L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Alsacien Stellaire

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyVen 1 Nov 2019 - 19:31

Comme promis, je tente de me débrouiller en Alsacien d'ici la Noël.

Compte tenu que le Breton est désormais en très bonne voie, je me lance dans la même approche en me basant cette fois ...

* sur le manuel Apprenons l'Alsacien / Wie geht's? de Raymond Matzn et Léon Daul pour la grammaire, la syntaxe et les exemples en contexte.

* sur le Dialectionnaire, dictionnaire trilingue alsacien / français / allemand de Claude Guizard et Jean Speth pour le vocabulaire et le recoupement.

Dans un premier temps, je suis le plan grammatical du Wie gehts pour stellariser l'Alsacien.

Dans un second temps je traduis en stellaire ma progression FLE (français langue étrangère), et je rebascule l'alsacien stellaire en alsacien naturel.

Je précise que mon allemand commence à peine à monter en niveau mais devrait progresser rapidement dans les prochaines semaines grâce aux manuels de Living Language et le fait que j'écoute au quotidien de l'allemand.

***

L'article

1.1. L'article défini

L'alsacien a apparemment trois genres : masculin, féminin, neutre (ni masculin ni féminin), comme le latin, et un seul pluriel pour les trois genre.

Le Stellaire n'a pas de genre, mais une voyelle finale ou suffixe, qui indique la nature que l'objet que le nom désigne : A, une femme (être féminin) - O un homme (être mâle) - U (homme ou femme) - E (chose, normalement pas un être vivant, mais il peut désigner un mélange de choses et d'êtres).

*

L'alsacien a apparemment quatre cas, comme l'allemand sauf erreur de ma part :

* nominatif = sujet
* accusatif = complément d'objet direct.
* datif = complément d'objet indirect et d'attribution.
* génitif = complément de nom.

L'article alsacien change la forme de l'article défini en fonction du cas, puis change à nouveau l'article défini en fonction du genre.

Le Stellaire ne retient qu'une seule racine pour la même idée, ici l'article défini, et ne contracte jamais l'article et la préposition, qui visiblement est utilisée pour former les pronoms au datif et au génitif.

La peau de banane de l'Allemand et donc de l'Alsacien, c'est qu'il manque le cas Ablatif latin que le Stellaire utilise forcément. Pour les autres cas, la formule est simple, mais le datif L et le génitif F seront strictement entendus au sens stellaire (= latin).

S'ajoutent alors les cas supplémentaires du stellaire : vocatif J et agent du passif S.

En supposant que le datif alsacien s'applique strictement dans les cas stellaires, ce qui reste à vérifier, nous en arrivons à :

Articles définis

Sujet

FR : le (homme ou être mâle seulement)
AL : De / D'r (+ nom masculin, pas forcément un homme)
ALST : Do / D'ro / Dero. (homme ou être mâle seulement)

FR : la (femme ou être femelle seulement)
AL : D' (+ nom féminin, pas forcément une femme)
ALST : Da / D'ra / Dera (femme ou être femelle seulement).

FR : la / le (homme ou femme, sexe inconnu, on)
AL : De / D'r (+ nom masculin, pas forcément un homme) ?
ALST : Du / D'ru / Deru (homme ou femme ou sexe inconnu, jamais une chose).

FR : la / le (chose ou mélange choses et êtres sexués)
AL : S' (+ nom neutre, pas forcément une chose)
ALST : De / D're / Dere (chose ou mélange choses et êtres sexués).

*

Pluriels

FR : les (plusieurs hommes)
AL : D' (+ nom masculin pluriel)
ALST : Doi / D'roi / Deroi (plusieurs hommes).

FR : les (plusieurs femmes)
AL : D' (+ nom féminin pluriel)
ALST : Dai / D'rai / Derai (plusieurs femmes).

FR : les (plusieurs hommes ou plusieurs femmes)
AL : D' (+ nom féminin ou masculin pluriel)
ALST : Dui / D'rui / Derui (plusieurs hommes ou plusieurs femmes).

FR : les (plusieurs choses ou mélange de choses et d'êtres)
AL : D' (+ nom neutre pluriel)
ALST : Dei / D'rei / Derei (plusieurs hommes ou plusieurs femmes).

*

Exemples :

* parler strasbourgeois ?

FR : L'enfant est petit.
AL : 'S Kind isch klein.
ALST : Du Kindu sut kleinu.

FR : Les enfants sont petits.
AL : 'D Kinder sinn klein.
ALST : Dui Kindui suti kleinui.

*

Seconde peau de banane : la grammaire Wie gehts se base sur le parler de Strasbourg, mais le Dialectionnaire se base sur un autre parler.

Ce qui nous donne pour les exemples ci-dessus :

* parler alsacien ?

FR : L'enfant est petit.
AL : 'S Kend isch klein.
ALST : Du Kendu sut kleinu.

FR : Les enfants sont petits.
AL : 'D Kender sinn klein.
ALST : Dui Kendui suti kleinui.

*

Ce qui signifie que dorénavant nous risquons d'avoir à chaque fois deux racines par mot, sachant que la prononciation de la racine est possiblement identique entre le parler Alsacien et le parler Alsacien Strasbourgeois.

Youpi.

J'apprends au passage qu'il existe différentes familles de pluriel pour tous les genres :

> le pluriel non marqué (singulier identique au pluriel)
> le pluriel marqué uniquement par l'inflexion (un umlaut, ou tréma qui change la prononciation de la voyelle de la racine)
> le pluriel marqué par la désinence = terminaison E
> le pluriel marqué par la désinence = terminaison ER
> le pluriel marqué par l'inflexion et la désinence à la fois (umlaut / tréma + ER)
> le pluriel marqué par une inflexion si forte que la voyelle change au lieu se recevoir un tréma
> le pluriel tellement marqué que ce sont des consonnes mutent = elles se changent en consonne voisine du point de vue de l'articulation.

Le Stellaire marque seulement le pluriel par un suffixe I final, et en cas de pluriel équivoque (un ou plusieurs), on ajoute X (à la place de I) ou IX après consonne, en cas de plusieurs groupes de un ou plusieurs, on ajoute IXI.

La racine n'est jamais altéré, donc il faudra toujours prendre la racine alsacienne la plus signifiante du singulier, sans rien ajouter ni altérer.

*

L'article indéfini

Sa racine alsacienne au cas sujet est E ou A, ce qui m'interpelle au niveau du vécu : est-ce qu'il n'y a jamais de cas où l'alsacien dira "un" + un nom qui commence par une voyelle ?

Les auteurs de la grammaire ne donnent en exemple que des noms qui commencent par une consonne, mais en feuilletant les dialogues, j'aperçois un nom qui commence par une voyelle avec dans la traduction un article indéfini : l'article alsacien lui a tout simplement disparu.

Ce qui nous amène à utiliser le V euphonique stellaire qui sert à ajouter la voyelle suffixe de nature à une racine qui se termine par une voyelle. L'autre solution consistant à substituer d'office l'article alsacien par l'article indéfini stellaire pur H+, mais c'est moins intéressant pour pratiquer les racines alsaciennes.

*

Ce qui nous donne :

Sujet

FR : Un (homme ou être mâle seulement)
AL : E / A (+ nom masculin, pas forcément un homme)
ALST : Evo / Avo (homme ou être mâle seulement)

FR : Une (femme ou être femelle seulement)
AL : E / A (+ nom féminin, pas forcément une femme)
ALST : Eva / Ava (femme ou être femelle seulement).

FR : Un / une (homme ou femme, sexe inconnu, on)
AL : E / A (+ nom masculin, pas forcément un homme) ?
ALST : Evu / Avu (homme ou femme ou sexe inconnu, jamais une chose).

FR : Un / une (chose ou mélange choses et êtres sexués)
AL : E / A (+ nom neutre, pas forcément une chose)
ALST : Eve / Ave (chose ou mélange choses et êtres sexués).

*

Pluriels

Oh, surprise, l'article indéfini pluriel alsacien n'existe pas.

L'article indéfini stellaire existe et traduira le "des" français", mais on peut toujours l'élider, vu que le nom stellaire porte toujours sa marque plurielle.

Pour obtenir l'article indéfini pluriel Alsacien stellaire, lui ajouter tout simplement tout à la fin I pour le pluriel ordinaire, X ou IX pour le singulier ou pluriel et IXI pour le pluriel de groupes d'une ou plusieurs unités.

*

Les exemples :


* parler Strasbourgeois ?

FR : L'enfant est petit.
AL : 'S Kind isch klein.
ALST : Du Kindu sut kleinu.

FR : L'enfant est petit.
AL : D' Kinder sinn klein.
ALST : Dui Kindui suti kleinui.

* parler alsacien ?

FR : Un enfant est petit.
AL : A Kend isch klein.
ALST : Avu Kendu sut kleinu.

FR : Des enfants sont petits.
AL : Kender sinn klein.
ALST : Avui Kendui suti kleinui.


*

Question réglée, la suite.

*

L'alsacien a un article négatif, qui en français donne "pas de".

Sa forme complète est Ken, et c'est celle qui est retenue en stellaire au cas où il existerait une racine alsacienne Ke de sens différent, et aussi parce qu'un N à la fin c'est super pratique pour ajouter la voyelle suffixe de nature obligatoire en stellaire.

Un exemple devrait suffire :

* parler strasbourgeois ?

FR : Pas d'enfant.
AL : Ke(n) Kind.
ALST : Kenu Kindu.

***

Et les déclinaisons me direz-vous ?

En Alsacien stellaire, vous ajouterez aux articles...

F pour le génitif (strictement dans le sens stellaire)
L pour le datif (strictement dans le sens stellaire)
N pour l'accusatif
Rien pour le sujet du verbe conjugué.

Et vous ajouterez dans tous les cas du stellaire

K pour l'ablatif
J pour le vocatif
S pour l'agent de la voix passive.

Et vous dégagez toute préposition ou ce qui peut en rester dans la contraction alsacienne.

Ce qui nous donne en exemple :

FR : pour l'enfant (datif)
AL : Im Kind.
ALST : Dul Kindul.

***

S'il y a des erreurs, je corrigerai ce post quand j'en saurais davantage sur l'Alsacien ou quand les erreurs en Stellaire ou en français me sauteront aux yeux.

Bien sûr, si vous en trouvez, n'hésitez pas à répondre à ce message Smile

***
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptySam 2 Nov 2019 - 8:46


L'adjectif

L'adjectif épithète alsacien est invariable (comme en allemand et en anglais).
En Stellaire, il reçoit les mêmes suffixes que le sujet du verbe "être" ou de son équivalent.

Pour identifier l'adjectif attribut, il faut au moins connaître la conjugaison du verbe être. En alsacien comme dans beaucoup de langues, c'est un verbe irrégulier = une galère. En stellaire, c'est la racine S+ et la conjugaison est complètement régulier, commune à tous les verbes conjugués.

Et corrélativement, il faut connaître les pronoms personnels pour pouvoir désigner les personnes qui prennent part à la conversation, en plus des choses ou des êtres qui ont un nom spécifique pour les désigner dans la phrase, ce qui nous oblige à zapper jusqu'au chapitre 4 du Wie gehts et prier pour que les pronoms strasbourgeois soient les mêmes qu'en alsacien "commun".

*

Ce qui nous donne :

*

A. Les pronoms personnels et impersonnels alsaciens sujets (nominatif)

Première personne singulier, pluriel.

FR : je (atone) / moi (tonique), nous (pluriel).
AL : ich, m'r / mir.
ALST : iche, ichei / mirei.

En stellaire, remplacer le suffixe E par A si vous êtes une femme, par O si vous êtes un homme, par U si c'est un homme ou une femme qui parle et vous ne savez pas lequel ou bien quand le pronom vaut pour les deux sexes. Voir les exemples ci-après.

*

Seconde personne singulier, pluriel

FR : Tu (atone) / toi (tonique), vous (pluriel)
AL : dü / ihr
ALST : düe / düve, uvei / ihrei.

Notez bien qu'en Stellaire, le pronom singulier devient le pronom pluriel simplement en lui ajoutant I, et un pronom pluriel a forcément I à la fin, même quand sa racine signifie une personne plurielle. Dans ce cas, le pronom pluriel au singulier stellaire (sans I) signifie une seule personne membre du groupe de la personne plurielle.

Par exemple :
icho, je ou moi en tant qu'homme >>> ichoi, nous (des hommes uniquement).
Miroi, nous (des hommes uniquement) >>> Miro, l'un d'entre nous (un homme).

*

Seconde personne singulier, pluriel

FR : vous (de politesse, singulier), vous (de politesse, pluriel)
AL : Sie (avec majuscule), Ihr (avec majuscule).
ALST : Sie, Ihrei.

Le Wie gehts ne mentionne pas Ihr avec majuscule, mais c'est l'usage en allemand, qui en toute logique doit avoir été emprunté par l'Alsacien, mais il faudrait plusieurs alsaciens pour nous l'attester (pas seulement des Strasbourgeois).

*

Troisième personne singulier, pluriel

FR : ils (hommes et mélange) / elles (femmes).
AL : er (homme) / sie (femme, sans majuscule), sie (pluriel, sans majuscule)
ALST : ere / sie, sei.

En stellaire, on peut sans problème féminiser Er.

Si l'on peut toujours utiliser Sia en pronom pour une femme, Era parait tout aussi valide.
Siai, Sioi et Siui lévènt toutes les confusions, par exemple entre une femme et des hommes.

***

Nous verrons les démonstratifs, réfléchis etc. plus tard.

***

Conjuguer le verbe être

Surprise, comme l'anglais, l'alsacien a sabré dans les formes plurielles du verbe être, qui ne sont pas (plus) spécifiques aux personnes. Tous les pluriels donnent "sinn".

Cela rend obligatoire le pronom personnel devant le verbe.
Ce n'est pas du tout le cas du stellaire, où chaque personne et chaque sexe a ses suffixes propres, et du coup on peut s'économiser le pronom personnel devant le verbe.

Dans toutes les langues stellaires, la racine S+ les suffixes de nature, personne et pluriels remplace les formes du verbe "être ainsi". Il est cependant possible de conjuguer la racine étrangère du verbe "être" étranger à condition de retenir une racine constante (par exemple celle de la première personne du pluriel) et d'y ajouter éventuellement V si cette racine constante se termine par une voyelle.

Première personne singulier, pluriel

FR : je suis, nous sommes.
AL : ich bin, mir sinn.
ALST : iche sem, mirei semi / mirevi semi.

*

Seconde personne

FR : tu es, vous êtes.
AL : dü bisch, ihr sinn.
ALST : düve sez, ihrei sezi.

*

Troisième personne

FR : il est (homme ou inconnu ou mot masculin) / elle est (femme ou mot féminin), ils sont, elles sont.
AL : er isch (homme) / sie isch (femme) / es isch (chose), sie sinn.
ALST : ero sot (homme) / era sat / sia sat (femme) / eru sut (h ou f) / siu sut (h ou f) / ese set (chose), siei set (pluriel).

***

Nous pouvons désormais traduire les exemples du Wie Gehts :

FR : Il est jeune.
AL : Er isch jùng.
ALST : Ero sot jùngo.

FR : Elle est jeune.
AL : Sie isch jùng.
ALST : Sia sat jùnga.

FR : C'est jeune.
AL : Es isch jùng.
ALST : Ese set jùnge.

FR : Nous sommes jeunes (hommes et femmes mélangés ou inconnu)
AL : mir sinn jùng.
ALST : mirui suti jùngui / jùnguvi.

FR : Nous sommes vieux (mélange).
AL : mir sinn àlt.
ALST : mirui suti àltui.

***

Prochain post, l'adjectif épithète et l'adjectif adverbe.

***
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptySam 2 Nov 2019 - 10:32

Dialectophone à la rescousse ! Mes exemples vont employer une orthographe idiosyncratique, j'espère que les traductions suffiront à retrouver les mots dans le dialectionnaire (que je n'ai pas sous la main présentement).
(et je suis ravi de voir un fil sur ma langue maternelle)

Greenheart a écrit:
Sa racine alsacienne au cas sujet est E ou A, ce qui m'interpelle au niveau du vécu : est-ce qu'il n'y a jamais de cas où l'alsacien dira "un" + un nom qui commence par une voyelle ?
Pas de consonne d'appoint chez moi, sauf si tu comptes le coup de glotte automatique entre deux voyelles en hiatus également présent en allemand standard : a Üspùmp "un carburateur".

Greenheart a écrit:
Ce qui signifie que dorénavant nous risquons d'avoir à chaque fois deux racines par mot, sachant que la prononciation de la racine est possiblement identique entre le parler Alsacien et le parler Alsacien Strasbourgeois.
Tu peux encore plus nuancer ! Il y a plus de ressources en strasbourgeois parce que c'est là que se trouve les éditeurs et les universitaires, mais il y a presque autant de variétés que de villages. Le Haut-Rhin a des différences de prononciation suffisemment cohérentes pour que l'on puisse séparer une ligne de séparation dialectale (isoglosse). Le dialectionnaire dans mon souvenir présente la variante du village dans lequel le mot a été trouvé, plus parfois d'autres, et indique quelquefois l'origine géographique.

Greenheart a écrit:
Le Wie gehts ne mentionne pas Ihr avec majuscule, mais c'est l'usage en allemand, qui en toute logique doit avoir été emprunté par l'Alsacien, mais il faudrait plusieurs alsaciens pour nous l'attester (pas seulement des Strasbourgeois).
C'est le Sie qui est dans l'usage allemand standard. J'ai toujours entendu et employé Ihr (alsacien : sud du Bas-Rhin).

Autre remarque : effectivement le Wie geht's? mentione le génitif, mais celui-ci, à l'image de ce qui se fait dans d'autres dialectes allemands, a disparu ou est en voie de l'être.
Par exemple, la préposition wëja "à cause de" régit le génitif en allemand standard (wegen des Vaters "à cause du père") mais le datif en alsacien (au moins chez moi) : wëja 'm Vàtr.

Et du coup je voudrais savoir comment l'alsastellaire fait avec les structures possessives : un génitif, comme dans les autres stellaires et en allemand standard ? Ou bien datif + pronom possessif comme dans l'exemple naturel ci-après : ìm Kìnd sini Auja (à l'enfant ses yeux "les yeux de l'enfant") ?

Greenheart a écrit:
Je précise que mon allemand commence à peine à monter en niveau mais devrait progresser rapidement dans les prochaines semaines grâce aux manuels de Living Language et le fait que j'écoute au quotidien de l'allemand.
N'oublie pas cependant que ces deux langues dérivent toutes deux du moyen-haut-allemand, et sont cousines/sœurs, pas mère et fille !
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5043
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptySam 2 Nov 2019 - 12:43

Citation :

1-
Tu peux encore plus nuancer ! Il y a plus de ressources en strasbourgeois parce que c'est là que se trouve les éditeurs et les universitaires, mais il y a presque autant de variétés que de villages. Le Haut-Rhin a des différences de prononciation suffisemment cohérentes pour que l'on puisse séparer une ligne de séparation dialectale (isoglosse). Le dialectionnaire dans mon souvenir présente la variante du village dans lequel le mot a été trouvé, plus parfois d'autres, et indique quelquefois l'origine géographique.

2-
N'oublie pas cependant que ces deux langues dérivent toutes deux du moyen-haut-allemand, et sont cousines/sœurs, pas mère et fille !

1- & -2 Exact.
Pour moi qui suis germaniste et ai vécu et travaillé en Alsace, autant du côté de Strasbourg, je comprenais quasiment l'alsacien Strasbourgeois.
Autant plus au sud, Colmar Sundgau, j'étais beaucoup plus perdu (bon en général un Alsacien parle souvent allemand, du moins le comprend).
Et (Vous me confirmerez Mardikhouran, Ziecken), je mets dans la même grande famille : alsacien, souabe et suisse allemand.
Quant au souabe ou aux suisse-allemand et ce, même certaines variantes de ce dernier dans des dessins animés à la télé, je ne comprenais strictement rien (ni mon ex non plus, excellente Germaniste qui a d'aborrd parlé le bavarois et parle aussi couramment l'allemand et l'autrichien que le français).

Et pour aussi avoir été du côté de Saverne, Sarrebourg, Phalsbourg, le dialecte de ce coin là pour moi, n'était pas de la même famille et plus de celle du luxembourgeois, là-aussi c'est Olivier qui pourra me confirmer ou non.

Je n'ai pas lu tout ton 1er post, mais quand tu cherches un article défini neutre personnel,
FR : la / le  (homme ou femme, sexe inconnu, on)
AL : De / D'r (+ nom masculin, pas forcément un homme) ?
ALST : Du / D'ru / Deru (homme ou femme ou sexe inconnu, jamais une chose).

je ne suis pas d'accord pour ce qui serait l'allemand, car éventuellement en allemand, on emploierait man ("on"), mais surtout on emploierai une tournure passive.

D'où ma question, tu avais dit que le jeu de terminaisons stellaire pouvait aussi être adapté en fonction de la langue/des racines empruntées, serait-ce possible de tirer un même système automatique affixatif (peut être avec une recette quelque peu différente, moins issue du latin) pour le substrat des langues germaniques.
Car, même si la systématisation-automatisation-simplification (recettisation) qu'a opéré le stellaire l'éloigne quelque peu du latin, il en garde une certaine coloration et systématique, me semble-t-il. Serait-ce possible de plus adapter le jeu des terminaisons stellaires à un substrat :
- par leur forme
- mais aussi leur distribution, par exemple en substrat germanique ni vocatif, ni ablatif...mais un locatif et un directif probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptySam 2 Nov 2019 - 19:02

Un grand merci pour toutes les précisions et précieuses remarques ! Very Happy

En allemand, d'après ma relectrice et si je l'ai bien comprie, Sie est la seconde personne singulier de politesse, et Ihr la seconde personne plurielle de politesse.

Mardikhouran a écrit:
J'ai toujours entendu et employé Ihr (alsacien : sud du Bas-Rhin).

Donc Ihr est bien la seconde personne de politesse alsacienne, un grand merci !

*

Mardikhouran a écrit:
Pas de consonne d'appoint chez moi, sauf si tu comptes le coup de glotte automatique entre deux voyelles en hiatus également présent en allemand standard : a Üspùmp "un carburateur".

Donc pas de consonne d'appoint, coup de glotte entre les deux voyelles comme en allemand, merci encore !

*

Le Dialectionnaire a effectivement des notes et surtout des conseils pour retrouver un mot dont l'orthographe et la lettre initiale change en fonction du dialogue, mais en ouvrant au hasard, pas d'indication systématique correspondant aux abréviations en tête de dictionnaire.

Les auteurs conseillent en outre de systématiquement consulter les trois dictionnaires (alsacien / ... , français / ... , allemand / ...) pour le même mot, ce qui semble impliquer que les mots d'un dictionnaire n'ont pas été systématiquement reporté dans l'autre, ou que l'orthographe d'un mot change selon le dictionnaire.

Mardikhouran a écrit:
Tu peux encore plus nuancer !

Je vais adopter la solution bretonne : chaque fois que je trouverai un mot de même sens avec plusieurs écritures ou plusieurs prononciations, je signalerai toutes les formes.

*

Mardikhouran a écrit:
N'oublie pas cependant que ces deux langues dérivent toutes deux du moyen-haut-allemand, et sont cousines/sœurs, pas mère et fille !

Je n'oublie pas Smile

Mais cela veut aussi dire qu'il y a triple influence : contact avec le français et l'allemand (et l'anglais etc.) et évolution depuis le moyen-haut-allemand.

Spoiler:
 

*

Mardikhouran a écrit:
Autre remarque : effectivement le Wie geht's? mentione le génitif, mais celui-ci, à l'image de ce qui se fait dans d'autres dialectes allemands, a disparu ou est en voie de l'être.
Par exemple, la préposition wëja "à cause de" régit le génitif en allemand standard (wegen des Vaters "à cause du père") mais le datif en alsacien (au moins chez moi) : wëja 'm Vàtr.

Je note. Ce qui me fait penser qu'il doit y avoir aussi des blogs et des publications actuelles qui reflètent ces évolutions, en plus d'une littérature populaire qui permettrait de pratiquer ces parler...

Spoiler:
 

*

Mardikhouran a écrit:

Et du coup je voudrais savoir comment l'alsastellaire fait avec les structures possessives : un génitif, comme dans les autres stellaires et en allemand standard ? Ou bien datif + pronom possessif comme dans l'exemple naturel ci-après : ìm Kìnd sini Auja (à l'enfant ses yeux "les yeux de l'enfant") ?

En fait la solution est la même dans tous les stellaires quelque soit le point grammatical : l'idée est que quelqu'un qui maîtrise le Latin Stellaire ou le Japonais Stellaire ou n'importe quel stellaire puisse échanger les racines avec celles de l'Alsastellaire ou du Basque Stellaire, et basculer du stellaire vers la langue naturelle en se reportant aux solutions de la langue naturelle pour chaque terminaison.

Plus spécifiquement pour la possession, il y a plusieurs solutions, qui s'explique d'abord par le latin, ensuite par chaque solution proposée par la langue naturelle stellarisée qui fait appel à des terminaisons stellaires ou des mots élémentaires préexistants.

Cela permet d'adopter au début la solution la plus proche de la langue de départ ou d'arrivée, puis d'augmenter la langue de départ ou d'arrivée avec les autres solutions.

***

Voici les exemples qui me viennent, en sachant que je n'ai pas encore tout vu du Wie Geht's donc je reconstitue à l'arrache l'expression alsacienne, avec gros risques d'erreurs :

Spoiler:
 

***

Velonzio Noeudefée a écrit:
je ne suis pas d'accord pour ce qui serait l'allemand, car éventuellement en allemand, on emploierait man ("on"), mais surtout on emploierai une tournure passive.

La ligne AL est la solution alsacienne du Wie Geht's, que la solution stellaire va suivre mot à mot avant toutes les autres solutions stellaires.

La ligne ALST est la solution stellaire qui rend possible (comme apparemment en Alsacien) le fait d'utiliser une tournure impersonnelle ou de parler d'une personne non précisée sans passer par un pronom supplémentaire, ni l'exclure - et sans passer par le passif.

*

Mais le Stellaire inclue la solution allemande (et de fait latine), puisque nous pouvons aussi construire la phrase au passif (en fait avec autant de passifs qu'il existe de cas stellaire, excepté le sujet et l'agent bien sûr...

Par exemple :

FR : On conduit la voiture = quelqu'un conduit la voiture.
AL : Man = Mer = Me = Mir = M'r fahrt (?) s'Auto = Man fahrt der Wawe.
ALST : Manu = Meru = Miru fahrut den Autoven.

*

...et nous pouvons importer n'importe quel pronom de la langue source (ici l'alsacien) en plus des indéfinis et définis, et nous pouvons même importer le pronom d'une autre langue (par exemple l'allemand ou le haut-elfique) pour le combiner aux mots de la langue source (ici l'alsacien).

FR : La voiture est conduite (par quelqu'un).
AL : (pas encore vu le passif)
ALST : S'Auto fahryset (manus = merus = mirus, agent stellaire S).

***

Velonzio Noeudefée a écrit:
D'où ma question, tu avais dit que le jeu de terminaisons stellaire pouvait aussi être adapté en fonction de la langue/des racines empruntées, serait-ce possible de tirer un même système automatique affixatif (peut être avec une recette quelque peu différente, moins issue du latin) pour le substrat des langues germaniques.

C'est possible, mais ce serait une langue mixte du Stellaire et non du Stellaire.

Tout l'intérêt du Stellaire en effet est de service d'interface pour que le locuteur puisse construire une phrase fonctionnelle quelque soit les langues auxquelles il emprunte ses racines, sans avoir à apprendre de nouvelles terminaisons ou de nouveaux principes de syntaxes.

Tant que le Stellaire parvient à faire correspondre ses terminaisons et sa syntaxe aux langues naturelles stellarisées, sans avoir de règles spécifiques à apprendre pour chaque langue cible ou source, c'est possible et c'est ce qui apparemment me permet aujourd'hui de "craquer" ces langues que je n'arrivais pas jusqu'à présent à apprendre, y compris des langues incomplètes du genre haut-elfique.

Le japonais a cependant permis d'établir que le Stellaire devait passer en mode rétro (Poétique) pour stellariser toute langue dont le sens de lecture / prononciation est en réalité de droite à gauche, quand bien même le japonais se lit aujourd'hui en ligne de droite à gauche : placer les affixes stellaire en tête des mots japonais, et renverser l'ordre ordinaire des affixes rend d'un coup le stellaire facile à lire et surtout penser dans l'ordre japonais.

Mais les éléments grammaticaux derrière le japonais sont bien les mêmes que ceux du stellaire, en tout cas, en l'état de ma pratique. J'ai donc l'impression que le système d'affixe un peu différent du latin que tu recherches n'est autre que celui du Stellaire poétique, ou rétrostellaire.

Spoiler:
 

*
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyDim 3 Nov 2019 - 1:34

Velonzio Noeudefée a écrit:

Et (Vous me confirmerez Mardikhouran, Ziecken), je mets dans la même grande famille : alsacien, souabe et suisse allemand.
C'est tout à fait ça : les linguistes rangent ces parlers dans la famille alémannique du haut-allemand, plus le badois (parlé au Bade-Wurtemberg). Ça ne veut pas dire que je comprends le schwyzzerdütsch, loin de là !
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyDim 3 Nov 2019 - 18:47

Suite du chapitre sur l'adjectif.

Si l'adjectif attribut alsacien n'est pas accordé avec le sujet qu'il qualifie, le sujet épithète est lui accordé en genre, nombre et cas, c'est-à-dire que l'adjectif reçoit une "désinence adjectivale".

En Stellaire, la question ne se pose pas : l'adjectif reçoit toujours les suffixes de nature, fonction et nombre du nom de l'objet qu'il qualifie.

Dans les cas négatif, datif et génitif, la préposition plus ou moins contractée ajoutée à l'article tombe en stellaire, car son idée est déjà dans la terminaison stellaire et de l'article, et du nom. En stellaire, l'article indéfini peut être sous-entendu.

Ce qui nous donne les exemples suivants :

Masculin nominatif singulier

FR : le vieil homme (qui).
AL : de / d'r àlt Mànn.
ALST : dero àlto Mànno.

FR : un vieil homme (qui).
AL : e àlter Mànn.
ALST : ero àlto Mànno.

FR : pas de vieil homme (qui).
AL : ken àlter Mànn.
ALST : keno àlto Mànno.

FR : Toi / vous le vieil homme (qui).
AL : (dü, Ihr) àlter Mànn.
ALST : Düo / Ihro àlto Mànno.

*

Masculin accusatif singulier

FR : le vieil homme (que).
AL : de / d'r àlt(e) Mànn.
ALST : deron àlton Mànnon.

FR : un vieil homme (que).
AL : e àlter Mànn. (identique au nominatif).
ALST : eron àlton Mànnon.

FR : pas de vieil homme (que).
AL : ken àlter Mànn. (identique au nominatif).
ALST : kenon àlton Mànnon.

FR : te / toi / vous le vieil homme (que).
AL : dich / Ejch àlter Mànn.
ALST : tüvon / Ihron àlton Mànnon.

*

Masculin datif singulier

FR : au vieil homme.
AL : dem àlte Mànn.
ALST : derol àltol Mànnol.

FR : à = pour un vieil homme.
AL : i-me àlte Mànn. (identique au nominatif).
ALST : erol àltol Mànnol.

FR : pas de vieil homme.
AL : kem àltern Mànn. (identique au nominatif).
ALST : kenol àltol Mànnol.

FR : à toi = pour toi / à vous = pour vous le vieil homme.
AL : dir / Ejch àlter Mànn.
ALST : tüvol / Ihrol àltol Mànnol.

*

Masculin génitif singulier

FR : du vieil homme.
AL : vùm àlte Mànn.
ALST : derof àltof Mànnof.

FR : d'un vieil homme.
AL : vù-me àlte Mànn. (identique au nominatif).
ALST : erof àltof Mànnof.

FR : pas de vieil homme.
AL : vù(n) kem àltern Mànn. (identique au nominatif).
ALST : kenof àltof Mànnof.

FR : de toi / de vous le vieil homme.
AL : vùn dir / vùn Ejch àlter Mànn.
ALST : tüvof / Ihrof àltof Mànnof.

*

L'adjectif féminin et neutre épithète alsacien fonctionne selon le même principe, avec des désinences différentes. Le pluriel est valable pour les trois genres en Alsacien.

En stellaire, il suffit d'ajouter I pour mettre au pluriel n'importe quoi ; on ajoute X ou IX pour le nombre pluriel ou singulier, et IXI pour un pluriel de groupes pluriels ou singuliers.

Ce qui nous donne les exemples masculins pluriels, valables pour tous les genres.

Masculin nominatif pluriel

FR : les vieux hommes (qui).
AL : d'àlte Männer.
ALST : deroi àltoi Mànnoi.

FR : des vieux hommes (qui).
AL : àlti Männer.
ALST : eroi àltoi Mànnoi.

FR : pas de vieux hommes (qui).
AL : ken àlti Männer.
ALST : kenoi àltoi Mànnoi.

FR : Vous les vieux hommes (qui).
AL : (ihr, Sie) àlti Männer.
ALST : ihroi / Sioi àltoi Mànnoi.

*

Masculin accusatif pluriel

FR : les vieux hommes (que).
AL : d'àlte Männer.
ALST : deroni àltoni Mànnoni.

FR : des vieux hommes (que).
AL : àlti Männer.
ALST : eroni àltoni Mànnoni.

FR : pas de vieux hommes.
AL : ken àlti Männer.
ALST : kenoni àltoni Mànnoni.

FR : te / toi / vous le vieil homme.
AL : ejch / Sie àlti Männer.
ALST : ejchoni / Sioni àltoni Mànnoni.

*

Masculin datif pluriel

FR : aux vieux hommes.
AL : in de àlte Männer.
ALST : derol àltol Mànnol.

FR : à des = pour des vieux hommes.
AL : in àlte Männer. (identique au nominatif).
ALST : erol àltol Mànnol.

FR : pas de vieil homme.
AL : (in) ken (e) àlte Männer. (identique au nominatif).
ALST : ihroli / Sioli àltoli Mànnoli.

FR : à toi = pour toi / à vous = pour vous le vieil homme.
AL : ejch / Ine àlte Männer.
ALST :ejcholi / Inoli àltoli Mànnoli.

*

Masculin génitif pluriel

FR : des vieux hommes.
AL : vù(n)de àlte Männer.
ALST : derofi àltofi Mànnofi.

FR : de vieux hommes.
AL : vù(n) àlte Männer. (identique au nominatif).
ALST : erofi àltofi Mànnofi.

FR : pas de vieux hommes.
AL : vù(n) ken(e) àlte Männer. (identique au nominatif).
ALST : kenof àltofi Mànnofi.

FR : de vous les vieux hommes.
AL : vùn ejch/ vùn Ine àlte Männer.
ALST : ejchofi / Ihrofi àltofi Mànnofi.

*

L'alsacien a un cas vocatif, qui va se tourner au nominatif ou au datif.
En Stellaire, le suffixe J vocatif s'applique dans tous les cas.

FR : Vieil homme !
AL : (dü / Ihr) àlter Mànn !
ALST : àltoj Mànnoj !

FR : Vieux hommes !
AL : (ihr/ Sie) àlti Männer !
ALST : àltoji Mànnoji !

***

Les degrés de comparaison

1. égalité

FR : Jean est aussi grand que Joseph.
AL : De Hàns isch so gros(s) wie de Seppel.
ALST : Dero Hànso sot soy grosso wiey dero Seppelo.

*

2. infériorité

FR : Marguerite n'est pas aussi belle que Catherine.
AL : S' Gretel isch nitt so scheen wie 's Käthel.
ALST : Dera Gretela sat nitty soy scheena wiey dera Käthela.

*

3. supériorité

FR : Pierre est plus petit que son frère.
AL : De Peter isch kleiner àss siner Brüeder.
ALST : Dero Petero sot kleinîro àssy sino Brüedero = Briedero.

Remarques

* L'alsacien ajoute apparemment un suffixe ER comme en latin (suffixe IOR). Le Wie Gehts passe un peu rapidement sur cette formation, avec cette petite note au même niveau que "so ... wie" et "nitt so... wie" : " -er àss ... : klein /-er / -er" que je ne comprend pas.

* Le stellaire ajoute le suffixe ÎR (plus, professionnel, métier).

* Le stellaire peut aussi tourner la comparaison comme en français avec un adverbe "plusy", "moinsy" "(au)tanty" et la conjonction Qyi ou une marque de réponse complétive Qy. La tournure latine basée sur l'ablatif est aussi possible, avec une nuance de sens.

***

Prochain post : le superlatif, les adjectifs démonstratifs, les adjectifs possessifs.

***
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur
Ziecken

Messages : 12243
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyLun 4 Nov 2019 - 11:12

Je découvre ce fil avec grand intérêt.

Je ne parle pas couramment l'alsacien, mais je débute son apprentissage. Mon compagnon (FX) est locuteur natif (il a appris le français à l'école).

Si il y a besoin je lui demanderais.

C'est lui qui m'apprend l'alsacien (du haut-Rhin) puisque j'habite entre Colmar (haut-Rhin) et Sélestat (bas-Rhin), à 5 minutes en voiture de chacune de ces deux villes. Donc Alsace centrale.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : elko, kelep, englo, ... (+27)
Like a Star @ heaven Idéomondes : Multivers d'Aegis, monde du Losda.
Like a Star @ heaven Contributions : Inscriversaires, La citation du jour, elko, ébauche de présentation sur Idéopédia, archivage de données.
Like a Star @ heaven Administrateur : (Diégético, Elkodico, Glossopédia, Idéolexique, Wikiels, Wikiaegis et Groupe Facebook de l'Atelier)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elkodico.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyLun 4 Nov 2019 - 15:03

C'est génial qu'il y ait autant de locuteurs alsaciens ou apprenants sur le forum !

*

Suite des degrés de l'adjectif alsacien :

Le superlatif alsacien

Il y a apparemment deux formes : adjectivale (d'adjectif) et adverbiale (d'adverbe).

FR : Ce coureur est le plus rapide de tous.
FRST : Ceto coureuro sot lo plusy rapido dey tousoi.
AL : Der Renner isch de schellscht vùn àlle.
ALST : Dero Rennero sot dero schnellîmo derefi allefi.

*

Le superlatif alsacien semble être formé avec :

L'article défini (de / d'r au masculin) + l'adjectif régulier dans sa forme invariable + scht.

Par exemple : de schnellscht (le plus rapide).

Le stellaire a son propre suffixe superlatif îme.

Comme il est régulier, il est plus simple de l'utiliser, mais on peut aussi utiliser le suffixe régulier ou la forme irrégulière de l'adjectif alsacien et l'accorder avec les mêmes suffixes que le nom de l'objet qu'il qualifie.

Par exemple :

AL : de schnellscht (le plus rapide).
ALST : dere schnellîme = dere schnellschte.

Noter aussi que le suffixe stellaire signifie aussi "très / beaucoup" et pas seulement "le plus de tous". Je ne sais pas si c'est la même chose en alsacien, mais pour le stellaire, cela vient de l'usage latin.

*

Le superlatif adverbiale se forme avec :

àm + le superlatif adjectival

Par exemple : àm schellscht.

L'exemple pour le superlatif adverbial :

FR : En été il fait le plus chaud, et en hiver, le plus froid.
FRST : Eny étévek, faizet lek chaudîmek, etyi eny hiverek lek froidîmek.
AL : Im súmmer isch's àm wärmschte ùn im Winter àm kältschte.
ALST : (Imy) súmmerek set (àmy) wärmîmy ùnyi (imy) Winterek (àmy) kältîmy.

Remarque, le stellaire passe à l'ablatif instrumental K le nom qui désigne un contenant de l'action, donc une période de temps ou une ambiance météo, avec ou sans préposition. La préposition IMY n'est d'ailleurs pas indispensable dans cette phrase - pas plus qu'il n'est nécessaire de préciser avec une préposition adverbialisante les superlatifs adverbiaux, puisque le suffixe Y indique déjà qu'il s'agit d'adverbes.

*

Il existe différentes formes dialectales pour "rapide" d'après le dialectionnaire :

gschnall = schnall = gschnell = schnell = hurti(g) = fix.

Il y a bien sûr des adjectifs irréguliers, par exemple (et c'est toujours le même dans beaucoup de langues apparemment) :

Güet (bon, bien) > besser (mieux, meilleur) >> àm beschte (le mieux).
vi(e) (beaucoup) > meh (plus) >> àm meischte (le plus).
wenni(g) (peu) > wennjer (moins) >> àm wennigschte (le moins).

*

Prochains posts : l'adjectif démonstratif et l'adjectif possessif.

***
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 6 Nov 2019 - 10:28

L'adjectif démonstratif alsacien

On ne retrouve qu'un seul des trois "classiques" :

Ce ... ci

En français, c'est en réalité la forme d'insistance...

Spoiler:
 

Il manque "Ce ... là" et "Ce ... là-bas" pour correspondre directement, me semble-t-il avec toutes les autres langues européennes et japonaise.

J'en déduis (mais c'est à confirmer) qu'un alsacien va utiliser les déterminants ordinaires pour désigner de manière atone les objets qu'il estime être ou venir de son côté (FR : Un, une, des, AL : e / a / article vide), ou dont il vient de parler (FR : le, la, les > AL : der / d' / s') et le déterminant démonstratif (FR : ce, cet, cette, ces > AL : dar, die, diss) pour les objets du côté opposé à lui.

Puis pour les formes d'insistance, l'alsacien devrait ajouter au groupe nominal :

FR : Ici.
FRST : Iciy.
AL : Hie.
ALST : Hiey.

FR : Là.
FRST : Lày.
AL : Do (lexique du Wie Geths), Ume ? (lexique du Dialectionnaire)

Spoiler:
 

Les déclinaisons de dar

Masculin singulier

Nominatif (sujet) :

FR : Cet homme-ci.
AL : dër / da / dar Mànn.
ALST : daro Mànno.

Accusatif (complément d'objet)

FR : Cet homme-là
AL : dënne / danne Mànn.
ALST : Daron Mànnon.

Datif

FR : à cet homme-ci (pour cet homme-ci).
AL : in dëm / in dam Mànn.
ALST : Darol Mànnol.

Génitif

FR : de cet homme-ci.
AL : vù dëm / vù dam Mànn.
ALST : Darof Mànnof.

* L'Alsacien stellaire va utiliser Dar (la racine la plus explicite) + la terminaison stellaire appropriée dans tous les cas et tous les genres. Le pluriel s'obtiendra en ajoutant I et IX pour "un ou plusieurs", IXI pour plusieurs groupes de un ou plusieurs.

*

Féminin singulier

Spoiler:
 

*

Neutre singulier

Spoiler:
 

*

Pluriel pour tous les genres

[spoiler]Nominatif :

FR : ces gens-ci.
AL : die Lit.
ALST : Darui Litui = Daruvi Lituvi.

Accusatif

FR : ces gens-ci.
AL : die Lit. (identique au nominatif)
ALST : Daruni Lituni.

Datif

FR : à ces gens-ci (pour ces gens-ci).
AL : in denne / in danne Lit.
ALST : Daruli Lituli.

Génitif

FR : de ces gens-ci.
AL : vü(n) dënne / vü(n) danne Lit.
ALST : Daruf Lituf.

***

Il manque donc apparemment :

Ce ... là en anglais "that".

et

Ce ... là là-bas en anglais "that over-there".

***

Le Wie Gehts remarque confusément que "ces formes sont les mêmes pour les pronoms correspondants", ce qui signifie je suppose que "les pronoms correspondant sont les déterminants démonstratifs auquel il faut ajouter quelque chose ou pas.

Les exemples du Wie Gehts :

FR : Celui-ci (= Celui-là ?)
AL : Der (Do) >>> Der = celui-ci, et Do = celui-là ? ou Der do = celui-là ???
ALST : Daro hiey, celui-ci (= cet homme-ci) ; Daro Doy (=celui-là = cet homme-là) ?

FR : Celui-là (?)
AL : d'sëller (celui soi-même ? cet autre-ci ?).
ALST : Daro Doy (celui-là = cet homme-là) ; Daro Sëllery (= celui-là-bas, cet homme là-bas ?).

Sëllery pas plus que là-bas ne sont dans le dialectionnaire.

En allemand, là-bas sans déplacement se traduit par Dort.
Là-bas avec déplacement se traduit Dorthin / dahin.
Dort n'est pas non plus dans le dialectionnaire partie allemand vers alsacien.

***

... à l'évidence, le Wie Geht's et le Dialectionnaire ont leurs limites. Cela ne va pas être évident de trouver un dictionnaire d'Alsacien plus épais, mais peut-être dans les éditions du 19ème siècle, avec le problème du langage vieilli.

Pour une autre grammaire, je songe à la collection chez pocket, comme pour l'occitan, qui est bon marché, mais là-aussi, elle risque d'être un peu courte. Si elle est moins courte sur les points du Wie Geht's qui peuvent poser problème, tout va bien. Sinon, va falloir encore chercher et investir, sauf encore une fois un éventuel recours à des grammaires du 19ème siècle.

***
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 6 Nov 2019 - 11:14

Dans mon alsacien :
démonstratif simple dër, dia, dìss (en fait forme tonique de l'article défini)
Pour les pronoms, effectivement, on rajoute les adverbes do (ici) et dert (là-bas) aux déterminants.
Sëlle(r), sëlli (je ne vois pas la forme neutre) est employé seul comme pronom, je dirais, d'éloignement, et peut-être comme déterminant aussi, mais je ne me souviens plus du sens exact. Ton interprétation de "là-bas" peut être juste. Je soupçonne ce moyt de venir du français "cela", mais je n'ai pas de preuve.

Le Wörterbuchnetz a, entre autres dictionnaires dialectaux, un Wörterbuch der elsässischen Mundarten de 1897. Les voyelles ne comptent pas dans son ordre alphabétique, ni les préfixes et suffixes.
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 6 Nov 2019 - 13:11

Merci beaucoup pour ces précisions et le lien vers le dictionnaire en ligne, que je vais désormais consulter en plus du lexique du Wie Geth's et du Dialectionnaire ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyVen 8 Nov 2019 - 15:02


***

D'abord juste une remarque concernant l'Allemand donc l'Alsacien et leur stellarisation.

Ces deux langues ont la particularité de ne pas avoir officiellement de cas "ablatif", tout en ayant un cas "datif".

De ce que je constate en pratiquant le cours de Living Language pour l'Allemand, qui est très on ne peut plus clair, le datif allemand (donc alsacien) doit être compris comme un ablatif stellaire K ( = ablatif latin) sauf dans les cas spécifique du datif stellaire L (= datif latin) c'est-à-dire lorsque le datif désigne la personne qui reçoit quelque chose ou qui est témoin de l'action.

***

L'adjectif possessif alsacien

Il s'agit des déterminants possessifs correspondant à "mon", "ton", "son", "notre", "votre", "leur".

D'après "wie geht's", les formes nominatives (sujet) et accusative (complément d'objet direct) sont les mêmes, et les formes datives (à / pour) et génitive (complément de nom) sont les mêmes.

En stellaire, ces possessifs deviennent des déterminants / pronoms, qui à partir de la racine alsacienne, se déclinent comme tous les autres noms (accordés au nom en nature, fonction et nombre) qu'ils qualifient si ce sont des déterminants, qu'ils représentent si ce sont des pronoms. Seule exception : ihre, qui doit être distingué du pronom personnel, je pense, en lui ajoutant un R.

Ce qui nous donne :

Nominatif

FR : mon (+ nom masculin)
AL : Miner (+ masculin)
ST : Mino.

FR : ma (+ nom féminin, sauf s'il commence par une voyelle, alors on utilise "mon")
AL : Mini (+ féminin)
ST : Mina.

FR : mon ou ma (+ nom masculin ou féminin)
AL : Min (+ neutre)
ST : Mine (+ nom de chose, sinon Minu + nom de personne)

FR : mes (+ nom pluriel)
AL : Mini (+ pluriel)
ST : Minoi (hommes), Minai (femmes), Minui (hommes ou femmes); Minei (choses).

***

Accusatif

FR : mon (+ nom masculin)
AL : Miner (+ masculin)
ST : Minon.

FR : ma (+ nom féminin, sauf s'il commence par une voyelle, alors on utilise "mon")
AL : Mini (+ féminin)
ST : Minan.

FR : mon ou ma (+ nom masculin ou féminin)
AL : Min (+ neutre)
ST : Minen (+ nom de chose, sinon Minun + nom de personne)

FR : mes (+ nom pluriel)
AL : Mini (+ pluriel)
ST : Minoni (hommes), Minani (femmes), Minuni (hommes ou femmes); Mineni (choses).

***

En alsacien on décline de la même manière diner ("ton"), siner ("son"), ùnserer ("notre"), ejere (leur) mais ihr (vous) et Ihr (votre pluriel et votre de politesse) se contractent en Ihre au nominatif ou accusatif masculin et Ihr au nominatif ou accusatif neutre.

La racine utilisée pour le stellaire est pour l'instant Ihrer+ et ne varie pas.

***

Datif

FR : à / pour mon (+ nom masculin)
AL : in mim (+ masculin)
ST : Minol (+ nom désignant un homme)

FR : à / pour ma (+ nom féminin, sauf s'il commence par une voyelle alors utiliser mon).
AL : in minere (+ féminin)
ST : Minal (+ nom désignant une femme).

FR : à / pour mon ou ma (+ nom de choses ou nom d'homme ou de femme).
AL : in mim (+ neutre, identique au masculin).
ST : Minel (+ nom de chose) ou Minul (+ nom d'homme ou de femme).

FR : à / pour mes (+ pluriel)
AL : in mine (+ pluriel)
ST : Minali (+ femmes), Minoli (+ hommes), Minuli (+ hommes ou femmes), Mineli (choses).

***

Génitif

FR : de mon (+ nom masculin)
AL : in mim (+ masculin)
ST : Minof (+ nom désignant un homme)

FR : de ma (+ nom féminin, sauf s'il commence par une voyelle alors utiliser mon).
AL : in minere (+ féminin)
ST : Minaf (+ nom désignant une femme).

FR : de mon ou ma (+ nom de choses ou nom d'homme ou de femme).
AL : in mim (+ neutre, identique au masculin).
ST : Minef (+ nom de chose) ou Minuf(+ nom d'homme ou de femme).

FR : de mes (+ pluriel)
AL : in mine (+ pluriel)
ST : Minafi (+ femmes), Minofi (+ hommes), Minufi (+ hommes ou femmes), Minefi (choses).

***

Diner et Siner se déclinent à l'identique, mais ihre (vous de politesse et seconde personne pluriel), ùnser, (notre) ejer (leur) se déclinent en ajoutant un M sans contracter et en supprimant l'accent grave du ù de ùnser.

***

Wie gehts? remarque que le génitif "est exprimé par l'ancien datif possessif" (qui apparemment correspond au français "à moi", dans "ce livre est à moi", et au datif d'attribution latin dans "liber mihi ést" (le livre en question est à moi = m'est attribué).

Les exemples correspondants :

FR : Le chapeau de mon père (pour le génitif)
AL : de Hüet vu(n) mim Bàbbe.
ALFR : le chapeau / de mon père.
ALST : dere Hüete minof Bàbbof.

FR : Le chapeau de mon père = le chapeau à mon père (pour le datif d'attribution, dit "datif possessif" selon Wie Geht's).
AL : in mim Bàbbe siner Hüet.
ALFR : à mon père / son chapeau.
ALST : Minol Bàbbol sine Hüet.

Remarque : les deux tournures fonctionnent en Alsacien Stellaire, avec cependant le problème de "son" qui renvoie plutôt au sujet du verbe conjugué. Si ce n'est pas le cas, il vaut mieux utiliser à la place de "son" un déterminant / pronom au génitif de type "le, la, les".

***

Prochain post : la stellarisation des pronoms alsaciens.

***
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 13 Nov 2019 - 12:13

Les pronoms alsaciens

En Alsacien, ces pronoms se déclinent irrégulièrement en trois formes : nominatif, accusatif, datif.

Par exemple : AL nominatif "ich" > AL accusatif "mich"> AL datif "mir" (forme identique au pronom "mir" (nous) nominatif).

En Stellaire, il suffit d'ajouter à la forme du nominatif les suffixes stellaires de nature A, E, O, U, de fonction F, J, K, L, N, S et les marques de pluriel quand il s'agit d'un pronom pluriel.

*

Ce qui nous donne :

FR : je — AL : ich — ALST : icha (femme), icho (homme), ichu (homme ou femme).

FR : tu — AL : dü — ALST : düva (femme), düvo (homme), düvu (homme ou femme).

FR : vous de politesse — AL : Sie — ALST : va (femme), vo (homme), vu (homme ou femme).

FR : il / elle — AL : er / sie — ALST : era (femme), ero (homme), eru (homme ou femme).

FR : on — AL : m'r — ALST : m'ru (homme ou femme), m'rui (hommes ou femmes), m're (chose).

FR : cela — AL : es — ALST : esa (femme), eso (homme), esu (homme ou femme), ese (chose).

FR : nous — AL : mir — ALST : mirai (femmes), miroi (hommes), mirui (hommes ou femmes).

FR : vous pluriel — AL : irh — ALST : ihrai (femmes), irhoi (hommes), ihrui (hommes ou femmes).

FR : ils / elles — AL : sie — ALST : siai (femmes), sioi (hommes), siui (hommes ou femmes), siei (choses).

***

Remarques :

* Les racines stellaires ne peuvent vouloir dire deux choses opposées en nature, donc utiliser Sie pour le vous de politesse donc la seconde personne, alors que cette racine est déjà utilisée pour la troisième personne. Donc pour l'instant, c'est le vous de politesse stellaire qui prend le relais.

* Les suffixes stellaires A / O / U prennent déjà en charge d'informer sur le sexe d'une personne, et par ailleurs, la racine du pronom "sie" pour "elle" troisième personne singulière féminine est déjà utilisé pour la troisième personne plurielle commune. Pour ne pas confondre pluriel commun et singulier de femme, c'est la racine de la personne masculine ER requalifiée par son suffixe A qui prend le relais.

* Le Wie Geht's traduit ES (pronom de chose à ma connaissance en allemand) par "on" pronom commun aux choses et aux êtres en français. Ce n'est pas un problème puisque le suffixe stellaire requalifie la racine ES, mais est-ce qu'en Alsacien ES peut vraiment qualifier des êtres ? Je vérifierai.

* Le Stellaire génère automatiquement des pronoms supplémentaires quand on retranche le I pluriel d'un pronom pluriel, ou lorsqu'on ajoute le I pluriel à un pronom singulier. Se pose donc la question du sens de ces nouveaux pronoms.

Voici comment traduire en français ces pronoms qui changent de nombre :

Un Je singulier qui devient pluriel donne "nous".
Un tu singulier qui devient pluriel donne "vous pluriel".
Un il/elle/on singulier qui devient pluriel donne "ils / elles / on pluriel"

Un nous pluriel qui devient singulier donne "je en tant que membre de mon groupe"
Un vous pluriel qui devient singulier donne "tu en tant que membre de ton groupe"
Un ils/elles/on pluriel qui devient singulier donne "il / elle / on singulier en tant que membre de son groupe".

***

Prochain post, les pronoms démonstratifs.

***


Dernière édition par Greenheart le Sam 16 Nov 2019 - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 13 Nov 2019 - 12:28

Greenheart a écrit:


* Le Wie Geht's traduit ES (pronom de chose à ma connaissance en allemand) par "on" pronom commun aux choses et aux êtres en français. Ce n'est pas un problème puisque le suffixe stellaire requalifie la racine ES, mais est-ce qu'en Alsacien ES peut vraiment qualifier des êtres ? Je vérifierai.
Ma copie du Wie Geht's traduit ës par "ça". Il reprend normalement les noms grammaticalement neutres. "On" est màn, comme en allemand (mais ce n'est pas ce que dit le manuel...).

Et il peut qualifier des êtres ! en tout cas chez moi, les humains féminins sont systématiquement désignés par ës, je suppose par "contamination" depuis les noms grammaticalement neutres Maidla "fillette" et Wiib "femme". Bon, ce n'est pas tout à fait la même forme : le vrai neutre est le plus souvent 's, tandis que le pronom des humains féminins garde toujours la voyelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5043
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 13 Nov 2019 - 13:43

En allemand "Wie geht's" (comment va, ça va), est l'abbréviation de "Wie geh's dir", qui littéralement signifie "comment cela va à toi", càd en le rendant un peu plus clair en français : "Comment cela va pour toi" (ça c'est une adaptation personnelle), du moins c'est ce que j'avais appris.
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 13 Nov 2019 - 20:58

Merci beaucoup pour toutes ces précisions.

Ma copie semble dater de 2010 (édition la Nuée Bleue, date indiquée au verso de la page du titre).

J'ai bien vérifié p.29 chapitre 4 Les pronoms, ES sans tréma = "on" selon mon édition, de même quelques lignes plus bas.

***

p 10 il est écrit que

E se prononce comme dans le français "baie", mais l'API donné est [e], qui chez moi correspond à "é" et je prononce "baie" [bɛ] comme dans wiktionnaire.

Spoiler:
 

https://fr.wiktionary.org/wiki/baie

Ë a deux prononciations selon Wie Geht's ?

1°) Comme dans Noël, et l'API donné est [ɛ:], ce qui concorde avec ma prononciation [nɔɛ:l] mais pas exactement avec celle du Wiktionnaire qui est [nɔ.ɛl]

2°) comme dans Net et lAPI donné est [ɛ] ce qui concorde avec ma prononciation [nɛt], et celle du Wiktionnaire [nɛt].

***

Ce qui semble indiquer que les trémas ne compte pas et qu'il faut prononcer "es" comme "ës" [ɛs] comme en allemand d'ailleurs, d'où la confusion ?

***
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 13 Nov 2019 - 23:28

Greenheart a écrit:

Ce qui semble indiquer que les trémas ne compte pas et qu'il faut prononcer "es" comme "ës" [ɛs] comme en allemand d'ailleurs, d'où la confusion ?
C'est pour moi, je mets un tréma sur le E pour indiquer que mon dialecte le prononce /a/ (le A français) tandis qu'à Strasbourg et en Hochdeutsch c'est /ɛ/. De même, quand j'écris un mot alsacien avec Ä je prononce /a/ et Strasbourg /ɛ/.
La prononciation exacte n'est pas importante pour le stellaire ici, mais je fonctionne plus ou moins selon la tentative de norme Orthal.

Greenheart a écrit:
J'ai bien vérifié p.29 chapitre 4 Les pronoms, ES sans tréma = "on" selon mon édition, de même quelques lignes plus bas.
C'est le m'r qui est à mettre en face de "on" dans le manuel (nous avons le même), c'est plus clair dans la partie 4.2.
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyJeu 14 Nov 2019 - 0:35

Mardikhouran a écrit:
Greenheart a écrit:

Ce qui semble indiquer que les trémas ne compte pas et qu'il faut prononcer "es" comme "ës" [ɛs] comme en allemand d'ailleurs, d'où la confusion ?
C'est pour moi, je mets un tréma sur le E pour indiquer que mon dialecte le prononce /a/ (le A français) tandis qu'à Strasbourg et en Hochdeutsch c'est /ɛ/. De même, quand j'écris un mot alsacien avec Ä je prononce /a/ et Strasbourg /ɛ/.
La prononciation exacte n'est pas importante pour le stellaire ici, mais je fonctionne plus ou moins selon la tentative de norme Orthal.

Greenheart a écrit:
J'ai bien vérifié p.29 chapitre 4 Les pronoms, ES sans tréma = "on" selon mon édition, de même quelques lignes plus bas.
C'est le m'r qui est à mettre en face de "on" dans le manuel (nous avons le même), c'est plus clair dans la partie 4.2.

Merci beaucoup pour toutes ces précisions, la correction et le lien Orthal.

Heureusement encore une fois que l'Alsacien est parlé sur l'Atelier, cela aide énormément.

Spoiler:
 

***

Normalement, il faut prononcer les racines stellaires alsaciennes à l'alsacienne, même en Stellaire, mais je place la prononciation tout à la fin parce qu'en pratique, il faut d'abord savoir ce que l'on veut dire et dans quel ordre avant de s'occuper de le prononcer (avec en plus les liaisons, les contractions et tous les effets expressifs).

***
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptySam 16 Nov 2019 - 22:54


Les pronoms démonstratifs alsaciens

FR : Celui-ci (masculin) ; celle-ci (féminin) ; ceci (neutre) ; ceux-ci / celles-ci (pluriel)
AL : dër do ; die do ; dies do ; die do.
ALST : dovo (homme) ; dova (femme) ; dovu (homme ou femme) ; dove (chose), pluriel +I.

FR : Celui-là (masculin) ; celle-là (féminin) ; cela (neutre) ; ceux-là / celles-là (pluriel)
AL : d'sellër dort ; d'sellie dort ; d'sell dort ; d'selli doty.
ALST : dorto (homme) ; dorta (femme) ; dortu (homme ou femme) ; dorte (chose), pluriel +I.

Remarque :

Le Wie Geht's n'est pas clair en mettant entre parenthèses les particules DO (ci) et DORT (là). Si elles sont toujours là dans la phrase, il suffit alors d'ajouter à ces particules les terminaisons stellaires pour retomber sur le sens des pronoms démonstratifs.

***

Les pronoms possessifs sont les adjectifs possessifs sauf en alsacien pour le neutre singulier qui prend un s.

Le pronom relatif alsacien (qui / que) est toujours WO indéclinable.

*

En Alsacien stellaire, le pronom relatif se décline, et fera WOV+ nature et nombre de l'antécédent, + fonction du pronom relatif dans la phrase qui suit.

FR : l'homme qui / que
AL : de / d'r Mànn, wo
ALST : dero Mànno, wovo... / wovon...

*

Le pronom interrogatif alsacien est WER et se décline :

Nominatif

FR : Qui ? / Que ? ; quoi ?
AL : Wer ? ; Wàs ?
ALST : Wero ? (quel homme qui); Wera ? (quelle femme) ; Weru ? (quel homme ou quelle femme) ; Were ? (quoi).

En stellaire, le pronom se décline en nature, en nombre et en cas.

Accusatif

FR : Qui ? ; Que ?
AL : Wenne ?
ALST : Weron ? (quel homme que) ; Weran ? (quelle femme que) ; Weren ? (quelle chose que).

***

Le verbe alsacien

L'alsacien n'a plus que trois temps : le présent, le passé composé ou parfait et le plus que parfait.

Cela m'étonne un peu comme façon de parler, puisque même si une langue n'utiliserait que des adverbes pour indiquer à quel temps telle action ou situation a lieu, la langue aurait toujours tous les temps indiqués par les adverbes.

Par exemple, supposons qu'en français nous cessions de conjuguer les verbes pour seulement indiquer "hier", "demain", "dans le futur", "dans le passé" etc. Ce français "de narration" où tous les verbes seraient au présent pourrait quand même avoir un verbe au futur, au passé etc.

Demain je fais = Demain je ferai.
Peut-être je fais = Peut-être je ferais.

... et ainsi de suite.

* L'alsacien utilise des auxiliaires pour conjuguer ses verbes au passé, au plus que parfait, au subjonctif, ainsi que, je le suppose, pour conjuguer à la voix passive,

Le stellaire n'a pas besoin de ces auxiliaires : être est remplacé par la racine S+ totalement régulière, avoir n'a pas lieu d'être vu que tous les temps sont déjà indiqués par l'affixe approprié.

* Un autre problème est la confusion du passé composé et du parfait pour l'alsacien. En Stellaire comme en français ou en anglais, ce n'est simplement pas le même moment qui est indiqué.

Prenons la conjugaison régulière (dite "faible") du verbe "fabriquer", màche.

Présent

FR : Je fais, nous faisons.
AL : ich màch, mir mäche.
ALST : màchom (pour un homme), màchomi (pour des hommes).

Passé composé dit "parfait"

FR : j'ai fait / je fis, nous avons fait / nous fîmes.
AL : Ich hàb gemàcht, mir màn gemàcht.
ALST : màchypom / màchycom (pour un homme), màchypomi / màchycomi (pour des hommes).

En Stellaire, il y aura une différence de sens entre le passé composé et le passé simple : le passé composé YP est seulement un aspect du présent : je constate que c'est achevé au moment présent.

En revanche, le passé simple YC est l'équivalent d'un présent mais pour la période passée détachée du moment présent. Autrement dit, c'est une époque, une période de temps différente et non une constatation au moment présent, et cela change tout quand il va falloir raconter tous les autres moments autour.

*

Pour obtenir le subjonctif d'un verbe "faible", l'alsacien met au subjonctif l'auxiliaire "dät", qui semble ne pas avoir d'infinitif dans le lexique et correspondre au "do" anglais. L'infinitif est donné deux page plus loin, comme étant düen, un auxiliaire "emphatique" équivalent à tun en allemand, do en anglais.

Seulement, là encore, le Stellaire n'a pas besoin d'auxiliaire pour conjuguer ses verbes.

Ce qui nous donne :

FR : Je ferais (Wie Geth's) / que je fasse (moi)
AL : Ich dät màche.
ALST : màchybom (pour un homme).

FR : j'aurais fait (Wie Geth's) / Que je fisse (moi).
AL : Ich hätt gemàcht.
ALST : màchybycom (pour un homme).

*

Il n'y a pas de conjugaison forte en Stellaire, donc on prend par exemple la racine de la première personne du pluriel et l'on retombe exactement sur les mêmes terminaisons qu'un verbe faire avec une racine constante.

FR : Je mange et je bois.
AL : ich ëss ùn trink.
ALST : icho ëssom ùnyi trinkom (pour un homme).

***

L'impératif stellaire s'obtient soit en transformant le verbe en adverbe (impératif court), ou en lui ajoutant l'affixe YJ et les terminaisons habituelles, quel que soit le verbe.

FR : Mange et bois !
AL : Ëss ùn trink !
ALST 1 : ëssy ùnyi trinky (impératif court)
ALST 2 : ëssyjoz ùnyi trinkyjoz (à un homme, impératif complet).

*

Le passé surcomposé alsacien serait l'équivalent du plus-que-parfait, du passé antérieur et du futur antérieur. Ce sont trois notions différentes en stellaire, qui ont chacune leur(s) affixe(s). En particulier, le stellaire distingue à toutes les époques le temps progressif du temps non progressif.

***

Les auxiliaires de mode alsacien sont

avoir le droit de
pouvoir / savoir (= être capable de ?)
bien vouloir
falloir
devoir
vouloir

Ce genre de verbes se tournent en français avec une proposition infinitive, et c'est possible en stellaire, en notant que le passif de l'impératif donne le mode de l'obligation, qui correspond au "devoir" alsacien.

L'alsacien a une règle dite du "double infinitif" (voire du "triple infinitif") qui consiste à transformer un participe passé en un infinitif. Il me semble que c'est causé par la manière de conjuguer alsacienne et donc ces règles n'ont pas besoin d'avoir un équivalent stellaire, d'autant que l'infinitif stellaire est en fait un aspect comme plusieurs autres, qui est antagoniste du participe passé ou constatation YP.

Transformer l'un en l'autre altère donc profondément le sens de la phrase : YR se rapporte à un moment simultané, ou relatif au moment principal. YP se rapporte à la constatation au moment principal d'un achèvement ou d'une réalisation passée par rapport au moment principal. Donc l'infinitif stellaire ne peut remplacer le participe passé stellaire.

***

Il y a deux passifs en alsacien : le passif d'état et le passif d'action.
En stellaire, le passif ordinaire correspondant à la voix passive française correspond à l'affixe YS.

La distinction état / action se fait en stellaire au niveau de la racine du verbe, ce qui fait que la manière de jouer de l'auxiliaire "être" / sinn ou "devenir" / wërre peut être imitée par le Stellaire, mais parait étrange.

... à la lecture des exemples, l'impression me vient que cela n'a rien à voir avec l'action ou l'état mais plutôt la progression de l'action opposée à la situation (se trouver) donc une action simple. Mais je peux me tromper.

Exemple :

FR : Je suis bien traité (par quelqu'un) = on me traite bien (passif action)
AL : ich würr güet b'hàndelt. (lje suppose qu'il s'agit du verbe Handel)
ALST : güety handelysydom.


FR : Je suis bien traité = mon état est satisfaisant (passif état).
AL : ich bin güet b'hàndelt.
ALST : güety handelysom.

***

Le chapitre suivant est intitulé la modélisation, mais porte en fait sur les conjonctions c'est-à-dire l'articulation logiques des phrases entre elles.

Et le dernier chapitre concerne la phrase affirmative, négative, interrogative, simple (= principale) ou subordonnée.

Tout est identique en structure au français, il me semble, donc stellarisation sans problème.

De même je n'ai pas traité la conjugaison pronominale ou le pronom réfléchi parce que tout cela est identique au français, donc sans obstacle apparent pour une stellarisation.

***

Ce qui signifie que les prochains posts seront consacrés aux exemples de la progression FLE (français langue étrangère) et à la progression légendaire. Nous verrons bien alors s'il manque des pièces au puzzle, et à quel point il va falloir se reporter à des conversations ou textes de référence pour arriver à appliquer ce que la grammaire Wie Geht's ? nous a appris.

***
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyLun 18 Nov 2019 - 20:34

Et en avant pour la progression FLE en alsacien stellaire immédiatement traduit en alsacien naturel (probablement Strasbourgeois). Par curiosité j'ajoute la traduction en allemand naturel.

***

Phrase 1

FR : Qu'est-ce que c'est ?
ALST : Were set ... ?
AL : Wàs isch's ?
DE : Was ist das ?

La traduction en Alsacien naturel est attestée p.31 en exemple du pronom interrogatif.
Mais j'ai vite tilté parce que j'ai eu constamment le problème en allemand : la question alsacienne semble traduire "qu'est-ce que c'est ?" et la question allemande est "qu'est-ce que ceci ?" et sa traduction est aussi attestée.

Je suppose donc que le 's alsacien dans cette question est la contraction de "diss (do)"? le démonstratif neutre pour "ceci", sans qu'il soit clairement indiqué si le DO est alternatif (il peut remplacer diss) ou supplétif (il peut s'ajouter à diss pour insister).

Règles pour basculer de l'alsacien stellaire à l'alsacien naturel (pour l'instant)

1-01 : Remplacez l'interrogatif stellaire Were par le pronom interrogatif correspondant en genre et en nombre, dans ce cas, neutre singulier Wàs.

1-02 : Remplacer SET par la forme du verbe être correspondant, troisième personne du singulier "isch".

1-03 : inconnu, je ne suis pas certain de quel mot a été contracté en 's.

***

Phrase 2

A
FR : C'est un homme.
FRST : Set uno hummo.
ALST : Dovo / Daro evo Mànno.
AL : Do isch e Mànn.
DE : Das ist ein Mann.

Je n'ai pas encore trouvé d'exemple attesté, donc prudence, et même question qu'à la phrase 1 sur l'emploi grammatical réel du démonstratif, et de si l'usage suit l'Allemand "ceci est") ou le Français "c'est = est".

*edit*

Trouvé l'expression p.215 du Wie Geht's.

AL : Do isch au e "Liewesbrief" vùm Stiirùnkel.
FR : Il y a aussi un "billet doux" du percepteur.

Qui lève apparemment les doutes sur deux points :

Do (démonstratif) est bien utilisé alternativement à la manière du Da / Das allemand.
C'est bien l'usage allemand qui doit être suivi pour traduire "c'est".
J'ai corrigé l'exemple 2A en conséquence.

*** fin édit***

B
FR : C'est un garçon.
ALST : Dovo sot evo Büevo.
AL : Do isch e Büe.
DE : Das ist ein Junge (ein Bube)

C
FR : C'est une femme.
ALST : Dovo sat eva Frauva.
AL : Do isch e Frau.
DE : Das ist eine Frau.

D
FR : C'est une fille.
ALST : Dovo sat eva Maidleva.
AL : Do isch e Maidle.
DE : Das ist ein Mädchen.


Règles pour passer de l'Alsacien stellaire à l'Alsacien naturel

2-01 : Le démonstratif Do perd sa terminaison stellaire.
2-02 = 1-02 : remplacer la troisième personne de SET par isch.
2-03 : Le déterminant indéfini e perd sa terminaison stellaire.
2-04 : les noms sujet ou attribut du sujet singulier perdent leur terminaison stellaire. Au pluriel, la forme du nom change irrégulièrement : il faut chercher la forme pluriel dans un dictionnaire.

***
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptySam 23 Nov 2019 - 15:54

Suite de la progression FLE.

Phrase 3

A

FR : Il est un homme.
FRST : (Lo) sot uno hummo.
ALST : Ero sot evo Mànno.
AL : Er isch e Mànn.

B

FR : Elle est une femme.
FRST : (La) sat una femma.
ALST : Sia sat eva Fraua.
AL : Sie isch e Frau.

***

Règles pour basculer de l'Alsacien stellaire à l'Alsacien naturel.

3-01 : Le pronom perd sa terminaison stellaire. Remplacer la voyelle de nature stellaire A par un E pour obtenir le pronom Sie (féminin troisième personne).

3-02 : Remplacer toutes les troisièmes personnes du présent singulier de S+ / SET par "isch".

3-03 : Le déterminant indéfini singulier E+ perd sa terminaison stellaire et sa consonne euphonique V.

3-04 : Les noms sujets ou attributs perdent leur terminaison stellaire.

***


Phrase 4

A
FR : Je suis étudiant.
FRST : Jo som studiero.
ALST : Icho som (evo) Stüdanto.
AL : Ich bin (e ?) Stüdant.

*

B
FR : Nous sommes étudiants.
FRST : Joi somi studieroi.
ALST : Ichoi somi (evoi) Stüdantoi.
AL : Mir sinn Stüdente.

C
FR : Tu es étudiante.  
FRST : Tua saz studiera.
ALST : duva saz (eva) Stüdanta.
AL : Du bisch (e ?) Stüdantin. (?)

D
FR : Vous êtes étudiantes.
FRST : Tuai sami studierai.
ALST : duvai sazi (evai) Stüdantai.
AL : Ihr sinn Stüdantine. (?)

Remarques : "étudiant" et "étudiante" ne sont pas dans le lexique du Wie Geht's. "étudiant" est dans le dialectionnaire, "étudiante" a seulement donné l'allemand Stüdantin, pluriel Stüdantinnen.

Sur le site du http://woerterbuchnetz.de, la recherche a été compliquée parce que le moteur remplace automatiquement le ü par ue, puis annonce qu'il ne trouve rien. Sans le tréma, je ne trouve que "étudiant", pas "étudiante".

Donc pour l'instant j'improvise et je propose Stüdantin pour "étudiante", Stüdentine pour "étudiantes". Reste à savoir si j'ai deviné juste ou si j'ai loupé le bon mot alsacien et la bonne règle pour le mettre au pluriel.

L'autre problème est de savoir si en alsacien on dit comme en français à son gré "Je suis un étudiant (sous entendu à ..., de ..., parmi d'autres etc.)" et "Je suis étudiant" (c'est ma nature, mon espèce, mon grade), ou bien s'il y a une règle pour imposer une des deux solutions plutôt que l'autre, ou si d'autres solutions existent encore.

***

E
FR : Elle est professeur(e).
FRST : Ella sat professora.
ALST : Sia sat (eva) Lehrerina.
AL : Sie isch (e) Lehrerin. (?)

Remarque : le wie geht's ne donne que "professeur" (masculin ? masculin et féminin ?), Lehrer qui est en fait "enseignant" en allemand et fait Lehrerin au féminin (enseignante). Malheureusement, "professeur" a un équivalent allemand, "professor", et il y a une différence de sens, Lehrer étant en gros jusqu'à la primaire et Professor après.

***

(en cours de rédaction)
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 27 Nov 2019 - 19:46

Suite de la progression FLE.

***

Exemple 5 :

FR : Quelle heure est-il ? = à / en quelle heure sommes-nous ?
FRST : Quellek heurek set ?
ALST : Wievielyi ührek set (jetzy) ?
AL : Wieviel Ühr isch (jetz) ?
ALFR : Comment en quantité /heure / c'est ?

Exemple 6 :

FR : Quelle heure est-il (alors) ? = Quelle est l'heure dont nous parlons ? = De quelle heure nous parlons ?
FRST : Quelle heure set ?
ALST : Welle Zite set dënny ?
AL : Well Zit isch dënn ?
ALFR : quel / mesure de temps / est / alors / ?

Remarques

Les adverbes "maintenant" (Jetzy) et "alors" (dënny) deviennent des conjonctions YI entre deux phrases qui sont logiquement reliées, ici par un lien de succession temporelle. Jetzyi indique le moment suivant présent où l'on parle, et dënny le moment relatif.

Apparemment, Zit n'est autre que Zeit (le temps, le moment, l'ambiance, l'époque) en allemand.

Pour basculer de l'Alsacien stellaire à l'Alsacien naturel :

Règle 5-01 : Les conjonctions YI et les adverbes perdent leur terminaison stellaire.
Règle 6-02 : Le pronom interrogatif qualifiant un mot alsacien masculin perd sa terminaison stellaire. Le neutre gagne à la place ES, le féminin E, sauf erreur de ma part.
Règle 5-03 : Le nom sujet perd sa terminaison stellaire.
Règle 5-04 : le verbe SET à la troisième personne du singulier devient ISCH.

*

Exemple 7 :

A
FR : Il est une heure.
FRST : Set unîjek (1k / Hk) heurek.
ALST : Ese set (pünkty) einîjek (Üjrek).
AD : Es isch (pünkt) eins (Ühr).

Remarque : avec les nouvelles terminaisons stellaires activées par le basque, il y a aussi possibilité de dire que l'on est arrivé à une heure (temps considéré comme un lieu), au lieu de placer le moment de la conversation à la première heure (instrument considéré comme moment).

En Allemand il me semble que S de ein tombe quand on dit Ühr juste après.

Le Wie geht's a zappé apparemment les nombres et les calculs dans son guide grammatical. Pas merci.
Je suppose que c'est la manière allemande qui doit gérer tout ça.

B
FR : Il est deux heures.
FRST : Set deuzîjek (2k / Dk) heurek.
ALST : Ese set (pünkty) zweiîjek (Ührek).
AL : Es isch (pünkt) zwei (Ühr).

C
FR : Il est trois heures.
FRST : Set troizîjek (3k / Tk) heurek.
ALST : Ese set (pünkty) zweiîjek (Ührek).
AL : Es isch (pünkt) drei (Ühr).

D
FR : C'est l'heure de l'après-midi.
FRST : Set le heure après-midivef.
ALST : Ese set Medagef Ührek.
AL : Es isch Ühr vùm Medag .

*edit" corrigé le s de trop après vùm. Merci à Mardikouran !***fin edit***

Pas trouvé dans le Wie Geht's (ou pas assez cherché) mais trouvé dans le dialectionnaire z'Medag, et le dialectionnaire oublie de préciser le genre de ce nom. J'ai supposé un neutre et construit par décalque du français un génitif moderne, mais je pressens une embrouille, ne serait-ce que parce qu'en allemand, un simple 's après Medag devant Ühr aurait suffi.

*edit* z' serait la préposition zu, et le dialectionnaire n'a pas d'entrée pour "après-midi", seulement pour "l'après-midi" = "dans l'après-midi", allemand zu + mittags. La confusion vient du fait qu'en français, le complément de temps ou la locution adverbiale ont la même forme que l'article défini + nom commun sujet ou objet. Et le dialectionnaire ne précise pas la fonction grammaticale de ses entrées.*fin edit*

***


Dernière édition par Greenheart le Mer 27 Nov 2019 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 27 Nov 2019 - 22:40

Greenheart a écrit:


D
FR : C'est l'heure de l'après-midi.
FRST : Set le heure après-midivef.
ALST : Ese set Medagef Ührek.
AL : Es isch Ühr vùm's Medag .

Pas trouvé dans le Wie Geht's (ou pas assez cherché) mais trouvé dans le dialectionnaire z'Medag, et le dialectionnaire oublie de préciser le genre de ce nom. J'ai supposé un neutre et construit par décalque du français un génitif moderne, mais je pressens une embrouille, ne serait-ce que parce qu'en allemand, un simple 's après Medag devant Ühr aurait suffi.

***
z'Medag est une Préposition + Nom (Mìdag neutre), la forme allemande serait zu Mittag, forme adverbiale de temps "l'après-midi".
Vùm's est violemment agrammatical, vùm est déjà la contraction de la prépostion et de l'article au datif.

Même en français, j'ai du mal à comprendre ce que veut dire "C'est l'heure de l'après-midi".
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28584
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire EmptyMer 27 Nov 2019 - 23:07

Mardikhouran a écrit:
Même en français, j'ai du mal à comprendre ce que veut dire "C'est l'heure de l'après-midi".
Moi pareil : j'ai jamais lu ni entendu ça.

On dirait plutôt "c'est une heure de l'après-midi", pour dire :
  • c'est une heure qui fait partie de l'après-midi, pas de la matinée ;
  • c'est 13:00.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Alsacien Stellaire Empty
MessageSujet: Re: Alsacien Stellaire   Alsacien Stellaire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alsacien Stellaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: