L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
Robot pâtissier Continental Edison – 8 L ...
Voir le deal
77.79 €

 

 Le tranz de tranzvélonzquie

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMar 24 Nov 2020 - 16:12

Le tranz, pour l'instant le nom est temporaire.

***Exemples et échantillon de phrase

Vous pourrez trouver ces exemples dans la suite de ce fil.
● ta xıana-r-ova tcak uın brovıa
● ta leın nelı nelen axoıyı
● nıo-r-abe-ın
● Yan-ar-arç-ın bems Tchang-ar-abe-ın
● Fatıma-r-arç-wıs bems zal-ar-abe-ın
● sı-r-abe-wu
● t'eıwaç vırmjı.
● dyento-su-tem-ız-sı ta jıns düs ta çoça ıu erkı.
● ovız !
● kalksız !
● ovız ! tın dyen suıs ! tın xwè suıs !
● t'eıwaç se vırmjı
● ta dañ selvıa wes-snuçambı üps ta veıç uxos ta muna

● t'eıwaç du vırmjı
● t'eıwaç vırmjı tsadye
● t'eıwaç vırmjısu lıtu
● t'eıwaç vırmjı kthon / ● t'eıwaç vırmjı tar
● niodi a sioko
● en sıüzı çelbı ar uxostın-anzuaı sıül

***

Intra diégétiquement :

La Vélonzquie super sous-continent magique dont les côtes commenceraient avec le Cap-Vert au sud et se poursuivrait jusqu'au Royaume-Uni compris au nord (soit les îles Féroé) en étant toujours à l'équivalente même distance dans notre monde du Cap-Vert à la côte africaine (orthogonalement parlant bien sûr, je prends une distance maximale de 960 km²). Autrement dit, une grande Macaronésie, royaume-uni, Irlande, jusqu'aux îles Féroés.

Donc ce drôle de truc, comporte la Vélande ou le Vélandz de langue majoritaire vélangz, mais aurait au moins une bordure montagneuse la transvélonzquie où serait parlé la langue que je vous présente ici et que j'ai temporairement nommé le tranz.

Le tranz étant un mélange de diverse de mes idéolangues, ça lui va bien d'être une langue de bordure, frontière montagneuse (un beau bordel, quoi, pensez aux Balkans, aux Caucase, etc.)

Extra diégétiquement :

Déjà pas mal expliqué sur mon fil idées diverses_VL, que je réécris ici.

J'ai additionné :
- les racines qui me plaisait bien de mes derniers courts essais comme le SESI, l'idipafave, le vetbeolça, le siikou,
auxquelles j'ai ajouté les racines vélangz qui me plaisent,
puis les racines transvélonzquiennes d'un vieux fichier que je n'avais pas encore utilisée dans cette liste (c'est flatteur d'ailleurs de voir combien le vélangz avait respecté cette liste),
puis pour savoir ce qui venait du galoco, j'ai encore ajouté quelques racines du Galoco,
plus 2 ou 3 nouvelles, que j'ai créé comme gwôs du glaukos grec (ancien, je suppose).

Niveau grammaire, très simplement :
- le pluriel SESI en -i, avec intervertissement de la dernière voyelle si existante en -i
- les déclinaisons sur articles façon vélangz
- thématisation façon diarrza

Et niveau sonorité, pour être sûr que ça me plaise et ce contrairement au suok, je suis allé me rencardé sur le losduvian, ce qui a introduit quelques changements :
- déclinaison des noms des groupes nominaux autres que thématisés et circonstanciels avec suffixe -ia
- modification des particules thématiques, au lieu d'être en voyelle V, avec possibilité de muter en consonne associée a->r par exemple avant voyelle, la particule de base est en VC, avec possibilité de ne garder que l'un des deux éléments en fonction de la phonotactique, sachant niveau écriture que tout est attaché. Par exemple avec -ar-, pour thématisation du sujet, donc positionné entre sujet et verbe :
entre deux consonnes, c'est la voyelle (1)
entre deux voyelles, c'est la consonne (2)
entre consonne et voyelle, c'est VC (3)
entre voyelle et consonne, la voyelle de fin de mot thématisé est substituée, et là ce sera V ou VC selon le chapelet de consonne que ça peut faire, sauf pour les pronoms personnels invariables (donc C). Autrement dit les deux sont autorisées (pas encore très bien statué sur ce cas) (4)
- reprise légère des déclinaisons des articles, avec notamment une finale accusative sur article en -in (ce qui est très losduvian), dative en-im, génitive en -wu, et une forme zéro sans désinence au nominatif.
Exemples :
(1) a de ar entre par exemple le pronom won et un verbe comme neli : couler, passer (à travers), conjugué au présent neli, donc wonaneli : elles/ils coulent. (en parlant de rivière ou de ruisseau)
(2) r de ar entre par exemple le pronom nio : je et un verbe comme ovai : manger, conjugué au présent ova, donc niorova : je mange.
(3) ar entre par exemple le pronom won et un verbe manger comme ovai : manger, conjugué au présent ova, donc wonarova : elles/ils mangent.
(4) a ou ar entre par exemple le pronom nio : je et un verbe comme neli : couler, passer (à travers), conjugué au présent neli, donc niorneli : je coule. (en faisant parlé un cours d'eau ou l'eau personifié), mais avec lein : ruisseau leinaneli ou leinarneli

La grammaire en mode TGV :
- conjugaison : préfixation de wes- au passé (avec quelques exceptions), qui, du coup veut dire passé, suffixation de -su au futur (qui, du coup, veut dire futur), au présent 3 groupes : verbe en -i invariables, en -j, ils perdent leur -j et en -a, le a mute en -o
- pronoms personnels refaits : nio, si, zle, to, tsu, won ; plus politesse : tros, etsu.
- adjectif après le nom, accord en nombre
- genre neutre principal, éventuelle rare possibilité de le préciser,  apriori -a/-o
- les particules inspirées du diarrza sont définies
- syntaxe : verbe toujours après la particule donc soit sujet-particule ar-verbe-etc. soit autre-particule-verbe-sujet-reste
- négation en suffixation de -tem (après le suffixe de temps, donc au futur -sutem et non -temsu
- conjonctions et, ou, mais, donc, et car/parce-que : ürs, of, bems, tsu, düts

Le post est assez long déjà, je vais faire les prochains point par point, avec notamment phonologie et écriture (inspirée du grec), mais je dois mettre au point l'alphabet.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mar 2 Fév 2021 - 11:53, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMar 24 Nov 2020 - 19:25

Mon lexique a déjà 638 entrées.
Mais il me manque le principe de dérivation lexicale (chère à mon cœur en idéocréation, sans doute croisement de losduvian, vélangz et diarrza)

I Phonologie

nasales : /m/, /n/
occlusives : /p/, /b/, /t/, /d/, /k/, /g/
fricatives : /f/, /v/, /θ/, /s/, /z/, /ʃ/, /ʒ/, /χ/, /ʁ/, sachant que /θ/ est assez rare, car importé des quelques mots thianshi
autres : /l/

glides : /j/, /w/

voyelles : /ä/, /e/ et /ɛ/, /o/ et /ɔ/, /u/, /y/ et un /œ/ et /ə/.

De manière allophonique le n avant /k/ et /g/ peut se prononcer [ƞ] et être noté ñ en romanisation et la suite ñj peut se prononcer [ɲ], mais ce sont des allophones, car non unité distinctives et pas distingué de /n/.
Jusqu'à il y a peu, j'avais un /œ/ (noté ö en romanisation), j'hésite à l'ajouter à l'inventaire, car non utilisé actuellement.

***Ajout :
la translittération quand elle le peut préfère ı à i.
les consonnes doubles peuvent être prononcées de manière géminée comme gaball : montagne /ga.bal.lə/, de manière allophonique [ga.balˠ] (anciennement [ga.baɫ]) existe.
***

II Ecritures

Du coup, inspiré par le losduvian et son alphabet particulier tout comme celui du diarrza, je suis parti de la contrainte partagée antre le lodsduvian et le diarrza : d'aucune hampe verticale supérieure (mais seulement inférieure) et d'un alphabet inspiré de l'alphabet grec, pas mal remanié pour transcrire ces phonèmes.
Du coup comme en diarrza, l'alphabet n'a qu'une seule casse.

Nasales :       м    ν
Occlusives : πʙ   τͻ      κɢ
Fricatives :  øʋ ɵ σz ςγ χʀ
Autres :               ʌ

Voyelles : αειουʋ(c) ; /œ/ et /ə/ n'est pas noté sinon par redoublement de la consonne, non obligatoire.
Si besoin pour la prononciation, on l'intercale, mais ce phonème est assez rare.

Glides : généralement noté par ι et υ, sinon pour éviter toute confusion pourront être rarement employé à leur place ȷ et ω.

C'est un assembalge grec, api, cyrillique, latin.

L'alphabet (probablement αʌøαгετ : alfabet) plutôt grec vaguement latinisé (place de j et q, ou bien suite u v w x, suite f g) serait :
α ʙ γ ͻ ε z ɵ ι ȷ κ ʌ м ν ο π ς ʀ σ τ υ ʋ ω χ ø ɢ
(Je n'ai pas encore réfléchi au nom des lettres, mais plutôt courtes comme les latines d'inspiration grecque).

Ainsi ʋ peut aussi noter deux phonèmes /y/ et /v/.

Il me permet une translittération latine ou romanisation très facile : a b y d e z th/h ı j k l m n o p c r s t u üv w x y f g (ɔ) avec :
le digramme th (à moins d'employer h) et :
- y pour /ʒ/,
- j pour /j/,
- c pour /ʃ/,
- r pour /ʁ/,
- ü pour /y/ et /v/,
- x pour /χ/,
et éventuellement ɔ pour /œ/, à moins que ce ne soit ö
w et j sont utilisés en lieu et place de ω et ȷ, sinon c'est comme en langue d'origine i et u qui sont employés.
De le même manière ë pourrait noter /ə/, si besoin.
***Ajout :
la translittération quand elle le peut préfère ı à i.
***

Ponctuation :

La principale le point finale est remplacé par un point initial de prise de parole : ●

Je pense conserver : virgule, deux-points, parenthèses, guillemets, et éventuellement point-virgule.
Je n'ai pas spécialement statué pour toutes ces ponctuations.

Pour les points d'interrogation et d'exclamation, je n'y ai pas encore pensé.

Exemples de phrases écrites (déjà données sur mon fil):
● τα χıαναʀoʋα τςακ υιν ʙʀoʋıα
● τα ʌεινα νεʌι νεʌεν αχοıͻγı τςακ

● ta xianarova tcak uin brovia
● ta leina neli nelen axoidyi tcak

Auparavant:

Le chien mange rapidement un os.
Le ruisseau coule à-travers les champs.

En variante de la première phrase exemple :
● τςακεωoʋα τα  χıανıα υιν ʙʀoʋıα
● υ ʙʀoʋıνoʋα τα χıανıα τςακ

● tcakewova ta xiania uin brovia
● u brovinova ta xiania tcak

C'est juste ce sur quoi porte le thème qui change, on pourrait donc traduire :

Littéralement « Rapidement mange le chien un os. » Ou par : « C'est rapidement que le chien mange un os. »
Un os est mangé par le chien rapidement.

***

Après écriture de ce post, pas encore pleinement satisfait de ma lettre gamma pour /b/, à suivre
A venir :
Nombre
Genre
Etc.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Ven 27 Nov 2020 - 13:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMer 25 Nov 2020 - 17:50

Rectification :
la translittération quand elle le peut préfère ı à i.
les consonnes doubles peuvent être prononcées de manière géminée comme gaball : montagne /ga.bal.lə/, de manière allophonique [ga.balˠ] (anciennement [ga.baɫ]) existe.

III Nombres

2 nombres : singulier, pluriel.

Les noms et adjectifs prennent une désinence en -i.
Quand ils terminent par une voyelle, le i se substitue à cette voyelle.

L'article qui introduit le nom, ce qui pilote le groupe nominal change aussi.

Article indéterminé : sg. u -> pl. i
Article déterminé : sg. ta -> pl. en

IV Genre

A priori, le tranz n'a pas de genre, tout est neutre au départ et les entrées sont d'abord données au neutre.

Uniquement pour ce qui nécessiterait d'être précisé comme mâle ou femelle, j'hésite entre deux système et ce, uniquement au singulier, le pluriel prenant toujours le pas sur le genre :
- ajouter un substantif homme, femme, mâle, femelle, enfant ou la fin de ces mots
- ajouter une désinence en -a pour le féminin -o pour le masculin
J'ai une inclination à vouloir employer le premier pour les noms de métiers et les petits d'animaux et le second pour les animaux.
Je rappelle que je n'ai toujours pas mis au point le système de dérivation lexicale, qui a bien évidemment aussi une influence sur ce point.
Ainsi :

sur les neutres :
galen : poulet, poule (n.)
gruık : cochon (n), porc
sorv : bœuf, vache (n.), bovin
xıan : chien (n)

je pourrais construire :
galna : poule
galo : coq (apocope de galon)
sorva : vache, quasi inusité, au profit de sorv
sorvo : taureau
gruıko, gruok : cochon, porc (m.), le second est plus péjoratif
gruıka, gruac : truie, le second est plus péjoratif
xıana : chienne
xıano, xıon : chien
Comme on le voit, il y aurait quelques adaptations.

Mais je peux tout-à-fait imaginer une blague montrant qu'il faut faire attention à ne pas trop abuser de ce système, comme :
ırra, ırro : oiseau-femelle ; oiseau-mâle, pas toujours facile à distinguer ou exactement ainsi dans la nature, me semble-t-il ou
xwa, xwo : poisson-femelle, poisson-mâle.

V Syntaxe et groupe nominal

Avec la thématisation la syntaxe n'est pas unique, mais elle ne suit que 3 grandes règles :
La principale le verbe doit toujours suivre la particule thématique (sauf si c'est lui même qui est thématisé avec la particule iz, auquel cas le sujet est après cette particule_ce point reste à valider).
Donc la syntaxe a les deux autres formes suivantes :
soit « sujet-particule ar-verbe-etc. »
soit « autre-particule-verbe-sujet-reste »

Pour résumer :
« verbe+iz+sujet+reste » Question ou,
Arrow «thème+particule+verbe+sujet+reste », dont en particulier
sujet-particule ar-verbe-reste
autre thème que sujet-particule-verbe-sujet-reste

Le groupe nominal
Le groupe nominal est toujours constitué des éléments suivants
déterminant
nom
éventuel suffixe particule thématisante ou suffixe autre (que thématisé ou circonstanciel) en -ia
éventuel adjectif

VI déclinaison des articles

Les articles se déclinent selon 4 cas : nominatif, accusatif, datif, génitif, nous avons déjà vu le nominatif cas 0 sans désinence ou flexion.

Rapidement, les flexions des trois autres cas sont les suivantes :
accusatif : -in
datif : -is (-im)
génitif : -u

Le tranz de tranzvélonzquie Trz_dz10

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34790
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMer 25 Nov 2020 - 18:06

Velonzio Noeudefée a écrit:
galna : poule
Question con : pourquoi galna plutôt que gala ?

Du coup, la déclinaison porterait sur l'article plutôt que sur le nom (comme des fois en allemand) ?

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hankol Hoken

Hankol Hoken


Messages : 477
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Belke

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMer 25 Nov 2020 - 18:21

À 1e vue, ça semble intéressant, notamment le marquage casuel des articles, on devine là ton appétence pour l'allemand, bien qu'ici la flexion se limite à ceux-ci, et l'antéposition d'une particule au verbe, ici une influence du breton je suppose.

Pour les genres, tu pourrais sinon faire cohabiter plusieurs stratégies complémentaires, suivant la classe sémantique du nom : flexion et/ou supplétion pour les êtres vivants et morphème séparé ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMer 25 Nov 2020 - 18:37

Réponse con : parce que Very Happy Razz , je blague bien sûr Laughing

La forme correcte serait galena, mais le e /e/: s'est peu à peu amüi, réduit et est tombé galena -> galna
alors que galeno est devenu galon, duquel le n est tombé par apocope
galeno -> galon -> galo
Et ça permet de mieux les distinguer. De plus des termes comme coquelet/chapon pourrait eux, reprendre le vieux galon.

Anoev, pour les déclinaisons c'est exactement ça, et ça vient de mon vélangz.
J'ai néanmoins complexifié avec ce -ia euphonique nominal pour tout ce qui n'est ni thématisé, ni circonstanciel.

Oui, Hangól Hogwén, influences allemande (via mon vélangz) et bretonne (via mon diarrza), ce qui reste dans le scope de mon diarrza.

Tout à fait pour les genres, j'y étais presque alors  Very Happy .
Il faudrait donc que j'introduise une flexion pour petit de/enfant alors, par exemple en -u, comme galnu : poussin (de poule) et irru : oisillon, eux prenant le pluriel par adjonction et non substitution comme galnui et irrui (ça peut fonctionner) et pour les noms de métier/fonction (seul autre cas possiblement nécessaire de genrer) avec un morphème séparé ou bien l'adjonction de homme ou de femme nok.
Je dois aussi voir en fonction de ma dérivation étymologique ou je peux récupérer la manière losduviane et suffixer la fin du mot adjoint (moins la/les premières consonnes de l'attaque).
Pour les membres de la famille à voir, mais il est probable qu'étymologiquement père (bulk)/mère; frère (brôr)/soeur, fils/fille (cenk/iknu), etc. aient droit à des racines séparées.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 26 Nov 2020 - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34790
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMer 25 Nov 2020 - 18:45

J'ai aussi remarqué la distribution des cas, qui est la même qu'en allemand*, et qui a inspiré un prédécesseur : J.M. Schleyer, créateur du volapük. Mais en volapük, les flexions portent sur les noms, puisque j'suis mêm'pas certain qu'il y eût des articles.



*Mais pas dans l'même ordre, y m'semb'ben ; mais bon : c'est zgondère.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyJeu 26 Nov 2020 - 17:25

Modifications
- г /b/ devient ʙ
- r /ʁ/ devient ʀ

Intro
Partie importante, s'il en est au niveau grammatical, ceci dit nous allons voir quelques notions lexicales avant.

Lexique
Hier, avec mes exemples, nous avons vu qu'il me manquait certaines notions comme homme par rapport à femme, sœur par rapport à frère, etc.
Donc j'ai pris mon marteau, démarrer le feu et forgé quelques mots.
- dañ : homme (masc.)
- yor : mère
- tuaik : sœur
Mais fille / garçon pourrait se dire noku et danu, voire même nuk et dun, du genre « petit » en -u.
Je verrais bien :
- nuk et dun, jusque 6-7 ans
- noku et danu, à partir de 7 ans

Mais aussi :
- tuırt : outil, instrument de tuırta : employer, utiliser, user de
- van : acteur, actrice, actant, agent (animal, animé) de avan : (être) humain
- tas : action tiré de tasa : agir, faire
Et j'ai sélectionné bvos : fruit et prodıat : produit, que j'avais déjà comme pouvant signifier résultat, produit, sachant que le premier est plutôt pour ce qui est naturel ou positif et le second pour ce qui est artificiel, humain ou négatif.

D'où et c'est très important, j'ai ma prégrille d'équivalent losduvian de dérivation, après quelques essais hier, voici comment dérivé lexicalement :
-la qualité depuis un adjectif (grand → grandeur, petit → petitesse, radin → radinerie, déçu → déception, etc.) avec le suffixe -ta, -sta (qui sera certainement tiré de qualité, qui aura tout intérêt à se terminer en -sta), ainsi :
--- baz : élastique → bazta : élasticité ;
--- kakarg : triste, malheureux, déçu → kakargsta : tristesse, déception

Les autres depuis le radical verbal, donc en enlevant la voyelle finale ou le Vj (cf chapitre suivant verbe), s'il y a un /j/ avant voyelle, on le considère comme faisant partie du groupe vocalique et il saute avec kertsıa → kerts, breñıa → breñj:
- radical, sans suffixe : action, souvent nos -(a)tion, -age, -(e)ment, mais seulement l'action, jamais le résultat, comme « La déclaration du ministre a duré 24 min. » et jamais comme : « Voyez la représentation de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 »
- acteur suffixe -uan, tiré de -van, genrable par l'adjonction de nok : féminin (soit -uanok, à voir si contractable en -uank:?Smile ou de -dan ou -ank (péjoratif) tiré de dañ : homme (masc.), soit probablement contracté en -uand (ou en -uank, ben non, là, car ce serait équivalent au féminin court). De préciser entièrement nok ou dan/dañ à la suite montre une forme d'insistance, parfois nécessaire, mais attention à ne pas en abuser, car pas toujours forcément de bonne mœurs.
- Lieu, endroit (nos -(e)rie) suffixe en -az, tiré de draz : lien, endroit
- résultat, produit, avec la nuance précédemment expliquée soit -uôs, soit -at ou -ıat (selon qu'il y ait déjà un /j/ ou /ja/ avant ou pas)
- outil : suffixe -uırt, tiré de tuırt
- machine : suffixe -vark tiré de varkn

Ainsi avec kertsıa : tuer
- kerts : meurtre, crime (act.)
- kertsuan : tueur, meurtrier (criminel)
- kertsaz : lieu du crime (→ abattoir Question)
- kertsıat : meurtre, crime (rés.)
- kertsuırt : arme du crime
- kertsvark : « machine à tuer » : guillotine, chaise électrique, etc.

Ca ne recouvre pas tout, mais permet déjà de créer pas mal de dérivés et de vocabulaire.

VII Pronoms personnels sujet

VII.1 Au nominatif
- SG1 (je) : nio
- SG2 (tu) : si
- SG3: zle (neutre)
- PL1 (nous) : to
- PL2 (vous) : tsu
- PL3 : won

A cela s'ajoute, la possibilité de genrer le SG3 :
- féminin : zal
- masculin : zlo

Et le pronom de politesse : SG tros, PL etsu

VII.1 Déclinaisons des pronoms

Les 6 principaux :
NOM.ACC.DAT.GEN.
nıonjınnuısnıu
sınsuıssıu
zlezlınzluıszlwu
totto(-)ın (tuın)ttuısttwu
ttsuttsuınttsuısttswu
twontwoın (wın)twıs (<- vnuım)twun
Plusieurs homonymes avec les déterminants, mais a priori ça ne devrait pas être confondu, le déterminant étant suivi d'un nom et le pronom, non (sauf cf ci-dessous dans le cas des déterminants possessifs.
tuin et win sont des variantes populaires et plus familières, même si très courantes.
win provient de l'ancienne forme vnuim

Avant le nom le pronom possessif est déterminant possessif, introduit par un déterminant c'est le pronom possessif.

niu snuc : mon pied
ta niu : le mien

Les deux genrés :
NOM.ACC.DAT.GEN.
zalzlınazluısazalwu
zlozlınozluısozlowu
Les deux pronoms de politesse, singulier et pluriel :
NOM.ACC.DAT.GEN.
trostrosıntrosuıs (truıs)troswu
etsuetsuınetsuısetswu
VIII Particules

Ce concept vient du breton et les particules sont très inspirées de celles de mon diarrza, qui reprenait ce concept breton.

Thème Particule
- sujet     ar
- COD     ın
- COS     wu
- adverbe ou
complément     we
circonstanciel
court
- complément      es
circonstanciel
long
- verbe      iz
RARES
- conjonction,      üv
interjection
- complément      ıj
du nom
/!\ syntaxe
différente

Tout élément en thème repasse sans déclinaison, comme au nominatif (en fait c'est la particule qui indique la fonction).
Tout élément thématisé peut être mis en valeur en étant introduit par ü.

Si un complément du nom est thématisé (assez rare), ce qui vient après la particule est ce sur quoi portait ce complément du nom et non le verbe.

IX Verbes&conjugaisons
IX.1 Verbes, groupes et présent

Pour l'instant il existe trois catégories de verbe, qui influent sur la conjugaison au présent
- groupe principal verbe en -a conjugaison au présent en -o
- verbe en Vi* chute du i final
- verbe en -i conjugaison invariable en -i
*V représente une voyelle quelconque et i du coup le phonème /j/

Groupes : quelques exemples

Groupe II : le plus petit
- breknai Question casser, briser
- karkai charger, remplir
- dzelvrai souffrir
- dzumai tirer (contraire de pousser)
- flèi baisser (bras)
- metsei examiner
- ñguai écraser, piétiner
- ovai manger

Groupe III
De A à N compris

- ambi : aller
- apsi : avoir
- asiari : voyager
- bamsi : chuter, tomber
- cimpsi : pincer
- coithi : sourire
- dikti Question : commander, diriger
- diembi : douter
- dobeñji : comprendre, saisir
- druksi : conduire, diriger, mener
- dvirtsi : rendre (redonner)
- dyütsi : diviser, partager, séparer
- fantsi : foncer
- gompsi : occuper
- ienksi : chanter
- kalksi : courir
- kensi : convenir, aller
- kimsti : rire
- kleiki : crier
- klodzi : fermer
- kreimsi : apprendre, étudier
- kuelbi : voler (dans les airs)
- kuerti : chercher, rechercher
- likui : couler (liquide)
- mitcki : mélanger
- nedyi : mourir
- nefri : coudre
- neli : couler, passer (à travers)
- nodzi : falloir, avoir besoin de

Ce n'est pas exhaustif, il manque de O à Z.
Je me demande si la plupart de ces verbes ne sont pas intransitifs

Conjugaison

Elles sont très simples :
- préfixation de wes- issu de wes : passé, sur le présent
- suffixation de -su issu de su : futur sur le présent

Cela provient d'un mélange suok basé sur le principe de la réduplication et diarrza qui avait des conjugaisons très simples.

Attribution, copule, mesure Question

Hier soir, j'ai réflachi à ce principe assez embêtant, je trouve.
J'aimais bien mon système losduvian, suffixation de -sta sur l'adjectif, mais encore faut-il le conjuguer (voie statique/statif), je pourrais le faire wes-adjectif-sta, mais au futur, j'aurais deux formes possibles adjectif-su-sta ou adjectif-sta-su.
Mais je ne suis pas encore convaincu.

Mon principe est que la particule sert d'équivalence et vaudrait « égale » ou bien le signe égal « = », etc.

Ce à quoi je pensais était un système
sujet-particule: ar-adjectif décliné comme un nom

Et le type de déclinaison choisie, indiquerait passé, présent ou futur.
Ce qui suite à réfléxion donnerait respectivement datif, accusatif, génitif (Si intéressé, je peux donner ma réflexion et mes raisons).
Donc -uis, in -wu.
Je suis grand pourrait être :
● Niorabe-in
abe et in sont séparés par un tiret pour que in soit bien lu /in/ et non /jn/ en fin de syllabe.

Jean est petit mais Tchang est grand
● Yanararçin bems Tchangarabe-in.

Fatima était petite, mais elle est grande.
● Fatimararçuis bems zalarabe-in.

Tu seras grand.
● sirabewu.

Dans ce cas peut être est-ce plus facile à lire en séparant les constituant par un tiret.
● nio-r-abe-in
● Yan-ar-arç-in bems Tchang-ar-abe-in.
● Fatima-r-arç-wis bems zal-ar-abe-in.
● si-r-abe-wu.

Et je pense étendre ce principe au complément de mesure.

Le champ mesure 10 000 m².
Serait dit

Le champ est 10 000 m² mesure.

Je mesure 1m80. → Je (suis) 1m80 grand.
Le jeu coûte 50 eurs.(a pour prix 50 eurs) → Le jeu (est) 50 eurs coût (/prix).
D'ailleurs
« Le prix de ce jeu est (de) 50 eurs. » devrait pouvoir être dit : « Ce jeu-prix (est) 50 eurs. »
ce qui est presque correct.[/i]

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 14:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 13:50

J'idéocrée à gogo.
Quelques mots créés, dont certains du mois de novembre sur IL (passé ou à venir), pour des traductions ou même comme ça.

- dze : dans, à l'intérieur de
- zuid : intérieur
- dyenta : renoncer, laisser, abandonner, quitter, partir
- erke : moineau, composition de petit ark et de oiseau irre
- kca : oxygène, déformation du galoco (ca trancrit en ka et ca, recombiné)
- raps : fluor, déformation du galoco (arps)
- cain : néon, déformation du galoco
- guyo : grand-mère
- gubbu : grand-père
- guposc : grand-parent
- muelbreig : grès, même composition qu'en vélangz
- moksom : orphelin, composition déformation (sans-parent : mom-posc)
- thodia : doucher, composition (petit-pleuvoir : tsolkina_suffixe non validé et de fodya : laver)
- siüz : citron
- fulla : envoyer, lancer (jeter), d'un truc qu'a dit mon fils
- buai : opale, déformation de abaru (au moins vélangz)
- feksin : fourchette, déformation de la composition tranz ovapecstina (petite pointe/pique manger)

C'est bien, j'ai envie de créer.
Il me manque encore d'important mon « très, plus, beaucoup »


Deux phrases traduites :

la première de la progression LCS

Le soleil brille.
τ'ειωακ ʋιʀмȷι.
● t'eiwak virmjı.

On note :
- la simplification de l'article en t'
- l'absence de particule pour les verbes intransitifs.

La dernière « tsitate » (citation) du jour :

Ne renonce pas à semer par peur des moineaux.
ͻγεντο-συ-τεм-ιz-σι ȷιντς ͻʋτσ τα ςοςτα ιυ εʀκι.
● dyentosutemız-sı jıntc düts ta çoçta iu erkı.

Ces impératifs de citation ou proverbiaux sont traduits à la 2ème personne du futur chez moi

Du coup cela pose la question de :

X L'impératif

Qui devrait être la racine verbale (qui logiquement donne un substantif d'action, c'est à dire décrivant l'action), suivi de la particule verbale et d'un point d'exclamation (remplaçant le sujet).

Mange !
● oʋιz !
● ovız !

Cours !
● καʌκσιz !
● kalksız !

Mange ta viande !/ton poisson !
● oʋιz ! τιν ͻγεν συιм ! (τιν χυε συιм ! )
● ovız ! tin dyen suım ! (/tin xwè suım !)

On note :
- qu'une phrase impérative se passe du -ia euphonique pour être plus forte. L'employer sur la 2ème partie peut être fait, pour adoucir le premier impératif. Un peu comme si on ajoutait un s'il te plait.
- L'expression ta viande n'est pas rendu par un génitif traduisant la possession et non la destination. La nourriture destinée à quelqu'un ou que quelqu'un mange n'est pas a priori sa propriété. Donc c'est traduit par la viande/le poisson à/pour toi

***

Un peti sousi avec le sigma minuscul, je le vérà bièn en inisial de mo é le renplaserà bièn par un s inversé pour le reste (afin de corespondre a la forme du sigma minuscul) ou un c à la cyrillique, y'a le d aosi qi fà ièch, é la ça risqe d'ètr plu rude.

Vieux essais d'écriture d'époque:

***

XI progressif

L'auxiliaire préfixable ou non en tête de verbe (donc toujours avant wes- au passé) : se, un peu comme en vélangz exprimera le progressif.
Le verbe se conjugue normalement après.

Ainsi la 2ème phrase de la progression de la LCS donne.

Le soleil est en train de briller. (The sun is shining.)
τ'ειωακ σϵ ʋιʀмȷι.
● t'eiwak se virmjı.

Donc même s'il était en train de briller ou sera en train de briller, c'est faisable :
τ'ειωακ σϵ ωϵcʋιʀмȷι.
τ'ειωακ σϵ ʋιʀмȷισυ.

Il me reste l'achevé ou accompli et l'irréel comme sujets importants, côté verbe et à voir s'il y a des subordonnées relatives comment qu'tout ça se comporte.
(Du coup, ça me fait penser que pour l'instant ma forme infinitive groupe I en -a et II en -Vj ne me sert à rien.)

Il semble qu'en attaque de syllabe, ce soit σ et en coda c.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 16:32

3ème phrase : le soleil brilla.

Pour l'instant pas de différence en tranz entre passé simple et imparfait.
● τ'ειωακ ωϵcʋιʀмȷι


_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34790
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 16:45

Velonzio Noeudefée a écrit:
Pour l'instant pas de différence en tranz entre passé simple et imparfait.
Comme en anglais, en uropi et en volapük, en somme. À une époque, je n'en avais aucune entre le passé (prétérit) et le parfait. Et p'is, un diacritique me sortit d'un mauvais pas.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 16:54

Pour moi c'est pas un mauvais pas, la seule différence est la brièveté de l'action, tu peux la rendre avec des adverbes comme tout-à-coup/soudain ou au contraire encore/toujours/encore et toujours/sans cesse/de manière ininterrompue, etc.

Il pleuvait toujours, soudain retentit le chant de l'oiseau.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34790
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 17:09

Ce que je peux considérer comme un manque chez moi n'en est pas forcément un partout.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 18:47

Inspiré par le diarrza où j'avais très tôt présenté une phrase : "L'homme marchait sur la route sous la lune." et avec le souvenir de tout le texte du "Vieil homme et du poirier", j'ai donc tenté la traduction de la phrase :

Le vieil homme marchait sur la route sous la lune.
● τα ᴀαν: τcϵʌʋι-αʀ-ωϵσνυτςαмʙι ʋπc τα ʋϵικ υτʀοc τα мυνα
● τα τcϵʌʋια-καν:αʀ-ωϵσνυτςαмʙι ʋπc τα ʋϵικ υτʀοc τα мυνα

● ta dañ tselvj-ar-wes-snutcambi üps ta veik utros ta muna
● ta tselviakañ-ar-wes-snutcambi üps ta veik utros ta muna

Et là j'hésite entre un nom-adjectif combiné à la diarrza avec préfixation de l'adjectif plus mutation... L'avantage est que c'est bien ce qui pilote le groupe nominal qui est avant la particule
Sachant que si mutation il y a pour les occlusives et fricatives, très simplement on se déplace de droite à gauche dans le tableau api, ainsi /p/ -> /b/, /b/->/t/, /t/->/d/, etc.

J'ai utilisé ᴀ pour noter /d/, c'est pas trop mal comme delta, mais avec une barre inférieure légèrement remontée, je vais chercher encore un meilleur symbole, là, elle est un peu trop remontée.
J'utilise : pour noter l'équivalent du tilde sur le ñ en translittération latine.
la suite wes-snutç peut se noter c-σ, simplifiable en σ, comme si σ portait un double ss

***

Essai pour le /d/, grâce à la police d'écriture quivira
● τα αν: τcϵʌʋιαʀωϵσνυτςαмʙι ʋπc τα ʋϵικ υτʀοc τα мυνα
● τα αν: τcϵʌʋιαʀωϵσνυτςαмʙι ʋπc τα ʋϵικ υτʀοc τα мυνα
● τα αν: τcϵʌʋιαʀωϵσνυτςαмʙι ʋπc τα ʋϵικ υτʀοc τα мυνα

Le 2 fonctionne à peu près et je n'ai pas regardé pour le rhô grec inversé en miroir...

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 3 Déc 2020 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 27 Nov 2020 - 22:05

Voilà ce que donne l'alphabet actuellement du tranz (j'aime assez le nom, en fait) :

α ʙ γ ᗋ(ᴀ) є z ɵ ι ȷ κ ʌ м ν ο π c ʀ σ/ς τ υ ʋ ω χ ø ɢ
α ʙ γ ᗋ(ᴀ) є z ɵ ι ȷ κ ʌ м ν ο π c ʀ σ/ς τ υ ʋ ω χ ø ɢ

Sur mon traitement de texte le premier est en times 12 et le second en quivira 11 sauf qui était en 7,5, mais je pense que ça c'est à re régler, pour preuve ᗋ (taille 9, ici pour le second).
Donc si je compare avec ces voisins, est-ce que la hauteur est la même, c'est ce qui compte ici : ʙγєz

Sinon le nom des lettres (greco-latin):
a, bé, /ʒe/, dé, é, zé, thé=/θe/, i , /ji/, ka, la, mü=/my/, nü, o, pi, ço, ro, si , to, ou=/u/, üv=/yv/, oué=/we/, /χi/, fi, ga

Cela ne me dispensera pas de créer ma propre police d'écriture, notamment pour le /d/, mais pas que.

Autre point la mutation des nasales et autres : /l/, /j/, /w/, je verrais bien un autre système de type
/m/ -> /n/ -> (/d/ -> /z/) -> /l/ -> /j/ -> /ŋ/  -> /w/ -> (/v/ -> /b/) -> /m/

Est ce que dans un système à plusieurs degré de mutation je maintiens /d/, /z/, /v/, /b/ ou bien je les sors de ce cycle global, puisque déjà dans l'autre (glissement de gauche à droite pour les occlusives et pour les fricatives) et on a dans ce cycle : /m/ -> /n/, /n/ -> /l/, /l/ -> /j/, /j/ -> /ŋ/, /ŋ/ -> /w/, /w/ -> /m/

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Dim 29 Nov 2020 - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptySam 28 Nov 2020 - 22:41

TRADUCTION

Spoiler:

Maintenant c'est la version intermédiaire du s en c qui me dérange, je vais chercher.

LEXIQUE

Spoiler:

GRAMMAIRE
XII Aspect achevé ou accompli

Il s'exprime au moyen du grammème tuk, tiré du verbe finir tvekta, devenu veda après coups.
Il peut se mettre au présent et au passé.

XIII Conditionnel

Pour le conditionnel ou aspect irréel, j'hésite à l'exprimer comme l'achevé ou accompli au moyen d'un grammème suk, déformation de utsuk, lui même déformé de westsuk, combinaison fusion de wes+su/tuk.

Il serait employé dans les deux prépositions : "si j'aurais su, j'aurais pas venu."

Son emploi pourrait être plus vaste qu'en français et correspondre à tout ce qui n'est pas sûr ou réel et relèverait du doute, du moins il ne serait pas interdit de l'employer ainsi.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyDim 29 Nov 2020 - 21:13

LEXIQUE
Quelques nouveaux emprunts
Spoiler:

Et nouveaux mots :

Spoiler:

dont un qui a des synonymes composés en tranz.
D'ailleurs niveau composition si le procédé de composition adjectif+nom à la première lettre mutée est difficile à prononcer, on lui préférera alors adjectif+a (quand il ne finit pas déjà par a)+nom sans mutation de l'initiale. Ainsi on préfère svartasrun à svartzrun ou bien on prononce /svaʁts.ʁun/.


GRAMMAIRE
Le pronom personnel réfléchi

Le pronom personnel réfléchi est di. Il est invariable dans sa forme : toujours di, mais peut se décliner selon la manière dont on l'emploi.
- phrase simple et courte : suffixation sur le sujet « Je me rase. » : ●  niodi a tsioko
- phrase complexe : se décline et prend la place qui lui revient COD, COS etc.
acc. din, dat. duis (gén. du

L'adjectif

Comme en vélangz :
- les séries courtes peuvent prendre un a intermédiaire entre adjectifs.
- les séries longues à la kazpolsit peuvent être encadrés par des a
En cas de mots débutant par des voyelles, c'est un r consonne associée à la voyelle a.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyMar 1 Déc 2020 - 18:59

Quelques petites traductions :

Les citrons jaunes sont sous le ciel bleu.
● єν ςєʌʙα-σιʋzι αʀ υτʀοcτιν-ανzυαιʌ σιʋʌ
● en çelbasıüzı ar utrostın-anzuaıl sıül


Mais en groupe nominal, ça donne (au nominatif)
« les citrons jaunes sous le ciel bleu »
« єν σιʋzι ςєʌʙı υτʀοc τ'ανzυαιʌ σιʋʌ »
« en sıüzı çelbı utros t'anzuaıl sıül »


Quand il n'y a qu'un seul adjectif, le a, n'est pas obligatoire

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyJeu 3 Déc 2020 - 13:42

Avec le vocabulaire créé suivant :

tadz : maintenant
matras : matelas
sdetçui : paraître, apparaître (surgir, poindre)
suilm : brillant, éclatant, resplendissant
sbalt : tout, tous
sbaltgog : tout-le-monde
kunpi : sauter
seidz : souvent
yatçai (pop. Yayai) : heureux
yayai (var pop) : heureux
dyit : certain, quelque
tiatsxe : chat
tiatsxu : chaton
fiksatrr : fixateur (coiffure, dessin, photo)

J'ai entre-autre traduit les 8 phrases suivantes de le progression de la LCS
Spoiler:

Le soleil éclatant brille.
Le soleil se lève maintenant.
Tout le monde criait/a crié.
Certain(es personnes) criaient/ont crié.
La plupart (des gens) criait/a crié deux fois.
Les gens heureux crient souvent.
Le chaton a sauté/sautait.
Le chaton a sauté sur la table.

En alfabeta, l'alphabet tranz
● τα συιʌмʀєιωακ ʋιʀмȷι
● τ'єιωακ σє σєτςυι ταz
● σʙαʌτɢοɢ ωєcκʌєıκı
γιτ ɢοɢı ωєcκʌєıκı
●  мυʌσι ɢοɢı ωєcκʌєıκı ʙα τcєνı / ●  мυʌσι ɢοɢı ωєc-ʙα-τcєν-κʌєıκı
●  єν ɢοɢı γατςαȷι κʌєıκı σєız
●  τα τιατcχυ ωєcκυνπı
●  τα τιατcχυ ωєcκυνπı υπc τα ʌєcκ


Transcrit en latin :
● ta suılmreıwak vırmjı
● t'eıwak se sdetçuı tadz
● sbaltgog weskleıkı
● dyıt gogı weskleıkı
● mulsı gogı weskleıkı ba tsenı / ● mulsı gogı wes-ba-tsen-kleıkı
● en gogı yatçajı kleıkı seıdz
● ta tiatsxu weskunpı
● ta tiatsxu weskunpı ups ta lesc


Niveau grammatical, peu de choses à dire :
- beaucoup d'emploi intransitif ou absolutif
- pour crier deux fois, je propose deux phrases :
--- l'une crier deux fois au plus proche de la phrase, mais peu tranzienne
--- l'autre deux fois crier (crioubier, ércrier pour crier doublement ou crier et recrier), plus tranzienne

Je commence à avoir des idées de parler régional, avec les c /s/ devenant des ç /ʃ/, le ups : sur prononcé üps /yps/ (qui pourrait dire oups d'ailleurs).

Objectif suivant (sinon le comparatif/superlatif) : les 16 phrases suivantes déjà attaquées.

***

üps déjà utilisé auparavant, à moi de corriger alors.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Ven 4 Déc 2020 - 23:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 4 Déc 2020 - 22:36

J'hésite, j'hésite, alors je mets un post rapide...

Malgré une journée au niveau normal pas top, au niveau créatif, ça a pas mal donné.

Donc dans mon programme de traduction je suis tombé sur deux difficultés :
- la modalité avec "Tu devrais partir/y aller."
- le complément de l'adjectif avec "Je serai heureux de partir/d'y aller."

1er cas, j'opte pour la non simplicité et un procédé peu indo-européen moderne, croisement de diarrza (tournure sur base prépositive sur la particule+temps verbal/mode verbal) et le vélangz (préfixe sur la particule verbale).
Donc, j'ai mis au point 6 sur-particules, tirées de prépositions qui se suffixe à la particule (qui rappelons le en principe introduit le verbe), ce qui résout les modalités principales.

2ème cas : mon système de copule attribution étant particulier et le complément du verbe comprenant l'action au sens propre, j'ai approximativement traduit ça par :
De moi [ou Moi-GEN]//particulte topique CdN-Nom(copule)//le départ/partir*//heureux-GEN/futur attributif (1)
Le départ/partir de moi sera/i heureux (1)

*Le tranz comme le diarrza n'a pas d'infinitif comme en français ou dans les langues IE classique mais un substantif d'action qui signifie autant l'action, c'est à dire départ actif que partir.

Comment se rendre compte que la structure est plus une structure du type
Je serai heureux de partir
que
Mon départ sera heureux

Déjà parce que ça reste la première personne qui est thématisée
Ensuite parce que la thématisation du complément du nom n'est pas courante, ni très préconisée et apporte une structure de phrase particulière et peu courante, repérable où bien évidemment la particule n'introduit pas le verbe, mais ce que le complément du nom a complété
D'ailleurs mon départ sera heureux (2)
se traduirait beaucoup plus par :
mon-départ//particule topique S-V(copule)//heureux-GEN/futur attributif (2)
Et c'est bien parce que :
- la structure est particulière et peu courante et que
- c'est la première personne qui est thématisée
que
Moi(GEN) // part CdN-N // le partir // heureux-GEN/futur attributif (1)
ou
Moi(gen)-partir heureux sera(i) =env= Moi serai heureux partir[moi(gen)] (1)
Un autre moyen plus classique mais que j'apprécie moins serait de traduire Je serai heureux (nio-r-yatçaj-wu) et d'ajouter un complément au génitif (tuim dyent) (3)

(1) ● niu-j-ta-dyent yatçaj-wu : (Moi-le partir heureux plus tard) Je serai heureux de partir. (tranz)
(2) ● niu-dyent-a-yatçaj-wu : mon départ sera heureux.
(3) ● nio-r-yatçaj-wu tuim dyent : Je serai heureux de partir. (façon langues IE modernes)

Une attribution au conditionnel ne porterait aucune marque comme un nominatif ou une insistance en -uk, rappelant la particule suk du conditionnel (et non tuk de l'achevé, qui devrait être une combinaison génitif+uk en wimuk, si on veut insister).

Ce que je ne sais pas encore, c'est si je peux généraliser ce principe de complément de l'adjectif ou pas.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34790
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 4 Déc 2020 - 23:06

Velonzio Noeudefée a écrit:
Le tranz comme le diarrza n'a pas d'infinitif comme en français ou dans les langues IE classique mais un substantif d'action qui signifie autant l'action, c'est à dire départ actif que partir.

Comment se rendre compte que la structure est plus une structure du type
Je serai heureux de partir
que
Mon départ sera heureux

Déjà parce que ça reste la première personne qui est thématisée
Ensuite parce que la thématisation du complément du nom n'est pas courante, ni très préconisée et apporte une structure de phrase particulière et peu courante, repérable où bien évidemment la particule n'introduit pas le verbe, mais ce que le complément du nom a complété
D'ailleurs mon départ sera heureux
se traduirait beaucoup plus par :
mon-départ//particule topique S-V(copule)//heureux-GEN/futur attributif
Et c'est bien parce que :
- la structure est particulière et peu courante et que
- c'est la première personne qui est thématisée
que
De moi // part CdN-N // le dépa/rtir // heureux-GEN/futur attributif.
Le tranz et le diarrza disposent-ils d'un participe ?

Si oui, tu pourrais t'en sortir (grosso-modo : je ne connais pas les modalités d'utilisation d'un participe dans tes langues) avec quelque chose comme "je serais un heureux partant" (utilisation en tant qu'adjectif verbal) ou bien "partant, je serais heureux" (utilisation strictement verbale du participe). C'est toi qui vois si l'une de ces deux solutions conviendrait, ou les deux, ou aucune.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyVen 4 Déc 2020 - 23:16

J'ai ajouté des détails au message d'avant, notamment 3 traductions possibles.

Le diarrza a un espèce de mode participe particulier (sans conjugaison à la personne et indépendant d'un éventuel sujet, en gros faudrait que je relise), mais le tranz, lui, n'en a pas pour l'instant.
En tout cas pour moi, pour l'instant, ça fonctionne.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptySam 5 Déc 2020 - 13:47

GRAMMAIRE

XIV Les sur-particules modales

J'en ai parlé hier, autant les donner aujourd'hui avec du détail.

Elle force la particule qui la précède nécessairement sous sa forme vocalique et ce, peu importe ce qui précède comme :
nio-a-(sur-particule),
alors qu'en général la finale vocalique en voyelle implique la forme consonne de la particule, ici : nio-r-

- tçi (tmji) : obligation morale, environ modal "devoir" de stmjir, exprimant le contexte moral. Stmjir est ici influencé par taf : contrainte, devoir, obligation. Stmjir étant l'inversion de rjimts : autour
Exemple : nio-a-tçi-... : Je dois (infinitif, proposition, etc.)

- sjin (smjir) : possibilité morale, environ modal "être autorisé à, être laissé, avoir la permission de, être permis" de stmjir, exprimant le contexte moral. Stmjir est ici influencé par dzar : puissant (je ne disposais de rien d'autre). Stmjir étant l'inversion de rjimts : autour
Exemple : nio-a-sjin-... : Je suis autorisé à, On m'a laissé, Il m'est permis de (infinitif, proposition, etc.)

- 'zd : possibilité interne (général), environ modaux : "pouvoir, savoir". (')zd étant l'inversion de dze : dans (donc en)
Exemple : nio-a-zd-... : Je peux, sais (infinitif, proposition, etc.)

- 'zg : possibilité interne physique, environ modal "pouvoir" de (')zg, exprimant une possibilité interne. (')zg est donc la déclinaison d/dérivation de (')zd vu ci-dessus. (')zd est ici influencé par xoga : corps. (')zd étant l'inversion de dze : dans (donc en)
Exemple : nio-a-zg-... : Je peux (infinitif, proposition, etc.)

- 'zt : possibilité interne mentale, intellectuelle, mémorielle, environ modal "savoir" de (')zg, exprimant une possibilité interne. (')zt est donc la déclinaison d/dérivation de (')zd vu ci-dessus. (')zd est ici influencé par sprit : esprit. (')zd étant l'inversion de dze : dans (donc en)
Exemple : nio-a-zt-... : Je sais (infinitif, proposition, etc.)

La différence entre (')zg, (')zt : je peux (là, tout de suite, maintenant) me mettre à courir quelques km (j'en ai la capacité physique) ou nager quelques dizaines de minutes, et je sais parler allemand, nager, faire du vélo, conduire (j'ai enregistré une compétence intellectuelle ou physique ayant nécessité une mobilisation non seulement physique/corporelle, mais aussi cérébrale d'apprentissage).

- sdie : capacité pas forcément réelle ou possible, environ modal "vouloir". Sdie étant la double réduction de sdiest, puis de sudiest (et suddiest), inversion de tseid-dus : si-à cause de
Exemple : nio-a-sdie-... : Je veux (infinitif, proposition, etc.)

Autre particularité : toute les conjugaisons sont mises après comme :
- wes : passé
- su : futur
- tuk : achevé
- suk : conditionnel

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptyJeu 10 Déc 2020 - 12:43

Bon mes 16 phrases sont prêtes depuis quelques jours, mais la translittération et d'autres projets m'ont pris un peu de temps.
Je passe sur le vocabulaire que j'ai dû créer.

● νιυ τιατcχυ αʀς ωєc-γєντο
● ʋ τα ʌυʋȷ: / ● ʌυʋιο-ιz*
● τα ʌυʋȷ: ωєc-ʙαмcι
● τα τιατcχυ zєνzι υχοc τα ʌυʋȷ:
● τα ʌυʋȷ-ιν-τυκ-τcατcο** / ●  τα ʌυʋȷ-α-τυκ-ʋєο (zʌωυ ʙαмc)
● γοcκιє-ωє τcατcο-συ αν: τιν ʌυʋια
● νιο-σєzє-ιν: τα ʌυʋȷ-α-ʋєο γοcκιє
● γαʀιν-ωє κcιʋι єν ȷυνcι ɢʀαøι τʀє
● παʌєν:-ωє ωєc-πακcι-zαʌ ʀȷιτc
γєντιz !
● αмʙιz ! ● γєντιz !***
● σι α-τςι-συκ τιν γєντ
● νιυ-ȷ-τα-γєντ γατςαι-ωυ
● zʌο καχνι-συ γοcκιє
● τα ʙєʙєʋιмzο αʌcι-τυκ****
● ʙα-αᗋυ-ι αʀ σє-γατcο νιτςєм


● niu tiatsxu arç wes-dyento
● ü ta luvjj / ● luvio-iz*
● ta luvjj wesbamsi
● ta tiatsxu zenzi uxos ta luvjj
● ta luvj-in-tuk-tsatso** / ●  ta luvj-a-tuk-vedo (zlwu bams)
● yoskie-we tsatso-su ang tin luvja
● nio-seze-in: ta luvj-a-vedo yoskie
● yadrin-we ksivi en junsi grafi  tred
● paleñ-we wes-paksi-zal rjits
● dyentiz !
● ambiz ! ●  dyentiz !***
● si a-tçi-suk tin dyent
● niu-j-ta-dyent yatçai-wu
● zlo kaxni-su yoskie
● ta bebevimzo dalsi-tuk****
● ba-danu-i ar se-dyatço nitçem


originaux:

* la première traduit : c'est/il y a la pluie, la seconde : pleut
** le verbe tzatsa : arrêter, stopper est une traduction littérale, couramment on préfèrera veda : finir
*** la première traduis : allons ! , la seconde : partons ! ou quittons !, on ne distingue pas singulier et pluriel en impératif en tranz.
**** anciennement littérairement on aurait une mutation de v en th, puisqu'il y a composition bebe+vimzo (bébé+balle), mutation de v en th, soit ● ta bebethimzo dalsi-tuk

Y'aurait peut être des choses à dire niveau grammaire, mais j'ai oublié pour la plupart des points, juste celui-ci.
Juste les ":" sont non seulement une ponctuation qui introduit une proposition subordonnée complétive, mais qui en plus peuvent déformé phonologiquement la particule ainsi in: c'est /iŋ/, ce qui est un sous accusatif et permet de montrer que toute la proposition est le COD.
Suite à ma traduction de la citation du jour, il me faudrait préciser le comparatif et le superlatif.

Arrow Je trouve que ma manière actuelle d'écrire le schwa pose problème, voire si je ne pourrais pas utiliser un êta ηʜɴ pour l'écrire, puisque je ne l'utilise pas encore actuellement ou un diacritique, à voir. Je n'en ai pas beaucoup. Et vous, qu'en pensez vous Question

Je viens aussi de travailler sur une nouvelle écriture, plus de détail, plus tard et ailleurs Wink

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 17 Déc 2020 - 14:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7606
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie EmptySam 12 Déc 2020 - 13:28

Re : Syntaxe de l'adjectif et adjectif

Quelques petites précisions :

- au singulier avec un seul adjectif : composition adjectif+nom, éventuel a intercalaire pour la prononciation (qui ne peut muter en r), sans mutation (la mutation est un ancien procédé littéraire)
- au singulier avec plusieurs adjectifs : adjectifs après le nom, avec les règles déjà évoquées
- au pluriel avec un ou plusieurs adjectifs qui s'accordent en nombre : adjectif après le nom

Superlatif :  wod (← -ubzonk), wod sous entend de base de tous/toutes, on peut l'accentuer avec le ü thématisant -ü-wod
Comparatif : kthon-(adj)+compl. au gén.
Fatima-r-kthon-abe-in-Yan-u : Fatima est plus grande que Jean.

Emprunts :
entre certains schwa : donuts, sauerkraut, enfin ceux qui sont rendus comme tels en tranz et le mot pizza, je suis gêné entre le réorthographier à la tranz ou garder le mot original, prononcé comme c'est possible ou bien comme l'original.
Ainsi pizza devrait donner /piz.zä/, une évolution en /pi.dzä/, n'est pas improbable.
Donc là, j'ai bien envie d'être le législateur qui ne se mouille pas et d'avoir aussi bien :
- donuts
- sauerkraut
- pizza
que
- dunöts
- zawrrkrot
- pidza

Evolutions, notamment lexicale :
L'élément le plus important est que je suis assez satisfait du tranz, mais qu'il ne coule quand même pas assez à la prononciation. En reprenant mes premières phrases exemples sur l'image ci-dessous, notamment celles en bleue en tête de ce fil,

Le tranz de tranzvélonzquie Transv10

il en ressort deux choses :
- évolution du datif du -m au -s (plus agréable en finale)
- quelques simplifications et évolutions phonétiques, notamment :
--- le -k final lexical qui devient -ç
--- le -ts final qui souvent se simplifie en -s
Ce n'est pas si gênantcar j'appelle souvent mes lexiques des pré-lexiques, en fait qu'il y ait une validation par l'emploi des termes en phrase me paraît nécessaire.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mar 15 Déc 2020 - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le tranz de tranzvélonzquie Empty
MessageSujet: Re: Le tranz de tranzvélonzquie   Le tranz de tranzvélonzquie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tranz de tranzvélonzquie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aneuvien 2
» Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: