L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

 

 Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyMer 13 Jan 2021 - 13:49

Suite à mon défi en spoiler ci-dessous sur le fil :Dis-moi comment tu écris...

Défi:

Je vous propose le début de ma réflexion :
le MITAT.

I Alphabet et prononciation

‘ a    b   c   d    e   f    g   h    i    j   k    l    m   n    o   p    q   r    s   t    u    v   w    x  y    z
/ä/ /b/ /ʁ/ /d/ /e/ /f/ /g/ /h/ /i/ /j/ /k/ /l/ /m/ /n/ /o/ /p/ /χ/ /r/ /s/ /t/ /u/ /v/ /w/ /ʃ/ /ʒ/ /z/
Ou parfois (syllabe fermée, glide, variante allophonique selon région ou locuteur.ice)
[a]                /ɛ/                 /j/                           /ɔ/                          /w/

Les variations se produisent :
- En syllabe fermée pour e et o (/ɛ/, /ɔ/)
- Pour les glides i et u (/j/, /w/)
- Comme variante allophonique a et h ([a], [h])

A cela s’ajoute, quatre notations, dont un diacritique plus rares pour troisphonèmes : ü /y/, : /ə/ (sans espace), ë et ö pour le même phonème /œ/.

Donc 25 lettre-phonème sauf c valant /ks/, un diacritique : le tréma et «:», comme simplification extrême du diacritique.

II Vocabulaire

De la liste de vocabulaire présente, que j’ai classé par groupe/classe/nature, je vais prendre déformer et ré- orthographier comme suit :

Adjectif
gravkifan : décent, correct (superlatif sesuperkul)
luokuoin : blanc
Et éventuellement dyino : mâle

Adverbe
da : oui
niet : non
grant : très

nom
belio : maison, mot issu de ɓealyomíí
blabla : mot
bluveng : arbre, mot issu de lutæṅg et luft + tæṅg, via lubveng
bumo : explosion
dyino : mâle
favor : faveur
flijo : feuille de papier
iyal : langue (organe)
koko : noix de coco
kinga : enfant
luft : feuille (végétale)
miamo : nourriture
tampreo : printemps
teng : tronc (d’arbre)
tralj:/traljj : tronc (partie du corps)

préposition
por : pour

pronom
io : je
tu : tu
Et du mot iliño originel, je construis
li : ça, cela, on
in : iel, il, elle, n.
ina : elle
ino : il

verbe
miama : manger
iskova : pontifier

Des phrases exemples, je tire en plus
kanar : oiseau
kuinkëna : chanter

D’ailleurs à propos des phrases exemples du défi, je considère que c’est des variantes très archaïques ou de langues archaïques proches mais différentes, ou encore de langues voisines géographiquement mais pas phylogénétiquement et ayant inspiré et déteint sur la version archaïque.
Il est peu probable que je les exploite tellement plus.
La conjugaison particulière du verbe koinköin, relève d’une différence archaïque et aujourd’hui désuète entre perfectif et imperfectif (télique et atélique, devrions-nous dire d’ailleurs).
D'ailleurs vous verrez, je n'ai pas repris io boufo, tu boustifayo

III Déterminant

III.1 Déterminant défini
Je note comme article défini lu, li, der ; ce qui chez moi devient zië, avec la particularité que ë disparaitra au profit d’une euphonie avec la dernière syllabe du mot.
Pour un mot finissant par VC et débutant par une voyelle, la dernière consonne sera reprise ainsi pour ijal, cela donne al ijal (avec la liaison).
zio belio, zia blabla, zie bluveng

III.2 Déterminant indéfini
Il se construit selon le principe d’euphonisation, ainsi : o belio, a blabla, e bluveng

IV Genre, pluriel, formation des adjectifs, génitif, organisation du groupe nominal

IV.1 Genre

Du classement on en déduit, 3 groupes de nom, qui seront les 3 genres différents
- Ceux finissant en consonne, le genre neutre C et neutre par excellence
- Ceux finissant en -a, le genre neutre A et assimilant aussi le féminin
- Ceux finissant en -o, le genre neutre O et assimilant aussi le masculin

Ainsi canio : chien ou kinga : enfant sont neutres.

Si l’on veut insister sur l’opposé cania et kingo sont possibles.
Si l’on veut insister sur un chien mâle ou un enfant-fille, on sera obligé d’employer un adjectif.

Il y a bien des tentatives que -a ne soit que le féminin, -o que le masculin, en construisant des noms neutres finissant en consonne comme cajn ou king, mais ça n’est guère employé.

IV.2 Nombre
Des inspirations russo-potugaise et autres, je construis le pluriel comme suit :
- Noms et adjectifs finissant en voyelle au singulier, ajout de -s au pluriel
- Noms et adjectifs finissant en consonne au singulier, ajout de -i au pluriel

IV.3 Formation des adjectifs
On en voit deux de deux types : en -an et -in, notamment luokoin : blanc.
Donc les noms
- finissant en consonne et par o feront des adjectifs en -in,
- finissant par -a feront des adjectifs en -an.

La formation des adjectifs et le génitif sont considérés comme une seule et même chose en mitat, ainsi la voiture paternelle et la voiture de mon père, c’est kif kif bourricot et du pareil au même.

Attention à l’eiponeon, selon le rapport qu’entretient le nom et les adjectifs la terminaison peut varier. Par exemple dans le cas de rapport indirect ou partiel -in et -an sont remplacés par -ean.
Comme dans les nuages blancs rosissaient au couchant. -> Ici blanc sera en -ean.
L’ensemble complet de ces flexions de l’eiponeon forme le coupetif en mitat.

D'autre part, le nom blanc (la couleur) se dira luoko

IV.3 Groupe nominal
L’adjectif peut aussi bien se positionner avant qu’après le groupe déterminant plus nom ainsi :
Une maison blanche très correcte (ou décente)
Peut aussi bien se dire
« o belio luokoin grant gravkifan » que
« luokoin grant gravkifan o belio »

V Les pronoms personnels sujets et le présent de l’indicatif

V.1 Pronoms personnels sujet
Rappel de l’existant :
io : je
tu : tu
li : ça, cela, on
in : iel, il, elle, n.
ina : elle
ino : il

Il manque les trois personnels du plurielles que je construis grâce au russe et au portugais que je croise à ma manière :
nus : nous
vus : vous
etse ou tse : ils, elles

V.2 Présent de l’indicatif
A toutes les personnes la finale en -a de l’infinitif tombe.
Si la voyelle auparavant est peu accentuée à : « : , ë, ö », elle peut devenir accentuée en e
Ainsi :
- iskova -> iskov
- miama -> miam
- kuinkëna -> kuikèn

Et comme il n’y a qu’un cas principal, appelé « l’applicatif » qui regroupe dans une syntaxe SVO les emplois du nominatif, de l’accusatif, de l’instrumental, du locatif russe, je peux commencer à faire des phrases simples

Zio canio miam a kanar.
/zjo.ʁä.njo.mjä.mä.kä.när/
Le chien mange un oiseau.

Au pluriel :
Zio canios miam i kanari.
Les chiens mangent des oiseaux.

A développer :
- déclinaison : datif
- passé/présent & aspect achevé
- prépositons spatio-temporelles : expression du lieu et du temps
- comparatif & superlatif
et peut être plus...

***Autre

Z Méthode neptunis

Détails de la méthode:

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mar 26 Jan 2021 - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyMer 13 Jan 2021 - 16:14

Bien trouvé, j'te propose un tableau :
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Prononciation générale/ä//b//ʁ//d//e//f//g//h//i//j//k//l//m//n//o//p//χ//r//s//t//u//v//w//ʃ//ʒ//z/
Variantes
(syllabe fermée, glide etc.)
[a][ɛ][j][ɔ][w]
Que tu pourras bien sûr compléter en trouvant d'autres variantes. C'est toi qui vois.
Les cases restées vides se prononçant normalement comme celles de la deuxième ligne /ä/, /b/ etc.


J'avais pensé à ce tableau pour améliorer l'alignement entre une lettre écrite et sa prononciation (en décalage dans ta présentation à cause des barres obliques).

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.


Dernière édition par Anoev le Jeu 14 Jan 2021 - 14:38, édité 3 fois

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyJeu 14 Jan 2021 - 13:53

Le c ou la lettre c va désormais exprimer le phonème /ʁ/ et le h correspond au /h/.
J'ai modifié le premier post en fonction.
@Anoev : si tu veux bien mettre ton tableau à jour, s'il te plaît.

Cela peut s’expliquer car le c pouvait varier entre /k/ et /s/, voire parfois ultérieurement dans certains cas être utilisé pour le /ks/ ou le /ts/ selon les auteur.rice.s.

Le h exprimant le /h/, mais aussi initialement lettre modificatrice pour les voyelles à l’origine, puis parfois utilisée dans des digrammes :
- kh, ch pour /χ/,
- parfois sh pour /ʃ/ à l’instar d’autres langues.

Lors de la fixation et de l’uniformisation de l’écriture du mitat entre la fin du XIXème et le début du XXème et en fonction aussi de ce que d’autres ont fait et de langues voisines, les digrammes kh et ch ont été simplifié en q, tandis que x fut utilisé pour /ʃ/.
(il y a probablement eu une période où le mitat a dû se transcrire avec l’écriture arabe).

Du coup h exprimait /h/, q /χ/, ch fut utilisé pour /ʁ/.
Mais c n’exprimant plus rien par ailleurs les /k/, /s/, /ks/ et /ts/ ayant été peu à peu remplacé par k, s, ks, ts ; petit à petit h fut gardé pour /h/ et plus écrit et c’est c qui correspondit alors à /ʁ/.


VI Elément verbaux : négation, impératif et temps simples

VI.1 Négation
Je peux reprendre un élément e l’une des phrase la négation en net, simplification de niet : non.

VI.2 Impératif
Singulier : comme le présent, sans le pronom personnel et avec un changement d’accentuation de phrase = point d’exclamation
Pluriel rare, si besoin : présent+ pluriel nominal
Miam ! : Mange ! Iskov ! : Pontifie ! Kuikèn ! : Chante !
Miami ! : mangez ! Iskovi ! : Pontifiez ! Kuikèni ! : Chantez !

VI.3 Passé
Imparfait/passé simple (mais pas plus que parfait)
Forme du présent = radical+we, w peut s’écrire u après consonne
Io miamwe, tu iskovue, in kuikènue. : Je mange, tu pontifie, iel chante.

VI.4 Futur
Se réalise en antéposant s- au radical et en lui post posant -i.
Io smiami, tu siskovi, in skuikèni. : Je mangerai, tu pontifieras, iel chantera.

VI.4 Conditionnel
A l’instar des langues romanes se réalise comme au futur avec une terminaison inspiré du passé, il se réalise donc en antéposant s- au radical et en lui post posant -ü, simplification de -we.
Io smiamü, tu siskovü, in skuikènü. : Je mangerais, tu pontifierais, iel chanterait.

VI.4 Aspect achevé, temps composé
L’aspect achevé  (passé composé, plus-que-parfait) se forme avec un auxiliaire (dont l’emploi reste à déterminer) plus un participe passé invariable.
Celui-ci se forme avec le suffixe -eix /ɛjʃ/ sur le radical, les verbes accentués en conjugaison la perdent. Ainsi on aura :
Miameix, iskoveix, kuik:neix : mangé, pontifié, chanté.

Je laisse l’auxiliaire en attente, car 1- il me faut les former, 2- eu égard à l’inspiration russe, je verrais bien en changement d’auxiliaire selon la télicité du verbe. Sachant que si je fais ça, il m’en faudra un 3ème pour le passif.

Arrow Pour discussion
Toutes ces langues distinguant soi-disant perfectif et imperfectif mais de manière non claire au contraire d’achevé et inachevé (faut dire que l’aspect perfectif est un aspect non clair et bordélique), notamment anglais et russe, me paraissent beaucoup plus en fait, posséder un aspect télique (mais parce que télique fait complexe, que c’est peu connu et que l’on a l’habitude de le définir comme perfectif, on préfère garder un nom plus définition approximative).
Télique (ayant un but en soi) et achevé me paraissent être des aspects beaucoup plus et mieux définis que perfectif.

VII Déclinaisons
Comme je l’ai dit, le mitat est une langue a 3 déclinaisons, dont nous en avons vu déjà deux :
- La principale : l’applicatif, par défaut (nominatif, accusatif, instrumental, locatif, ablatif)
- La troisième : adjectivale et génitive (d’où le phénomène d’eiponeon pour distinguer l’adjectif d’un génitif)
- La seconde : appelé l’alternatif qui sert au datif, mais aussi au vocatif (d’où son nom, due à son alternance)
Il sera peut être possible au niveau spatial d’employer génitif comme provenance et datif comme destination, cela reste à déterminer.

VII.1 L'alternatif
L’alternatif (ou datif) se forme en adjoignant le suffixe accentué -ü sur le nom finissant en consonne ou à la place de la voyelle finale au singulier, et au pluriel, le i pluriel devenant intermédiaire avant ü se prononce /j/.
L’adjectif ne s’accorde pas.
Un datif archaïque et désuet peut être trouvé sur ces noms avec un -v après voyelle (beliov, blablav, bluvengiv).

Ainsi cela donne :
Au singulier :
o beliü : à une maison ; zio beliü : à la maison
a blablü : à un mot ; zia blablü : au mot
e bluvengü : à un arbre ; zie bluvengü : à l’arbre

Au pluriel :
o beliosü : à des maisons ; zio beliosü : aux maisons
a blablasü : à des mots ; zia blablasü : aux mots
e bluvengiü : à des arbres ; zie bluvengiü : aux arbres

Pronoms personnels au datif :
io : je -> miü
tu : tu ->
li : ça, cela, on -> liü
in : iel, il, elle, n. -> inü
ina : elle -> inü
ino : il -> inü
nus : nous -> nüs
vus : vous -> vüs
etse ou tse : ils, elles -> tsü

En créant le lexique :
donner : pafa
cadeau : dangul <- dantagul
Autant garder la fibre d’inspiration humoristique.
« dantagul » transcription de « dans ta gueule » et pafa de l’onomatopée paf, du bruit que fait un cadeau violemment posé dans les ou la mains de quelqu’un ou contre lui (voire effectivement dans sa gueule).

Je te donne un cadeau : io paf u dangul tü
Je vous donne des cadeaux : io paf u danguli vüs
Je donne un cadeau au chien : io paf u dangul o caniü
Je donne un cadeau aux chiens : io paf u dangul o caniosü

Il est donc possible de respecter l’organisation syntaxique française avec les pronoms en raison de la déclinaison.
Je te donne un cadeau : io tü paf u dangul
Je vous donne des cadeaux : io vüs paf u danguli

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyJeu 14 Jan 2021 - 14:09

Velonzio Noeudefée a écrit:
Le c ou la lettre c va désormais exprimer le phonème /ʁ/ et le h correspond au /h/.
J'ai modifié le premier post en fonction.
@Anoev : si tu veux bien mettre ton tableau à jour, s'il te plaît.
J'ai modifié le C et le H mais pas (encore) les autres (notamment le Q) parce que j'ai eu peur de m'planter. Jette un œil dans l'tableau.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyJeu 14 Jan 2021 - 14:31

Merci Very Happy

Si, le tableau est bon il ne manque que le /j/ pour le i et le /w/ pour le u.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyJeu 14 Jan 2021 - 14:44

Velonzio Noeudefée a écrit:
Il ne manque que le /j/ pour le i et le /w/ pour le u.
J'ai peaufiné. Main'nant y z'y sont.

Donc le phonème /j/ concerne la lettre I et la lettre J ?

Je suppose que ça doit être comme en uropi : on met le J en début de mot devant une voyelle (jed), ou bien à la fin derrière une voyelle (laj) et le I entre une consonne (devant) et une voyelle (après) (lio).

Y a-t-il une règle similaire pour le phonème /w/ avec la lettre U et la lettre W ?

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyJeu 14 Jan 2021 - 17:09

oui, à peu près, bien qu'en initiale il ne me dérange guère, mais c'est mieux de rendre le j obligatoire en initiale.
Ce peut être pareil pour le u/w.

Juste ne pas oublier que
- l'on écrira ji et non ii, ij et non ii, ou bien que
- l'on écrira -wu et non uu, je n'autorise pas -w en finale.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyMer 20 Jan 2021 - 15:02

VIII Les auxiliaires

Les trois verbes être/avoir/devenir sont des auxiliaires en mitat.
Ils vont être : pata/tura/moqa, faisant régulièrement pat/tur/môq au présent.
Rappel : q écrit a minima la jota ou ach-laut /χ/.

Ces verbes ont été formés via la fibre humoristique :
- pata est la contraction de pas longtemps, comme être pas longtemps
- tura est la contraction-déformation selon la méthode vélonzienne de "ne pas avoir" et "tout perdre"
- moq est l'a peine contraction de mort de devenir mort

Notre destin qu'est le cycle de la vie.

Ces trois auxiliaires suivis du participe passé vont permettre d'exprimer trois aspects dont deux couplés :
- tura (avoir) aspect achevé télique
- pata (être) aspect achevé atélique
- moq (devenir) : passif

Achevé télique
Auxiliaire tura (avoir) + participe passé.
Exemple avec papama : construire, de pam pam.
Io tur papameix o belio : j’ai construit une maison.

Achevé atélique
Auxiliaire pata (être) + participe passé.
Exemple avec txepa : habiter.
Txepa provient de la déformation selon méthode vélonzquienne de χa (Rrrahhh : dormir, ronfler), burp (comme un rôt) et hips (comme après s’être trop alcoolisé).
Io pat txepeix o belio : j’ai habité une maison.

Passif
Auxiliaire moqa (devenir) + participe passé.
Exemple avec papama : construire
O belio môq papameix io

Le complément d'agent est un applicatif, introduit par aucune préposition.

***
chanter :kuikëna, atélique ; le premier n originel est tombé.
manger : miama, télique, mais semble pouvoir être les deux.

Je ne maîtrise guère pontifier (iskova), mais il me paraît plutôt atélique que télique.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyVen 22 Jan 2021 - 16:31

Etrange que le monurpilf fasse autant palabrer, alors que je m’éclate bien plus avec le mitat, puis lui, il est rigolo au moins.

Participe présent

Le participe présent se forme avec le suffixe -dia.
(réduction de -nzia, lui-même réduction de -ntçia du gérondif portugais -ndio et de certains participes actifs russes en -a/ja_ et d’autres influences ant* roman, ent allemand, ing anglais).

Le duratif

Il est souvent transcrit par « être en train de » en français.

Se formera assez classiquement selon auxiliaire + participe présent.

Mais ainsi que pour l’aspect achevé, l’auxiliaire changera selon la télicité du verbe.

Io tur papamdia o belio. : je suis en train de construire une maison
Io pat txepdia o belio. : je suis en train d’habiter une maison

Gérondif et concomitance

J’ai initialement pensé cette règle pour le mitat, que j’ai ensuite transféré au monurpilf.
Oui effectivement, cela s’exprimera par les verbes sériels.

Je chante en construisant une maison : io kuikèn, papam o belio.



IX Modes

Le mode par défaut est le déclaratif et j’ai déjà donné l’impératif.

L’interrogatif
2 possibilités :
1- Accentuation différente de la phrase plus point d’interrogation (ce qui signifie qu’au départ il y a une accentuation de phrase, que je dois déterminer).
2- Du tçto russe et du que portugais, je tire dwe (réduction de kçtwe) l’interrogatif par défaut, genre est-ce-que.

Je formerais les autres interrogatifs (qui, où, quand, comment, combien) plus tard.

L’exclamatif
Introduit par l’onomatopée ou le truc d’Hanhol (mais ce n’est pas le phonol) wuu /wu.u/ invariable, la phrase se termine par un point d’exclamation.

Quelle maison décente ! : Wuu gravkifan zio belio !
Quelle maison blanche ! ou Whaouhh la maison blanche ! : Wuu luokoin zio belio !

***

J'ai oublié les cinq verbes modaux que j'ai créé avec ma méthode sur des bases de langues naturelles et idéolangues, un peu au pif.
- dürfen : pouvoir, avoir l'autorisation de, être permis → vosda (← thoda)
- müssen /sollen : devoir → zoikaza
- können : pouvoir → bosda
- wissen : savoir → giotsa
- wollen : vouloir → ozva

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Jeu 28 Jan 2021 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hankol Hoken

Hankol Hoken


Messages : 477
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Belke

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyVen 22 Jan 2021 - 17:59

Velonzio a écrit:
Etrange que le monurpilf fasse autant palabrer, alors que je m’éclate bien plus avec le mitat, puis lui, il est rigolo au moins.

On peut suspecter que le fait que ce soit "forqué" d'une des langues-"piliers" du forum n'y est pas étranger. Dans l'arbre des possibilités, ça semble être une des branches les plus probables à cet arbre à palabres Surprised

Citation :
Mais ainsi que pour l’aspect achevé, l’auxiliaire [de l'aspect duratif] changera selon la télicité du verbe.

Io tur papamdia o belio. : je suis en train de construire une maison
Io pat txepdia o belio. : je suis en train d’habiter une maison

Habile ça, bien qu'intéressé par la notion de télicité, ce genre d'astuces ne m'était jamais venu à l'esprit.

Citation :
L’exclamatif
Introduit par l’onomatopée ou le truc d’Hanhol (mais ce n’est pas le phonol) wuu /wu.u/ invariable, la phrase se termine par un point d’exclamation.

Quelle maison décente ! : Wuu gravkifan zio belio !
Quelle maison blanche ! ou Whaouhh la maison blanche ! : Wuu luokoin zio belio !

Je suppose que tu fais allusion aux idéophones ? Si oui, c'est effectivement du ressort lexical et non phonologique, bien qu'il y ait de nets patterns phonologiques communs aux langues en étant dotés (d'où l'hypothèse d'un "symbolisme sonore" +ou- universel (nous y revoilà), voir cet article intéressant ).

Mais comme pas mal de phénomènes marginaux dans les langues occidentales, ça reste pas mal en friche (ce qui pour l'idéocréation est en un sens avantageux, d'ailleurs de mon côté, c'est encore en plein chantier en azar).
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri EmptyJeu 28 Jan 2021 - 22:15

Conjonctions de coordination
Là encore inspiré du russe et du portugais (très librement à mon habitude)
et : üs
ou :
mais, or : asa
donc : gisa
car, parce-que : bokie

Ni n'est pas traité car c'est comme et dans le contexte d'une négation.

Les prépositions, notamment spatio-temporelles et la spatio-temporalité

Comme à terme je vais fusionner ce projet avec le tranz. A partir de ce point, soit je m'inspire du vocubulaire tranz, soit le vocabulaire mitat est propre au mitat et je ne le récupérerai pas pour mon nouveau projet.

Quelques prépositions non spatio temporelles :

- kimt : avec quelqu'un
- kus : au sujet de, à propos de, sur, de , pour
- mom : sans
- wu : au moyen de, avec, par

Les prépositions spatiales ; jointives, non-jointives

Pour les autres prépositions spatiales, on va considérer 2 cas
- le cas de base où la position indiquée est jointive à l'objet ou de la place que l'on décrit (ça se touche). La maison à gauche, c'est à dire mitoyenne à gauche
- le cas superlatif de la préposition quand c'est plus loin, au delà, que ça ne se touche plus penser à la différence entre d'un côté sur ou dessus et de l'autre au-dessus de, comme sur la table et au-dessus de la table.

Très simplement on va passer de la préposition de base à celle plus éloignée en suffixant -sim, le superlatif (cf chapitre suivant).
Ainsi
- sur : üps -> üpsim : au-dessus-de
- dans : dze -> dzesim* : au fond de
- sous : uqos -> uqosim : en dessous de
- sur le côté/flanc de, jointif, contre : embe -> empsim** : à côté de
- à droite : map -> mapsim : à droite, sur la droite, plus loin sur la droite
- à gauche : stis -> stisim : à gauche, sur la gauche, plus loin sur la gauche
- avant, devant, à l'avant de : keuk -> keuksim : en avant (de), plus loin devant
- arrière, derrière, à l'arrière de, après : rek-> reksim en arrière, plus loin en/à l' arrière
- embrassé, face, face contre face, face-à-face : froks -> froksim : en face de, en vis-à-vis
- à travers, via : nel -> nelsim* : dehors, hors de
- en haut (de) : doçs: -> doçsim : en haut de (mais plus loin) par exemple sur la dernière étagère d'une armoire ou d'un placard et au-dessus de l'armoire ou du placard.
-  en bas (de) : kior -> kiorsim : en bas de, mais encore plus en bas de (~sous ou dessous)

* dzesim est concurrencé par fark : au fond de, issu du tranz et nelsim est concurrencé de la même manière par se : hors de, en dehors de
** à noter l'irrégularité et un pluriel empsimi qui peut signifier  : aux alentours de, aux environs de, concurrencer par rjisim, de rjis : autour de, issue de rjits en tranz

Les prépositions temporelles

Un peu comme en diarrza, on va considérer en mitat être sous le temps, pourquoi...eh bien, comme si le temps était un océan dans les flots duquel on se trouvait ou bien sous la surface duquel on se trouverait, eu égard à la méthode neptunis.
Du coup toutes les positions temporelles seront les mêmes que celles spatiales, mais combinées avec sous ou sa son abbréviation de finale -uqs.

Le seul cas, assez simple pouvant être à, en, dans, pendant dans le cas d'un moment assez précis et unique complément temporel où on emploiera la préposition sous (uqos), mais on évitera de dire uqos uqos, assez lourd, soit on ne dit qu'uqos, soit uqs-uqs
Cette préposition peut s'utiliser par exemple pour : à la fête, pendant la fête, en hiver, en janvier, à l'automne, en 2021, etc.
Mais pour dans trois jours, après demain, dans une quinzaine, on utilisera rekuqos ou rekuqs
ou avant hier, avant ces trois derniers jours, la dernière quinzaine : keukuqos ou keukuqs (on peut trouver des formes populaires du type kekuqs ou keuqs).

Comparatif et superlatif

Comme vu sur les prépositions une seule forme en -sim.
Ce suffixe seul porte la notion de très, extrêmement, etc.
Avec un complément à l’adgentif (génitif) selon le sens du complément il pourra signifier plus que ou le plus (qui en fait signifie plus que tous.tes les autres, ce qui devra être précisé).

Dérivation lexicale avec mes 7 éléments classiques

- Animé, agent, acteur, actant : -> and
- Action : -> x:nk
- Résultat : -> prut
- Lieu, endroit : -> pleks -> piec
- Outil : -> struel
- Machine : makin+vark => baik

Soit, les suffixes : -and, -:nk, -urt, -iec (jec), -uel (wel), -aik (-ajk)

Plus deux suffixes.

- A partir des adjectifs
Qualité : -sta
Décence, correction : gravkifansta
- A partir de nom d’outil et d’instrument, notamment
Quantité : -(*)nta
Comme le rare maisonnée : belionta

Exemple :
Avec papama  : construire
- papamand : constructeur, constructrice
- papam:nk : construction (action), la construction de la maison
- papamurt : construction (résultat), ces constructions au bord de la route
- papamiec  : lieu de construction
- papamuel : outil de construction comme par exemple le marteau ou la truelle
- papamaik : machine de construction, engin de chantier : gue, pelle, bulldozer, etc.

Cardinaux

Nul  : zéro
Un  : un
Do  : deux
Tre  : trois
Dzutre  : quatre
Pfide  : cinq
Xes  : six
Sein  : sept
Ois  : huit
Nieve  : neuf

Diez  : dix
Undiez  : onze
Dodiez  : douze
Trediez  : treize
Dzutrediez : quatorze (pop. dzurdiez, duzdiez, éventuellement et improprement duzdie)
Pfidiez : quinze
Xesdiez : seize
Seindiez : dix-sept
Oisdiez : dix-huit
Nievdiez ou niefdiez : dix-neuf

Dojtsa : vingt
Trejtsa : trente
Dzutrejtsa : quarante
Pfidejtsa : cinquante
Xejstsa ou xejtsa : soixante (litt, vieilli, rare Xesejtsa)
Sejntsa ou seijnejtsa : soixante-dix ou septante
Oistsa ou oitsa : quatre- vingt ou ottante
Nieveitsa (nieftsa)  : quatre- vingt- dix ou nonante

Donc dojtsa-un : vingt-et-un, etc.

Tsom : cent
Mil : mille
Million : million

L’accord pluriel n’est pas obligatoire après les cardinaux

Ordinaux

Suffixe -stie sur tous les nombres, à noter que :

- le s tombe, chute, n'est pas utilisé après s, z, m, n
- le s peut se transformer, par exemple en f avec un v à proximité comme avec nieve
- premier : unstie est irrégulier puisqu’il garde le s

Dostie : deuxième (second)
Trestie : troisième
Dzutrestie : quatrième
Pfidestie : cinquième
Cestie : sixième
Seintie : septième
Oistie : huitième
Nieftie : neuvième
Dieztie : dixième

Il est probable que les ordinaux notent aussi les fractions ou part.

Comme vu avant : dizaine, douzaine, quinzaine peuvent être exprimées avec le suffixe quantitatif -*nta, soit diezenta, dodiezenta, pfidiezenta

Arrow Et là, je peux considérer ma réponse au défi terminée et me consacrer à mon nouveau projet, chouette.

***
J'ai oublié mes 5 modaux que j'ai créés :

- dürfen : pouvoir, avoir l'autorisation de, être permis → vosda (← thoda)
- müssen /sollen : devoir → zoikaza
- können : pouvoir → bosda
- wissen : savoir → giotsa
- wollen : vouloir → ozva

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé





Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty
MessageSujet: Re: Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri   Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mitat, réponse au défi Dimuakomentüekri
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mihia (ex Mihians), fusion des mitat et tranz
» Le défi idéolexique de la semaine
» Le défi concours FRNKVS
» Défi: inventez des mots intraduisibles
» Le Nellá : mon idéolangue insulaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: