L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
31.19 €

 

 Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz

Aller en bas 
+2
Anoev
Velonzio Noeudefée
6 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyVen 29 Jan 2021 - 23:30

***
Ceci est les débuts du mihia, l'ex mihian. La version actuelle se trouve page 2.
***

Comme déjà annoncé, je fusionne mitat et tranz, avec quelques traits du monurpilf, la dernière- née chez les languimes vélonziennes : le mithjans ou orthographié mihians ou miʜians.

Le nom vient de mitat et tranz, mais le mithril tolkien n’y est peut-être pas complètement étranger.

Je résume ici l’arbre principal : suok -> velangz -> tranz -> mithians, chacune ayant été alimenté par d’autres projets annexes satellitaires.

La raison principale de ce changement : parce que j’en ai envie.

Des choses me plaisent dans ces deux langues, que je veux récupérer.
D’autre moins :
- Caractère trop IE et européo-centré du mitat
- Avec la thématisation en tranz besoin que le nom et la particule soit proche ou bien d’en reconnaitre la correspondance, donc peu satisfait de mes principes de relativisation, antéposition de l’adjectif
- Pas sûr de mon principe d’attribution en tranz

Puis parce que j’ai besoin de changer, au bout d’un moment, ça me soûle toujours la même idéolangue.

I Phonologie et écritures

I.1 Les 2 glides

/j/, /w/, principalement noté avec i et u, parfois avec j et w, comme ji, ij, wu et en début de mot.
/w/ est interdit en coda ou finale aucune diphtongue en -/w/.

I.2 Les voyelles : 6 de bases

Ce sont a, e, i, o, ü, u avec aussi rarement « : », è, ò, ó ou ô

- La lettre a note /ä/, peut aussi être réalisée [a], d’autres allophones ressemblants sont autorisés.
- Les lettres e et o ont tendance à noter deux phonèmes : /e/ et /o/, notamment en syllabe ouverte et plutôt /ɛ/ et /ɔ/ en fermée. C’est pourquoi les lettres (rares !) é, ò, è, ó ou ô existent pour forcer /ɛ/, /ɔ/, /e/ et /o/ (pour ó ou ô).
- Comme déjà vu i et u notent aussi les glides entre deux voyelles, entre consonnes et voyelles et pour i aussi entre voyelle et consonne. Ces deux lettres ne sont pas employées pour les glides pour ji, ij, wu et en début de mot.
- La lettre ü et ses variantes « ϥ, ɥ, ч, ụ, ʏ » (ʏ est plus rare) notent le phonème variable (selon régions, interlocuteurs) [y], [ʉ]  et sa variante /ɨ/.
- La lettre « : » et sa variante « ʏ » notent le phonème /ə/ ou en variantes allophoniques [œ], [ʌ], et tout phonème assez atone.

Le système a 6 voyelles de base, mais en emploie volontiers 7 et utilise au moins 9 phonèmes.

A noter :
- on peut aussi bien trouver i et j que ı et ȷ pour noter /i/ et /j/,
- il peut il y avoir quelques variations d’écriture, car elle a été fixée assez tardivement et a varié au cours des époques et des auteurices.

I.3 Les consonnes : 18

- Nasales : m, n : /m/, /n/, avec n devant un /k/ ou un /g/ et n devant un /j/, on peut rencontrer les variantes allophoniques /ŋ/ (devant /k et /g/) et /ɲ/ (devant /j/, surtout après /g/ et /k/, comme dans kni ou gni + voyelle).
- Occlusives : p, b, t, d, k, g : /p/, /b/, /t/, /d/, /k/, /g/
- Fricatives :
Les 6 basiques : f, v, s, z, x, y : /f/, /v/, /s/, /z/, /ʃ/, /ʒ/

Auxquelles s’ajoutent h ou н : /θ/, x /χ/, voire en variante [ʜ], mais qui sont traité différemment des fricatives classiques.

- Autres : l, r : /l/, /r/ et ses variantes [ɾ], [ɹ] ou même [ʁ]

I.4 Alphabet :

Pour l’utilisation de l’alphabet latin, le mihians emploi 25 de ses 26 lettres.
Petit à petit le ü a remplacé le q, c’était le qu ou q qui notait le /y/, devenu peu à peu ü, en période moderne.

On a ainsi : a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, ü, r, s, t, u, v, w, x, y, z

Avec à la différence du français les lettres : c, e, h, j, ü, u, w, x, y notant /ʃ/, /e/, /θ/, /j/, /y/, /u/, /w/ /χ/, /ʒ/

On pourra donc trouver de vieux emplois avec q pour /y/ ou bien interversion des valeurs de c, h et x en /θ/, /χ/ et /ʃ/.

Les mihians ont l’habitude de présenter leur alphabet amaha /ä.mä. θä/ en mihians, ainsi :
‘ a m h n
‘ e l x r
‘ i p b t
‘ o d k g
‘ ü f v s
‘ u z c y

Car cela permet d’écrire le tableau suivant, qui sera à avoir en tête pour les mutations.

mhnlxr
pbtdkg
fvszcy
II Genre, nombre, déterminant et définitude

Les noms terminent en consonne ou voyelle, librement.
Cela permet de distinguer 2 grands groupes : ceux finissant en consonne et ceux finissant en voyelle.

Au départ tous les noms sont neutres et considérés comme neutres.

II.1 Déterminants et définitude

Le déterminant indéfini singulier est sous la forme d’une voyelle euphonique avec la dernière voyelle du nom.

- A xian, blabla, leina : un.e chien, mot, rivière
- E bluveng, erk, xwe : un, une arbre, moineau, poisson
- O belio, favor, brov : un.e maison, explosion, os
- U luft, dangul, snuc : un, une feuille, cadeau, pied
- Ü siüz : un citron

Si le mot commence par une voyelle et finit par une consonne comme iyal  : langue (organe), alors c’est la partie finale VC du mot qui introduit le mot : al iyal : une langue.

Il n’y a pas de i car le pluriel va se faire en partie en -i et qu’un groupe de verbe invariable est en -i.

Le déterminant défini singulier commence par d suivie d’une voyelle qui fonctionne de la même manière que ci-dessus, donc da xian, de bluveng, do belio, du luft, dü sïuz et dal iyal.
Le d, via le monurpilf, provient de l’uropi et de l’allemand.

II.2 Nombres et définitude

Il y a deux nombres : singulier et pluriel.
Le pluriel se note en fonction de la définitude et si le mot finit par une consonne ou une voyelle.
Il y a deux grands principes : -s après voyelle, -i après consonne.
Mais
- l’indéfini pluriel correspond au fléchissement du nom, tandis- que :
- le défini pluriel est introduit par le déterminant fléchi au pluriel suivi du nom invariable
L’indéfini pluriel porte aussi le partitif.

En prenant xian et xwe : chien et poisson.
L’écriture de xwe se fait avec w, car la série xw est préférée à celle xu.

indéfinidéfini
singuliera xianda xian
plurielxianidas xian
indéfinidéfini
singuliere xwede xwe
plurielxwesdes xwe
II.3 Genres

Les noms sont a priori neutres.

Il existe au moins deux cas particuliers :
1- Noms d’animaux et fonctions familiales : le triplet a/o/u
On peut marquer et passer les noms au féminin avec un -a, au masculin avec un -o, au petit avec un -u, après consonne ou à la place de la voyelle existante, mais si le nom se finit déjà en a/o/u, les noms respectivement en -a ne peuvent être marqués en -a au féminin, ceux en -o ne peuvent être marqués en -o au masculin et les noms en -u ne peuvent être marqués en -u au petit.
2- Noms de métiers et cas particuliers venant du 1-
Les noms de métiers et les autres reliquats doivent être adjoint d’un mot comme femme/homme ou SG3 fem/SG3 masc et femelle/mâle/petit.

III Pronoms personnels

Au cas applicatif
SG1 : nio
SG2 : si
SG3 : kre, neutre iel (kra, kro : elle, il, lui)
PL1 : to
PL2 : zu
PL3 : won
Et ceux de politesse :
Singulier : tros
Pluriel : etsu

Pronom réfléchi : on ajoute -di sur le sujet.

L’impersonnel il n’y pas de pronom.

IV Verbes et déclinaisons

IV.1 Groupes de verbe et forme conjuguée

Là, comme en tranz il y a trois groupes de noms non déterminés/infinitif en -i, -a et -ai qui donne 3 formes conjuguées qui seront les formes à employer à tous les temps :

- invariable en -i, -> forme conjuguée en -i
- permutante en -a/-o, -> forme conjuguée en -o
- chutante ou apocopique en -ai/-a, -> forme conjuguée en -a

Souvent la deuxième voyelle non accentuée, des noms à 3 syllabes tombe :
- kuik:na -> kuikno : chante(r)
- iskova -> iskvo : pontifie(r)

Les noms non déterminé (donc employés sans déterminant) ou infinitif correspondent à la représentation de l’action autant comme substantif, souvent en -ation que nos infinitifs.

La déclaration du ministre a duré 24 min. = Déclarer du ministre a duré 24 min.
J’ai senti une douleur soudaine au moment de la piqûre, puis plus rien. = J’ai senti une douleur soudaine au moment de piquer (plutôt d'être piqué), puis plus rien.
Le rangement de ta chambre m’a pris à peine 15 min.  = ranger ta chambre m’a pris à peine 15 min.

Ce terme représente donc l’action qui est à distinguer des mêmes équivalents en français en -tion, -age, -ment, -ure pouvant représenter le résultat, ce que nous verrons pour la dérivation lexicale.

Impératif
La forme conjuguée est l’impératif qui n’a qu’une seule forme c’est un ordre, suivi d’un point d’exclamation.

IV.2 Conjugaisons

Elles sont toutes de la forme particule+forme conjuguée.
Les temps et aspects sont introduits par les particules suivantes.
- Passé : wei
- Aspect achevé : duj
- Présent : vo
- Futur : sve

Deux ou plusieurs radicaux peuvent se succéder, avec ou sans finale intermédiaire (-o/-a/-i) pour montrer un aspect concomitant (et peut-être plus) comme le gérondif, c’est la construction sérielle.
ve papam-kuikno : (construire-chanter), construire en chantant

- Conditionnel/Irréel : swei

V Syntaxe et déclinaison

Syntaxe : SVO

Da xian ve ova o brov. : le chien mange un os.
Da xian abe ve ova brovi abe. : le gros chien mange de gros os.
Xiani abe ve ova dos brov. : Des chiens mangent les os.

Mais les équivalents datifs et circonstanciels peuvent se placer avant ou après, le positionnement des pronoms à l’équivalent datif reste à déterminer mais pourraient être antéposés devant l’objet pour le fait que :
- Le pronom précède le nom
- Le cas alternatif (datif+vocatif) est prédecesseur au sjet et à l’objet

Déclinaison

Le modèle est par mutation : gumba tumba sumba et représente :
- applicatif ~ sujet/objet
- alternatif ~ datif, vocatif
- adyentif ~ formation des adjectifs et génitif

Tous les mots suivent ce modèle ainsi xian donnera hian (au chien, Chien ! Ôh chien !) à l’alternatif et bian(du/de chien, canin) à l’adgentif.

Nio vo pafo u dangul San. avec San, datif de Yan (Jean), soit
Je donne un cadeau à Jean.

VI Lexique

A l’instar de la plupart de mes idéolangues (diarrza), l’agglomération lexicale est possible. A voir si je l’emploierais beaucoup, car pratique ou non.
Mais surtout comme en losduvian, en tranz et en mitat, on va avoir une poignée de finales, inspirées de noms permettant de dériver lexicalement une racine.

Comment dériver lexicalement :
-la qualité depuis un adjectif (grand → grandeur, petit → petitesse, radin → radinerie, déçu → déception, etc.) avec le suffixe -ta, -sta (qui sera certainement tiré de qualité, qui aura tout intérêt à se terminer en -sta), ainsi :
--- baz : élastique → bazta : élasticité ;
--- kakarg : triste, malheureux, déçu → kakargsta : tristesse, déception

Les autres depuis le radical verbal, donc en enlevant la voyelle finale ou le Vj, s'il y a un /j/ avant voyelle, on le considère comme faisant partie du groupe vocalique et il saute avec.
Exemple : tuer : kertsıa → kerts

- infinitifs, noms sans déterminants : action, souvent nos -(a)tion, -age, -(e)ment, mais seulement l'action, jamais le résultat, comme « La déclaration du ministre a duré 24 min. » et jamais comme : « Voyez la représentation de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 »
- acteur suffixe -uan, tiré de van : acteur, actrice, actant, agent (animal, animé) de avan : (être) humain
- Lieu, endroit (nos -(e)rie) : suffixe en -az, tiré de draz : lien, endroit
- résultat, produit, soit -uos, soit -ut ou -iut (selon qu'il y ait déjà un /j/ ou /j/V avant ou pas). Ces suffixes proviennent de bvos : fruit et fodziut* : produit, que j'avais déjà comme pouvant signifier résultat, produit, sachant que le premier est plutôt pour ce qui est naturel ou positif et le second pour ce qui est artificiel, humain ou négatif.
- outil : suffixe déformé -uait, tiré de huadz : outil, instrument
- machine : suffixe -aik, tiré de vaik : machine, engin

*Nota : comme vous le voyez certaines racines tranz sont revues, ainsi prodiat (trop IE !!) a fusionné avec bvos et prut pour donner fodziut.

Ainsi avec kertsia : tuer
- kertsia : meurtre, crime (act.)
- kertsuan : tueur, meurtrier (criminel)
- kertsaz : lieu du crime (→ abattoir Question)
- kertsiut : meurtre, crime (rés.)
- kertsuait : arme du crime
- kertsaik : « machine à tuer » : guillotine, chaise électrique, etc.

De plus je vais emprunter le suffixe de quantité –(*)nta du mitat.

Arrow il me reste à déterminer une éventuelle thématisation et s'il existe une deuxième forme conjuguée n(a)- préfixée (influence russe) pour la télicité.

à venir rapidement (grâce au fil mitat) :
- conjonctions de coordinations (les mêmes)
- prépositions, comparatif et superlatif (similaire au mitat)
- numération (principe sensiblement similaire sauf de 11 à 19 et racines différentes)

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Sam 6 Mar 2021 - 17:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyVen 29 Jan 2021 - 23:31

Le premier lexique sommaire de cette grammaire, mais mon fichier de calcul est à jour de ces points

Lexique:

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyDim 31 Jan 2021 - 12:12

D'abord le principe sériel sera aussi utilisé pour les verbes modaux, relativement identique à ceux en mitat, sinon :
pouvoir, avoir l'autorisation de, être permis (dûrfen) : hoda
Velonzio Noeudefée a écrit:

- müssen /sollen : devoir → zoikaza
- können : pouvoir → bosda
- wissen : savoir → giotsa
- wollen : vouloir → ozva

Le principe sériel pourrait être utilisé avec le même verbe, donc par réduplication, qui montrera une insistance et par là une thématisation, étendue à tout élément.
Arrow Ainsi l'élément dupliqué est l'élément important et le thème de la phrase

A l'exception des deux prépositions ci-dessous simplifiées en :
kim : avec quelqu'un
rjis : autour de
Tout le reste ci-dessous qui vient du mitat est vrai en mihians.

Velonzio Noeudefée a écrit:
Conjonctions de coordination
Là encore inspiré du russe et du portugais (très librement à mon habitude)
et : üs
ou :
mais, or : asa
donc : gisa
car, parce-que : bokie

Ni n'est pas traité car c'est comme et dans le contexte d'une négation.

Les prépositions, notamment spatio-temporelles et la spatio-temporalité

Comme à terme je vais fusionner ce projet avec le tranz. A partir de ce point, soit je m'inspire du vocubulaire tranz, soit le vocabulaire mitat est propre au mitat et je ne le récupérerai pas pour mon nouveau projet.

Quelques prépositions non spatio temporelles :

- kimt : avec quelqu'un
- kus : au sujet de, à propos de, sur, de , pour
- mom : sans
- wu : au moyen de, avec, par

Les prépositions spatiales ; jointives, non-jointives

Pour les autres prépositions spatiales, on va considérer 2 cas
- le cas de base où la position indiquée est jointive à l'objet ou de la place que l'on décrit (ça se touche). La maison à gauche, c'est à dire mitoyenne à gauche
- le cas superlatif de la préposition quand c'est plus loin, au delà, que ça ne se touche plus penser à la différence entre d'un côté sur ou dessus et de l'autre au-dessus de, comme sur la table et au-dessus de la table.

Très simplement on va passer de la préposition de base à celle plus éloignée en suffixant -sim, le superlatif (cf chapitre suivant).
Ainsi
- sur : üps -> üpsim : au-dessus-de
- dans : dze -> dzesim* : au fond de
- sous : uqos -> uqosim : en dessous de
- sur le côté/flanc de, jointif, contre : embe -> empsim** : à côté de
- à droite : map -> mapsim : à droite, sur la droite, plus loin sur la droite
- à gauche : stis -> stisim : à gauche, sur la gauche, plus loin sur la gauche
- avant, devant, à l'avant de : keuk -> keuksim : en avant (de), plus loin devant
- arrière, derrière, à l'arrière de, après : rek-> reksim en arrière, plus loin en/à l' arrière
- embrassé, face, face contre face, face-à-face : froks -> froksim : en face de, en vis-à-vis
- à travers, via : nel -> nelsim* : dehors, hors de
- en haut (de) : doçs: -> doçsim : en haut de (mais plus loin) par exemple sur la dernière étagère d'une armoire ou d'un placard et au-dessus de l'armoire ou du placard.
- en bas (de) : kior -> kiorsim : en bas de, mais encore plus en bas de (~sous ou dessous)

* dzesim est concurrencé par fark : au fond de, issu du tranz et nelsim est concurrencé de la même manière par se : hors de, en dehors de
** à noter l'irrégularité et un pluriel empsimi qui peut signifier  : aux alentours de, aux environs de, concurrencer par rjisim, de rjis : autour de, issue de rjits en tranz

Les prépositions temporelles

Un peu comme en diarrza, on va considérer en mitat être sous le temps, pourquoi...eh bien, comme si le temps était un océan dans les flots duquel on se trouvait ou bien sous la surface duquel on se trouverait, eu égard à la méthode neptunis.
Du coup toutes les positions temporelles seront les mêmes que celles spatiales, mais combinées avec sous ou sa son abbréviation de finale -uqs.

Le seul cas, assez simple pouvant être à, en, dans, pendant dans le cas d'un moment assez précis et unique complément temporel où on emploiera la préposition sous (uqos), mais on évitera de dire uqos uqos, assez lourd, soit on ne dit qu'uqos, soit uqs-uqs
Cette préposition peut s'utiliser par exemple pour : à la fête, pendant la fête, en hiver, en janvier, à l'automne, en 2021, etc.
Mais pour dans trois jours, après demain, dans une quinzaine, on utilisera rekuqos ou rekuqs
ou avant hier, avant ces trois derniers jours, la dernière quinzaine : keukuqos ou keukuqs (on peut trouver des formes populaires du type kekuqs ou keuqs).

Comparatif et superlatif

Comme vu sur les prépositions une seule forme en -sim.
Ce suffixe seul porte la notion de très, extrêmement, etc.
Avec un complément à l’adgentif (génitif) selon le sens du complément il pourra signifier plus que ou le plus (qui en fait signifie plus que tous.tes les autres, ce qui devra être précisé).

Le petit coup de chapeau personnel avec ré-utilisation d'un principe swok, de l'eiponeon du mitat, et de mes particules de thématisation diarrza-tranz consiste à utiliser mes particules thématiques diarrzesque pour créer une adjectivation précise qui aurait un rapport autre que le génitif ou (comme me l'a suggéré Hanhol en Monurpilf une proposition subordonné_relative).
Voici ces particules :
- Sujet/qui : a
- Objet/que, quoi : o
Objet second/attribution/à qui : u
adverbe/circonstanciel/quand&où : e
conjonction/interjection : ü
verbe : i
(Je ne sais pas si les 3 derniers cas seront utilisés).
Eventuellement cela peut servir en cas d'agglomération lexicale si chapelt de consonne trop imprononçable.

Note : c'est plutôt celles du diarrza que je réemploie

Exemple : « le tableau du maitre »
cas normal à l'adgentif : c'est le tableau dont le maître est propriétaire
le tableau que le maître a peint : le tableau ici est objet, on emploiera donc « o »
le tableau qui représente le maitre : le tableau ici est sujet, on emploiera donc « a »

A noter : le cas adgentif est déjà d'un emploi étendu, on aura tendance à l'employer pour la niche du chien, même si la niche n'appartient pas à proprement parlé au chien (On pourrait même imaginer des académiciens mihians monter sur leur grands chevaux dans ce cas plutôt que d'employer une particule « e » _ la niche où dort le chien _ toute ressemblance avec la réalité serait bien évidemment fortuite).

Arrow Sinon, la numération est en cours.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyDim 31 Jan 2021 - 22:48

Post dont les données en vert ont été mises à jour, selon les dernières évolutions du 16/03/2021.

***

Ces mêmes particules (éventuellement allongées_à déterminer) pourraient former les (pronoms et autres) relatifs.

La distinction spatiale/temporelle pourrait se faire de la même manière que pour les prépositions : + uxos/uxs

Numération

Je rappelle, à part les nombres précisés ci-dessus que la plupart des principes sont les mêmes qu'en mitat
- ordinaux (-(i)ème) : -(s)te, sauf 1er et 2nd ou 2ème irréguliers :
- pa : premier
- va : second, deuxième
Mais zjiste : 3ème

- suffixe -aine : -(*)nta

Cardinaux

0 : nga
1 : fa, voyelle peut changer en fonction de celle (la dernière) du nom qualifié
2 : ba
3 : ta
4 : zji
5 : zue
6 : mas
7 : vOn
8 : çue
9 : kva

10 : jan
11 : janfa (parfois noté vian-a), 2ème voyelle changeante
12 : janba
13 : janta
14 : janzji
15 : janzue
16 : janmas
17 : janvOn
18 : jancue
19 : jankva

20 : bian
30 : tian
40 : zjijan
50 : zuejan
60 : masian
70 : vonian
80 : cueian
90 : kvaian (On peut trouver kujan ou küjen de manière populaire)

21 : bian-fa, le a peut changer ou non
32 : tian-ba
43 : zjijan-ta
54 : zuejan-zji
65 : masian-zue
76 : vonian-mas
87 : cueian-vOn
98 : kvajan-cue


Ont encore été créé :
- cent :
- mille : teten
- million : nünpe


Il est probable que les noms propres soient suivis de différents mots post-ducteurs, fléchissant à leur place, pour éviter de les déformer comme Paris-ville, France-pays, Noeudefée-nom, Velonzio-prénom, etc.

Il me reste : interrogatif, exclamatif à faire, aussi.
J'aimerais bien :
- üü + ordre de phrase normale+point d'interrogation, mais attention au relatif üv complément de conjonction/relative sur interjection (me paraît rare, et le premier peut être raréfié)
- wu.u + mot dupliqué + reste de la phrase normale+ point d'exclamation.

***

J'ai ajouté cent, mille et million.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mar 16 Mar 2021 - 16:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyLun 1 Fév 2021 - 0:37

Velonzio Noeudefée a écrit:
5 : zven
9 : sve
J'espère que la fin se prononce assez distinctement, qu'on ait pas à les confondre (imagine les chiffres d'un code transmise (en des époques anciennes) par une... transmission de mauvaise qualité (brouillage, crachotements).

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyLun 1 Fév 2021 - 20:37

Oui très différent : /zvɛn/ et /sve/, je ne vois pas comment se tromper, et rien n'empêche d'épeler ou comme pour l'aviation.

C'est donc tout ce que tu retiens ? Dommage de passer ainsi à côté de plein de choses qui me paraissent pourtant intéressantes.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyLun 1 Fév 2021 - 20:53

Velonzio Noeudefée a écrit:
C'est donc tout ce que tu retiens ? Dommage de passer ainsi à côté de plein de choses qui me paraissent pourtant intéressantes.
J'suis tombé là d'ssus, mais j'ai bien lu l'ensemble. C'est vrai que je n'ai pas tout retenu...

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyMar 2 Fév 2021 - 10:28

Négation :

suffixe -tem, soit sur l'élément nié, soit sur l'auxiliaire de temps, puisque obligatoire.

Nio ozva tem ova.
Je ne veux pas manger.

Ici, la négation est entre le modal et l'infinitif.
Nio ozv-ov-a : Je veux manger.

Passif :

Pour le passif, j'ai envie de faire un passif à la latine, avec un morphème.
duj exprimant l'aspect achevé, je monte
Arrow -ujt- : le morphème passif

De tiatsxe vo ova dü crektü : Le chat mange le rat
Dü crektü vo ovujta de tiatsxe : Le rat est mangé par le chat

Aspect duratif : particule se en concurrence avec les verbes sériels de même type :
être brillant / être en train de briller (pour le soleil), voire l'auto sérialité du même verbe est une emphase brille vraiment, brille beaucoup, brille très fort, brille avce éclat, est éclatant.
peut aussi bien se dire :
Dac eiwac vo virm-virmji. version courante
Dac eiwac vose virmji version plus littéraire

Verbe être, copule, attribution

J'ai été confronté et ne savait pas comment le trouver.
Mais d'une part je me suis rappelé que pour moi le verbe être comme copule équivaut à un signe égal ou deux points et là, je me suis rendu compte que je l'avais devant le nez mon moyen.
En effet vu que j'utilise ":" pour noter un shwa (/ə/), je me suis dit que je pouvais remplacer le verbe être comme copule par ::, soit /ə.ə/, éventuellement remplaçable par l'interminable fréquent euh... français /œ:/ tel un pied de nez).

Attention le positionnement par rapport à l'auxiliaire/particule peut être en général et est variable :
- entre deux particules
- après le wei passé
- avant le sve futur ou swei conditionnel
- en lieu et place du vo présent

Nio :: abe.
Je suis grand.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyMar 2 Fév 2021 - 19:38

J'ai traduit la série de phrase que j'avais déjà donnée pour le tranz, en mihians.

Da xian vo ova tcak o brov.
De lein vo neli nel dos axoiy.
Nio :: abe.
Yan :: biz asa Tcang :: abe.
Fatima wei :: biz asa kra :: abe.*
Si :: sve abe.*
Dac eiwac vo virmji.
Si svetem dyento jinsa bokie da cocasta etki.
Ova !
Kalksi !
Ova de dyen yi ! Ova dè xwè yi !
(Dac eiwac vo virm-virmji.)/ Dac eiwac vose virmji.
Da dañ selvia wei snucambi üps ta veic uxosim ta muna
Dac eiwac voduj virmji.
Dac eiwac vo virmji tsadye.
Dac eiwac sve virmji litu.
Dac eiwac vo virm-virmji. / Dac eiwac vo virmji khon. / Dac eiwac vo virmji tar.
Niodi vo sioko.
Sidi vo sioko.
Düs siüzi** celba :: uxosim dai anzuai siül.


* attention au positionnement du signe égal et copule ::
** dans le cas du pluriel défini ou le nom commence par un s, il prend un i pluriel pour ne pas le confondre au singulier.

Traductions :
Le chien mange rapidement un os.
Le ruisseau coule à-travers les champs.
Je suis grand.
Jean est petit, mais Tchang est grand.
Fatima était petite, mais elle est grande.
Tu seras grand.
Le soleil brille.
Tu ne renonceras pas à semer/au semage par peur des moineaux. = Ne renonce pas à semer par peur des moineaux.
Mange !
Cours !
Mange ta viande ! Mange ton poisson !*
Le soleil est en train de briller/Le soleil est brillant.
Le vieil homme marchait sur la route sous la lune.
Le soleil a brillé.
Le soleil brille a nouveau.
Le soleil brillera demain.
Le soleil est très brillant/brille fortement/brille avec éclat.
Je me rase.
Tu te rases.
Les citrons jaunes** sont sous le ciel bleu.

* Littéralement la viande pour toi, le poisson pour toi.
** Les adjectifs ne s'accordent pas.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Grufidh

Grufidh


Messages : 128
Date d'inscription : 23/10/2011

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyJeu 4 Fév 2021 - 14:37

Quelques remarques ou questions au vol :
- peut-être parce que je suis italien et enseigne le latin, en tous cas j'ai toujours eu une faiblesse pour le pluriel en -i. C'est le pluriel de base dans ma langue mère GvN, et je le garde dans de nombreuses langues.
- J'adore ton système de déterminants ! notamment ce coup de voyelle euphonique, c'est une solution élégante pour un mot qui est omniprésent dans la langue. C'est toujours difficile de choisir un déterminant à la fois efficace et discret dans le langage, pour éviter des allitérations et assonances permanentes et désagréables.
- dans le premier post, tu parles de tes déclinaisons, avec comme modèle le mot "xian" qui marque son cas en changeant de consonne initiale. Comment est déterminé ce changement ?

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyJeu 4 Fév 2021 - 21:50

Grufidh a écrit:
Quelques remarques ou questions au vol :
- peut-être parce que je suis italien et enseigne le latin, en tous cas j'ai toujours eu une faiblesse pour le pluriel en -i. C'est le pluriel de base dans ma langue mère GvN, et je le garde dans de nombreuses langues.

Ayant appris l'italien pour raisons professionnelles d'abors et y ayant voyagé pas mal, c'est vrai que j'aime beaucoup aussi ce pluriel

Grufidh a écrit:
- J'adore ton système de déterminants ! notamment ce coup de voyelle euphonique, c'est une solution élégante pour un mot qui est omniprésent dans la langue. C'est toujours difficile de choisir un déterminant à la fois efficace et discret dans le langage, pour éviter des allitérations et assonances permanentes et désagréables.

Nous sommes d'accord, ça ma plu comme solution.

Grufidh a écrit:
- dans le premier post, tu parles de tes déclinaisons, avec comme modèle le mot "xian" qui marque son cas en changeant de consonne initiale. Comment est déterminé ce changement ?

En fait c'est un système vectoriel dans mon tableau -4 sur la même ligne pour le 2ème flexion/mutation, celle d'en dessous de la seconde pour la 3ème et c'est comme si mon tableau se répétait.

Le modèle est gumba - tumba -sumba, t est la 3ème lettre dans mon tableau avant g et s est en dessous de t.
Ainsi xian fait hian, puis bian

Les mots en :
- m donneront l car m h n l x r m l à la même position par rapport à m que t par rapport à g ou que h par rapport à x puis ce l donnera d, car en dessous de la ligne m h n l x r, j'ai la ligne p b t d k g.
- en p donneront d, car p b t d k g p, puis ce d donnera z
- en s donneront y, car f v s z c y f v s, puis ce s donnera son équivalent dans la ligne d'en dessous qui est la répétition de celle du haut donc m h n l x r, soit n.

Est ce plus clair ?
Sinon je peux donner pour chaque consonne.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyJeu 4 Fév 2021 - 22:40

Le seul truc qui me gêne un peu avec les pluriels italiens, c'est quand la lettre précédente est un C ou un G, vu la particularité de ces deux lettres dans cette langue. Le pluriel russe est aussi en И (et même en Ы : [ɨ]), mais les lettres sont un peu plus stables*.




*Du moins, elles essaient, car j'ai toujours pas compris pourquoi oгo se prononçait /ɔvɔ/. Bon passons...

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyJeu 4 Fév 2021 - 23:41

Sauf qu'en russe t'as la mouillure, non mouillure ou palatisation des consonnes portées sur les voyelles, mais pas pour toutes.

Et, en plus l'accentuation change les voyelles selon qu'elles sont accentuées ou pas.
Dans le genre stable, j'ai vu mieux.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyJeu 4 Fév 2021 - 23:45

J'ai bien dit un peu plus stables. C'est vrai qu'y a mieux. S'y avait pas ce problème du C et du G, l'italien et le castillan seraient dans de bonnes places, le portugais aussi (mieux que l'français, en tout cas !). Mais hélas !

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Grufidh

Grufidh


Messages : 128
Date d'inscription : 23/10/2011

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptySam 6 Fév 2021 - 16:27

Citation :
Le seul truc qui me gêne un peu avec les pluriels italiens, c'est quand la lettre précédente est un C ou un G, vu la particularité de ces deux lettres dans cette langue

Que veux-tu dire ? Au pluriel, le son ne change pas en italien après les lettres C et G (mais l'on est obligé d'ajouter un -h-) ; est-ce donc l'orthographe obligatoirement adaptée qui te chiffonne ? (C'est compréhensible, mais je ne suis simplement pas sûr de correctement identifier ton problème)
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptySam 6 Fév 2021 - 16:55

Par exemple, un nom qui termine en -go, on doit mettre un H (-ghi), parce que pour le C et le G, les voyelles O & A et I & E ne sont pas du même type : musica, musiche.

On a, dans d'autres langues :
cst. : musica, musicas
eso : musiko, musikoj
let. : mūzika, mūzikas
lit. : musika, musikos
anv. : musik, musike

Par contre, en catalan, c'est pas un ajout, auquel on a droit, c'est carrément un remplacement ! música, músiques. On a d'ces surprises !

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Grufidh

Grufidh


Messages : 128
Date d'inscription : 23/10/2011

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptySam 6 Fév 2021 - 18:02

Oui, c'est toujours un peu pénible de devoir modifier l'orthographe entre le singulier et le pluriel. Néanmoins, j'ai très peu d'affection pour la lettre K (dont je n'apprécie l'usage qu'en islandais, vieux norrois, tahitien et lakota), et je consens volontiers au sacrifice que fait l'italien si cela permet de garder le "c" pour /k/.

Je ne connaissais pas le pluriel du catalan, intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptySam 6 Fév 2021 - 19:28

Grufidh a écrit:
Néanmoins, j'ai très peu d'affection pour la lettre K (dont je n'apprécie l'usage qu'en islandais, vieux norrois, tahitien et lakota), et je consens volontiers au sacrifice que fait l'italien si cela permet de garder le "c" pour /k/.

Je ne connaissais pas le pluriel du catalan, intéressant !
On a, c'est sûr, pas les mêmes goûts en matière d'alphabet. J'ai appris, y a un paquet de temps, que le K était une lettre tout ce qui est de plus latine (pris de kappa), même si elle a été un peu laissée de côté (uniquement pour les mots en KA- comme KALENDÆ) pour ensuite avoir été  complètement abandonnées dans les langues romanes du sud (à partir de l'occitan). J'ai donc, pour le psolat, décidé de réhabiliter le K et mettre le G au trou. Du coup, dans cette langue, le C se prononce [g] et pour le [k], eh ben... y a le K, dans tous les... cas... de figure. Du coup, pour "chanter", on a kantar.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyLun 8 Fév 2021 - 20:58

J'ai traduit les 40 premières phrases de la LCS. C'était pas trop difficile je les avais déjà en tranz... Et, comme j'en reprends l'essentiel du vocabulaire dans une structure assez simple, ben, ça se ressemble.

Outre les noms propres et la première lettre, les lettres mutées sont écrites en majuscules.

C'est pas mal, ça semble fonctionner, mais il me parait encore manquer quelque chose...Il est donc probable que je réforme le mihians.
Voici ces 40 premières phrases :

1- Dac eiwac vo virmji.
2- Dac eiwac vose virmji.
3- Dac eiwac wei virmji.
4- Dac eiwac sve virmji.
5- Dac eiwac duj virmji.
6- Dac eiwac vo virmji tsadye.
7- Dac eiwac sve virmji litu.
8- Dac eiwac vo virmji kthon. (/tar.)
9- Dac eiwac suil vo virmji.
10- Dac eiwac vo sedui dats.
11- Sbalkog wei kleiki.
12- Dyit gog wei kleiki.
13- Mulsi gog duj kleiki ba tsen.
14- Dos gog yatcaj vo kleiki seiz.
15- Du tiatsxu wei kunpi.
16- Du tiatsxu wei kunpi üps de lesk.
17- Giu tiatsxu biz wei dyento.
18- Du luv-luvj:. / Vo luvio.
19- Du luvj: duj bamsi.
20- Du tiatsxu vo zenzi uxosim da luvj:.
21- Duj tsatso du luvj:. / Du luvj duj vedo (da bams). (/vre bams)*
22- Yoskie, du luvj: sve vedo (da bams). (/vre bams)
23- Nio vo seze o da luvj: ve vedo yoskie.
24- Yadrin junsi graf wei ksivi tred.
25- Paleñ, kra wei paksi rjis.
26- Dyento !
27- Ambi ! / Dyento !**
28- Si swei zoikaz-dyento.
29- Nio :: sve yatcai o (gio) dyento.
30- Kro sve kaxni yoskie.
31- Do vimzo Kebe duj dalsi.
32- Dus ba danu vose dyatco nitcem.
33- And dyas :: sve litsa hada.
34- Liori cancam vo abe xasbalt.
35- To swei zoikaz-ova paleñsim
36- Si duj vomo swod lups. / Zu duj vomo swod lups.
37- Si vo zoikaz-skrefo cüdzasim.
38- Xistce froksim :: a üyian-üyian galaks.
39- Da xian aMan-Henry :: dyusa.***
40- Gio tiatsxe :: svart.


* On peut compléter vedo par da bams : de tomber/la chute ou vre bams : sa chute
** Ambi : aller/ Dyenta : partir, dans ce cas les deux sont possible
*** Les noms propres sont accompagné d'un mot qui les introduit, ici : avan : humain pour les décliner.

Les originales:

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyMar 9 Fév 2021 - 16:30

Petit rappel

Voici les mutations spéciales et particulières des glides au cas où un mot ne serait composé que de voyelles et de glides.
C'est la première consonne du mot qui mute, si le mot commence par une voyelle, ça reste la 1ère consonne dans le mot qui mute.

j -> jC/Cj/Cw -> jY/Yj/Yw exemple : eiwe -> eiCwe -> eiYwe (mot qui aura un sens plus tard)
w -> jV/Vj -> Fw/jF/Fj exemple : ewe -> evie -> efwe (mot sans signification)

Et donc ce sera la fin de cette première version du mihians qui sera la langue archaïque, je présenterai donc prochainement les modifications qui amène au mihians moderne.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyMar 9 Fév 2021 - 22:46

Le miʜians moderne

I Phonologie et écriture

Pas d'évolution entre archaïque et moderne et ce, pour :
les glides
les voyelles
les consonnes
l'alphabet

II Genre, nombre, déterminant et définitude

II.1 : Pas d'évolution pour le genre et les déterminant entre archaïque et moderne.

II.2 Nombres et définitudes

Là, cela change avec notamment la mise ne place d'une harmonie vocalique avec 2 groupes de voyelles :
- a-i-u (mon fameux)
- e-ü-o

Ce qui va définir 2 voyelles d'appui pour les pluriels en -n : i/e.

Les deux principes sont
- pluriel défini en -n
- pluriel indéfini : toujours sans article et en -jV avec V comme voyelle a/o selon l'harmonie vocalique donc soit -ja, soit -jo

Désolé pour le -i- pluriel que Grufidh affectionne tant.

indéfinidéfini
singuliera xianda xian
plurielxianiadi xianin

indéfinidéfini
singuliere xwede xwe
plurielxwejode xwen

III Pronoms personnels

Au cas applicatif
SG1 : nei, neutre (nia, nio : je féminin, je masculin, si on veut préciser)
SG2 : sin
SG3 : wein, neutre iel (win, wen : elle, il, lui)
PL1 : nün
PL2 : tsuja
PL3 : wuja
Et ceux de politesse :
Singulier : tsu
Pluriel : tsuin

Ainsi qu'on le voit, cela reprend le principe de définitude et de pluriel.

Pronom réfléchi : on ajoute -di sur le sujet.

L’impersonnel, il n’y pas de pronom (ou si besoin un).

IV verbes et conjugaisons

La seule modification porte sur le passif réalisé désormais avec le morphème -is- au lieu de -ujt-, donc
ovai : manger, dont la forme
- active conjuguée est ova
- passive conjuguée est ovisa

Tout le reste y compris duratif, copule et attribution fonctionne de la même manière.

V Syntaxe et déclinaison

Même syntaxe, tendance SVO à cœur, élément périphrastique autour et pronoms datifs pouvant précéder l'objet.

Il y a toujours les mêmes 3 cas : applicatif, alternatif et génitif, qui fonctionnent selon les mêmes mutations, avec une mutation spéciale pour les glides.
La modification principale porte sur le fait que l'alternatif prend en plus des datifs et vocatifs, l'auxiliatif, c'est-à-dire les compléments commitatifs et l'expérient et probablement causatif/factitif.

Les noms propres afin d'être conservés en l'état sont précédé d'un mot introducteur : humain : avan, ville, pays, etc.

VI Lexique

Je vais garder mon lexique te mon tableur, mais et c'est là, la grosse modif, je dois le reprendre afin que l'harmonie vocalique soit repectée.
Les procédés d'agglomération et de dérivation sont maintenus à l'harmonie près.

Autres
La duplication-thématisation, tout comme la précision des adjectifs ou relativistaion, l'interrogation, l'exclamation et la négation sont aussi maintenues telles quelles.

Si non suffisant : harmonie, verbes sériels, particule/auxiliaire temporels obligatoires, agglomération lexicale, mutation, syst-ème de précision adjectivale/relativisation comme package pour faire moins IE, il me reste 2 pistes :
syllabes ouvertes CV et pas fermées ou bien très limitées (comme pour certaine slangues asiatiques)
noter toutes les paires factitives, causatives que je trouve et dériver l'élément non causatif, du causatif, construire manger à partir de nourrir

Exemples

Da xian vo ova o brov. : Le chien mange un os.
Da xian biz vo ova brovio abe. : Le petit chien mange de gros os.
Xiania abe vo ova de broven. : Des gros chiens mangent les os.
Nei vo pafo u dangul aCan-Yan. : Je donne un cadeau à Jean.
Nei ozv-ova-tem. : Je ne veux pas manger

De tietsxe vo ova dü crektü : Le chat mange le rat.
Dü crek-crektü vo ovisa de tiatsxe : Le rat est mangé par le chat.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyJeu 11 Fév 2021 - 21:29

Je suis en train de reprendre mes racines selon mon harmonie vocalique.

Les conjugaisons changent un peu :
- les verbes en -i restent invariables
- ceux en -a passent en -u (et non plus en -o) une fois conjugués
- et ceux en -Vi ou -Vj avec /j/ à la fin ont le -j qui tombe

Oui, mais si l'harmonie vocalique empêche les verbes de terminer par -i ou -a, alors
- ceux en initialement en -i passe en -ü et, donc restent invariables en -ü (comme la famille des i)
- ceux en -a passe en -e et du coup passent en -o une fois conjugués
et la règle du /j/ final reste vrai.


Autrement dit au lieu d'avoit -i, on aura -i/ü.
Et au lieu d'avoir en -a qui passent conjugués en -o, on a :
- en -a qui passent conjugués en -u
- et leur équivalent en -e qui passent en -o

Ecriture
Pour forcer un o en /o/ en syllabe fermée, il existe trois normes d'écriture, dont une désuète :
- O majuscule, frère : brOr
- ò accent grave, équivalent au è, frère : bròr
- et celle désuète, puisque j'utilise le h, h suivant le o, frère : brohr

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyDim 14 Fév 2021 - 23:11

Une petite phrase traduite ce soir avant de me coucher.

Douillettement, je m'installe sous la couette, parce qu'il neige.

Añkla-tolto-in, nio-nio vo ambi üxos do añklogloft, bokie nisa.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyMer 17 Fév 2021 - 14:28

1- J'ai tenté de développer un p'tit truc guère fonctionnel, mais je vais contrôler si ça ne peut pas m'ajouter un peu de lexique.

2- En réfléchissant notamment sur mon germanique pour les billets comment je crée du site de l'AFI, et en me re-renseignant sur l'elko, j'ai posé un peu sur un papier (pas très bien), pour mes différentes étapes (phono, écriture, phonotactique, genre, nombre, déterminant, conjugaison, déclinaison et comment je distingue tout ça et les différents éléments) :
- où j'en suis/ce que je fais actuellement
- ce que j'ai aimé faire/utiliser
- ce qui m'attire et ce que j'aimerais faire/développer

Il en résulte que malgré quelques envies d'employer d'autres moyens : des voyelles longues, certaines finales vocaliques, plus de voyelles, plus de flexions, éventuellement des mutations, beaucoup et bien plus me détacher de ce qui est IE; je valide relativement mes choix pour le mihians.
Quelques changement ceci dit :
- alternatif (~datif, vocatif, expérient) en -u, attention la voyelle s'ajoute après consonne et après une autre voyelle
- maintien d'une voyelle euphonique introductive ayant valeur générale et environ un
- les noms sont donnés comme concept très vagues au partitif et nécessite d'être employés pour la plupart à plusieurs, principe des classificateurs chinois, mais à partir des entrées lexicales. Il va de soi qu'un classificateur lui à l'exception de la voyelle euphonique peut se passer de classificateurs. Pour l'instant, les parties du corps, animal, humain, homme, femme, enfant, les récipients peuvent servir de classificateur
- seul l'adjentif (génitif+adjectif), mute encore. La mutation ajoute une nouvelle consonne derrière  la dernière consonne du mot et garde la même voyelle (sauf si...) selon le principe dans la même colonne mais dans la ligne en dessous : m-> p et p -> f et f -> m,. Si l'adjectif ainsi formé finit comme le nom, c'est un adjectif, si c'est comme le verbe, c'est un adverbe (modificateur du verbe).
- des modifications mineures au niveau des particules verbales qui deviennent auxiliaire de verbalisation et porte i ou j en finale pour des phonèmes en /i/ ou /j/, soit wei, duj, vi, svi, swei
- cela provient du principe 0 1 2 3 4 x, où 0 représente certains adverbes, adverbes importants de phrase, conjonction et grammèmes, 1 le nominatif, 2 les verbes, 3 l'accusatif, 4- le datif, x la thématisation
Ces 6 éléments se retranscriraient initialement en -a, -e, -i, -o, -u, réduplication des radicaux courts/introduction par ü pour les éléments longs
C'est pourquoi :
--- le datif est en -u
--- une particule en i/j introduit les noms en -a/-e ou les verbe intransitif déjà en -i, -j. Ces noms pour les verbes transitifs sont souvent donné en -a/-e et prennent une forme conjuguée en -u/-o.
--- tout n'est pas respecté ainsi les adverbes, connecteurs grammèmes seront en a ou rien, les noms en -e/-o ou rien ou même libres
--- une thématisation variable selon que l'élément soit court ou au contraire long

- enfin un projet de voie statique pour l'attribution avec flexion de temps (1 voyelle) suivi d'une flexion de personne (1 consonne)

Arrow du coup je vais avoir pour projet de travailler la phonotactique de mes entrées lexicales afin de les simplifier.
Et ça va encore être un sacré boulot. J'ai en tête V, CV, CjV, CCV et CVf avec seulement /j/, n et s tolérés comme finale.

ainsi avec :
- xian : chien
- ovoi : manger
- galin : poulet
- juns : animal
- biz : petit
- ebe : gros
- belio : maison
- tcepe : habiter,loger; tcepiut : habitation, logis

Junsa xian biz vi ovo junsi galin ebe.
Le petit chien mange un gros poulet. juns précise qu'on parle d'un animal, juns prend la même voyelle en finale que la dernière du mot qu'il introduit.

tcepiuto belio xianta : la niche du chien

J'ai trois possibilités de pluriel pour une phrase comme : Junsa xian biz vi ovo junsi galin ebe.
- soit Junsa xiania biz vi ovo junsi galinia ebe. (indéfini) : des petits chiens mangent des gros poulets.
- soit Junsa xianin biz vi ovo junsi galinin ebe. (défini) : les petits chiens mangent les gros poulets.
- soit Jonse xien büz vü avu jonsü gelün aba. : (fléchi) les deux au choix ?/ passif ?

Arrow mon problème : je ne sais pas quoi faire de ce 3ème pluriel intégralement fléchi, selon l'harmonie. SI vous avez des idées je suis preneur.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz EmptyVen 19 Fév 2021 - 18:26

J'ai commencé à reprendre mes racines selon mon projet de phonotactique : V, CV, CCV, CjV ou CwV, CVf et Vf avec f comme finale autorisée qui sont au nombre de 3 : /j/, /n/, /s/
Bien sûr avec V comme une voyelle, une voyelle longue, 2 voyelles.

J'ai fait les mots en A, F, G et ai attaqué ceux en B. Voici ce que ça donne :

ancien -> nvL api trad classe
abun -> abun, /ä.bun/ buffet, meuble nom
afir -> afij, /ä.fij/ affaire nom
alkwac -> aikas, /äj.käs/ logiciel, programme nom
akba -> akaba, /ä.kä.bä/ pic nom
aliuthei -> aliuhij /ä.lju.θij/ au-revoir Interjection, nom
alut -> alus, /ä.lus/ cuillère nom
amaha -> amaha, /ä.mä.hä/ alphabet nom
and -> an, /än/ ce, cet, cette (harmonie a i u) dét., pron.
ambi -> anbi, /än.bi/ aller verbe
andai -> andai, /än.däj/ montrer, présenter, exposer verbe
añkla -> ankla, /äŋ.klä/ chaud adj.
apsi -> apsi, /ä.psi/ avoir verbe
asa -> asa, /ä.sä/ mais, or (seulement) conj.
asiari -> asiari, /ä.sjä.ri/ voyager verbe
avan -> avan, /ä.vän/ humain nom

Comme j'ai pas envie de perdre mon temps à faire de la mise en forme sur le forum, je mets le reste en spoiler :
Spoiler:

Là, où je suis content c'est que ça se fait bien, mais bon j'ai traité 75 lignes sur presque 900, à peine 1/10.
Et aussi en sus, qu'au passage, j'ai développé la famille du sanglier.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty
MessageSujet: Re: Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz   Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mihia, traduction
» Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri
» Aneuvien 2
» Le tranz de tranzvélonzquie
» Férèn Quevës, fusion des Frènkvës et Férènse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: