L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Deux environnements...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
AuteurMessage
Vilko
Modérateur
Vilko

Messages : 3327
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 7 Nov 2019 - 21:44

Anoev a écrit:
Vous dites que "détenir" c'est "agir". pour ce qui est des images dont il est fait état. Tout dépend de la manière dont la personne les a acquises. On ne peut pas incarcérer quelqu'un parce qu'il détient une œuvre interdite, ou alors où va-t-on ? Je croyais que la France était un pays de liberté.

Il y a des choses qu'il est interdit de détenir, dans de nombreux pays, quelle que soit la façon dont on les a acquises. Par exemple des armes de guerre, des explosifs, des modes d'emploi expliquant comment fabriquer des bombes artisanales, et des images pouvant inciter à commettre des agressions. Cela inclut les agressions sexuelles, sachant qu'un adulte qui a des relations sexuelles (et cela inclut les attouchements) avec un enfant commet toujours une agression, puisque l'enfant est incapable, vu son âge, de donner un consentement éclairé.

Beaucoup de gens pensent, sans doute avec raison, que la littérature pédophile encourage le passage à l'acte, en le banalisant. Il est vrai que les pédophiles qui passent à l'acte ont quasiment toujours des images pédopornographiques chez eux. Il y a donc, au minimum, une corrélation.

Anoev a écrit:
Ils auraient été dans une prison A, à la connaissance de leurs actes, et sachant que ce sont toujours des récidivistes, la direction de la prison les aurait peut-être mis dans une cellule où ils se seraient fait lyncher à mort. On aurait conclu ça comme un règlement de compte entre détenus et hop, on passe à autre chose.

Et ensuite, le directeur de la prison s'explique devant les tribunaux, suite aux plaintes des familles des prisonniers lynchés... Ce n'est pas au directeur de la prison de décider si un prisonnier mérite la mort, surtout dans un pays où la peine de mort n'existe plus !

Que se passerait-il en Aneuf si un directeur de prison mettait un Thub d'extrême-gauche dans une cellule avec des militants du KDO originaires des Santes, et que suite à un “réglement de compte entre détenus”, le Thub soit retrouvé mort un matin, avec des bleus sur tout le corps et des marques de strangulation autour du cou ? Hop, on passe à autre chose ? J'en doute, je pense que le directeur de la prison aurait de sérieux ennuis, et les compagnons de cellule du défunt aussi.

Dans la plupart des pays du monde, pour les prisonniers qui tuent d'autres prisonniers, l'affaire ne s'arrête pas là, ils sont jugés pour homicide volontaire (les lois s'appliquent partout, même dans les prisons), et leurs espoirs de retrouver un jour la liberté descendent à zéro...

Ce qu'on a souvent vu, c'est l'inverse : le criminel sadique mis dans une cellule avec d'autres prisonniers prend un ascendant sur eux, parce qu'il est le plus cruel et qu'il n'a rien à perdre. Au bout d'un moment, il convertit les autres à son idéologie. C'est ce qui se passe dans notre monde quand des djihadistes sont incarcérés avec des prisonniers ordinaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 7 Nov 2019 - 22:23

Vilko a écrit:
Beaucoup de gens pensent, sans doute avec raison, que la littérature pédophile encourage le passage à l'acte, en le banalisant. Il est vrai que les pédophiles qui passent à l'acte ont quasiment toujours des images pédopornographiques chez eux. Il y a donc, au minimum, une corrélation.
Ben tiens ! Alors y faudrait mettre au feu la littérature de Pierre Louÿs (mais pas que), et encore plus, les peintures de Poussin, Boucher, Bouguereau et quelques autres représentant Cupidon, Psyché, entre autres rondeurs enfantines. Tout ça, au titre de la "protection de l'enfance" (tu parles !). Heureusement, même si le détournement de mineur y est prohibé#, en Aneuf, la culture de la Censure n'y fait pas un retour effréné comme dans maints pays occidentaux°.

Vilko a écrit:
Ce qu'on a souvent vu, c'est l'inverse : le criminel sadique mis dans une cellule avec d'autres prisonniers prend un ascendant sur eux, parce qu'il est le plus cruel et qu'il n'a rien à perdre. Au bout d'un moment, il convertit les autres à son idéologie. C'est ce qui se passe dans notre monde quand des djihadistes sont incarcérés avec des prisonniers ordinaires.
En Aneuf, les gens qui ont le crime de masse comme idéologie sont isolés, et isolés totalement (à l'issue d'un procès, évidemment), justement pour éviter les "contaminations".

Relis ce que j'ai mis :

Citation :
Ils auraient été dans une prison A...
C'est ici au conditionnel, et même au conditionnel passé (issu du subjonctif passé de processus non réalisé)*.




#Et même si certains dérapages ont lieu, notamment à l'Atrium, ces enfants ne sont pas envoyés (sans retour) vers un Hjagansis aneuvien.
°Pays occidentaux à la morale bien chrétienne, évidemment, ce qui n'empêche pas certains prélats de se soulager dans des communiants. Mais bon ; ça s'dit pas !
*Tet ed franpárkad ere habéa ċys la kjas chœlena kas ed franpárdax. = Si ma tante en avait eu, on l'aurait appelé mon oncle.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Vilko
Modérateur
Vilko

Messages : 3327
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 7 Nov 2019 - 23:10

Anoev a écrit:
Alors y faudrait mettre au feu la littérature de Pierre Louÿs (mais pas que), et encore plus, les peintures de Poussin, Boucher, Bouguereau et quelques autres représentant Cupidon, Psyché, entre autres rondeurs enfantines. Tout ça, au titre de la "protection de l'enfance" (tu parles !). Heureusement, même si le détournement de mineur y est prohibé#, en Aneuf, la culture de la Censure n'y est pas d'un retour effréné comme dans maints pays occidentaux°.

Le fait que Pierre Louÿs, Boucher, etc, ne soient pas censurés montre bien que le prétendu “retour effréné de la censure” n'est qu'un mythe ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyVen 8 Nov 2019 - 0:24

Faut voir, car ces textes et images sont anciens, donc c'est plus difficile de s'y attaquer. Pour les œuvres fictives plus récentes, la censure est impitoyable : preuve, c'est que les Hentaï (mangas érotiques), genre lolikon, shotakon & todlerkon, sont rigoureusement interdits, alors que ce ne sont pas des prises de vues (fixes ou animées).

Pour en revenir à Pierre Louÿs, ce manuel, qui prouve qu'on était nettement moins prude y a cent ans que maintenant. Le temps excuse tout, faut croire !


Mais bon, on s'éloigne de l'Aneuf. Bientôt, les élections municipales en Pande. L'union démocrate pandaise devrait perdre quelques fiefs, au profit de Pandu Amekile (Pande autrement : gauche). Quel score devrait faire Pand Anoew (affilié à l'ADP, droite) ?

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Vilko
Modérateur
Vilko

Messages : 3327
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyVen 8 Nov 2019 - 11:51

Anoev a écrit:
Pour les œuvres fictives plus récentes, la censure est impitoyable : preuve, c'est que les Hentaï (mangas érotiques), genre lolikon, shotakon & todlerkon, sont rigoureusement interdits, alors que ce ne sont pas des prises de vues (fixes ou animées).

Je ne connais rien en mangas, mais j'ai demandé à l'un de mes fils, qui apprend le japonais et qui est un grand amateur de mangas. Il m'a dit qu'il y a des hentaï plein les librairies.

Je suppose que la réalité est entre les deux : les hentaï réellement porno sont probablement soumis à des restrictions à la vente (pas d'affichage public ni de publicité), voire à interdiction pure et simple pour incitation à la pédophilie.

Anoev a écrit:
Pour en revenir à Pierre Louÿs, ce manuel, qui prouve qu'on était nettement moins prude y a cent ans que maintenant. Le temps excuse tout, faut croire !

Il y a cent ans, ce genre de manuel n'était certainement pas exposé dans les librairies. C'était plutôt le genre de littérature qui se vendait “sous le manteau”, entre initiés. Tandis que de nos jours on peut le lire gratos sur Internet.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyDim 26 Jan 2020 - 8:59

TimoRio a écrit:
Et si, il n'y avais jamais eu lieu de Renaissance (celle des arts et des sciences gréco-romain), mais qu'y aurait eu à la place une modernisation du moyen-âge aux fil des siècles?
Anoev a écrit:
Honnêtement, c'est une option intéressante (même si je ne suis pas un médiéviste convaincu).
L'"aiguillage", je le vois plus près de nous : si la montée de l'utilisation des automobiles s'était fait de manière raisonnée, et non complètement débridée comme c'a été le cas au milieu du siècle  dernier sous la pression des lobbies de l'industrie automobile américains et européens ? Si en France, la RNUR (Renault) avait continué à travailler pour les chemins de fer et n'avait pas fermé sont site de Choisy-le-roi dans les années '60 ? MAN (Machinfabrik-Augsburg-Nürnberg) continue bien à construire des moteurs  diesel pour des autorails... français (du moins, à l'époque des X 72500 et des X 73500. Le mâtos Bombardier, je sais pas comment il est motorisé en thermique. En Aneuf (puisque c'est le fil adéquat) Kærtham continue (du moins, tant que la motorisation à l'hydrogène n'est pas finalisée) à équiper les autorails aneuviens (thærmige soψrægene*).
Y aurait un autre "aiguillage" que je verrais, pas du tout ferroviaire, mais artistique : la nudité enfantine était omniprésente jusqu'à la fin du XIXe siècle, tant dans la peinture que dans la sculpture. Elle a complètement disparu au XXe siècle (malgré un timide retour dans le milieu des années '70) et a été totalement occultée par la Censure due à l'hystérie antipédophile. Que deviendraient François Boucher, William Bouguereau ou Jean-Baptiste Pigalle Aujourd'hui ?
*Y faudrait que je traite, dans le fil des moyens de transport, les différentes appellations, du moins dans les langues que je connais (j'invite les autres intervenants à parler des appellations dans leurs langues), entre les automotrices et les autorails.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMer 26 Fév 2020 - 0:25

Les termes ne désignent pas tous les mêmes choses selon l'endroit où on se trouve. Ainsi, en Aneuf, les langues orientales (oríentene sprate), ce sont les langues des Amériques*, et particulièrement les langues des civilisations dites "précolombiennes", comme le guarani, le quechua et j'en passe. "Nos" langues orientales "à nous", les Aneuviens les appellent osietene sprate : langues asiatiques, depuis le turc jusqu'au japonais en passant par l'hébreu, l'arabe, le farsi, l'hindi, le thaï, etc. Sinon, y a les ĕknéstene sprate (langues océaniennes), pour les langues océaniennes (anglais non compris) parmi lesquelles on compte, bien sûr le maori, le kanak, le tahitien, et j'en passe.





*Y disent plutôt "langues de l'est" que "langues américaines", puisque ces idiomes existaient bien avant qu'Amerigo Vespucci ne débarque en Amérique du sud ou Jacques Cartier en Amérique du nord.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 23:29

Les autorités sanitaires aneuviennes ont pris quelques précautions, en conséquence de quoi, il n'y a pas trop lieu de s'alarmer sur la grande île, à Lakùr et à Lozhnika. Cependant, les compagnies aériennes (Anoflog entre autres, surtout pour les longs courriers) font un peu grise mine. Les aéroports internationaux sont en quarantaine (ben tiens !). Le Port de Nakol-Rubek a eu son trafic divisé par trois ; celui de Sfaaraies par deux. Un avantage de l'Aneuf par rapport à la France, le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux n'ont pas fait de coupes claires dans le budget de la santé, ce qui fait que les personnes travaillant dans ce domaine œuvrent dans de meilleurs conditions que chez nous. Ça aide !!! Dans certaines régions rurales, les restaurants restent ouverts, ainsi que des petits commerces non alimentaires. On n'en est pas à surveiller les déplacements. Seuls les regroupements de personnes sont prohibés, ce qui pose des problèmes dans les transports en commun, pourtant très prisés des aneuviens. Les entreprises fabriquant des solutions hydroalcooliques ont quintuplé leur production. Les stocks doivent être pourvus continuellement.

Pour donner une idée de l'âpreté du combat, les affiches ont représenté le Virus avec une couronne au dessus de lui : c'est celle de la couronne que portait le tyran Deskerrem avant la Révolution. Avec un slogan : As alsy er mir vikte! (lui aussi nous le vaincrons !) et toute une série de recommandations.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...


Dernière édition par Anoev le Ven 20 Mar 2020 - 10:27, édité 4 fois (Raison : Hypercorrection annulée)
Revenir en haut Aller en bas
Bedal
Admin
Bedal

Messages : 6467
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyVen 20 Mar 2020 - 10:11

Anoev a écrit:
Pour donner une idée de l'âpreté du combat, les affiches ont représenté le Virus avec une couronne au dessus de lui : c'est celle de la couronne que portait le tyran Deskerrem avant la Révolution. Avec un slogan : As alsy er mir vikte! (lui aussi nous le vaincrons !) et toute une série de recommandations.

J'adore l'humour aneuvien What a Face

ça me donne envie de faire un topo sur la situation en Iles-Romanes... (qui n'est pas si catastrophique, cf Toscane irl par rapport à la Lombardie)

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyDim 26 Avr 2020 - 14:27

Vilko a écrit:
L'intercompréhenson est assez facile entre dialectes voisins, par exemple le dialecte d'Ulthar et celui de Pnakot, mais plus les dialectes sont géographiquement éloignés, plus l'intercompréhension devient difficile, voire impossible. Les habitants de Sarnath et ceux de Céléphaïs, par exemple, à 1200km de distance, ne se comprennent pas si chacun parle son propre dialecte, pas plus que des Parisiens ne comprennent des Madrilènes si chacun parle sa propre langue, alors qu'avant la généralisation de l'instruction publique, on passait insensiblement d'une langue à l'autre, chaque village ayant son patois, légèrement différent de celui du village voisin. À un bout du continuum on avait du wallon, à l'autre bout on avait du portugais.
En aneuvien, il y a quelques différences entre  les différents parlers, mais ils ne sont pas une barrière infranchissable. Bien sûr, il y a des fois des termes complètement différents, comme on, retrouve là, mais plus de... on va dire 70% des variantes sont phonologiques ou orthographiques, ce qui ne nuit que partiellement à la compréhension. Pour un Æstmorien, /'kaɾd/, c'est une carte, mais c'est aussi un cœur*. Tout ça, parce que le A sans accent droit, c'est un /a/ antérieur. Mais un Aneuvien d'Akæl qui entend /'kaʁd/ à la télé, saura qu'on parle de cœur (dans une émission médicale, par exemple : kàrd) et non de carte (postale, à jouer, à puce etc : kard).

Dak, dans quasiment tout l'Aneuf, représente tout être humain  de sexe masculin, du bébé au vieillard ; en patois du Pelliant, c'est un homme (mâle) adulte ; même différence pour kad (♀).

Un autre exemple : le 17 octobre (fête de la liberté retrouvée) :
Nakol (acad.)dek-hep oktàmbren
Nord-ouest des Santesdek-hep oktáṁbrev
Nord-est des Santes
& sud du Malyr
dek-hep októbrev
Æstmor & Alfaziedek-hep oktàmberen
Sud des Santesdek-hep oktoobrev
Certes, y a des différences, mais ça ne donne pas lieu à des confusions. Pas derreur à commettre, surtout : dans aucune contrée, on ne lira ou entendra dek-hep oktàmberev ni oktooberev.

On retrouve, en Aneuf, du moins à la télé, l'utilisation de la langue standard, donc de la langue de Nakol. Pour les bulletins d'information, toutes les chaînes provinciales, ainsi que des chaînes privées  transprovinciales, ont leurs émissions de culture ou d'info (jité comme magazines°) en aneuvien académique, seules les chaînes pandaises ont l'essentiel de leurs bulletins en thub, sous-titré en aneuvien académique.

Pour les téléfilms et les séries, ça se complique un peu, sauf évidemment les séries étrangères ou bien les (télé)films étrangers, doublées en aneuvien de Nakol, ou en thub, éventuellement. Par contre, une série censée se passer dans le Pelliant profond ou à Lakrem, on ne va pas faire parler les protagonistes comme à Nakol. Selon les accents ou les parlers, on sous-titrera ou on laissera en l'état. Par exemple, certains épisodes de Tljuljaṅt (folie au Pelliant) seront doublés, y compris par la télé santoise, parce que c'est pas évident qu'un télespectateur de Trolans comprenne le charabia des locuteurs des banlieues profondes d'Hocklènge, même s'y a des points de concordance. Ùt jœngdu, dans quasiment tout l'Aneuf, c'est une personne de zéro à 26 ans environ, au Pelljaṅt, ça commence environ à 13 ans.

Pour ce qui est de la presse écrite, tous les journaux à tirage national, quel  que soit leur lieu d'émission, sont rédigés en aneuvien académique de Nakol, y compris les éditions provinciales. Hocklèngen Merkur, qui est l'édition du journal nakolais Merkur pour le Pelliant, édite en aneuvien académique. Par contre, un journal typiquement régional comme Pelljaṅten piynpinpyn (l'écho du Pelliant) rédige ses articles en aneuvien du Pelliant. Les habitants du Pelliant connaissent, bien sûr, les deux versions de l'aneuvien, mais parlent entre eux dans leur dialecte. Les habitants de Kesna (l'actuelle capitale fédérale), même s'ils connaissent la  version du Pelliant, mettent un point d'honneur à utiliser les règles de Nakol. Mais leur accent est resté celui du Pelliant : curieux mélange !

*Anatomie seulement, le cœur des jeux de cartes, c'est kàrda.
#Mais ar komăr oktàmberev (ils sont venus en octobre) est tout-à-fait juste ; à condition que le A du pronom ar soit prononcé antérieur ([a]).
°Pour les intervioues des gens du coin, c'est un poil plus compliqué, mais comme en principe, y a intercompréhension, ça ne pose pas de problème insurmontable, même si un Alfazien dit nooz au lieu de rhiyn pour "nez" ou un Malyrois dit lhemtel au lieu de raṅkbów ou alors un Santois dit ningæl au lieu de flegenkad pour "infirmière".

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 22:57

Voici un extrait de "La descente", une adaptation de "Lolita" de Vladimir Nabokov", adaptée à l'Aneuf, à la fin des années '40 (époque contemporaine à celle du roman de l'écrivain russo-étasunien).

Traversée du Kanolthe, 27 décembre 1947

Après avoir pris des vivres, puis de l'essence (trente minutes d'attente en tout, environ), nous atteignîmes la bretelle d'autoroute à huit heures trente et déjà elle était bien pleine ; elle était également entourée de barbelés, maillés si fin que personne aurait pu passer à travers. Quel pouvait être le motif d'une telle barrière ? Toutefois, la circulation n'était pas bloquée et la file de voitures avançait, à une allure très modérée, certes, mais elle avançait. On nous annonça que l'autoroute était interrompue une vingtaine de kilomètres plus loin et qu'on devrait traverser Arrondaz en son centre ; mais qu'il était déconseillé d'y rester plus longtemps que raisonnable. Je commençai à me demander à quelle heure nous rejoindrions le Malyr ; je me demandai aussi si j'avais bien fait de passer par là.

— Quand j'pense, Noël est passé, et tu n'as même pas eu l'idée de m'offrir un p'tit quelque chose.
— J'y ai pensé avant notre départ, tu l'as même chargé dans la voiture sans t'en rendre compte. La boîte marron, un peu carrée que tu as mise à côté de la roue de secours...
— Non ? Tu y as pensé ?
— Qu'est-ce que tu crois !
— Qu'est-ce que ça peut bien être ?
— Si j'te l'dis, c'est plus une surprise. Mais j'ai jeté un œil dans ta chambre (tu m'en excuseras) pour connaître un peu tes goûts, et je pense que, si je me suis trompé (tu m'en excuseras aussi), ce n'est pas de beaucoup.
— J'ai envie d't'embrasser...
— Avec plaisir, mais pas main’nant : on roule, du moins, tant qu'on peut; et puis, tout-à-l'heure, à Arrondaz, on a des chances de s'arrêter plusieurs fois... mais, y aura du monde autour.
On arriva dans l'agglomération d'Arrondaz et ce n'était guère joli à voir. Quand je pense que le sud du Kanolthe était fermé à toute circulation externe ; ce devait être insupportable. Ici, c'était délabrement et misère. Puis, on vit la plaque d'entrée de la ville : AR... (deux panneaux manquants) … AZ. Puis des maisons tenant encore debout, la route défoncée, sur laquelle il était vraiment difficile de dépasser les 25 km/h et des personnes faisaient la manche dès que la file de voitures marquait un temps d'arrêt, des enfants, surtout, mal ou peu habillés. Je me demandais vraiment ce que faisait le gouvernement provincial pour tout reconstruire. Certes, l'Aneuf ne baignait pas dans l'opulence, il ne devait guère compter que sur lui-même, mais quand je savais que des gens s'étaient enrichis à une vitesse phénoménale pendant la guerre civile, je tenais cette misère pour injuste et scandaleuse. Je regardai Lo du coin de l'œil pour observer sa réaction. Visiblement, elle était impressionnée elle aussi : c'était un peu ce que j'escomptais. Nous mîmes presque une heure pour franchir une quinzaine de kilomètres (l’agglomération d’Arrondaz d'ouest en est). Heureusement, j'avais acheté quelques sandwiches à Fermœs en plus de notre restauration personnelle. Je les distribuai parcimonieusement à chaque feu rouge et demandai à Lo d'en faire autant de son côté. Résultat, notre voiture était prise d'assaut par une multitude d'enfants, parfois très jeunes. Un agent de la police, à peine aimable nous pria de cesser, arguant qu'on ralentissait la circulation. Comment pouvait-on avoir aussi peu de cœur ! Heureusement, peu après la sortie d'Arrondaz, nous retrouvâmes l'autoroute, et j'espérai qu'elle ne serait pas de nouveau coupée à Malbœrg, parce qu'alors, on ne pourrait pas quitter le Kanolthe avant la nuit. À 13:00 nous arrivions à peu près à l'endroit où l'autoroute contourne la capitale du Kanolthe. La chaussée, sans être extraordinaire, était néanmoins praticable à une vitesse raisonnable (autour de 90 km/h) et je pus reprendre espoir. Toutefois, à la sortie de l'agglomération, nouvel arrêt. Comme ce ne pouvait pas être dû aux voitures arrivant sur l'autoroute (bretelle fermée), je me demandai ce que ça pouvait être : j'eus la réponse dix kilomètres plus loin (et une heure plus tard) : un accident de poids lourd. Vers quinze heures, nous approchions Kantyre, là, nouveau ralentissement, on ne passait pas loin de l'agglomération, on la contournait par le sud, comme à Malbœrg... et comme à Arrondaz si l'autoroute n'avait pas été coupée. Nous empruntions les derniers kilomètres Kanolthiens avant la limite avec le Malyr ; de nouveau, l'autoroute était jalonnée par le même genre de barbelés qu 'entre Fermœs et la bretelle d'Arrondaz. C'était vraiment déprimant. Depuis l'autoroute, on ne voyait plus aucun paysage, et de nouveau, la file de véhicule ralentissait, ralentissait, puis, de nouveau, l'avancée au compte-gouttes. Deux heures après, j'en aperçus le motif : contrôles serrés puis chicanes en zig-zag sur la route. Un véhicule qui forçait les barrières n'avait aucune chance de poursuivre son chemin dans les conditions prévues par son conducteur. J'eus tout à coup un filet de sueur froide couler le long de mon dos : la voiture que je conduisais était au nom de Karla Haas ; certes, j'avais sa fille à côté de moi. Mais un policier un peu zélé cherchant la p'tit'bête pourrait me chercher d'où je tenais cette voiture. Lo n'avait pour tout papier d'identité que son permis de séjour. Son pays d'origine n'ayant plus aucune existence légale et elle étant mineure, j'espérai quand même qu'on ne lui demanderait pas d'explications : ce serait un comble... mais ce n'était pas gagné : les contrôles étant effectués par des agents fédéraux ou des agents des polices des provinces limitrophes. Ma file avança d'une vingtaine de mètres. Placardés, des panneaux donnaient des consignes péremptoires : Ne laissez personne entrer dans votre véhicule ! Vous en seriez responsable en cas de problème ! Préparez les papiers du véhicule et des passagers. Tout manque de document rend son responsable passible d'une arrestation ! On se croyait revenus à des années en arrière, quand la police des régimes Hakrel ou Ruz cherchaient à débusquer des "terroristes" ; sauf que là, les individus recherchés étaient, vraisemblablement, ceux qui menaient activement les investigations auparavant. On avança encore de quelques mètres : je voyais encore plus nettement les guérites de contrôle, avec les agents épluchant méthodiquement tous les papiers, un par un. Je tenais les miens, ceux de ma belle-fille et ceux de la voiture d'une main fébrile. Je me souvins alors d'une phrase, prononcée peu après les obsèques de mon épouse : « Tu devrais quand même savoir qu'il y a des Haas aneuviens. Peut-être ont ils des ancêtres allemands, mais dont l'immigration est beaucoup plus ancienne, et beaucoup moins sulfureuse ». Certes, mais ceux-ci ont des enfants titulaires d'une carte d'identité aneuvienne, pas d'un permis de séjour ! Vraiment, je commençais à regretter d'être passé par le littoral kanolthien. On avança,  on s'arrêta, une fois, deux fois puis...
— Papiers des passagers et du véhicule.
Je présentai lesdits papiers...
— Mmmh... mmmh... mmmh... Le véhicule est à vous ?
— Il était à ma femme, je suis veuf (certes, je ne m'attendais pas à l'attendrir), maintenant il appartient à ma belle-fille. J'en ai l'usufruit.
— Hem... je vois... vot'belle-fille... (il vit ma carte d'identité) Hœmbert Haas Aṁber (il vit le permis de séjours de Lo) Haas Lola... La gamine est allemande ?
— Sa mère était allemande. Sa naturalisation est en cours...
— J'm'en moque ! C'est pas mon problème ! Comment elles sont arrivées en Aneuf ? » demanda-t-il d'un ton rogue. Avant que Lo, tremblant comme une feuille, répondît, un gradé arriva et dit simplement à son subordonné :
— Laissez-les passer.
— Mais enfin, y a quelque chose de pas cl...
— Je vous ai dit de les laisser passer ! C'EST UN ORDRE !
Laissant tomber son zèle, le contrôleur nous rendit les documents et nous fit signe de passer, d'un geste mou, qui contenait tout le dégoût que nous lui inspirions. Je m'engageai dans la chicane, une peur bleue que le gradé ne se ravisât, ou bien que le sous fifre, pris d'un coup de folie, ne tirât dans les pneus ou dans une des portières. Finalement, nous quittâmes la zone sensible, fîmes quelques kilomètres, nous arrêtâmes sur une petite aire où nous nous serrâmes l'un dans les bras de l'autre, de soulagement. Lo ne put retenir ses larmes... et moi non plus, du reste.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Attention ! blasphème !   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 20:21

Si les Lucifériens ne sont pas nombreux (0,2% de la population, 0,4% des croyants majeurs, et encore !), ils ont des formules bien à eux pour fustiger les religions monothéistes qui, selon eux (et d'autres) envahissent indûment l'environnement spirituel du pays.

Div • omklœt, er vel ep kred as! A • ærev: æt • ùt næch; a • en krændev: æt • ù blàt; krændev sub: æt • ùt lœmb! Ed ersúpor eraċ ene, la vedj nep ᴀs, nor quas ᴀ fær: lugs, qua alúge tenevs mœṅden. A hab Lugifers kes naams.

Pour ceux qui ne craignent pas l'outrance antidéiste, la traduc:
 

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyLun 27 Juil 2020 - 12:52

Prochainement, j'vais vous parler un peu de l'autre environnement, et plus particulièrement des elviskaliens eux-mêmes, et de leur génétique. Je rappelle qu'ils sont hermaphrodites, ovipares et qu'il ms se reproduisent sans contact direct. On en trouve des six couleurs : rouges, verts, bleus, magenta, cyan et jaunes. Ils sont soit lisses, soit  cannelés, soit rugueux, à dessus aplati, en dôme ou en parabole. Ils ont, en plus d'un pied unique à la base, faisant ressort ou ventouse, trois paires de membres, avec des "mains" de quatre ou trois doigts chacun. Les membres supérieurs servant à la perception, les membres médians à l'ingestion, et les membres inférieurs à la reproduction. C'est de ceux-ci (un membre pondeur : ♀* et un membre inséminateur : ♂) qu'il va être particulièrement question.


Voici un elviskalien de base, sans sa couleur ni autre apparence physique (aspect de la peau, forme de la "tête" etc). Dans le premier chapitre, il va être énormément question de la couleur. Pour les autres aspects, on va faire simple, mais on n'y est pas encore, on verra ça après

Deux environnements... - Page 23 Base_e10






*"Le 118 hrpapvop, je vous invite, à l'heure ±ö¿¶, à venir pondre chez moi".

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMar 28 Juil 2020 - 20:49

Pour les croisement, on va commencer simple : en croisant deux Elviskaliens de couleur primaire identique*, et ça donne :

Deux environnements... - Page 23 Croise10


Pour l'instant, le croisement est commutatif : quel que soit l'elviskalien inséminateur ou l'eviskalien pondeur. Deux Elviskaliens d'une même couleur primaire donnent un elviskalien de la couleur opposée. Rien à voir donc, avec chez nous. Imaginez par exemple, deux blancs couleur lavabo accouplés donnant naissance à un humain couleur ébène... ou Lycée d'Versailles (ou d'Abidjan, c'est selon !).


On va voir les résultats avec une des couleurs complémentaires, pour lesquels l'organe de ponte porte des chromosomes de "couleur" différente de celui d'insémination.


Voici un premier résultat avec deux elviskaliens de même apparence (cyan) mais intimement différents :

Deux environnements... - Page 23 Croise10

Les deux premiers se reproduisent en vert, donc donnent un enfant magenta. Les deux suivants se reproduisent en bleu et donnent donc un enfant jaune.

Pour les autres couleurs complémentaires, c'est pareil. Maintenant, imaginons que les deux elviskaliens cyans eussent été absolument identiques ( et ou bien et ) ? Eh ben ils se seraient reproduits en cyan et auraient donc donné un enfant rouge.

Le prochain coup, on verra ce que donne le croisement d'elviskaliens de couleurs différentes (un rouge et un vert, un rouge et un cyan, un rouge et un jaune, déjà. Les autres s'en déduisent.





*Pour les autres caractéristiques, on verra après : chaque chose en son temps !

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMer 29 Juil 2020 - 23:59

Continuons notre petit tour d'horizon des croisements.


Le croisement de chacune des couleurs primaire avec l'autre donne invariablement la troisième, quel que soit le pondeur ou l'inséminateur :

Deux environnements... - Page 23 Croise11


Mettez-les dans n'importe quel ordre, ce sera toujours celui qui "manque" qui sortira de l'œuf.


Maintenant, examinons le croisement d'un elviskalien avec celui de sa couleur complémentaire : un rouge et un cyan, par exemple :

Deux environnements... - Page 23 Croise12

Là, tout dépend de l'elviskalien cyan. Si le cyan est inséminateur, le bébé sera bleu, s'il est pondeur, le bébé sera vert. On peut faire la déduction avec les autres couleurs : la résultante sera toujours la complémentaire de l'adition de la "couleur" de l'organe d'insémination et de l'organr de ponte.


Pour finir, voyons deux cas de croisement de deux couleurs voisines :

tout d'abord le rouge et le magenta :

Deux environnements... - Page 23 Croise13


Dans le premier cas, les deux organes sont de même couleur (rouge), donc tout se passe comme si on avait deux elviskaliens rouges se croisant : le bébé est complémentaire, donc cyan.


Dans le deuxième cas, c'est la  composante bleue de l'elviskalien magenta qui sert au croisement. R * B = Magenta. Le bébé sera donc vert.


On a un cas de figure semblable (mais pas identique, beeen sûûr) si l'elviskalien magenta se croise non avec un rouge mais un bleu, et ça donne :

Deux environnements... - Page 23 Croise14


Voiulà pour la détermination de la couleur. Ce qui serait marrant, c'est de créer un logiciel qui calculerait tout ça, malheureusement, je n'ai ni le don, ni la pratique.


Le prochain coup (on va faire simple), on va parler de l'état de la peau (lisse, rugueuse, cannelée) et de la forme de la "tête" (en parabole, hémisphérique, aplatie). On mettra de côté les formes de la section, l'angle formé par les membres, le nombre de doigts des bras médians etc : ce serait trop compliqué.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyJeu 30 Juil 2020 - 19:51

Ah ! j'aurais pas du mettre ces inters ici : ce n'est pas sur Terre que ça s'passe ! vous vous en doutez bien. Y faudrait que j'casse mon fil en deux (avec mes dents ?). Le problème, c'est que 99% des inters de "Deux environnements" ont trait à l'Aneuf.

Kóm ep dorun? comme on dit... en Aneuf.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyVen 21 Aoû 2020 - 13:23

Bientôt ici, un peu de toponymie aneuvienne.




Pour commencer, certains types de voies ont des noms qui correspondent à des spécifications bien précises : un boulevard (bœlvar) est toujours en rocade, à une certaine distance du centre-ville, il est aussi, en principe, en sens unique pour la circulation courante ; toutefois, un contresens peut être aménagé pour les bus, vélos et véhicules d'urgence. Il y a AU MOINS trois files parallèles, contresens non inclus. La circulation des vélos peut être incluse aux couloirs de bus ou bien être opérée sur une bande à part, sur le trottoir ou non.

L'avenue (avnù) est en principe en radiale, c'est une très large voie répondant à des critères précis :
double sens
au moins deux files par sens, couloirs de bus non inclus
en largeur, la place prise par les trottoirs est égale à celle prise par la chaussée
trottoirs plantés d'arbres, sur une ou deux rangées par trottoir
équipements en pistes cyclables, comme pour les boulevards.

Le cours (ræmb) répond aux mêmes exigences que l'avenue, sauf que les trottoirs peuvent être un peu moins larges (mais d'une largeur avoisinant quand même celle d'une file de chaussée), il peut y avoir quatre files DONT UNE OU DEUX sont réservées aux TC et/ou aux véhicules d'urgence.


Et sinon, y a les... rues, lesquelles peuvent être à sens unique, à double sens, bien larges ou plutôt étroites, interdites ou autorisées aux véhicules motorisés thermiques* (sauf urgences, quel que soit le nombre de roues).
Pour les rues à sens unique, un contresens vélo est souvent accordé (mais pas toujours) sous des conditions émises par arrêté municipal. Les deux options principales sont celles-ci :

  • Voie cycle matérialisée : les cyclistes sont comme sur une voie normale et doivent être considérés comme tels, particulièrement à une intersection où ils peuvent bénéficier de la priorité à droite, si aucun signal (feu ou panneau) ne s'y oppose.
  • pas de voie matérialisée* et un panneau qui, à l'entré rappelle que les cyclistes à contresens doivent, en cas de passage difficile, céder la priorité aux usagers venant en sens inverse. À la sortie, les cyclistes doivent céder la priorité aux usagers venant des deux sens.


Pour les rues piétonnes, les vélos doivent priorité absolue aux piétons, au point de mettre pied à terre et de marcher avec le vélo à leurs côtés en cas d'affluence notable.

Sur les rues sans véhicule thermique, mais munies, même d'une simple bande cyclable, les cyclistes y sont prioritaires par rapport aux piétons. Seul un véhicule de pompier ou un SAMU peut les inviter à un décrochage.

En marge de ça, y a les allées, les promenades, les ruelles et les... voies (vĕge).

Au prochain épisode : comment nomme-t-on une voie ?


*Le panonceau vert signifie "sauf" ; cette signalisation est assez évocatrice, non ?

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...


Dernière édition par Anoev le Ven 4 Sep 2020 - 11:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptySam 22 Aoû 2020 - 1:17

En guise de noms, les voies civiles aneuviennes n'ont pas de numéros, comme aux États-unis d'Amérique, et les personnes politiques sont plutôt rares, surtout en ce qui concerne les grands axes. Bien sûr, y a pu y avoir des exceptions, mais elles se sont comptées sur les doigts des deux mains, avec peut-être un ou deux orteils en prime. On a pu compter, lors des derniers mois du régime Ruz, des Boulevards Goebbels, ou bien des avenues Staline dans des citées dirigées par l'AKA, mais les noms ont vite changé. Une grosse proportion de noms de rues portes des noms de villes, soit à proximité (comme chez nous des rues "de Paris" ou des avenues "de Choisy") soit plus éloignées, les anciens noms, pouvant être du lot : Konstantinopelged ou Lutetiplas. Mais des fois, y a quelques surprises, ainsi, on a pu voir voisiner des Wroċwavged avec des Breslauged de communes voisines. Les personnes (y compris étrangères) sont citées plutôt rarement, d'autant plus que si le nom n'est pas aneuvisé, c'est comme avec les déclinaisons et les noms composés, il faut mettre des tirets. Ainsi, on trouvera James-Watt-Plas, ou bien Nikola-Tesla-Avnù. Certains noms sont tirés de lieux locaux sacrés assez anciens, comme Knaxavnù (Hocklènge), ou Ranavnù (Sfaaraies). On ne donnera pas un nom de voie publique à une personne qui est encore vivante (à fortiori si c'est une personnalité politique). Pour les voies publiques, certes, mais pour les voies privées (internes à un lotissement, ou l'enceinte d'une entreprise, par exemple), la règle est un peu plus souple, mais autant que possible, le bon sens prédominera. Pour en revenir aux voies publiques, quelques provocations on bien eu lieu (inauguration d'un cours Bobby Sands pour une voie où se trouvait un consulat britannique dans les années '80, par exemple, ou Rudolf Slansky, à proximité d'un consulat tchécoslovaque dans les années '50), mais elles furent, elles aussi, assez rares. Comme on s'arrange pour qu'une voie garde son nom le plus longtemps possible, on tâche, en principe de trouver un nom assez consensuel. Le nom d'une cité, d'un fleuve, d'un continent, d'un océan, d'une étoile ou d'une planète, mettra tout le monde d'accord.

Par contre, pour les numéros à l'intérieur d'une voie (mentionnée derrière la voie dans une adresse, contrairement à ce qui se fait en France, c'est un peu comme en Amérique du nord : la dizaine change à chaque pâté de maison, et les numéros impairs de la première dizaine sont à gauche. Pour les places (mais pas les mails), les numéros progressent soit en nombre impairs dans le sens horaire, soit en nombre pair dans l'autre sens. On fera donc attention en indiquant une adresse.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMar 1 Sep 2020 - 10:59

Ekkad àd Direktor

Er vègna ed requèż orn ber àt iżhobaż tiyn istúntorkadene. Sju er stĕ tep ed ifànskol orn indóle tiyn fæteve plus kadene qua dakene ber æt perovs. Er dărdhe ors iqælet cem dyvèrt æt kĕrev in. Ză, er preg ni os kaṅvun ed adàrles orn. Æt waadetev in, er ...


Traduction:
 

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMar 1 Sep 2020 - 18:21

Les Aneuviens, bien qu'humains, sont guère réactif au chantage por*no, sauf dans quelques cas bien particuliers où, par exemple un élu intégriste prône la pureté dans le comportement sexuel et qu'il est "pris", filmé dans des situations des plus sordides. Mais faire payer des erreurs de jeunesse à un citoyen lambda tombera à l'eau systématiquement, et le citoyen lamba pourra toujours se poser en victime. L'auteur de la vidéo (souvent dans un site non officiel, donc pas facile à dénicher) en sera pour ses frais. Et y aura toujours des p'tits malins pour faire des recherches concrètes (pas seulement virtuelles). Des p'tits malins déterminés, et au bout de quelques mois, voire de deux ou trois ans, on trouvera un corps flottant à la dérive, sur le Dniestr, le Danube ou la Loire, le corps d'un citoyen complètement étranger dont personne n'eut entendu parler. La victime du chantage aura été vengée, de manière providentielle, sans même le savoir, souvent.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Vilko
Modérateur
Vilko

Messages : 3327
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMer 2 Sep 2020 - 0:22

Anoev a écrit:
Les Aneuviens, bien qu'humains, sont guère réactif au chantage pornographique,

Comme disait Lord Nelson, le vainqueur de Trafalgar, à un maître-chanteur : "Publiez et allez au diable !” Plus personne ne se souvient de ce dont le maître-chanteur menaçait Nelson. Le brave amiral avait une maîtresse, ce qui aujourd'hui n'intéresserait que la presse people.

Les “dix faiblesses de Tawina” m'ont été inspirées par l'actualité de l'époque, où l'on parlait beaucoup, dans les médias anglophones, de l'affaire des viols collectifs de Rotherham, en Angleterre, dont 1400 jeunes filles furent victimes dans cette seule ville de 250 000 habitants. C'est à cette époque, anglophile que je suis pourtant, que j'ai commencé à me dire qu'une société qui ne protège pas ses éléments les plus faibles est une société malade.

Anoev a écrit:
Et y aura toujours des p'tits malins pour faire des recherches concrètes (pas seulement virtuelles). Des p'tits malins déterminés, et au bout de quelques mois, voire de deux ou trois ans, on trouvera un corps flottant à la dérive, sur le Dniestr, le Danube ou la Loire, le corps d'un citoyen complètement étranger dont personne n'eut entendu parler. La victime du chantage aura été vengée, de manière providentielle, sans même le savoir, souvent.

Euh... les Mnarésiens suivraient plutôt le conseil de Mazarin : “Ne commets jamais toi-même d'actes de violence et, par-dessus tout, prends garde à ne jamais tuer.” (in Le Bréviaire des Politiciens, chapitre “Punir”).

Il est vrai que le roi Andreas a déjà fait tuer jusqu'à un million de personnes en un an, mais à circonstances exceptionnelles, solutions exceptionnelles... Et puis le roi Andreas n'est aucunement un modèle de bon comportement, même au Mnar. Mais il est vrai aussi que si Tawina avait pu localiser le maître-chanteur, la carrière criminelle de celui-ci aurait été brève.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMer 2 Sep 2020 - 10:13

Vilko a écrit:
Euh... les Mnarésiens suivraient plutôt le conseil de Mazarin : “Ne commets jamais toi-même d'actes de violence et, par-dessus tout, prends garde à ne jamais tuer.” (in Le Bréviaire des Politiciens, chapitre “Punir”).

Il est vrai que le roi Andreas a déjà fait tuer jusqu'à un million de personnes en un an, mais à circonstances exceptionnelles, solutions exceptionnelles... Et puis le roi Andreas n'est aucunement un modèle de bon comportement, même au Mnar. Mais il est vrai aussi que si Tawina avait pu localiser le maître-chanteur, la carrière criminelle de celui-ci aurait été brève.
Bref : faites c'que j'dis, mais faites pas c'que j'fais, ou bien fais-le faire par un sous-fifre.

Avec quelques variantes, une affaire à peu près semblable de celle du Yorkshire eut lieu aux Santes, laquelle éclata en 1974~1975. Sauf qu'il y eut peu de viols avérés, mais plutôt des faits d'iconographie pornographiques et de prostitutions dans des orphelinats de la région. Il n'y eut que deux enlèvements et deux homicides (des... bavures commises par des intermédiaires trop zélés ? des témoins à faire taire ?). Un des responsable échappa de justesse à la peine capitale (abolie en juillet 1978, il fut jugé en septembre) mais n'échappa pas à la réclusion criminelle renouvelable (prison B). Cette affaire fit vaciller les Santes, car on se rendit compte que la clientèle était nombreuse.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Vilko
Modérateur
Vilko

Messages : 3327
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMer 2 Sep 2020 - 10:42

Anoev a écrit:
Avec quelques variantes, une affaire à peu près semblable de celle du Yorkshire eut lieu aux Santes, laquelle éclata en 1974~1975. Sauf qu'il y eut peu de viols avérés, mais plutôt des faits d'iconographie pornographiques et de prostitution dans des orphelinats de la région.

Ça fait quand même beaucoup de viols, car chaque rapport sexuel subi sous la contrainte par une mineure, que ce soit dans un orphelinat ou ailleurs, est un viol.

Anoev a écrit:
Madame la directrice

Nous avons reçu votre demande pour l'embauche de deux institutrices. Or nous savons que votre école maternelle compte deux fois plus de femmes que d'hommes pour cette profession. Nous vous invitons à ce que l'équilibre soit respecté dans ce domaine. Ainsi, nous vous prions de modifier votre annonce. Dans cette attente, nous ... etc...

Réponse de la directrice :

Les femmes sont très sous-représentées dans les métiers dangereux et pénibles comme soldat dans l'infanterie ou les commandos, routier, maçon, etc. Nous laissons cela aux hommes. Plus de 90% des victimes d'accident mortel du travail sont des hommes, et croyez bien qu'en tant que femme je compatis, mais pas assez pour choisir un job où je risquerais ma vie. En contrepartie de ces emplois qui ne nous intéressent pas, et parce qu'il faut bien que nous les femmes nous gagnions notre vie nous aussi, il est normal que nous soyons surreprésentées dans les écoles maternelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMer 2 Sep 2020 - 11:04

Vilko a écrit:
Ça fait quand même beaucoup de viols, car chaque rapport sexuel subi sous la contrainte par une mineure, que ce soit dans un orphelinat ou ailleurs, est un viol.
Le viol (goork, en aneuvien, de  goox pour "sexe" et xhork pour "traitement violent") est une pénétration obtenue par violence ou contrainte physique. La peine est infiniment plus grande que pour un gokárv (abus sexuel1). Lequel abus sexuel est sanctionné, soit, plus ou moins gravement selon les circonstances (âge de la victime, relation d'autorité avec son auteur, handicap, récidive etc.), mais moins qu'un viol, selon la vraie terminologie et non la terminologie actuelle, qui tend à considérer comme un viol une simple main au c... (même si  son auteur n'est vraiment pas une référence en matière de civilité)². Un viol est passible d'un emprisonnement B3, renouvelable si récidive ou s'il est collectif.

Donc c'est très différent.


1 Mais y peut y avoir le cas de xhorkon gokárv (abus sexuel violent, sans pénétration), lequel peut être sanctionné aussi lourdement4 qu'un goork, car ce qui est lourdement réprimé, en Aneuf, ce n'est pas l'écart d'âge entre l'auteur et la victime, pas davantage s'y a eu pénétration ou non ; ce qui est attaqué par la Justice en premier, c'est la violence. Le reste vient après.
2 Les rube hykíkade (hyènes rouges) malyroises on bien fait des tentatives dans ce sens. Tout ce qu'elles ont obtenu, c'est que le Malyr basculât au centre aux élections législatives.
3 Réclusion criminelle, chez nous.
4 Parmi les crimes sexuels sans homicides menant à la prison B, y a notamment l'excision.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 28525
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 EmptyMar 15 Sep 2020 - 19:35

Bedal a écrit:
Éventuellement dans des dialectes oui, mais pas (plus) en algardien standard.
Il peut arriver que, chez moi, les choses se passent inversement. Par exemple, pour le maintien de la fermeture du O devant un S, SE, Z ou ZE final, la décision de l'académie de Nakol a suivi une règle dialectale, celle du sud (Alfazye, comme on écrivait à l'époque, et ouest des Santes). Seul l'Æstmor côtier (celui du [æ] pour À) continue à prononcer [ɔ] TOUS ses O en syllabes fermées*.

Je t'aime depuis octobre (c'est un exemple, évidemment !) :

ÉcriturePrononciation
AcadémieE klim os devèr oktàmbreve'klimos də'vɛʁ ɔk'tambʁəf
Sante (sùd)E klim os devèr oktoobrevə'klimos də'vɛʁ ɔk'to:bʁəf
Kosten ÆstmorE klim os devèr oktàmbereve'klimɔs de'vɛʁ ɔk'tæmbeʁɛf

*Voire même certains en syllabe ouverte, à condition qu'ils ne soient pas finaux.

_________________
Tu mets un doigt pour décortiquer un mot... puis viennent les synonymes et les analogies et tu y passes le bras, puis le corps entier... et tu disparais dans la grosse machine à mots sans t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Deux environnements... - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Deux environnements...   Deux environnements... - Page 23 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux environnements...
Revenir en haut 
Page 23 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Diégèses :: Sur Terre-
Sauter vers: