L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique

Aller en bas 
AuteurMessage
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 9:22

Après une série de teasings sur le server Discord de l'atelier et de longues tribulations en privé, j'entame enfin la présentation de ma dernière langue romane uchronique : l'ancien poublono (publony en ancien poublono).

L'ancien poublono


Contexte


Diégétiquement :


L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Publonymap_01_by_tonio103_dd40tlq-pre.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9NjMyIiwicGF0aCI6IlwvZlwvZDRjYWUxYzQtZmVmYS00MTBiLWFmOGItZDY0NGIwNTNiOGE3XC9kZDQwdGxxLWZmNzhjNDU2LThiMzktNGY3NS04NjUzLTk0ZTYwYzlmYzg4Mi5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI4MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19

Dans ce monde, il exista, jusqu'au IVème siècle environ, une série de lacs dans les plateaux libyens qui ont permis son désert de rester fertile beaucoup plus longtemps.
Vers l'an 121, l'empereur Hadrien conquit la région et durant les siècles qui suivirent, s'y installèrent des colons romains surtout en provenance de la province d'Afrique.
Malheureusement pour eux, les lacs commencèrent à s'assècher vers le IIIème siècle, une grande partie des colons sont reparti vers le nord mais d'autres continuèrent en direction du Sud.
Vers le VIIème siècle, d'ambitieux leaders communautaires poussèrent le peuple 'Lomon' encore plus au sud et ils prirent le contrôle du lac Baram autour du quels ils fondèrent leur nouveau royaume.
Au début très modeste ville aux abords du lac petit à petit, il construisit un véritable petit empire, assimilant certains peuples indigènes et se mêlant à eux. 

À la fin du XIIIème siècle, le royaume Lomon connait un petit âge d'or et interagis avec les différent royaumes chrétiens du Sahara, que sont la Nobatie la Makourie, l'Alodie et bien que seulement récemment, le Bornou.
Ces royaumes font commerce de biens (ivoire, esclaves, sel) avec le monde musulman.

L'ancien poublono au XIIIème siècle n'est écrit que depuis récement, son écrit s'étant affranchi du latin depuis seulement le XI-XIIème siècle. Avec l'histoire des Lomons, le langage partage certaines caractéristiques avec le sarde : neutralisation des longueurs et utilisation des forme ipsa, ipsu pour ces articles et pronoms. La langue a aussi beaucoup importer de mots d'origine berbère, nilo-saharienne et tchadique. Son contact avec les premiers semblent avoir eu un impact sur sa phonologie (forte réduction des voyelle) et avec les secondes sur sa prosodie (apparition de tonèmes) et aussi sa phonologie (apparition de pré-nasalisée).

Extra-diégétiquement :


Le poublono a été conçu à l'origine, début 2018, d'après une idée originale de Lbenha, pour tester à quoi pourrait ressembler une langue latine agglutinante. L'ancien poublonou n'est pas agglutinant au final, mais j'ai tout fait pour l'éloigner le plus possible de l'athonien et de la flexionalité : la langue se rapproche de l'analytique pur (certain traits synthétiques subsistent néanmoins).

(le traditionnel) 'Pour Ziecken' :



  • perso-langue/langue artistique a posteriori de type romane uchronique
  • la syntaxe est VSO
  • 140 mots pour l'instant
  • Les nombres de 1 à 10 : 1 uny 2 duvy 3 triiy 4 pomvy 5 pemby 6 setty 7 sepy 8 otty 9 novy 10 decy
  • Échantillon : Voly abrygly facca magny bunusy. (Je veux de gouteux brocolis.)
  • Uchronie : Les lacs de Libye


Écriture et Phonologie


Consonnes :


bilabialeslabio-dentalesdentalesalvéolairespal.-alv.palatalesvélaires
nasales
m
n
ŋ
oclusivesprénasalisées
m͡b
n͡d
ŋ͡g
orales
p - b
t - d
k - g
affriquéesprénasalisées
- m͡b͡β
- n͡d͡ð
- n͡d͡z
- n͡d͡ʒ
- ŋ͡g͡ɣ
orales
p͡ɸ - b͡β
- d͡ð
- d͡z
- d͡ʒ
- g͡ɣ
fricativescentrales
- β
f -
- ð
s - z
ʃ - ʒ
ɣ
latérales
ɮ
spirantescentrales
- j
- w
latérales
- l
roulée
- r
batues
- ɾ
Les sons /ɾ/, /r/ et /ŋ/ ne se trouve en principe pas en début de mots.

Voyelles


Le poublono a plusieurs systèmes vocaliques selon la position :

  • En position tonique (/i, e, a, o, u/), 5 voyelles phonémique  
  • En position initiale, rythmique ou "contre-tonique", les voyelles sont réduite au nombre de 3 : /i, a, u/ produite [i, ä, u]
  • En position atone (généralement finale mais pas que) au nombre de 2 : /ɨ, ɐ/ dont la réalisation se rapproche de [ɨ~ɨ̞~ɪ̟, ɐ~ɐ̝~ɜ]


Les mots peuvent passer d'un mode "libre" ou "tonal" avec une position tonique à un mode "construit" ou "contre-tonique". Les voyelle de la position tonique sont alors portée sur des voyelles de la position initiale voir atone.

voyelles latinesvoyelles toniquesvoyelles contretoniquesvoyelles atones
I]
e
i
ɨ
I _R[
ä
ɐ
E, AE, OE
A _S]
I _R]
a
E, AE, OE _R
A
A _N
o
O _R
U, AU _R
O
u
ɨ
U], AU]
O _S]
u
U, AU
I
i
i
E, AE, OE _S]
i/ä
ɨ/ɐ
La correspondance dépend de l'étymologie latine. Si le mot n'est pas d'origine latine on a simplement : /a,e/>/a/>/ɐ/, /i/>/i/>/ɨ/, /u,o/>/u/>/ɨ/.
La voyelle /a/ et /u/ ne posent en principe aucun problème. La voyelle /i/ est en principe portée sur >/i/>/ɨ/, certains rares cas conservateurs vont la porter plutôt sur >/a/>/ɐ/.
Les voyelles /o/ et /e/ sont celles qui posent le plus de problèmes. Dans la plus part des cas /o/ est porté sur >/u/>/ɨ/ et /e/ sur >/a/>/ɐ/ cependant dans certains cas, O et E ont eu tendance à plus s'ouvrir que se fermer ou sont en réalité, à l'origine, des A ou des I respectivement et donc /o/ peut être porté sur >/a/>/ɐ/ et /e/ sur /i/>/i/>/ɨ/.


Dernière édition par Tonio103 le Mer 22 Mai 2019 - 14:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 10:52

Écriture et Phonologie (suite)


Prosodie


Une des caractéristiques fondamentales du poublonou est sa prosodie rythmique.
Les mots se rassemblent en groupes prosodiques. Chaque groupe prosodique comportent :
[list]
  1. Une position tonique qui comporte un tonème : il peut s'agir de /´/ [꜓] ou /`/ [꜓꜕~꜔꜕] (ton mi->haut et ton descendant mi-haut->mi-bas ou moyen->bas).
    Le premier descend directement de l'accent tonique latin pendant que le second provient d'un accent tonique latin après lequel a disparu une voyelle.
    La position tonique comporte aussi une position rythmique.
  2. Une ou plusieurs positions contre-tonique 'rythmiques' qui marquent le début de chaque mot. Elles portent un tonème "neutre" [꜔] (ton moyen).
  3. Une série de positions atones.


[h5]Mais concrètement, comment ça marche ?[/h5]
Nous verrons cela plus en détail lorsque nous parlerons de la syntaxe mais pour l'instant prenons un exemple :
Lity                 umany         toty           ty/
liðɨ                 umɐnɨ           tóðɨ           tɨ/
2 3                2  3  3            1 3          3
rite[compteur] humain[mas] tout[mas] article[mas]
Tous les êtres humains
Dans ce groupe, la position tonique tombe sur "to" dans "toty" car il est le dernier mot 'important à tomber avant l'article. "Lity" et "Umany" portent chacun une position rythmique sur leur première syllabe.

Écriture

Le poublonou et ses langues voisines utilisent l'alphabet latin lomonique, il s'agit d'un alphabet latin dont la forme et les lettres sont fortement influencé par l'alphabet coptique. Nous utiliserons ici une romanisation occidentale.

[h5]Consonnes[/h5]
Si l'écriture des consonnes ne contient que de rares irrégularités, elle peut sembler déroutante pour ceux qui ont l'habitude de l'écriture des langues latines occidentales.

Consonnes qui se lénissent entre deux voyelles :
Lomon. Maj., Lomon. Min., Latin : /son habituel/ > /son contextuel/

Ⲃ, ⲃ : b : /b/ > /β/
V, v : v : /β/ > /w/
Ⲥ, ⲥ : c : /k/ > /ɣ/
Ⲋ, ⲋ : s : /s/ > /z/
Ϭ, ϭ : sj : /ʃ/ > /ʒ/
Ⲧ, ⲧ : t : /t/ > /ð/
Ϥv, ϥv : qu : /p/ > /b/

Ⲓ, ⲓ : i : V_V, V_C : /j/

Pour empècher la lénition, on écrit :
Ⲃⲃ, ⲃⲃ : bb : /b/
Ⲥⲥ, ⲥⲥ : cc : /k/
Ⲋⲍ, ⲋⲍ : sz : /s/
Ⲋϭ, ⲋϭ : ssj : /ʃ/
Ϯ, ϯ : tt : /t/

Pour forcer la lénition :
Ϧv, ϧv : w : /w/
Ⲅ, ⲅ : h : /ɣ/
Ⲍ, ⲍ : z : /z/
Ⲑ, ⲑ : ht : /ð/

Lettres qui palatalisent devant ⟨i⟩
Ⲇ, ⳝ : d : /d/ > /ʒ/
Ⳅ, ⳅ : g : /g/ > /ʒ/
Ⲋ, ⲋ : s : /s/ > /ʃ/

V_V : /z/ > /ʒ/

Ⲧ, ⲧ : t : t : /t/ > /ʃ/
Ⲭ, ⲭ : x : /t/ > /ʃ/
Ⲛⳝ, ⲛⳝ : nd : /n͡d/ > /n͡d͡ʒ/
Ⲛⳅ, ⲛⳅ : ng : /ŋ͡g/ > /n͡d͡ʒ/

Pour empêcher la palatalisation on écrit :

Ⲇⲍ, ⳝⲍ : dz : /d/
Ⳅⲍ, ⳅⲍ : gz : /g/
Ⲋⲍ, ⲋⲍ : sz : /s/
V_V : Ⲍ, ⲍ : /z/
Ⲧⲍ, ⲧⲍ : tz : /t/
Ⲛⳝⲍ, ⲛⳝⲍ : ndz :/n͡d/
Ⲛⳅⲍ, ⲛⳅⲍ : ngz : /ŋ͡g/

Les prénasalisées :
Ⲙⲃ, ⲙⲃ : mb : /m͡b/
Ⲙv. ⲙv : mv : /m͡b͡β/
Ⲛⳝ, ⲛⳜ : nd : /n͡d/
_i : Ⲛⳝⲍ, ⲛⳝⲍ : ndz : /n͡d/
Ⲛϭ, ⲛϭ : nj : /n͡d͡ʒ/
_i : Ⲛⳝ, ⲛⳜ : nd : /n͡d͡ʒ/
Ⲛⳅ, ⲛⳅ : ng : /n͡d͡ʒ/
Ⲛⳅ, ⲛⳅ : ng : /ŋ͡g/
_i : Ⲛⳅⲍ, ⲛⳅⲍ : ngz : /ŋ͡g/
Ⲛⲅ, ⲛⲅ : nh : /ŋ͡g͡ɣ/
Ⲛⲑ, ⲛⲑ : nht : /n͡d͡ð/
Ⲛⲋ, ⲛⲋ : ns : /n͡d͡z/
_i : Ⲛⲍ, ⲛⲍ : nz : /n͡d͡z/
Suites nasales+fricatives (sans prénasalisation) :
Ⲙϧⲃ, ⲙϧⲃ : mhb : /mβ/
Ⲛⳛⳛ, ⲛⳛⳛ : njj : /nʒ/
_i : Ⲛϧⳝ, ⲛϧⳝ : nhd : /nʒ/
Ⲛⲅⲅ, ⲛⲅⲅ : nhh : /ŋɣ/
Ⲛⲑⲑ, ⲛⲑⲑ : nhht : /nð/
Ⲛⲍⲍ, ⲛⲍⲍ : nzz : /nz/

Autres prononciations contextuelle :
Ⲛ, ⲛ : n : _vélaire : /ŋ/
Ⲋ, ⲋ : [ⳑⳁⳕ]_ : s [l,r]_ : /z/
Ϭ, ϭ : [ⳑⳁⳕ]_ : sj [l,r]_ : /ʒ/
V, v : V_C sauf [ⳑⳁⳕ] : v sauf [l,r] : /w/
Ⲭ, ⲭ : x :
_labiale : /p/
 _vélaire : /k/
Ⲍ, ⲍ : z : sourde_ : /s/

Autres digrammes :
Ⲃv, ⲃv : bv : /b͡β/
Ⳅⲅ, ⳅⲅ : gh : /g͡ɣ/
Ⳅⳑ, ⳅⳑ : gl : /ɮ/
Ⳅⲛ, ⳅⲛ : gn: /ŋ/
Ⲣϝ, ⲣϝ : pf : /p͡ɸ/

Monogrammes prononciaition constante :
Ⳛ, ⳛ : j : /ʒ/
Ϝ, ϝ : f : /f/
Ϧ, ϧ : ⱶ : /∅/
Ⳑ, ⳑ : l : /l/
Ⲙ, ⲙ : m : /m/
Ⲣ, ⲣ : p : /p/
Ⳁ, ⳁ : rr : /r/
Ⳁ, ⳕ : r : /ɾ/

[h5]Voyelles[/h5]

Avec l'alphabet lomonique, les tonèmes ne sont jamais marqués, dans la latinisation occidentale on trouve néanmoins des accents pour aider le lecteur.

Voyelles qui n'apparaissent qu'avec un ton fort accentué :
Ⲉ, ⲉ : e : /é/ : [ˈe̞꜓]
ou è : /è/ : [ˈe̞꜓꜕]
Ⲟ, ⲟ : o : /ó/ : [ˈo̞꜓]
ou ò : /ò/ : [ˈo̞꜓꜕]
Voyelles qui n'aparaissent qu'en position inaccentuée :
Ⲩ, ⲩ : y : /ɨ/ : [ɨɨ̞꜔]


Voyelles qui changent selon la position :
Ⲁ, ⲁ :
Pénultième syllabe : a :/á/ : [ˈa~æ꜓]
ou : à : /à/ : [ˈa~æ꜓꜕]
Voyelle initiale pré-accent : a : /ä/ : [ˌä~ä˗꜔]
Voyelle post-accent : a : /ɐ/ : [ɐ~ɐ̝꜔]

Ⲓ, ⲓ :
Pénultième syllabe : i : /í/ : [ˈi꜓]
ou ì : /ì/ : [ˈi꜓꜕]
Voyelle initiale pré-accent : i : /i/ : [ˌi~i˗꜔]

V, v/ⳙ :
Pénultième syllabe : u : /ú/ : [ˈu꜓]
ou : ù /ù/ : [ˈu꜓꜕]
Voyelle initiale pré-accent : u : /u/ : [ˌu~u˖꜔]

Le V possède des varation graphique pour aider le lecteur à savoir s'il s'agit d'une consonne ou d'une voyelle :
En majuscule : toujours V
En minuscule : au côté de v /β ou w/ ou devant ⳑ, ⳁ, ⳕ : ⳙ
, sinon : v

En latinisation occidentale, on peut aider le lecteur via une série d'accents :
Marques de monosyllabes accentués :
á : Marque accentuée : /á/ : [ˈa~æ꜓]
â : Marque contre-accentuée : /ä/ : [ˌä~ä˗꜔]

í : /í/ : [ˈi꜓]
ú : /ú/ : [ˈu꜓]
Par la prosodie on peut parfois deviner que a est accentué ou contre accentué : si à l'initiale il est suivi de o, e, u, i on sais qu'il est contre-accentué, s'il est suivi d'un seul 'a' final ou d'un seul 'y' il sera accentué, s'il est suivi de plusieurs, il sera contre-accentué.
Un mono-syllabe est en principe atone. Le a doit être marquer dans le cas contraire. ⟨u⟩ et ⟨i⟩ seront en principe contre-accentués dans un mono-syllabe, s'il sont plutôt accentué on doit le noter.
Pour savoir si un ⟨a⟩ est atone ou non, il faut regarder s'il est sur l'avant dernière syllabe ou non, s'il est précédé d'un accent ⟨^⟩, ⟨´⟩ ou ⟨`⟩ non, des lettre i et u ou non. Si on répond 'oui' à la première question et 'oui' à l'une des deux suivantes, alors le ⟨a⟩ est atone.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5027
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 12:19

Ce projet me parait très intéressant ! Longue vie à lui et hate d'en savoir plus et d'avoir des échantillons écrits et oraux.
Revenir en haut Aller en bas
Hangól Hogwén

Hangól Hogwén

Messages : 341
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 12:44

Quel travail ! Hâte d'en savoir davantage sur la morphosyntaxe. L’influence des langues tchadiques et nilo-sahariennes s'y retrouve-t-elle aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kotave

Kotave

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 14:32

Impressionnant, hâte d'en savoir plus !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCR-g-hxQrmTmYd_BK5WGNwQ?view_as
Levas/Alis
Référent Actualités
Levas/Alis

Messages : 597
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : Banlieue parisienne orientale

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 14:58

La bienvenue à ce petit bébé que tu as bien teasé Razz
L'orthographe a beau être régulière, je confirme le fait qu'elle paraît assez déroutante

_________________
Missionné pour l'idéoprojet de la semaine
Actuellement : Sécondin ; Sivazien renaissant
Auparavant : Sivazien instable ; Arkchénique ; Terminologie alternative des cas grammaticaux ; Fiches végétales ; Malansy ; Alphabet lidanique ; Orthographes alternatives du français
Revenir en haut Aller en bas
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 15:30

Hanhól Hoguèm a écrit:
Quel travail ! Hâte d'en savoir davantage sur la morphosyntaxe. L’influence des langues tchadiques et nilo-sahariennes s'y retrouve-t-elle aussi ?

Oui, on retrouve des influences : les principales sont le fait que le poublono a plutôt des post-positions, "des mots marqueurs du pluriel", des classes de possessions et des nombres distributifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5027
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyLun 8 Avr 2019 - 21:45

Tu as aussi une syntaxe VSO, ce doit être une influence non ?
Revenir en haut Aller en bas
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyVen 19 Avr 2019 - 20:41

Velonzio Noeudefée a écrit:
Tu as aussi une syntaxe VSO, ce doit être une influence non ?

Oui en effet, il s'agit d'une influence berbère plutôt vu que les langues Tchadiennes sont SVO.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Ziecken
Modérateur
Ziecken

Messages : 12234
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptySam 20 Avr 2019 - 10:52

Je viens de créer une ébauche de présentation de l'ancien poublono sur Idéopédia, j'ai également créé un identifiant pour cette idéolangue.

Félicitations pour ton travail et merci pour les petites infos qui m'ont été très utiles pour la rédaction. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : elko, kelep, englo, ... (+27)
Like a Star @ heaven Idéomondes : Multivers d'Aegis, monde du Losda.
Like a Star @ heaven Contributions : Inscriversaires, La citation du jour, elko, ébauche de présentation sur Idéopédia, arhivage de données.
Like a Star @ heaven Administrateur : (Diégético, Elkodico, Glossopédia, Idéolexique, Wikiels, Wikiaegis et Groupe Facebook de l'Atelier)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elkodico.fr
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyMar 21 Mai 2019 - 17:00

Promis, c'est la dernière partie sur la phonologie du poublono ^^

Écriture et Phonologie (suite et fin)


Développement à partir du latin

Voyelles

L'évolution des voyelles du poublono est assez simple. À partir du latin, il y a eu — comme en sarde - la neutralisation des longueurs de voyelles. Des développement conditionnés subséquents ont eu lieu qui ont dérivé les voyelles selon leur environnement consonnantique.

Le poublono comporte une originalité dés sa source : la diphtongue latine AU a rejoint /u/ plutôt que /o/. C'est ainsi que le mot latin PAULUM donne en poublono 'puly' /ˈpu˦.lɪ/.

Voyelles accentuées

De façon globale, les voyelles du publono ont conservé les timbres qu'elle avaient en latin. Cependant, il y a lieu quelques évolution conditionnée.

En position entravèe (dans une syllabe se terminant par une consonne) :
I > a (si l'entrave est un R)
I > e
U > o

Avant un S :
E > i
A > e
O > u

Avant un N :
A > o

Avant un R :
I > a (si suivi d'un /e/)
I > e (si non entravé par ce R)
E > a
U > o

Voyelles contretoniques

En position contretonique, seul le R conditionne l'évolution de la voyelle. De façon globale, l'évolution des contretoniques explique comment le poublono est tombé à 3 voyelles en cette position.

Avant R :
V > a

Autres positions :
I > i
E, A > a
O, U > u

Voyelles finales

En finale, le système vocalique se réduit à deux voyelles (/ɨ/ et /ɐ/).

Avant R :
V > ɐ

Autres positions :
I, U, O > ɨ
E, A > ɐ

Autres voyelles (pré-toniques, post-toniques)

Les autres voyelles disparaissent toutes au fur et à mesur en plusieurs vagues. Les évolutions des amas consonantiques qui en résultent dépendent du moment de leur disparition.
I : VIè siècle
E, O, U pré-tonique : VIè siècle
E, O, U post-tonique : fin du VIIè siècle
A : début du VIIIè siècle

À l'exception de I, disparaissant trop tôt pour cela, la disparition des post-toniques provoque l'apparition des tons descendants sur la voyelle tonique du mot.

Consonnes

Passons maintenant en revue — de façon non-exhaustive — les phénomènes qui touchent les consonnes.

Palatalisations

Comme beaucoup de langues romanes, le Poublono connait un certains nombres de palatalisations. Certains d'entres elles ne sont plus visibles dans au stade de l'ancien poublono que nous présentons ici mais expliquent pourquoi certaines consonnes ne se lénissent pas. Diégétiquement, les linguistes pourrait probablement les déduire via la graphie et le développement de l'écrit qui s'est fait avant l'assibilisation qui les a rendus invisibles.

Devant j < I, E
Devant les ex-hiatus, les consonnes connaissent une palatisation généralisée qui donna souvent des affriqués. Ces affriquées sont surpenamment toute redevenues des occlusives.

d, k > ɟ͡ʝ > d͡ʑ > d͡z > d
t, k, sː > c͡ç > t͡ɕ > t͡s > t
l > ʎ > (ɮ?) > ʒ
lː > ʎː > (ɮː ?) > ɮ

Devant I
Devant I, les consonnes connaissent une palatisation moins forte et elle s'arrête donc sur les avéolo-palatales. Ces affriquées ne se retransforment pas en occlusive.
g, d > ɟ͡ʝ > d͡ʒ > ʒ
t, k > c͡ç > t͡ʃ > ʃ
s > ç > ʃ

Devant E
Le poublono a connu une palatalisation devant I mais une palatalisation que partielle devant E. Cela le place dans un état intermédiaire entre le Sarde et des langues comme l'Italien.
Dans le stade de l'ancien poublono que nous présentons, le résultat ne s'entend plus, mais cette palatalisation explique la non-lénition de certains /t/ et /d/ et les graphies ⟨ⲧⲍ⟩ et ⟨Ⳝⲍ⟩.

d > ɟ͡ʝ > d͡ʑ > d͡z > d
t > c͡ç > t͡ɕ > t͡s > t

Lénitions et voisements

Le poublono connait toute une série de lénitions et voisements. Tout d'abord, les consonnes sourdes se voisent en contacte des consonnes voisées. C'est à l'intervocalique qu'on a le plus d'effets.

Tout d'abord, le b, d, g disparaissent ou se transforment en glides :
Après voyelles toniques :
g, d > j (voyelles non arrondies)
g, d > w (voyelles arrondies)
b > w

Après voyelles non toniques :
g, d > ∅
b > w

Les voisés géminées et les sourdes connaissent le même résultat :
gː, k > ɣ
dː, t > ð
bː, p > β

Autres développements
Dissimilation
dː, nː > nd (à plusieurs reprise après la disparitions des voyelles)
bː, mː > mb (à plusieurs reprise après la disparitions des voyelles)

Prénasalisées
Les prénasalisée apparaissent de façon générales par contacte entre une nasales et une occlusives et une affriquée
Par exemple, lorsque /d͡ʒ/ rentre en contacte avec /n/ à partir du XIe siècle, il en résulte /n͡d͡ʒ/. La présence de la nasale bloque l'assibilation qui ne donne donc pas */nʒ/.

Évolution spontanée de consonnes
Certaines consonnes se transforment purement et simplement sans trop de conditonnement :
kʷ > p
ŋg > ŋː > ŋ
kl > kɬ > (ɬː? > ɮː?) > ɮ
gl > gɮ > (ɮː?) > ɮ
r > l (en début de mot)
r > ɾ
rː > r


Dernière édition par Tonio103 le Mer 22 Mai 2019 - 11:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Kävelen

Kävelen

Messages : 475
Date d'inscription : 11/03/2019
Localisation : Normandie-Alsace

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Idéolexique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyMar 21 Mai 2019 - 19:47

Je viens de rédiger une ébauche de l'ancien poublono sur Idéolexique.


Dernière édition par Kävelen le Mar 21 Mai 2019 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bedal
Admin
Bedal

Messages : 6467
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyMar 21 Mai 2019 - 19:52

Je crois que Kavelen est devenu le disciple de Ziecken Razz

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
http://languesheimdalir.jimdo.com/
Kävelen

Kävelen

Messages : 475
Date d'inscription : 11/03/2019
Localisation : Normandie-Alsace

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyMar 21 Mai 2019 - 19:54

Oui, aha, @Bedal!
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur
Ziecken

Messages : 12234
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyJeu 23 Mai 2019 - 12:42

L'ancien poublono a été élu langue de la semaine sur le Groupe Facebook de l'Atelier ! Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : elko, kelep, englo, ... (+27)
Like a Star @ heaven Idéomondes : Multivers d'Aegis, monde du Losda.
Like a Star @ heaven Contributions : Inscriversaires, La citation du jour, elko, ébauche de présentation sur Idéopédia, arhivage de données.
Like a Star @ heaven Administrateur : (Diégético, Elkodico, Glossopédia, Idéolexique, Wikiels, Wikiaegis et Groupe Facebook de l'Atelier)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elkodico.fr
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyVen 24 Mai 2019 - 21:40

Merci, c'est un honneur.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyDim 28 Juil 2019 - 21:14

Bon j'attaque enfin un peu de grammaire du poublonou avec le groupe nominal.

Le nom et le groupe nominal


Genre

Le noms en poublono sont classés en deux genres : le masculin et le féminin. Les attributions des deux genres sont presque parfaitement réguliers : les noms masculins pratiquement finissent tous par -y /-ɨ/ et les noms féminins par -a /-ɐ/. Il existe néanmoins quelques exceptions : patta /pátɐ/ "père", frratta/frátɐ/ "frère" ou les exceptions particulières des noms descendants de noms latins en "-tor" ou en "-trix" :
dotta /dótɐ/ "clerc, enseignant"
dotrry /dótrɨ/ "femme-clerc, enseignante"

conda /kóndɐ/ "chanteur"
condrry /kóndrɨ/ "chanteuse"

L'adjectif poublono est post-posé au nom et s'accord en genre au nom. Les adjectifs réguliers prennent -y au masculin et -a au féminin. Certains adjectifs sont invariables comme adassjy /adáʃɨ/ "court" ou dronjy /drón͡d͡ʒɨ/ "grand".

L'état construit

En poublono, les noms connaissent tous un état "libre" et un état "construit". Il s'agit là d'un aspect centrale du fonctionnement de la langue.
L'état construit peut être vu comme une forme de cas mais il est plus simple de le concevoir comme une forme faible phonétiquement des mots, en effet, tous les mots peuvent potentiellement avoir un état libre et construit.

Plus haut je vous ai présenté ce petit tableau :

voyelles latinesvoyelles toniquesvoyelles contretoniquesvoyelles atones
I]
e
i
ɨ
I _R[
ä
ɐ
E, AE, OE
A _S]
I _R]
a
E, AE, OE _R
A
A _N
o
O _R
U, AU _R
O
u
ɨ
U], AU]
O _S]
u
U, AU
I
i
i
E, AE, OE _S]
i/ä
ɨ/ɐ
Il est complexe et ne permet pas bien de ce rendre compte ce qui ce passe synchroniquement.
Pour passer un mot au construit, il s'agit "d'affaiblir" ses voyelles selon une hiérarchie :
Tonique > Contre-Tonique > Atone

  • á /á/ > â /a/ > a /ɐ/
  • e /é/ > â /a/ / î /i/ > a /ɐ/ / y /ɨ/
  • í /í/ > î /i/ > y /ɨ/
  • ú /ú/ > û /u/ > y /ɨ/
  • o /ó/ > û /u/ / â / â > y /ɨ/ / a /ɐ/


Lorsqu'un mot au libre passe au construit, sa voyelle tonique s'affaiblit au contre-tonique si elle est sur la première syllabe et à l'atone s'il elle sur une autre syllabe :

  • vamy "ver" /βámɨ/ [ˈva˦.mɨ]> vamy /βamɨ/ [ˌvä.mɨ]
  • cassjicy "écorce" /kaʃíɣɨ/ [ˌkäˈʃi˦.ɣɨ] > cassjycy /kaʃɨɣɨ/ [ˌkä.ʃɨ.ɣɨ]


Comme vous avez pu le constater, il est possible que /é/ et /ó/ soient portés sur deux faisceaux d'affaiblissement différents. Il s'agit là d'irrégularités étymologiques ou circonstancielles. 


  • battona  "bâton" /batónɐ/ > battyna
  • Publony "poublonou" /publónɨ/ > Pûblany
  • òtty "poisson" /òtɨ/ > utty
  • cona "chien, chienne" /konɐ/ > câny 



  • trrijèndy "trente" /triʒèn͡dɨ/ > trrijyndy
  • sapenda "serpent" /sapén͡dɐ/ > sâpanda
  • pemby "cinq" /pém͡bɨ/ > pîmby
  • sema "graine" /sémɐ/ > sâma


Il existe par ailleurs une série de mots aux formes construites irrégulières :


  • paogly "pou" /paóɮɨ/ > pûgly /puɮɨ/
  • abora "arbre" /abóɾɐ/ > âbra /abɾɐ/


Les fonctions du construit du nom et de l'adjectif

Le construit est utilisé pour faire entré tout mot dans une "unité prosodique". Une unité prosodique est   une chaine de mots qui ne comptent qu'un seul accent et ton mais peut compter une multitude d'accents secondaire. Cette chaine est généralement traité comme une seule unité syntaxique. 
Dans le cas du nom le construit souligne sa subordination aux mots suivants. L'utilité la plus courante est de faire d'un groupe nom+adjectif une sorte d'unité cohérente :


  • adjectif qualificatif : sapenda logna "serpent long" /sapéndɐ lóŋɐ/
  • adjectif définitif : sâpanda logna "long serpent" /sapɐndɐ lóŋɐ/


Le premier exemple signifierait "un serpent qui est long" c'est à dire, connoterais un serpent qui a la caractéristique accidentelle d'être long. Cette caractéristique n'est absolument pas définitoire et suggère juste une comparaison par rapport à d'autres objets ou d'autres serpents.
Le second, "sâpanda logna", connote au contraire un serpent dont le trait définitoire est d'être long. On peut ainsi dire qu'un nom construit+ adjectif est dérivationnelle : il s'agit pratiquement de suffixer l'adjectif et de créer un nouveau nom. 

Un tel processus est aussi possible avec un autre nom :

  • aprrity "esprit" /apríðɨ/
  • aprryty-frrattanhtatta "esprit de fraternité" /aprɨðɨfratɐndðátɐ/
  • aprryty-baca "esprit du lac" /aprɨðɨbáɣɐ/


Le genre de la "tête" est conservée.

La formation du pluriel

En poublono, le pluriel du latin a totalement été érodé par l'évolution phonétique. Il en résulte qu'il a fallu trouvé un moyen détourné pour le construire. Le poublono a fait le choix d'adopté des mots pluriels : il s'agit de noms agglutinés au nom mis au pluriel selon le processus que nous avons décrit dans la précédente section qui se sont grammaticalisés.
Ces mots dépendent du type de nom et de la connotation qu'on veut donner. Il existe par ailleurs des noms singulatifs, partitifs et catégoriels.

libreconstruitpluriel/singulier/les deux ?type de mot compteurétymologie
humain (masculin)
dely
dâly
singulier
singulatif catégoriel
fidelem
humain (féminin)
dela
dâla
singulier
singulatif catégoriel
fidelem
humains (normal)
líty
lîty
pluriel
pluriel
ritum
animaux, humains (péjoratif)
dreia
drâ
pluriel
pluriel connotatif
gregem
animaux
tobba
tâbba
pluriel
pluriel
turbam
animaux
volgy
vûlgy
pluriel
pluriel
vulgum
oiseaux, animaux volants
voly
vûly
les deux
catégoriel
volo
humains (soutenu)
gen
gân
les deux
catégoriel connotatif
gens
humain (masculin)
mila
mîla
les deux
catégoriel connotatif
miles
petits objets
mesa
mâsa
pluriel
pluriel
massa
substance (eau, terre, sable, grain, farine…)
singulier
partitif
objet en général (peut être vu comme un diminutif)
len
singulier
singulatif catégoriel ou connotatif
rem
objets en général
moldy
mûldy
pluriel
pluriel
multum
objets en général
bleny
blâny
les deux
paritif
plenum
objets longs
facca
fâcca
pluriel
pluriel
fascem
objet long
paja
pâja
singulier
singulatif
palea

Les mots singulatifs servent à souligné le fait que le nom qu'il modifie est singulier ou à passer au singulier un mot par défaut pluriel.
Les mots pluriels servent à marqué le pluriel d'un nom.
Les mots partitifs servent à construire le partitif d'une substance ou d'un groupe.
Les mots compteurs catégoriels permet de souligner de quel catégorie ont parle, et signifient globalement qu'il y a "un ou plusieurs" êtres dont on parle.
Les mots compteurs connotatif permet de connoter péjorativement, affectivement ou méliorativement.

Il est possible de modifier le mot compteur en le complémentant d'adjectif définitifs ou d'autre noms ou mot compteur. La façon la plus classique de l'augmenter est de lui ajouter un nombre.

  • omby "un homme, des hommes (dépend du contexte)"
  • ûmby dely "un homme"
  • ûmby dâly uny "un homme (le nombre est ici souligné)
  • ûmby dâly soly "un seul homme"
  • ûmby lity "des hommes"
  • ûmby lîty magny "une multitude d'hommes"
  • ûmby dreia "des hommes, une foule d'homme"
  • ûmby lîty blény "des hommes (partitifs)
  • betta "un animal, des animaux (dépend du contexte)"
  • batta voly "un vol d'animal, un ou plusieurs oiseaux"


Les mots compteurs sont normalement obligatoires lorsque ont compte un nom et que l'on y ajoute un nombre. Néanmoins, certains contextes permettent de les omettre.

Les mots compteurs se placent globalement à la fin du groupe nominal avant la position de l'article. Ils se placent toujours avant les adjectifs qualificatifs et après les adjectifs définitifs. Les mots compteurs provoquent la mise au construits de tous les noms et adjectifs qui les précèdent.


Dernière édition par Tonio103 le Dim 28 Juil 2019 - 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyDim 28 Juil 2019 - 21:56

Les Articles

Le poublono ne possède que des articles définis dérivés des peonoms latins "ipsum, ipsam". Le poublono possède aussi deux série d'articles démonstratifs dérivés de séquences pronominales latines : "hinc ipse > *hic ipsu" pour le proximal et "ille ipse > *ill ipsu" pour le distal.

postposé
antéposé
nombre
nombre indéfini
pluriel (avant une voyelle)
genremasculinfémininmasculinfémininmasculinféminin
défini (atone)
ty
ta
tûs
tâs
défini génitif pluriel (atone)
târry
târrû
démonstratif proximal tonique
(îs)sjetty
(âs)sjétta
sjâtty
sjâtta
-
-
démonstratif proximal atone
(îs)sjîtty
(âs)sjîtta
sjîtty
sjîtta
sjîttys
sjîttys
démonstratif distal tonique
(î)létty
(â)létta
lâtty
lâtta
-
-
démonstratif distal atone
(î)litty
(â)litta
litty
litta
lîttys
lîttas

La forme la plus courante des démonstratifs est leur forme postposée atone. Elle se place tout à la fin du groupe nominal et ne provoque pas de mise au construit. 

Les formes toniques des démonstratifs s'utilisent pour une forme d'emphase (équivalant au français celui-là, celui-ci ou démonstratif+"-ci, -là") et provoque la mise au construit.

La question de la position des articles est complexe. L'ancien poublono était une langue peu standardisée et plusieurs systèmes étaient en concurrence. Certaines tendances peuvent néanmoins être perçue : les articles antéposés étaient généralement utilisés soit avec des mots brefs (une ou deux syllabes) soit au contraires avec des groupes nominales longs (plus de 3 mots). 

Les quelques articles qui dénotent le pluriel sont peu productifs à cette effet. L'article pluriel génitif ne sert guère qu'à être un équivalent grossier de notre "des" (de (génitif) + les) et est en concurrence forte avec la préposition de/dâ/d. Les articles en "-s" ne sont productifs que devant des mots commençant par des voyelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyDim 28 Juil 2019 - 22:37

J'applaudis. Tant de soin a été mis dans ce post qu'on te pardonne d'avoir mis autant de temps à les écrire. Je n'ai pas grand chose à dire sinon des points de détail : certains tableaux ont l'API, d'autres la romanisation, et on met du temps à différencier les deux.

Y a-t-il des noms d'origine non-latine dans les exemples ? Comment décides-tu de leur état construit ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Tonio103

Tonio103

Messages : 154
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Suisse

L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique EmptyDim 28 Juil 2019 - 23:27

Mardikhouran a écrit:
Citation :
Certains tableaux ont l'API, d'autres la romanisation, et on met du temps à différencier les deux.
Je vois pas de quoi tu veux parler.
 L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Racramasi_by_tonio103_ddcqzgc-pre.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MTAwMCIsInBhdGgiOiJcL2ZcL2Q0Y2FlMWM0LWZlZmEtNDEwYi1hZjhiLWQ2NDRiMDUzYjhhN1wvZGRjcXpnYy1kOWQxOGFiNy05YzRkLTRmYjMtOTU5NS1lNTFjYThjNTU0YjcucG5nIiwid2lkdGgiOiI8PTEwMDAifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6aW1hZ2Uub3BlcmF0aW9ucyJdfQ

Mardikhouran a écrit:
Y a-t-il des noms d'origine non-latine dans les exemples ? Comment décides-tu de leur état construit ?

Il y a deux mots d'origine Zaghawa : "òtty" (poisson) de "ût" et "baca" (lac) de "baha". Pour l'état construit, si la voyelle tonique est a, i, ou u cela ne pose pas problème, si c'est o ou e, j'applique la transformation la plus courante pour ces voyelles, o > u > y et e > a > a respectivement.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio103.deviantart.com
Contenu sponsorisé




L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique   L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ancien poublono, une langue romane d'Afrique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques a posteriori-
Sauter vers: