L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

 

 Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz

Aller en bas 
+2
Anoev
Velonzio Noeudefée
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Hankol Hoken

Hankol Hoken


Messages : 477
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Belke

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 20 Fév 2021 - 16:30

velonzio a écrit:
ambi -> anbi, /än.bi/ aller verbe

Vraiment insolite comme évolution, l'inverse étant bien plus habituel (ce qui du pdv du moindre effort est explicable, par assimilation régressive du point d'articulation), mais c'est attesté, comme en espagnol venezuélien qui vélarise toute code nasale [ŋ], peu importe le point d'articulation de l'attaque de la syllabe suivante.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 20 Fév 2021 - 17:28

De manière allophonique ou personnelle pourquoi pas, mais c'est un peu sur un principe japonais ou asiatique ou m ne peut pas fermer une syllabe sinon il faudrait imaginer une prononciation en a + prénasalisée mb.

C'est moins une évolution qu'une réforme ou refonte.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyDim 21 Fév 2021 - 20:36

***Ajout
J'ai mis en place la voie statique

1 -Vn
2 -Vs
3 -Vj

avec
- voyelles au singulier :
- voyelles au pluriel :

Et pour les temps autre que le présent, on intercale avant la voyelle
- -j- pour le passé
- -w- pour le futur
- -jw- irréel

***

La simplification phonotactique fonctionne plutôt bien.
Le seul point est qu'il y a un peu plus de souplesse pour els mots dérivés.

Je doublerais bien ma déclinaison nominale par une déclinaison adjectivale, mais qui aurait des flexions différentes, afin d'introduire les finales vocaliques que j'aime bien ae, ea et ao, mais ces finales ne respecteraient pas l'harmonie, car bien souvent elle sont constituées de deux voyelles, issues de chacune des deux séries, série a i u et série e ü o.
Le point particulier serait que contrairement au nom où la voyelle s'ajoute.

Voici deux exemples de ce que ça donnerait :
- Juns-a-xian bzae vi ovo juns-i-galin-ja ebae : petit chien mange gros poulet.
- Nej-nej vi pafa u danguj bzae Fatima-go-u ebea. (courant): Moi, je donne un petit cadeau à la grande Fatima.
(plus formellement : Neju, nej vi pafa u danguj bzjae Fatima-go-u ebea.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 22 Fév 2021 - 14:51

Velonzio Noeudefée a écrit:
Et pour les temps autre que le présent, on intercale avant la voyelle
- -j- pour le passé
- -w- pour le futur
- -jw- irréel

***
Comment tu détermines -jw- ? Les verbes utilisés lors de voyages dans le temps ? Du coup si (par hasard) -jw- correspondait au futur-passé (cf lien, à 10 min du début), alors -wj- pourrait correspondre à quelque chose qu'on prévoit de réaliser... dans le passé (passé-futur)*. Les deux étant irréels, puisque les voyages dans le temps n'existent pas.

Bon, j'verrais les choses à peu près comme ça... mais toi ?



*J'ai fait quelque chose dans ce style : mir + -Ă = l'illustration en lien et mir + -una = l'opposé (Marty récupérera l'almanach... dans le passé).

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 22 Fév 2021 - 15:52

Non, -jw- parce que plus facile à prononcer pour moi que -wj-

irréel = conditionnel selon les langues IE occidentale sauf le français, plus peut-être éventuellement certains emplois du subjonctif.

Tu m'as bien amusé Razz

En gros (après vérification : la voyelle sg = o)
Nei ebon : je suis grand.
Nei ebion : j'étais/fus grand.
Nei ebwon : je serai grand
Nei ebjwon : je serais grand (et si j'étais/suis/serais/fus grand)

Pour tu on intervertit n par s.
Pour la personne SG3, on intervertit n pr j.

Et pour passer au pluriel, on intervertit le o par e et pour une harmonie en a i u, au singulier c'est a, au pluriel, c'est i.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Lun 1 Mar 2021 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyMer 24 Fév 2021 - 15:52

J'avance dan la sinplificacion selon ma fonotactiq, environ 42% de mon lecsiq réalizé.

***

Suite a mon projè de double déclinàzon adjectival (qe je và-z-abandoné), j'à repri via dé-z-egzenple sinple ce qe j'à fà en velangz-tranz-mitat-mihians.

J'en à conclu pluto à mé choa-z-iniciao en mihians.
Voaci un peu ce qe ça done.

- i et u note /j/ et /w/ seulement entre une consonne et une voyelle
- une voyelle euphonique introductive, qui marque un imprécis/partitif, soit la dernière voyelle au singulier du mot, soit i pluriel.
- l'adjectif est antéposé et porte la voyelle euphonique de l'imprécis/partitif au singulier ou au pluriel : i.
- défini au singulier ajout d'un suffixe -an signifiant ce/le, sachant que an ou en : ce, cet, cette au singulier xianan, galinan et d'un suffixe inverse -na sur le pluriel : xianina, galinina, les adjectifs sont postposés dans leur forme de base. Ce qui est normal si c'ets une relative elle est postposée, car elle définie bien le groupe nominal.
- possibilité d’être lié par un a entre deux adjectifs, deux a entre trois, etc.
- agglomération lexicale
- notation des 3 cas (maintenus), comme suit :
--- accusatif en -ja/-jo : singulier xiania, galinia; pluriel : xianija, galinija
--- datif en -u, avec ajout de cette voyelle : singulier xianu, galinu; pluriel : xiani-u, galini-u
--- génitif en -mutation+voyelle finale ou insertion de consonne ou glide mutée avant la dernière voyelle (ou groupe de voyelle (y compris -Vj) : singulier xianta, galinti; pluriel : xianiti, galiniti (qui devrait aussi pouvoir être utilisé comme un partitif fort) ou bien à voir xianta, galinta; pluriel : xianti, galinti.

A xian vi ovo i galinia. : Un chien mange du/un poulet
Bza xian vi ovo ebi galinia. : Un petit chien mange un/du gros poulet
Xianan vi ovo galinania. : Ce/le chien mange ce/le poulet.
Xianan bzi vi ovo galinania ebe. : Le petit chien mange le gros poulet.
Xianan ebe vi ovo galinania bzi. : Le grand chien mange le petit poulet.

Xiani vi ovo galinija.  : Des chiens mangent des/du poulet(s).
Ebi xiani vi ovo bzi galinija. : Des gros chiens mangent des/du petit poulet.
Xianina vi ovo galininaja. : Les chiens mangent les poulets
Xianina ebe vi ovo galininaja bzi. : Les grands chiens mangent les petits poulets.
Xianina bzi vi ovo galininaja ebe. : Les petits chiens mangent les gros poulets.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 27 Fév 2021 - 23:37

Ca y est, j'ai fini de revoir mon lexique, chouette.
(Il me reste quelques finitions et peaufinage, finir de rechercher et corriger les doubles, recomposition de mots composés selon la même voie, etc.)

La langue devrait s'appeler le mihia, du coup.
Je présenterai le tout, nouvelle version plus tard, du coup.
Le tableau des mutations évolue quelque peu.

A ran vi ovo i galinia.
Bzi a ran vi ovo ebe i galinia.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyDim 28 Fév 2021 - 21:45

Le Mihia
Mihiaan

Le mihia est ma persolangue que je suis et développe actuellement. J'espère en faire mon aneuvien, mon elko, mon nespatais.
Elle n'a pas pour l'instant de diégèse associée.
C'est une langue inspirée, SVO.
Ma volonté est en partant et m'inspirant de matériel IE occidental, d'arriver à une languime originale (c'est à dire non IE).
Hors diégèse, le mihia est l'évolution, refonte du mihians à partir du 17 février 2021.

Phonologie

Consonnes
b d f g j k l m n p ʁ s t v w z ʃ ʒ θ χ

Voyelles
ä e i o u y ə ɛ ɔ

Ecritures latines

Un alphabet propre, mélange de caractères gréco-latin, éventuellement cyrilliques sera peut être développé.
Par exemple, j'aime bien :
- en majuscules : мıнıA
- en minuscules : mιßιa

Mais, pour l'instant, je donne l'écriture latine.

Consonnes
b /b/
d /d/
f /f/
g /g/
h /θ/
j /j/
k /k/
l /l/
m /m/
n /n/
p /p/
q /χ/
r /ʁ/
s /s/
t /t/
v /v/
w /w/
x /ʃ/
y /ʒ/
z /z/

n :
- avant k et g peut être prononcé de manière allophonique [ŋ].
- avant p et b, voire m pet être prononcé de manière allophonique [m], selon les interlocuteurs et les dialectes.

Voyelles
a : /ä/
e : /e/ en syllabe ouverte
E : /e/ en syllabe fermée
e : /ɛ/ en syllabe fermée
è : /ɛ/ en syllabe ouverte
i: /i/
ë : /ə/, version abrégée ":", soit
":" : /ə/
o: /o/ en syllabe ouverte
O: /o/ en syllabe fermée
o: /ɔ/ en syllabe fermée
(ò : /ɔ/ par similarité pourrait être utilisé pour forcer /ɔ/ en syllabe ouverte)
Désormais, on lui préfère c : /ɔ/, très rare
u : /u/
ü: /y/

Glides
les glides /j/ et /w/ sont notées respectivement par :
- j en début et fin de syllabe et i entre une consonne et une voyelle (/j/)
- w en début de syllabe, inexistant en fin de syllabe et u entre une consonne et une voyelle (/w/)

Plus d'info à suivre

PS : j'ai repris la présentation du nespatais que j'ai trouvée on ne peut plus claire

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 11 Mar 2021 - 12:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyDim 28 Fév 2021 - 22:13

Velonzio Noeudefée a écrit:
Voyelles
a : /ä/
e : /e/ en syllabe ouverte
E : /e/ en syllabe fermée
e : /ɛ/ en syllabe fermée
è : /ɛ/ en syllabe ouverte
i: /i/
ë : /ə/, version abrégée ":", soit
":" : /ə/
o: /o/ en syllabe ouverte
O: /o/ en syllabe fermée
o: /ɔ/ en syllabe fermée
u : /u/
ü: /y/
Pour le A, le I, le U, le Ü, ainsi que pour les consonnes, rien à dire : c'est limpide. Par contre, pour le E et le O, dans certains cas, quelques explications sont nécessaires pour moi, car j'ai pas tout compris :

Pour les orthographes e et o, ouverts en syllabes fermée et fermés en syllabe ouvertes, là, ça va, j'ai d'autant mieux compris que c'est la même chose chez moi en aneuvien et en psolat, qu'y ait ou non accent tonique, d'ailleurs, pareil pour le è en syllabe ouverte, j'm'y sens aussi chez moi, du moins quand la voyelle est sous accent tonique. Jusque là, c'est clair.

Là où j'ai peur de pas comprendre, c'est la manière dont tu t'y prends pour forcer une aperture dans une syllabe ouverte ou forcer une fermeture en syllabe fermée. Du moins, le E en syllabe fermée : comment tu fais quand le mot entier est d'jà en majuscule ? aussi bien pour le E que pour le O ? Y aurait peut-être une çolüsyon. Puisque tu ne disposes ni du [œ] ni du [ø], tu peux toujours placer des trémas sur le E et sur le O pour en forcer la fermeture, et là, il n'y aurait plus risque de confusions entre bas et haut de casse pour un phonème à fermeture forcée. Je ne te préconise pas les petites capitales parce qu'avec le O, ça créerait une nouvelle confusion. Réfléchis.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2021 - 11:37

Merci de participer.

1- Ceci est l'écriture latine ou transcription-translittération en alphabet latin, mais je lui monterais probablement un alphabet mixte fort différent
2- Déjà il est rare d'abuser et d'écrire des textes ou paragraphes entier en majuscule
Enfin ça m'a fait réfléchir et il existe (comme en français d'ailleurs) plusieurs manière d'écrire en majuscule :
- une archaïque et désuète avec uniquement les 26 lettres latines
- une moderne et très courante où seul le tréma sur les lettres est utilisé en plus. Le contexte permettant de déterminer de ce dont on parle en cas d'homonymie
- une ultra minoritaire d'ultra minoritaire 1 personne sur 1 million qui utiliserait une inversion de casse (donc les majuscules passeraient en minuscules et inversement), notamment influencé par les francophones
- une minoritaire environ 1 pour mille qui utilise pour les majuscules de E et O, d'autres notations comme EH et OH, notamment, d'autres proposeraient d'utiliser les accents et ainsi d'avoir È pour è et d’utiliser É, soit à la place de E, soit remplacer E par é, notamment influencé par les francophones (une réforme stipule qu'il faut faire ainsi, mais elle est non appliquée et le modèle courant est conservé).

Pourquoi notablement influencé par les francophones, car comme pour l'ortogrévsinte, je fais face à beaucoup d'incompréhension, quand j'innove dans la manière d'employer les majuscules, alors que
- les majuscules peuvent être employées différemment selon les langues (exemple l'allemand), tout comme d'autres choses la ponctuation (les ponctuations anglaises, françaises et allemandes sont toutes 3 différentes), la description de la grammaire, etc.
- les majuscules sont employées différemment dans d'autres domaines : X-sampa, pour abréger des choses en prise de note rapide, en idéolangue (exemple connu klingon)

Mais surtout je suis très libre et créatif pour les raisons suivantes :
- le nom latin de notre alphabet est sinon usurpé, très vague
- l'alphabet utilisé par les romains durant l'antiquité était : A B C D E F H I K L M N O P Q R S T V X (ni G, U, W, Y, Z), G IIIème siècle, Y et Z ajout tardif.
- ensuite via la calligraphie les lettres ont été tracées de manière très différente et ce n'est que sous Charlemagne qu'on a officiellement associé les minuscules "franques" aux capitales romaines étendues. Du coup grosse maille notre alphabet latin n'est guère latin et plus européen ou occidental et n'utilise non pas 26 caractères mais 52. En fait à l'exception des paires correspondantes  (C, c) (O, o) (P, p) (S, s) (V, v) (X, x) (Z, z), soit 7, les autres ne sont pas pleinement correspondantes, donc l'alphabet de base est un ensemble en terme de caractère d'imprimerie de 7+19x2=46 symboles graphiques différents.
- la plupart des systèmes d'écritures n'ont soit qu'une casse, soit ont grossi leurs caractères (cyrillique, à l'exception du A commun avec le latin) ou bien sont allés chercher une ancienne calligraphie de leur alphabet pour un inventer des majuscules (arménien, géorgien) et pour les autres n'ont, me semble-t-il qu'une seule casse (amharique, arabe, cherokee, chinois, coréen, indiques, inuktiktut-inuit, hébreu, japonais). Pourquoi parce qu'on a fait un truc complexe, on doit forcer les autres à nous imiter et on ne va au plus simple.
- sans compter les caractères supplémentaires de chaque langue employant l'alphabet latin, mais même sans prendre en compte les diacritiques, entre le ç français, le eszett allemand, le o barré scandinave, les lettres islandaises supplémentaires ou turques, etc... Si on prenait en compte tous les caractères sans diacritiques de toutes les langues qui emploie l'alphabet dit latin, on aurait probablement entre 30 et 40 caractères de base.
- d'ailleurs j'avais lu que cette association de symboles graphiques (parfois fort différent A <=> a, comment un chevron supérieur avec une barre à l'intérieur peut être considéré pareil qu'une vague en forme de descente accolé à un demi cercle sur son sud ouest ou dans son intérieur en bas) que nous appelons caractères était extrêmement ardue et difficile à comprendre pour les asiatiques
- enfin je suis resté aux caractères d'imprimerie, mais quid des courriers, cartes postales, listes de courses et mots d'amours, écrits, griffonnés en caractères liés, pour tous ces écrits passés (correspondance épistolaire, projet de langue construite d'Ampère, etc.) ou présents
Lettre A, a : ensemble de 4 symboles graphiques différents
Lettre B, b : ensemble de 4 symboles graphiques différents
Lettre C, c : ensemble de 3 symboles graphiques différents
Lettre D, d : ensemble de 3 symboles graphiques différents
Lettre E, e : ensemble de 3 symboles graphiques différents
Lettre F, f : ensemble de 5 symboles graphiques différents, je connais deux écritures liées différentes pour le f minuscule selon l'orientation de la boucle inférieure
etc.

Donc un ensemble d'une trentaine de caractères avec au minimum 3 symboles graphiques différents, on est pas loin de la centaine.
26 caractères de bases, avec des extensions différentes (une dizaine) et regroupant une centaine de symboles graphiques différents.

Et je ne parle pas de comprendre des spécificités de graphies anciennes : esperluette, écrits calligraphiés aux n type de calligraphie différente.

Donc oui, je suis libre dans ma persolangue de mettre des majuscules au milieu des mots et ce n'est pas plus un problème que d'écrire le français avec à, â, ç, é, è, ê, ë, î, ï, ù (un seul mot où) ô, û, ü, æ, œ, mais aussi ÿ (si, si c'est français, employé dans 3 noms propres) ou de mettre une majuscule au noms communs en allemand : "Alle Menschen sind frei und gleich an Würde und Rechten geboren. Sie sind mit Vernunft und Gewissen begabt und sollen einander im Geist der Brüderlichkeit begegnen.".
Extrait de pangramme sur wikipedia :
"En français, un pangramme comporte au moins 26 lettres. Il doit en compter au moins 42 si on compte les lettres accentuées et les ligatures (à, â, é, è, ê, ë, î, ï, ô, ù, û, ü, ÿ, ç, æ et œ)."


Juste pour dire, essayez de sortir de vos schémas habituels et sentez vous libres dans vos idéocréations, ce n'est quand même pas la mer à boire que de temps en temps employer 2 majuscules en milieu de mot.
Franchement, mon habitude d'employer les majuscules autrement, semble vous être si choquante que c'est comme si j'avais commis un crime honnis et honteux à l'un ou l'une de vos très proches. Sortez-vous de la sacro-sainte orthographe française.
On parle de 2 lettres d'une persolangue dans ma tête, dans deux cas précis et rares; persolangue, dont la durée de vie va être en moyenne de quelques mois seulement.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Lun 1 Mar 2021 - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2021 - 12:49

Effectiv'ment, j'avais pas vu les choses sous ce jour, et on peut même ajouter qu'en API, n'y ayant pas de majuscule au sens orthographique du mot, un [ʀ] est différent d'un [r] (entre pas mal d'exemples, j'vais pas tous les citer, ça f'rait pédant). Pour ce qui est de l'alphabet latin, y a des nuances : le Y, le Z et le G existaient bel et bien durant l'époque romaine, même s'ils n'étaient pas là à l'origine (le Z a eu une histoire mouv'mentée). Ceux qui étaient là à l'origine ont été pompés au grec, soit directement, soit via l'étrusque. Quant au U, au J et au W, tu as tout-à-fait raison, le dernier empereur romain Romulus Augustule avait rendu les armes depuis une poignée de siècles quand ces lettres apparurent (pas en mêm'temps, d'ailleurs, si j'crois bien).

Pour le reste, ben, j'ai bien apprécié ton inter. Je m'intéresse, comme toi, aux alphabets, ce qui m'a poussé à créer l'alphabet thub réformé et l'alphabet vadora. Les combinaisons (avec grec, cyrillique, africain de référence & API) sont loin d'avoir été toutes exploitées par ASCII & Unicode, et c'est bien dommage. Malheureusement, ça limite les possibilités : quand j'essaie de mettre un diacritique sur une lettre "pas prévue pour", y tombe à côté.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2021 - 13:39

Anoev a écrit:
Effectiv'ment, j'avais pas vu les choses sous ce jour, et on peut même ajouter qu'en API, n'y ayant pas de majuscule au sens orthographique du mot, un [ʀ] est différent d'un [r] (entre pas mal d'exemples, j'vais pas tous les citer, ça f'rait pédant). Pour ce qui est de l'alphabet latin, y a des nuances : le Y, le Z et le G existaient bel et bien durant l'époque romaine, même s'ils n'étaient pas là à l'origine (le Z a eu une histoire mouv'mentée). Ceux qui étaient là à l'origine ont été pompés au grec, soit directement, soit via l'étrusque. Quant au U, au J et au W, tu as tout-à-fait raison, le dernier empereur romain Romulus Augustule avait rendu les armes depuis une poignée de siècles quand ces lettres apparurent (pas en mêm'temps, d'ailleurs, si j'crois bien).

Pour le reste, ben, j'ai bien apprécié ton inter. Je m'intéresse, comme toi, aux alphabets, ce qui m'a poussé à créer l'alphabet thub réformé et l'alphabet vadora. Les combinaisons (avec grec, cyrillique, africain de référence & API) sont loin d'avoir été toutes exploitées par ASCII & Unicode, et c'est bien dommage. Malheureusement, ça limite les possibilités : quand j'essaie de mettre un diacritique sur une lettre "pas prévue pour", y tombe à côté.

Hésite pas à te créer ta propre police d'écriture, fontstruct (longuet et peu utile) ou bien inkscape-fontforge, il y a même un fil intitulé ainsi où j'y ai même indiqué toute la procédure.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2021 - 21:46

L’harmonie vocalique

Les voyelles s’organisent selon 2 groupes de 3 voyelles :
- a i u
- e ü o
ë,: n’appartient à aucun groupe.

Une voyelle de ces groupes ne peut fonctionner qu’avec elle-même ou les deux autres du même groupe.

Le nom

A 2 exceptions près, le nom n’a pas de genre.

Mais :
- il a un nombre : singulier, pluriel
- il peut être indéterminé ou déterminé, mais beaucoup plus fortement qu’en français
- et possède une déclinaison très simple, 1 seule marque par cas, uniquement variable selon l’harmonie vocalique

La structure d’un mot ne permet pas de déterminer si c’est un nom ou pas.

C’est pourquoi, le nom indéterminé est souvent introduit par une voyelle (sauf à l’indéterminé pluriel sans adjectif). Cette voyelle est variable, c’est la même que la dernière voyelle du nom.

Indéterminé
Indéterminé est très indéterminé il correspond aussi bien à notre un/une en français qu’à notre partitif, c’est pourquoi c’est bien plus faiblement indéterminé qu’en français.

A l’indéterminé, les adjectifs sont antéposés, puisqu’ils ne déterminent pas le nom.
Bzi a ran : un petit chien
Ebe a ran : un grand chien

Déterminé
Toute détermination est postposée.

La détermination correspond à la suffixation de -an/-en,
qui est le démonstratif.
C’est pourquoi c’est très fort, bien plus qu’en français.

Et au pluriel ou au datif, d'abord exprimés, cela sera -na/-ne.

Les adjectifs sont placés après le nom déterminé.
Ranan bzi : ce petit chien
Ranina ebe : ces grands chiens

Nombre
Le nom peut être :
- singulier
- pluriel

Il n’y a aucune marque au singulier.

Le pluriel suffixe :
- un -i pour l’harmonie a-i-u; a ran -> rani : un chien, des chiens, pouvant devenir un -j après voyelle.
- un -e pour l’harmonie e-ü-o

Exceptions de genre
Noms d’animaux et membres de la famille :
- féminin en -a, a rana : une chienne
- masculin en -o, o rono : un chien (masculin)

Tous les animaux ont un nom au neutre général, a ran : un chien (neutre)

Les noms de métiers, comme les noms d’animaux, ont un neutre général.

Ils peuvent être féminisés ou masculinisés en accolant le nom femme (aka) ou homme (don).
Ne surtout pas accoler les suffixes vocaliques précédents, c’est considérer comme vulgaire et employé par exemple pour la prostitution…

Déclinaison à 4 cas.

Les 4 cas sont et correspondent à :
- nominatif : sujet
- accusatif  : objet
- alternatif ~ datif, vocatif, allatif, auxiliatif = compléments commitatifs, expérient et probablement causatif/factitif.
- adyentif ~ formation des adjectifs et génitif, ablatif

Seuls deux des trois cas sont marqués, avec une seule marque toujours la même, mais variable selon l’harmonie vocalique.
- Applicatif : aucune marque
- Accusatif : -ja/-je
- Alternatif : -u/-o
- Adgentif : intercalation par mutation d’une consonne supplémentaire après la dernière consonne + voyelle déjà existante ou prévue ou bien ë/:

Mutation
Ces mutations se réalisent selon un tableau de mutation à venir.
Mais très simplement, c’est la consonne de la case en-dessous de la dernière conconne prise de la racine normale du mot.
Par exemple.
m -> p
w -> b
p -> f
b -> v
f -> m
v -> w
A noter dans ce tableau que :
h comme lettre rare est apparentée à w,
r est considéré comme une abréviation de x et du coup les deux se décline de la même manière, sauf dans les dialectes qui prononce r /r/ où, auquel cas il se décline comme l.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Sam 6 Mar 2021 - 15:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2021 - 22:04

Velonzio Noeudefée a écrit:
Hésite pas à te créer ta propre police d'écriture, fontstruct (longuet et peu utile) ou bien inkscape-fontforge, il y a même un fil intitulé ainsi où j'y ai même indiqué toute la procédure.
Plus facile à dire qu'à faire, surtout en c'qui m'concerne !

Y faudrait qu'j'arrive

-à télécharger et installer Fontforge
-à m'en servir.

En plus de ça, même si par hasard j'y arrive (ce qui n'a rien d'évident), est-ce que je pourrai utiliser la police ainsi créée dans l'Atelier et, à fortiori, dans les wikis.

Sinon, j'ai lu la grammaire du mihia. Y faudra que j'relise, parce qu'y a des trucs que j'ai pas encore saisi (ce qui est normal, puisqu'on a une approche assez différente dans plusieurs domaines : les nombres (traités différemment), les cas (4 aussi, mais deux sont très différents), l'accord des adjectifs (là, j'ai pas trop saisi), l'harmonie vocalique (sensiblement différente de celle du kotava). Un point commun : pour les genres, on a opté pour le neutre comme genre de référence ; toutefois, ce serait pas mal qu'y ait deux~trois autres exemples, qu'on se rende davantage compte. Tu nous a donné l'exemple du canidé (chien), mais qu'est-ce que ça donnerait pour

cheval (ntr)/étalon/jument
cochon (ntr)/verrat/truie
frèrousœur/frère/sœur
parent*/père/mère
sorcier/sorcière (j'allais pas la rater, cell'là !)
paysan/paysanne.




*J'reconnaîs que celui-ci n'est pas évident. Si c'est le père ou la mère (il est orphelin : il n'a plus un seul parent) ou bien alors si c'est le membre de la parentèle (un parent éloigné), dans ce cas, tu peux mettre aussi "parente". Juste pour  te donner une idée, j'ai chez moi :
madh, padh, parèndu, àr parèndur
parkad, pardak, pardu, pardur
.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2021 - 23:29

Les adjectifs ne s'accordent pas.
Dans mes exemples j'emploie bien bzi : petit et ebe : grand.
Si le nom est indéterminé, ils sont placés avant et séparés du nom par la voyelle euphonique au singulier.
S'il est déterminé, pas de voyelle euphonique, suffixe -an, -en sur le nom au singulier et -na/-ne au pluriel et adjectifs post posés

indét, sg : a ran / bzi a ran
indét pl : rani / bzi rani
dét sg : ranan / ranan bzi
dét pl : ranina /ranina bzi
à gauche sans adjectif / à droite avec adjectif

Anoev a écrit:

cheval (ntr)/étalon/jument
cochon (ntr)/verrat/truie
frèrousœur/frère/sœur
parent*/père/mère
sorcier/sorcière (j'allais pas la rater, cell'là !)
paysan/paysanne.

pour ceux que j'ai
egüj/egüjo/igija ou agija
gru/grovo/gruva
?/rodio/tucia
poske/baki/yari
, bien que posko/puska soit plus poli, officiel, formel et que poskedan, poskeaka, soit extrêmement soutenu
?
giauga-don/ giauga-aka (plutôt campagnard, campagnarde)

M'inspirant de la présentation du nespatais, je pourrais employer certains adjectifs comme nom et tout à fait avoir des équivalents de porcin ou campagnard (~paysan), à savoir gr:ku et giaugya, que je pourrais une fois utilisé comme nom, genrer en gr:ka, gr:ko et giaugya-don/giaugya-aka.
Autant le premier est intéressant, autant le second l'est bien moins.

Ainsi porcinet (Winnie), porcinette (The Muppet show) pourrait se dire gr:kibzo, gr:kibza.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 6 Mar 2021 - 18:16

Adjectif

Très simplement l'adjectif est invariable.
Si le nom est indéterminé, il se place avant.
S'il est déterminé, il se place après.

Certains adjectifs ne sont pas dérivés et c'est à partir d'eux que sont dérivés des noms, comme la qualité.
baj : élastique → bajsta : élasticité

D'autres sont dérivés via l'adyentif, intercalation avant la dernière voyelle d'une consonne supplémentaire, celle de la colonne du dessous du tableau de mutation.

Adjectif substantivé
Non traité
A priori substantivable tel quel.
E ebe : un.e grand.e
ebei : des grand.e.s

Pronoms personnels

nej (nia, nio) : je
si : tu
oke (oka, oko) : iel
to : nous
tsu : vous
won : eux, ils, elles (neutre)
Et ceux de politesse :
sg sie
pl etse

Comme indiqué entre parenthèse SG1 et 3 peuvent être mis au féminin (en -a) et au masculin (en -o).

Pronom réfléchi : on ajoute -di sur le sujet.

L’impersonnel, il n’y pas de pronom.

Pronoms et déterminants possessif
Ils sont réguliers et se forment sur la base des pronoms personnels.
Le déterminant s'emploie avant. Le pronom lui est déterminé, le cas échéant ou non, on fera attention à éviter de le placer avant un nom ou bien à faire une pause après, notée par une virgule grammaticale.
nej (nia, nio) : je
nejka : ma, mon, le mien, la mienne et nejkai, nejkaj* : mes, les miens, les miennes
si : tu
sni : ta, ton, le tien, la tienne et snii, snij* : tes, les tiens, les tiennes
kre (kra, kro) : iel
gre (gra, gro)** : sa, son, le sien et grei, grej* :ses, le sien, la sienne
Attention aux homonymes gre signifie sauvage.

to : nous
tso : nos, le nôtre et tsoi, tsoj* : les nôtres***
tsu : vous
ts:nu : vos, le vôtre et ts:nui, ts:nuj* : les vôtres***
won : eux, ils, elles (neutre)
wont: : leurs, le leur et wonti* : les leurs
Et ceux de politesse :
sg sie
sike : vos, le vôtre et sikei, sikej* : les vôtres***
pl etse
esne : vos, le vôtre et esnei, esnej* : les vôtres***

* la version en i se prononce /i/, celle en j /j/.
** l'usage préfère grekra, grekro pour préciser le genre si besoin, mais a priori on évite.
*** le pluriel pour nos est inutile, puisque de base nous est pluriel, il sous-entend le pluriel. Et plutôt que d'employer tso/tsoi ou tsoj pour marquer la distinction le, les nôtre(s), l'usage préfère utilisé tso : les nôtre et tsoen : ce, le nôtre qui précise le singulier. Idem pour la PL2, on préfèrera à l'usage le couple ts:nu/ts:nuan, parfois simplifié en nu/nuan.
Idem pour els pronoms de politesse qui donne plutôt sike, sikeen et esne, esneen.
On peux trouver wont:/wontan, même si wont:/wonti est plus courant.

Verbe

Il n'y a pas de participe.
Au départ il n'y a pas de verbe, seul un substantif d'action, qui peut être employé sans déterminant comme notre infinitif.
Le verbe finit forcément par une des 4 voyelles : a, e, i, ü ou bien par une voyelle suivie de j -Vj.
Lorsque conjugué, il existe trois classes de substantifs d'actions.

La conjugaison fonctionne selon :
particule invariable+substantif d'action*

*Les substantifs d'action peuvent varier légèrement avec une modification de la fin du mot.

Les classes de substantifs d'action
- celle des intransitifs en i/ü qui ne varient pas lorsque conjugués
- celle des intermédiaires qui perdent leur -j final lorsque conjugués
- celle des transitifs en a/e, dont la voyele finale change en u/o.
Exemples
- classe en -i/ü : lupi : voler (dans les airs), xEnsü : apprendre, étudier, forme conjuguée identique verbe en -i, -ü invariables
- classe en -j : visij : briller, éclairer, forme conjuguée : visi
- classe en a/e : linba : parler (intransitif) ou parler une langue, forme conjuguée linbu

Temps et particule
impératif forme conjuguée et point d'exclamation. (probable intonation à déterminer)
=> C'est le seul temps sans particule et sans personne.
Car, considéré comme la plus directe de l'action.

- particule wei : elle introduit le passé (continu, habituel, vieux et ancien)
- particule duj : elle introduit l'aspect achevé de l'action
- particule vi : elle introduit le présent, y compris à valeur de vérité générale
- particule svi : elle introduit le futur
- particule swei : elle introduit l'irréel

Sur ces particules peut se suffixer la particule -se, qui introduit un aspect duratif.
Cf phrases traduites sur le fil mihia traduction

Voix passive
Par défaut les verbes sont considérés comme actifs.

La voix passive fonctionne avec l'intercalation de -is- avant la voyelle finale ou la finale -Vj du verbe.
Le complément d'agent est mis au-datif.

Exemples
Tiedeen vi ovo dyejjo : Le chat mange un/du rat.
E dyej vi oviso tiedeune : Un/du rat est mangé par le chat.

Tiedeine vi ovo dyejijo : Les chats mangent des rats.
Dyeji vi oviso tiedejune : Des rats sont mangés par les chats.

Mais si l'on omet le complément d'agent, l'on considère, au moins en langage soutenu que l'on insiste surtout sur l'aspect achevé et l'on peut dire :
E dyej duj oviso : Un/du rat a été mangé
Dyeji duj oviso : Des rats ont été mangés

Voire parfois couramment en contexte clair :
E dyej duj ovo : Un/du rat a été mangé
Dyeji duj ovo : Des rats ont été mangés
C'est à dire que le passif est sous entendu, mais non directement exprimé.

Voix statique

L'attribution en mihia est rendue par une voie statique.
Notamment sur les adjectifs, aussi bien les originaux ou généraux que les dérivés, mais pas que (à voir comment, mais le nom doit pouvoir être conjugué ainsi et vu que j'ai un nom-verbe, tout pareil).

Elle possède :
- deux nombres : singulier/pluriel a,i / o,e
- trois personnes : en -n, -s, -j après la voyelle précédente
- quatre temps : présent, passé, futur, irréel
--- présent : aucune marque
--- passé : on intercale -j- avant la voyelle
--- futur : on intercale -w- avant la voyelle
--- irréel : on intercale -jw- avant la voyelle

Avec ebe : grand

Ebeon : Je suis grand.
Ebejos: Tu étais/fus grand.
Ebewoj: Iel sera grand.
Ebejwen : Nous serions grands.
Ebees: Vous êtes grands.
Ebejej: Iels/Eux étaient grands.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Ven 26 Mar 2021 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hankol Hoken

Hankol Hoken


Messages : 477
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Belke

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 6 Mar 2021 - 19:35

Pas mal du tout le recours à des particules pour les temps-aspects et l'absence de distinction morphologique entre nom d'action et verbe, et curieux d'en savoir davantage sur la dérivation, notamment pour savoir si l'on peut alterner les voyelle de classe verbale pour une même racine.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
NakedSam

NakedSam


Messages : 14
Date d'inscription : 10/12/2020
Localisation : Québec, Canada

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 6 Mar 2021 - 19:45

J'ai quelques questions.

Premièrement, tu indique que "won" est le pronom personnel correspondant grosso robo à ils et elles, et qu'il est neutre. Neutre sur quel point ?

Deuxièmement, tu mentionnes qu'il n'y a pas de verbes mais des substantifs d'action. Ces substantifs sont utilisables à d'autres endroits en tant que substantif ou il ne font qu'agir comme des verbes ?

L'iréel correspond au conditionnel ?

La voix statique sert à exprimer le verbe être ?

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyDim 7 Mar 2021 - 15:05

Hangól Hogwén a écrit:
Pas mal du tout le recours à des particules pour les temps-aspects et l'absence de distinction morphologique entre nom d'action et verbe, et curieux d'en savoir davantage sur la dérivation, notamment pour savoir si l'on peut alterner les voyelle de classe verbale pour une même racine.

Merci.
Si tu regardes plus avant, j'avais imaginé un 3ème pluriel, dont je ne savais que faire à l'époque, en changeant d'harmonie justement.
Entre-temps je ne l'ai pas posté, j'ai re-réfléchi et j'en suis arrivé à la conclusion que changer d'harmonie pour quelques racines pourrait être un argot, verlan, parler jeune. Ainsi :

don : homme -> mec, keum : dan
aka : femme -> meuf : oko, eke
buki : père -> daron, vieux : boke, bokü
(J'avais dit baki précédemment, mais ça ne change guère, sinon que l'on doit aussi pouvoir trouver beke, bekü comme dérivé, officiellement buki -> bokü, baki -> bekü)
yari : mère -> daronne, vieille : yorü
poske : parent -> darons, vieux : paski, puski
yaj : voiture (machine, en fait) -> caisse, tire, bagnole : yej, yoj
fitci : voler, dérober -> fütcü : tirer, chourer, chouraver
Si j'avais cigarette, je pourrai faire clope.
etc.

J'ai néanmoins deux soucis :
- je n'applique pas une correspondance toujours exacte entre les deux séries de voyelles : i correspond à ü, mais j'essaie de limiter ü, et a correspond autant à e qu'à o, parfois i correspond à e, tandis-que u devrait correspondre à o, mais o correspond aussi souvent à a
- je n'ai pas bloquer la structure consonnantique. Ainsi don signifie homme et dun : garçon, logique ; mais rien n'empêcherait d'avoir dan, den, din pouvant signifier n'importe quel mot.

Pour aller plus loin :
- je pourrais disposer d'un suffixe péjoratif correspondant à nos -ard, -asse, -âtre, qui au lieu de s'adapter à l'harmonie initiale de la racine, la changerait. Ainsi une racine en a-i-u prendrait le suffixe opposé en e-ü-o et la racine passerait en a-i-u.
Sans appliquer cette règle rigoureusement, l'harmonique e-ü-o est connotée comme plus artificielle, peu naturelle, humaine (dans un sens assez péjoratif), ainsi que sens dérivé, contrairement à celle en a-i-u considérée comme plus naturelle et concrète.
Je le construirais probablement sur déchet, résidus, caca, etc. que je n'ai pas encore, plutôt que toilettes (que j'ai).

***
Si, j'ai ordures, déchets, résidus : ristij. Je peux donc monter le suffixe -tsij péjoratif, sachant qu'il inverse l'harmonie.
Ainsi celbo : jaune et yujna : vert donneraient calbutsij et yüjnetsaj pour jaunâtre et verdâtre ou avec pas : stupide, idiot qui deviendrait postsaj : con et en le substantivant postsaj-don, voire postsaj-dan : connard, con.
***

NakedSam a écrit:
Premièrement, tu indique que "won" est le pronom personnel correspondant grosso robo à ils et elles, et qu'il est neutre. Neutre sur quel point ?

Merci de ton intérêt. En fait tu réponds à ta propre question. Quand tu traduis elles, tu emploieras : won, quand tu traduis : ils tu emploieras aussi won. Car won est neutre et ne distingue pas lorsque tu parles d'un groupe d'humains si ce sont des hommes ou des femmes. En fait won traduit eux ou euls façon chnord. SI tu tenais à le préciser sur le pronom (ce qui serait curieux en mihia), tu devrais soit le genrer (en -a, -o, mais assez vulgaire, car plutôt réserver aux animer et au SG1 et 3), soit y ajouter femme : aka, homme : don ou bien le composer avec la 3ème personne du singulier (SG3) en krawon : elles ou krowon : ils

NakedSam a écrit:
Deuxièmement, tu mentionnes qu'il n'y a pas de verbes mais des substantifs d'action. Ces substantifs sont utilisables à d'autres endroits en tant que substantif ou il ne font qu'agir comme des verbes ?
Parfaitement, c'est un principe : distinguer au niveau du substantif dérivé l'action du résultat que j'applique depuis mes diarrza et losduvian dans mes langues. En fait c'est bien souvent tous nos substantifs en -tion, -ment, -age et -ure, voire les infinitifs et certains déverbaux et participe passé substantivés qui en français exprime l'un ou l'autre selon la phrase ainsi en mihia tu distingues :
- Attention à cette piqûre que te fait la guêpe ! = action, mais utilisables à d'autre temps : Demain, j'ai la piqûre du docteur. Hier, j'ai eu piqûre avec l'infirmière.
- Regarde la piqûre que j'ai ! me dit ma fille, me tendant son avant-bras. = résultat

Tu peux avoir plein d'autre cas :
- La déclaration du ministre durera 24 min. /est prévu de durer 4min30 /a durée 32 min exactement /durait, durait, durait...J'ai sténographié la déclaration du ministre = action
- Voici la déclaration du ministre que j'ai sténographié/le nègre du ministre vient de nous mailer le texte de la déclaration de demain = résultat

NakedSam a écrit:
L'iréel correspond au conditionnel ?
Oui, et potentiellement d'autres choses comme l'imparfait ou le présent ou les autres temps de l'indicatif pour exprimer la condition en français, le mihia comme la plupart des autres langues parlant p'tit Gibus Si j'aurais su, j'serais pas venu" et certains emplois du subjonctif comme "Je désirerais qu'il vienne" sachant que Je est à Lyon et que il est en Chine ou aux USA, et que la venue n'a jamais été prévue, c'est irréaliste.

NakedSam a écrit:
La voix statique sert à exprimer le verbe être ?
Oui en tant que copule, mais c'est tout. C'est à dire lorsqu'il n'a pas de valeur et équivaut à un signe égal. Sachant que par rapport au français, il n'y pas d'emploi d'être comme auxiliaire, mais il y aura un verbe pour être, exister dans les emplois de sens plein comme Je pense, donc je suis.

D'ailleurs ton inter m'a fait penser qu'il faudra que je prévois un système via une modification, en réutilisant un verbe modal peut être, je n'ai pas encore déterminé comment pour rendre compte des autres attributions possibles :
- sembler, paraitre, avoir l'air de, passer pour (Je pourrais m'en tirer avec des tournures je crois que/il me semble que, etc. ou un adverbe peut-être, probablement, possiblement, illusoirement, etc.)
- demeurer, rester (Je pourrais m'en tirer avec un adverbe comme toujours)
(éventuellement devenir mais c'est une action déguisée : il devient grand = il grandit)

Merci vos interventions m'ont aussi fait penser que je devais aussi traiter :
- des verbes (que je considère comme dérivés d'adjectifs) en -iser, -ifier : liquéfier, solidifier
- des verbes déclaratifs : je dis/pense/crois que

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 11 Mar 2021 - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyJeu 11 Mar 2021 - 12:23

2 nouvelles :
- après avoir retrouvé un vieux lexique d'un vieux trucs (très anciens), je 'en suis inspiré pour intégrer tout ce que je n'avais pas dans mon lexique, c'est en cours, mais ça va me faire 100 entrées lexicales de plus.
Je vais passer d'un peu plus de 800 à un peu plus de 900.

En conséquence je distinguais comme en français /o/ et /ɔ/, et jusqu'à présent je n'avais pas eu besoin d'un symbole distinguant spécifiquement /ɔ/ en syllabe ouverte.
C'est vrai que pour la translittération latine, j'avais dit que je pourrais me servir de ò, en attendant d'autres écritures (j'en développe une justement), mais je n'aime pas beaucoup et aurais bien à cœur de réformer la transcription ainsi :
- quand besoin de forcer /ɔ/ en syllabe ouverte : c, wcsi : vitrifier de wos : verre, à distinguer d'éventuellement wosi, wOs signifiant paire, bon wosi serait apparier, apairer dans un sens absolutif, ça reste rare. Mais bon wcsa : vitrifier quelque chose, vitrification et wosa : apparier quelque chose ou quelqu'un, appariement (mieux qu'appariage_ apairement me semblait exister)
- /ʃ/ serait du coup rendu par x
- /χ/ serait du coup rendu par q (qui ferait son entrée)
Ce que je préfère à l'inverse q pour /ʃ/ et x pour /χ/.

Je pense ne pas avoir le choix et devoir tout re-corriger, ça ne fait que quelques posts ici, et celui de traduction.

***

AU passage, j'ai rentré mes mots d'argot/verlan et péjoratifs dans mon lexique en en changeant légèrement la règle : dans ces cas il y a une correspondance stricte entre les éléments des deux séries vocaliques a-i-u et e-ü-o, ainsi a <-> e, i <-> ü et u<->o.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyVen 12 Mar 2021 - 23:34

Peu satisfait de x, q, mais aussi h, je les ai remplacés comme j'aime, ainsi :
- /ʃ/ = ς ou ç sur clavier azerti
- /θ/ = ß
- /χ/ = rr

Mais surtout j'ai dépassé les 1000 entrées lexicales, mon lexique comporte 1005 entrées.

Ce que je ne sais pas, c'est si je continue à créer du vocabulaire où si je me débrouille avec agglomération de ces 1000 entrées, à voir.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Hankol Hoken

Hankol Hoken


Messages : 477
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Belke

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptySam 13 Mar 2021 - 1:04

Velonzio Noeudefée a écrit:
Peu satisfait de x, q, mais aussi h, je les ai remplacés comme j'aime, ainsi :
- /ʃ/ = ς ou ç sur clavier azerti
- /θ/ = ß
- /χ/ = rr

Mais surtout j'ai dépassé les 1000 entrées lexicales, mon lexique comporte 1005 entrées.

Ce que je ne sais pas, c'est si je continue à créer du vocabulaire où si je me débrouille avec agglomération de ces 1000 entrées, à voir.

Si tu combines plusieurs stratégies, du genre l'agglutination, la composition, l'incorporation et le recours à des verbes génériques pour créer des verbes quasi-à l'infini (comme en japonais ou en persan), ça me semble jouable.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyDim 14 Mar 2021 - 16:15

Oui, oui, ça je sais (Elko, mon losduvian, tout 2 fonctionnels).

Mais bien que simple et fonctionnelle, je ne suis pas convaincu par une telle démarche, j'aime trop forger et ce qui aurait l'air historique.

Autre chose, le rendu de l'azar m'ayant beaucoup plus, je crois que je vais encore simplifié phonotactiquement mes attaques de syllabes (sortir celles qui font trop IE, sauf CV morique, mais garder les CCV bizarres ou différentes).

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyVen 19 Mar 2021 - 22:24

Il me reste moins de 100 entrées sur les 1006 à reprendre pour mon 1er tour de reprise phonotactique.
Et j'ai déjà fait de A à J pour mon second tour.
Donc bientôt terminé, je pourrais corriger mes trads puis reprendre la traduction tout court.

Je suis en train de développer une nouvelle harmonie/écriture latin-isante, je ne sais pas si ce sera intégré pour le nouveau lexique mihia ou bien dans un autre projet.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 EmptyVen 26 Mar 2021 - 21:55

Suite à mes exemples sur mon fil de traduction mihian, deux choses.

1- je valide la SG3 en oke (oka, oko).

2- A l'aide de cette phrase ci-dessous se pose la question de changer la syntaxe :

Si ces enfants mangent assez et vont à l’école, ils sont plus heureux.
Tse kinguan üsvi ovo rirgi anbi moçeu, won yatçasinij.*
ici, on a üs : et, en facteur et agglomérant vi : particule verbale.

*Tse kinguan vi ovo rirgi anbi moçeu, won yatçasinij. devrait aussi être possible mais implique un changement de la syntaxe au lieu d'être en SOV avec un groupe verbal en deux parties, on aurait notamment dans les cas des verbes sériels l'intercalation de l'objet entre les deux verbes (existant en baoulé), donc une tendance générale à S-particule verbale-O-substantif d'action.
Par exemple, l'une des dernières phrases : Swiijes, nei swej ozvu aruj. deviendrait Swiijes, nei swej aruj ozvu.
Le verbe conjugué vouloir : ozvu et rose (fleur) : aru, ici au pluriel permuteraient.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mihia, traduction
» Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri
» Aneuvien 2
» Le tranz de tranzvélonzquie
» Férèn Quevës, fusion des Frènkvës et Férènse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: