
d'Elkodico
du Vordar
du Kerckhoffs
du Lexicon sambahsa
et de tout ce qui a été traité depuis le début d'Idéolexique.

Pour ce qui est d'Idéopédia, j'ai travaillé avec Ziecken sur un paquet de termes qu'il avait ramassés sur le dictionnaire Larousse de la linguistique qu'il avait acheté. Pour les mots que je ne comprenais pas, j'ai rien fait : je ne voulais pas copier-coller des définitions sans les comprendre. Mais pour celles que je connaissais, j'ai pu peaufiner ça, avec des explications de mon cru, avec des termes simples (je ne suis pas linguiste) que tout le monde peut comprendre, puisque je les avais comprises. Le tout agrémenté d'exemples, en langues naturelles (y fallait que je vérifie les traductions : j'allais pas mettre n'importe quoi !) et dans les idéolangues que j'connaissais (dont l'aneuvien, tu penses ben !). Ce dictionnaire est une œuvre Kolossale à l'initiative de Ziecken... et qui n'est pas finie. Comme c'est dans un Wiki, c'est une œuvre collective, qui peut être complétée. Y a tout : des notions de vocabulaire, de grammaire, de phonologie, d'écriture, de rhétorique. Si tu veux, pour les notions que tu connais bien, tu peux ajouter des exemples (traduits) en diarrza, en vélangz, etc.

C'est comme dans Idéolexique : on a besoin de toutes les bonnes volontés.






*Raison pour laquelle je ne suis pas convaincu par la trame universelle préconisée par Ziecken.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMer 26 Aoû 2020 - 11:27

Hyeronimus a écrit:
... mais quand on traduit "vertigo" par "sueurs froides" je trouve qu'on y perd.
J'me suis rendu compte que j'avais pas "vertige" en aneuvien, mais que j'avais de quoi le faire (tantus mieuxum, comme aurait pu dire Molière, un aficionado du latin de cuisine, cf. Le Malade  imaginaire) : j'ai żhogeb pour "la verticale" (nom), et qbob pour "peur". Par conséquent, le vertige pourrait donner żhoghob. Le H est là pour empêcher un chapelet de trois consonnes : GQB, en fait, il remplace le digramme QB dans ce but.

Par contre, il est bien évident que "vertigineux" n'aura pas cette construction ! Pas plus que "un vertige" (un malaise)*.


Post skriptoum : c'est le premier mot avec le digramme GH. Sa prononciation ? /'d͡ʒoɢɔp/, ['d͡ʒɔɢɔp] envisageable.


*Encore que... quand on lit ça...

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 EmptyMar 1 Sep 2020 - 17:49

J'avais rien, et j'viens de traiter, dans Idéolexique, deux noms pour "ulcère". Les deux sont issus de plàm (plaie).

Le premier : hrlàm est le résultat d'une imbrication avec hroon (temps, durée) : c'est une plaie (externe, surtout) qui cicatrise longtemps voire pas du tout. Elle est souvent spontanée, donc pas forcément provoquée par une blessure (stængys) avec un objet contondant.

Le second : iplàm est le résultat d'une imbrication avec in (dans) : c'est une plaie interne (à l'estomac, par exemple). C'est ce mot auquel est dérivé iplàmes (ulcérer).

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aneuvien 2 - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Aneuvien 2 - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aneuvien 2
Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: