L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

 

 KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa

Aller en bas 
+3
Olivier Simon
PatrikGC
Velonzio Noeudefée
7 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyLun 8 Nov 2021 - 13:47

Comme dit, je me fais mon petit essai façon monurpilf, mais sur une base esperanto, déformée uropi-monurpilf et sambahsa, au-moins pour l’inspiration lexicale.
Le nom viendra plus tard, peut être un truc comme pourderire, miesperantilf, etc. (J’aime bien le nom spronto, qui m’est venu un peu comme ça).

I Phonologie et écriture

Je commence par le sambahsa plus riche que les autres.

Sambahsa

Transcription du sambahsa : a b c d e f g h i j k l m n o p r s t u v w x y z sz ç ä ë ö ü (ï, gn/ñ)
Avec j - /j/, o /ɔ/*, r /r/ [ɾ], u /u/, w /w/ (éventuel u bref), y /ʒ/, z /z/, sz /θ/, ç /ç/, ä /ɛ/, ë /ə/, ö /ø/, ü /y/

* J’ai eu l’impression que c’était la prononciation la plus courante mais un [o] n’est pas grave, vu qu’il y a qu’une seule lettre.
- La lettre ï existe aussi pour noter /y/, mais relève plus d’un archaïsme.
- Le digramme gn, voire nn/ñ sont des archaïsmes et sont prononcés /nj/ ou /jn/.
Ainsi gn et rr/rh disparaissent.
- Les glides /j/ et /w/ peuvent être noté dans de nombreux cas avec i et u entre consonne et voyelle, entre voyelles, entre voyelle et consonne, j et w sont employés en initiale et dans les cas où il sont nécessaires pour éviter toute ambiguité ij, ji, wu, etc.
- Les voyelles longues peuvent être notées avec h ou doublées.

Je pense que je tendrais à raréfier les ç, sz.

Exemple :
Spoiler:

Esperanto

Du coup pour transcrire l’esperanto, on aura selon la présentation de ma méthode :
‘a b ts tc ä* f g dy h x i j y k l m n o p r s t u w v z
‘a b c ĉ e f g ĝ h ĥ i j ĵ k l m n o p r s t u ù v z
*Il est probable que je garderai plus souvent e et que la prononciation changera en /e/.

Uropi

Le seul changement sera : ʒ => y, pour le phonème /ʒ/.

Ça devrait permettre de s’inspirer un max.

II L’accentuation

En général ce n’est pas mon fort.
Pour les mots de deux syllabes ou plus : sur la deuxième syllabe, sauf si c’est une finale, un suffixe typiquement non accentué, alors
Comme les mots d’une syllabe, accentué sur cette syllabe.
Sont prioritairement accentué :
- Les connecteurs logiques
- Les verbes
- Les noms pilotes des groupes nominaux
Mais je en donnerais généralement jamais l’accentuation. Une accentuation uropi, sambahsa ou italienne devrait être bonne.

III Pronoms personnels

Les verbes se conjuguent avec les pronoms personnels sujets ou lorsque le sujet est explicite (avec un nom ou un groupe nominal).
Puisqu’il les faut pour conjuguer, c’est quand même mieux de les préciser dès maintenant.

SG1 : ij
SG2 : tu
SG3 : id (neutre : ça, cela), ca (fém.), xo (masc.)
On assite à l’émergence d’une SG3 humaine, mais non genrée et différent d’une chose en er
PL1 : ni
PL2 : ti
PL3 : li
+ formule de politesse : vi

Je trouve qu’en série : ij, tu, id ou ij, tu, ca, ou ij, tu, xo ou ni,ti,li, voire même en y ajoutant vi et ca (ij, tu, id, ca, xo, ni, ti, li, vi), ça fonctionne assez bien.

Compléments (acc, dat) : me, te, id/ca/xo+re , ni, ti, li+vi (on notera qu’il n’y a que deux changement la SG1 et la SG3 humaine neutre, assez nouvelle.

Pour les quelques exemples qui suivent, la conjugaison au présent se fait en -o.

Je l’aime. = Ij liombo re. (Ne sachant pas qui est l’ ou re, j’emploie donc re par défaut, si c’est lui ou elle, précisée, on emploierait xo ou ca).
Ils nous connaissent. = Li konio ni.

Dét. Poss. : mie, tie, its(as,os,es), ni, ti, li+vi avec as féminin, os masculin, es humain neutre.
Pron. Poss. : les mêmes employés avec l’article.

Il n’y a pas de pronom réfléchi, si nécessaire afin d’éviter toute ambiguité, on utilise même : sam, après la forme complément du pronom.
Elle se coiffe. = Ca frizo ca sam. (litt. Elle coiffe elle-même.)
Il se rase. = Xo xazo xo sam.. (litt. Il rase lui-même.)

Dans les cas simple, l’emploi courant élude le second pronom et ne met que sam (comme un réfléchi) en lieu et place de pronom complément+même.

IV Le verbe
IV.I Auxiliaires

Deux auxiliaires légèrement irréguliers :

- sa : être qui fait se au présent, so existera sous forme d’insistance et dans l’emploie je suis/j’existe
- hava : avoir qui fait hav au présent.
Là aussi quand vous gueulez pour dire que vous avez la balle dans les mains : J’ai ! pourra se dire havo, voire même ho( !), façon interjection.

Ca reste de petites irrégularité. Tous les autres verbes sont réguliers.
Une seule forme en général à retenir.

IV.2 L’infinitif

L’infinitif est en -a.
- Donner : dava
- Prendre : gnenda, gn /ɲ/ a disparu, donc gn se prononce bien /gn/ comme dans stagner.
Comment cela est-il possible et bien par simplification de gënenda en gnenda.
- Finir : fenda
- Vouloir : vola

J’ai envie de me promener. = Ij hav zel pasita (me) .
Se promener est agréable. = Pasita se prigiane.

IV.3 Le présent

Le présent en -o à la place du -a, donc : davo, gnendo, fendo, volo

IV.4 L’impératif

Est identique au présent sans pronom personnel sujet. Il est gueulé et intonné plus fort, en général il s’ écrit avec un point d’exclamation : Davo ! Donne ! (C’est clairement un ordre)
Le -o peut être éludé pour insistez encore plus. Dav !
Dans un ordre, peu importe si vous vous adressez à une seule ou plusieurs personnes, ce qui compte c’est que l’action soit faite et exécutée, donc pas d’état dâme, pas de pluriel.

IV.5 Le passé

Le passé est en -äi /ɛj/, donc : daväi, gnendäi, fendäi, voläi
Passé immédiat avec adverbe juste : yosk
Elle vient de finir. = Ca yosk fenäi.
Elle vient d’arriver. = Ca yosk akvenäi.

IV.6 Le futur

Il se fait en particule invariable ve+infinitif : ve dava, ve gnenda, ve fenda, ve vola
A moins d’un adverbe (à créer par moi-même), on ne distingue pas futur proche et futur simple.

IV.7 Conditionnel

Le conditionnel est en -u, donc : davu, gnendu, fendu, volu

- Faire : bätra
- Regarder : spega
- Aller : gueia
- Désirer : zela
- Venir : kvena
- Pouvoir (être capable de /apte à) : gorna
- Devoir (obligation/nécessité) : motsa (insp. Des vb pouvoir en langue slave + must/müssen côté langue germanique)
- Savoir : sia
- Lire : leza

Je vais le faire/je le ferai : ij ve bätra.
Regarde ! : Spego !
Il finira (qu’il finisse) : er ve fenda
Ij volo de* xo kveno. = Je veux qu’il vienne.
Skien ij gornu, ij gueiu. =  Si je pouvais, j’irais.
Skien ti/vi volu, ti/vi havu. = Si tu/vous vouliez, tu/vous auriez.
Skien ij havu siet, ij ne havu kvenet. = Si j’avais su, je ne serais pas venu.

L’article défini singulier introduit les subordonnées complétives (inspiré du ke esperanto et du te uropi, des pronoms allemands, du that anglais et du que,che roman (fr, it)).

IV.8 Participes

Il existe deux formes : active en -an et passive en -et, davan, davet : donnant, donné
On peut réutiliser les formes des temps précédents pour pouvoir à l’instar de l’esperanto conjuguer ces participes, mais ça reste rare et littéraire
- davon, davein, vedavan ou vdavan, davun : qui donne, a donné/donnait, donnera, donnerait
- davot, daveit, vedavet ou vdavet, davut : (qui est) donné en ce moment, a été/était donné, sera donné, serait donné

-espérer : spera.
Imaginez donc la traduction de esperanto en esperanto : qui espère, soit speron.

IV.9 Temps avec aspect achevé

L’aspect achevé (conjugable) est rendu par l’auxiliaire avoir hav suivi du participe passé.

Ainsi le passé composé sera : hav davet, hav gnendet, hav fendet, hav volet

Comme l’auxiliaire avoir, hors présent est conjugable régulièrement, on pourra avoir plus que parfait/passé antérieur, futur antérieur, conditionnel passé. (haväi, ve hava, havu+participe passé)

IV.10 Aspect duratif : être en train de

Il se fait en auxiliaire être+participe présent : se davan, se gnendan, se fendan, se volan : être en train de donner, prendre, finir, vouloir.
Il est donc comme pour l'aspect achevé conjugable.

IV.11 Passif

Rien de bien nouveau, il se fait avec l’auxiliaire être +participe passé, donc se davet, se gnendet, se fendet, se volet, se speret : être donné, pris, fini, voulu, espéré.

V Nom, genre, pluriel, article
V.1 Nom&genre

Le nom n’a pas de finale, il peut se terminer en consonne ou en voyelle. On évitera les noms singuliers finissant en -i et en -s, mais ces noms sont aussi possibles.

Les noms neutres, génériques ne finissent jamais en -a et en -o sauf les noms féminins en -a et les masculins en -o : réservé pour les métiers et fonctions humaines, les êtres humains, les membres de la famille et quelques animaux. Cela ne devrait guère représenter plus d’une ou deux centaines de mots.

Tous les autres mots sont neutres.

Exemples
Touriste : turist (n.), genrable si nécessaire : turista : une touriste, turisto : un touriste homme
Table : table
Visite : vizit

V.2 Pluriel

Le pluriel se fait en -i après consonne et possiblement à la place de -e/-ë (c’est facultatif), en -s sur voyelle.
Le pluriel ne s’indique que si strictement nécessaire à la compréhension.

Exemple : Livre : bibli, bibli au singulier, biblis au pluriel.

V.3 Article

- Indéfini singulier : un
- Défini invariable : de, d’ avant voyelle

Il n ’y a pas pour l’instant, a priori d’article indéfini pluriel.
(Si j’en mettais un, j’aimerais trop le faire varier, ce qui complexifierait un peu trop).

De turisti, de tables, de biblis, de viziti : les touristes, les tables, les livres, les visites
Un vizit : une visite
De vizit : la visite
Viziti : des visites
De viziti : les visites

L’article s’emploie devant les noms, il est rarement omis, sauf devant monsieur (senio) et madame (mdama) et quelques mots pouvant faire office de déterminant comme ustiöl : tous, toutes.

Quelques exemples de nom genré :

- matra : mère, patro : père
- frato : frère , svesta : sœur
- giena : femme, mano : homme
- mdama : madame, senio : monsieur
- gala : poule, koko : coq
- vaca : vache, toro : taureau

Mais attention aux neutres différents :
- human : humain, être humain, qui peut donner l’adjectif humain : human (humane)
- gov : bœuf, bovidé, qui peut donner l’adjectif gove : bovin.
Ou aux métissés modernes et neutres (rares) : viäste : frœur, sère

Ainsi ustiöl human : tous les hommes/humains (= homains en français, lol)

VII Adjectifs

Les adjectifs ne portent pas de marque particulière. J’essaierai que certains adjectifs dérivés, construits porte un -e.
Ils se placent entre le déterminant et le nom.
Il n’est pas obligatoire de les accorder, mais il n’est pas erroné de le faire non plus.

Beau, belle : bel
Grand : gren
Intéressant : interesan

Les livres intéressants : d’interesan biblis
J’ai lu des livres intéressants :Ij hav lezet interesan biblis
Une visite intéressante : un interesan vizit
Des visites intéressantes : interesan viziti

Avec cheval : ekual
Ce beau cheval : id bel ekual
Ces beaux chevaux : id bel ekuali

Id muzei se interesan. Ce musée est intéressant.
Ij vizito id interesan muzei. Je visite ce musée intéressant.
Ij hav vizitet id interesan muzeji. J'ai visité ces musées intéressants.

Si l’on veut être plus clair et bien insister sur le pluriel :
J’ai lu des livres intéressants :Ij hav lezet interesani biblis
Ces beaux chevaux : id beli ekuali
Ij hav vizitet id interesani muzeji.

VI Autres

La syntaxe est SVO.

Je vous remercie. = Ij dasko vi.
Il sort de la pièce. = Xo gueio vus de sal.
Elle est restée trois jours. = Ca hav stamet tri diäng.

Les corrélatifs ne s’accorderont pas, ustiöl est invariable.

Ajout :
Par rapport aux exemples donnés dans cette première partie d’exposition de la méthode Esperanto Express de Renee Triolle aux éditions Dauphin, p 22 à 35.
Il y avait affreux malbela construit comme mal+bel+a, en esperanto, du coup si on employait une construction similaire on aurait däsbel, avec le préfixe däs signifiant le contraire au moins pour les adjectifs commençant par une consonne.

Commentaire :
Il n’y a que les exemples de construction multiple à partir de différente catégorie de mots, selon les finales esperanto que je n’ai pas repris. Ça peut paraître très partaique, mais c’est aussi très mécanique, ça fait des phrases très répétitives dans l’ordre de succession des finales vocaliques, mais qui fait peu naturaliste aussi et ne se retrouve pas dans les langues IE naturelles.

Autres notes et commentaires :
- des fois les trois LAI ne s’accordent pas du tout ou bien je ne réussis pas à opter pour l’une des 3 pistes, du coup en général à l’instar de diäng : jour, je métisse les langues IE actuelle, notamment romanes, germaniques et slaves, à partir du wiktionnare français et quand je peux (càd que des traductions sont présentes), je regarde langues gaéliques, albanais, grec, kurde.
- J’ai opté pour un présent en -o avec une finale comme en esperanto, plutôt que pour la base verbale comme en uropi (et peut être en sambahsa si on n’indique pas les personnes), parce que je voulais que ce temps soit marqué comme les autres d’une part, laisser la base verbale libre pour la dérivation, mais aussi pour des impératifs forts. De plus comme j’aime plus les chapelets de consonnes que la trame CVC de l’uropi, ajouter une finale vocalique me paraissait adoucir le mélange à l’oral. Ne pas oublier que même si nous travaillons beaucoup à l’écrit, une langue sonne.

Tout n’est que question de choix et pas sûr que pour une longue phrase ou bien pour un paragraphe, cet essai diffère tant des esperanto et uropi, peut être plus du sambahsa, qui sait.

A faire :

- Poursuivre la traduction de cette méthode esperanto pour la partie grammaire-exposition de la langue, jusqu’au tableau des corrélatifs page 51, enchaîner avec la grammaire en treize tableau uropi, puis peut être le début de la méthode de sambahsa.
- Il me faudra aussi archiver le vocabulaire, ce que je n’ai pas fait.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Sam 20 Nov 2021 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PatrikGC

PatrikGC


Messages : 5812
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyLun 8 Nov 2021 - 16:40

Amusant, il y a de fortes similitudes avec un mini-projet que j'avais griffonné sur une page, au début du confinement, vers mars 2020.

La seule grosse différence est dans le traitement du i qui marquait facultativement les adjectifs et non le pluriel des noms.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://patrikcarpentier.free.fr
Olivier Simon
Modérateur
Olivier Simon


Messages : 5370
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyLun 8 Nov 2021 - 17:33

Lol, je reconnais le SPT d'un manuel d'initiation au Sambahsa ! Na-euc Sambahsa, Velonzio !

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://sambahsa.pbwiki.com/
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyLun 8 Nov 2021 - 19:38

Olivier Simon a écrit:
Lol, je reconnais le SPT d'un manuel d'initiation au Sambahsa ! Na-euc Sambahsa, Velonzio !

Ben oui, j'ai plusieurs fois essayé le début, mais je ne suis pas aussi doué qu'Enrique, lol.
C'était aussi pour montrer qu'on peut simplifier l'écriture au moins sur ce texte là.
Et, pour chaque mot, je suis aller chercher la version esperanto, uropi et sambahsa.

Mais toi, t'en penses quoi de cet essai, Olivier, le grand maître du sambahsa-mundialect ?

PS : vous inquiétez pas aucune volonté de le promouvoir comme LAI.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Olivier Simon
Modérateur
Olivier Simon


Messages : 5370
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyLun 8 Nov 2021 - 19:47

C'est un peu tôt pour juger. Je peux juste dire que c'est moins "reconnaissable" que le vrai Sambahsa.

En général, les tentatives de simplification du sambahsa se heurtent au fait que le sambahsa est un système complet; par exemple, l'orthographe n'a pas été inventée par sadisme, mais elle contient également des informations sur l'accentuation, le type de dérivation etc... Donc souvent, quand on retire un élément, c'est l'ensemble de l'édifice qui s'écroule dès que l'on va dans des terrains, je veux dire des traductions plus ardues.

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 9 Nov 2021 - 0:32

Olivier Simon a écrit:
En général, les tentatives de simplification du sambahsa se heurtent au fait que le sambahsa est un système complet; par exemple, l'orthographe n'a pas été inventée par sadisme, mais elle contient également des informations sur l'accentuation, le type de dérivation etc...
L'essentiel étant de s'y r'trouver. Là, pour circuler dans les galeries, vaut mieux avoir une lampe torche à grande autonomie.

Chez moi, c'est un peu pareil : je constate que les rares idéolinguistes (y en a eu combien ? deux ? trois ? quatre grand maximum (et encore, j'ai des doutes) !) qui se sont inspirés de l'aneuvien ont assez vite jeté l'éponge.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.

Olivier Simon aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyVen 12 Nov 2021 - 23:08

Je suis allé presque jusqu’à la dernière partie : le tableau des corrélatifs qui validera ou non mes choix pour ustiöl : tous et les interrogatifs et les affixes.

Changement écriture
- i et u peuvent aussi noter les glides
- Introduction de è qui note aussi le son /ɛ/ venant d’un e ou en relation avec un e

Evolution possible
Logiquement si on allait vers une version parlée, on aurait probablement au-niveau des participes passés des versions non académiques et locales, notamment sur les finales
- Avec finale en -zet/-set se transformant en -est, -ist, -st, ainsi lezet pourrait devenir leest, leist, lest voire même list
- Avec finale en -vet se transformant en -ut, davet devenat daut, prononcés avec une seconde voyelle brève en /aɔ/, /au/, voire pourquoi pas carrément/o/.

VIII Déclinaison génitif
sing -i, pl. -s (légèrement distinct des possessifs et pronoms)

Exemple :
La voiture de ma mère/La voiture de mon père // La voiture maternelle/La voiture paternelle
D’auto mie matra-i / D’auto mie patro-i // de matre auto / de patre auto
La voiture de mes parents // La voiture parentale
D’auto mi parèndis // De parènde auto

IX Adverbes

Adverbes comme adjectifs, donc plutôt en -e (peut être certains en –(i)m, façon uropi, peut être en -u aussi)

Oralement : mukems (pour l’instant constr. Avec la bouche : kems de muk), mukem
Paternellement : patre (patrem)
Bien : buom
Premièrement : prim
Ensuite, puis : podem
Aujourd’hui : hodiä
Bientôt : sgolm
Maintenant : nun

X Comparaison

X.1 Comparatif

mèj (mäj) … de / min … de / stiam … de

Ce musée est plus intéressant que l’autre.
Id muzei se mèj interesan d’altie.
Elle parle mieux que moi.
Ca vortlo buomst de me.
Ce musée est moins intéressant que le premier.
Id muzei se min interesan de prim.

Il parle moins bien qu’elle.
Xo vortlo min buom de ca.
Plus c’est rapide, mieux c’est.
Mèi se srapst, mèist se.
Ce musée est aussi intéressant que le premier.
Id muzei se stiam interesan de prim.
On a marché aussi longtemps qu’hier.
Ni hav pedgueiet stiam longem de vgièr.

X.2 Superlatif : le plus … / le moins

-st, meist, minst selon possibilités

Le lac Baïkal est le lac le plus profond au monde.
De lekser Baïkal se de duvist* lekser de sveld.
*Quand besoin pour la prononciation, la voyelle qui a tendance à être intercalé est un i génitif.
C’est le plus intéressant de tous.
Se mèist interesan de ustiöl.
Il parle le plus.
Er vortlo de mèist.

XI Composition

On place le déterminant avant le déterminé.
Si la prononciation est trop dure, on insère un i d’articulation génitif
Mots le plus importants à la fin ; c’est un prncipe.

Petit-déjeuner : moranetra
Déjeuner : diängetra
Dîner : värdetra

Pendant le petit déjeuner :  moranetrem
Le repas de midi : de diängetre
La soupe du repas du soir : de värdetrisup

Composition
A partir de table : table

Table pour manger : etratable (etrable)
Table de travail, bureau : rabvartable
Table à dessin : trasitable

A partir de carte : kart
Carte de crédit : kreditkart
Carte postale : piktikart

A partir de tissu (pièce, morceau), pièce d’étoffe : tutc

Drap de lit : blètsitutc
Nappe : tabletutc
Serviette de table : muktutc
Mouchoir : nastutc
Serviette :  tutcrog
Couche, lange (bébé): bebetutc, bäbitutc
Serviette en papier : papirtutc

Bateau à voile : seilbat
Voile à bateau : batseil

Déterminant devant le déterminé

L’appareil photo du touriste = De fotoaparat di turisti.
Ma valise = Mie valiz
Deux sacs = Dos saki
Madame Triolle = Mdama Triolle

Adjectif avant le nom
Cette belle ville = Id bel ctrad
Je visiterai cette grande ville. = Ij ve vizita id gren ctrad.

Préposition avant le nom.
Après/dans deux jours = Po dios diäng(i)
J’ai visité le Canada, = Ij hav vizitet de Kanada,
[...] il y a deux ans. = [...] osde dios jari.

Négation avant
J’ai visité le Canada avec ma sœur.
Ij hav vizitet de Kanada kems mie svesta.
Je n’ai pas visité le Canada avec ma sœur.
Ij hav ne* vizitet de Kanada kems mie svesta.
*Je préfère intercaler la négation après hav, ve ou se, néanmoins la mettre avant n’est pas une erreur.
Ce n’est pas le Canada que j’ai visité avec ma sœur.
Ij hav vizitet ne de Kanada kems mie svesta.
J’ai visité le Canada, pas avec ma sœur.
Ij hav vizitet de Kanada ne kems mie svesta.

Logiquement des mots comme même, à coup sûr, seulement, sont placés devant ce qu’ils qualifient.

Même lui peut le faire. = Sam xo gorno bätra id.
Il viendra à coup sûr. = Siure, xo ve kvena.
Lui seul pense cela. = Sol xo mäino id. / solem xo mäino id.

XI Phrase

Affirmative, négative, interrogative.

XI.1 Affirmative
Oui, je l’aime.
Sdiä, ij liombo re.
Il pleut ou il fait soleil.
Se liuv au id sto sol.

Marc viendra.
Marc ve  kvena.
Je suis français.
Ij se fransè.
Je visiterai le Canada l’an prochain.
Ij ve vizita Kanada de nepst jar.

XI.2 Négative
Non je ne l’aime pas.
No, ij ne liombo re.
Il ne pleuvra pas.
Id ve ne sta liuv.
Marc ne viendra pas.
Marc ve ne kvena.
Ce n’est pas Marc qui viendra.
Ne Marc ve kvena. (litt. Aucun Marc ne viendra).
Je ne le connais pas.
Ij ne konio re.
Je n’ai rien fait.
Ij hav netc bätret.
Je ne bois ni café ni thé.
Ij pivo ne kafe ne tetcai.

XI.3 Interrogative
2 Types :
- Littéraire avec inversion (rare à l’oral)
- avec interrogatif type est-ce que : ku

Es-tu Français ? Est-ce que tu es Français ? Tu es Français ?
Ku tu se fransè ? (Litt. Se-tu fransè ?)
Oui, je suis Français.
Sdiä, ij se fransè.
Non, je ne suis pas Français, je suis Suisse.
No, ij ne se fransè, ij se switser.

Corrélatif en k-
Qui : kue
Que : ka (quel)/ku (interrogatif)
Quel : ka
Où : ko
Quand : kan
Comment : kem
Pourquoi : puorkom
Combien : kamt
A qui : akue

Qui es tu ? Marc = Kue tu se ? Marc.
Qui vois-tu ? Marc = Kue tu vidzo ? Marc.
Qui visitera ? Les touristes = Kue ve vizita ? De turisti.
Qui as-tu vu ? Mes amis = Kue tu hav vidzet ? Mie frijmdi
Qu’est ce que c’est ? une table = Ku id se ? Un table.
Qu’as-tu fait ? j’ai lu = Ku tu hav bätret ? Ij hav lezet.
Tu as lu quoi ? Le journal = Ku tu hav lezet ? De gazet.
Quel temps fait-il ? beau = Ka vetrem id sto ? Bun
Quel journal as-tu lu ? Un russe = Ka gazet tu hav lezet ? Un rus.
Où habitez-vous ? A Paris. = Ko vi abvio ? A Paris.
Où as-tu mis le livre ? Sur la table. =Ko tu hav voitet de bibli ? Pon de table.
Quand arriveras-tu ? Demain. = Kan tu ve akvena ? Dozmoxia.
Comment allez-vous ? Bien. = Kem vi sto ?* Buom.
Kem vi se ? ou Kem vi guivo ? sont aussi corrects, sto est plus fort que se, et correspond non seulement à être, exister, mais aussi se tenir debout sur ses deux jambes, guiva : vivre, la forme avec guivo est plus rare, mais correspond à une tournure moins vide , de politesse (qui appelle bien et rien de plus), et plus à uen tournure intéressée qui s’enquiert vraiment et sincèrement du bien être et de la vie de l’autre du type Êtes-vous heureux/se de la vie ?.
Pourquoi es-tu en retard ? Parce que j’ai raté le bus.
Puorkom tu se spätsdan ? Poitak ij hav mäiset de bus.
Combien de jours resterez-vous ? Trois jours. = Kamt diäng vi stamo ? Tri diängi.
A qui est l’appareil photo ? = Akue de fotoaparat se ?

Propositions subordonnées relatives

Les pronoms relatifs seront les mêmes que ceux interrogatifs.

Le livre qui est sur la table est un roman russe.
De bibli, kue se pon de table, se un rus roman.
Les livres qui sont sur la table sont des romans russes.
De biblis, kue se pon de table, se rusi romani.
Les livres que j’ai lus sont intéressants.
De biblis, ka ij hav lezet, se interesani.

Pas d’antécédents particuliers, a contrario de l’esperanto.
Ce que tu as fait est intéressant.
Id, ku tu hav brätret, se interesan.
J’aime ce que tu fais.
Ij liombeido* id ku tu bätro.
‘* Ici, j’emploie un diminutif en -eid
Tout ce qui brille n’est pas or.
Ustiöl, kue tçeisio, ne se gzaur.

La proposition relative est une parenthèse dans la phrase, on l’encadre par des virgules.

Le discours indirect
On ne change ni le temps du verbe, ni la construction de la phrase.
Je sais qu’elle est venu. = Ij sio de ca hav kvenet.
Je sais qu’il viendra. = Ij sio de xo ve kvena.
Je savais qu’iel viendrait. = Ij siäi de re ve kvena.

Je ne savais pas si elle viendrait.
Ij ne siäi ku ca kvenäi.
Je demande s’il viendra.
Ij prego ku xo kveno.
J’ai demandé où iel habitait.
Ij hav preget ko er hav abviet.

Autres exemples à traduire
Je veux qu’elle vienne.
Ij volo de ca kveno.

Moi aussi je le pense. = Ij äikso mäino id


Lexique:

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Ven 19 Nov 2021 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyVen 12 Nov 2021 - 23:23

Velonzio Noeudefée a écrit:
Oralement : mukems (pour l’instant constr. Avec la bouche : kems de muk), mukem
Paternellement : patre (patrem)
Bien : buom
Premièrement : prim
Ensuite, puis : podem
Aujourd’hui : hodiä
Bientôt : sgolm
Maintenant : nun
Pour le dernier, pour être en phase avec les autres, j'aurais plutôt vu num... Mais bon, c'est une idée toute personnelle.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyVen 12 Nov 2021 - 23:26

Anoev a écrit:
Velonzio Noeudefée a écrit:
Oralement : mukems (pour l’instant constr. Avec la bouche : kems de muk), mukem
Paternellement : patre (patrem)
Bien : buom
Premièrement : prim
Ensuite, puis : podem
Aujourd’hui : hodiä
Bientôt : sgolm
Maintenant : nun
Pour le dernier, pour être en phase avec les autres, j'aurais plutôt vu num... Mais bon, c'est une idée toute personnelle.

Le -m est fréquent, mais pas obligatoire, comme hodiä.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyVen 12 Nov 2021 - 23:41

C'est vrai. En fait Chez moi aussi, tous les adverbes ne sont pas forcément en -as.

À c'propos, avez-vous fait une différence entre "aujourd'hui" (à cette date) VS "aujourd'hui" (à l'époque actuelle).

Éventuellement, j'pourrais supposer hodiä VS hodiäm* (sauf si, évidemment y a un cas de déclinaison en -M qui s'y oppose, mais ça m'étonnerait, puisque d'autres autres adverbes sont en -M).


*Chez moi : vydaw VS wydas.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Olivier Simon
Modérateur
Olivier Simon


Messages : 5370
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptySam 13 Nov 2021 - 8:34

En sambahsa :

"hoyd" = aujourd'hui
"nundiens" = de nos jours
Revenir en haut Aller en bas
http://sambahsa.pbwiki.com/
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptySam 13 Nov 2021 - 9:40

Pour l'instant je ne fais pas la différence, je ne suis pas encore à ce niveau de détail.

Olivier Simon a écrit:
En sambahsa :

"hoyd" = aujourd'hui
"nundiens" = de nos jours

J'eus espéré un retour un peu plus conséquent.

Ca ne paraît pas grand chose à faire, mais ça m'a pris pas mal de temps.
Enfin maintenant à partir de ma méthode espéranto, il ne me reste plus qu'une petite dernière 3ème partie à traduire, puis je pourrais passer aux 13 tableaux uropi.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Olivier Simon
Modérateur
Olivier Simon


Messages : 5370
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptySam 13 Nov 2021 - 13:33

Pour l'instant je suis dans une Convention Citoyenne à Clichy, donc en fait je ne suis pas censé entre disponible :-)

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://sambahsa.pbwiki.com/
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptySam 13 Nov 2021 - 14:17

Olivier Simon a écrit:
Pour l'instant je suis dans une Convention Citoyenne à Clichy, donc en fait je ne suis pas censé entre disponible :-)

De toute façon, comme j'ai dit, j'eus espéré, chaque personne est libre, bon congrès alors, profite bien Very Happy et ne t'écarte as trop du sentier battu par ici alors, lol Laughing Razz
J'ai aussi et surtout fait ça, parce que ça m'amusait et m'occupait tout en faisant tourner mes méninges, l'activité saine de l'idéolinguistique.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.

Olivier Simon aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Doj-pater

Doj-pater


Messages : 3725
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 16 Nov 2021 - 16:18

Citation :
Le -m est fréquent, mais pas obligatoire, comme hodiä.

Ça c'est une des caractéristiques principales de l'Uropi:

Oralement : mukems (pour l’instant constr. Avec la bouche : kems de muk), mukem, en Uropi: vokim (construit sur voko = parler et non sur la bouche: muk)
Paternellement : patre (patrem): Ur. patrim
Bien : buom = bun
Premièrement : prim = prim
Ensuite, puis : podem = pos: podim = à pied (de pod)
Aujourd’hui : hodiä = odia
Bientôt : sgolm = beprù (de pru = tôt)
Maintenant : nun = num

Citation :
Les pronoms relatifs seront les mêmes que ceux interrogatifs.

Otto Jespersen pense qu'il est préférable de distinguer les 2 pour éviter certaine ambigüités
C'est pour ça qu'en Uropi, on a les interrogatifs en K (romano-balto-slave) et les relatifs en W (germaniques)

O.Simon a écrit:
En général, les tentatives de simplification du sambahsa se heurtent au fait que le sambahsa est un système complet; par exemple, l'orthographe n'a pas été inventée par sadisme, mais elle contient également des informations sur l'accentuation, le type de dérivation etc... Donc souvent, quand on retire un élément, c'est l'ensemble de l'édifice qui s'écroule dès que l'on va dans des terrains, je veux dire des traductions plus ardues.

Je peux dire exactement la même chose pour l'Uropi: déplacer une seule pierre et c'est tout l'édifice qui s'écroule.

Evidemment il y a beaucoup, beaucoup de points communs avec l'Uropi, il faudrait des pages pour les citer tous…

Velonzio Noeudefée aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://uropi.canalblog.com/
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 16 Nov 2021 - 19:35

Doj-pater a écrit:

Citation :
Les pronoms relatifs seront les mêmes que ceux interrogatifs.

Otto Jespersen pense qu'il est préférable de distinguer les 2 pour éviter certaine ambigüités
C'est pour ça qu'en Uropi, on a les interrogatifs en K (romano-balto-slave) et les relatifs en W (germaniques)

Merci pour la référence, le sambahsa et l'esperanto ne le faisant pas, ça m'a paru plus simple. J'ai apprécié appliquer avec l'âge la règle scientifique du rasoir d'ockham (j'espère bien l'orthographier) à savoir que l'explication la plus simple et la moins coûteuse est 1 la meilleure 2 statistiquement la plus probable et donc la bonne. (enfin tout ça à ma manière quand même, idéolinguiste avant tout)

Doj-pater a écrit:
O.Simon a écrit:
En général, les tentatives de simplification du sambahsa se heurtent au fait que le sambahsa est un système complet; par exemple, l'orthographe n'a pas été inventée par sadisme, mais elle contient également des informations sur l'accentuation, le type de dérivation etc... Donc souvent, quand on retire un élément, c'est l'ensemble de l'édifice qui s'écroule dès que l'on va dans des terrains, je veux dire des traductions plus ardues.

Je peux dire exactement la même chose pour l'Uropi: déplacer une seule pierre et c'est tout l'édifice qui s'écroule.

Il ne faut pas tomber non plus dans un Schleyer-volapük, des choses sont changeables légèrement, j'étais même tombé sur un fil où tu expliquais les changements pratiqués en uropi. Remplacer le caractère api pour le son j en français par le y comme j'ai proposé ne serait pas impossible en uropi, tout comme j'ai prouvé pour le sambahsa que sur un texte simple une lettre un phonème au x et q près (c'est à dire en prenant x: ks, q comme k), ça fonctionne aussi.
Ca reste vos langues à vous de voir, mais procéder à quelques changement essayer d'intégrer quelques critiques pour plaire plus... pourrait vous faire une meilleure pub et peut être mieux lancer ces LAI. J'aimerais tant qu'elles décollent et ne meurent pas.

Pour mon essai en tout cas merci de ton retour, ça m'a permis de relire et c'est assez reconnaissable je trouve, malgré mes racines très métissées IE, souvent plus qu'en uropi (gueia, vortla, liomba, bätra, ustiöl, diäng, sgolm, vgièr, lekser, svelt, värd, etc.). Je craignais que du coup ça rende la langue par trop méconnaissable, mais ça va, je trouve.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PatrikGC

PatrikGC


Messages : 5812
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 16 Nov 2021 - 19:46

Doj-pater a écrit:
O.Simon a écrit:
En général, les tentatives de simplification du sambahsa se heurtent au fait que le sambahsa est un système complet; par exemple, l'orthographe n'a pas été inventée par sadisme, mais elle contient également des informations sur l'accentuation, le type de dérivation etc... Donc souvent, quand on retire un élément, c'est l'ensemble de l'édifice qui s'écroule dès que l'on va dans des terrains, je veux dire des traductions plus ardues.

Je peux dire exactement la même chose pour l'Uropi: déplacer une seule pierre et c'est tout l'édifice qui s'écroule.

Mais si, mais si, on peut s'amuser à modifier ci et là quelques briques sans mettre à bas tout l'édifice. Il est vrai que parfois on obtient un résultat assez éloigné de l'original, mais est-ce un mal ?

Sambahsa : sa plus grosse torture est son orthographe, mais c'est ce qui fait aussi son charme (avec sa conjugaison). Mais c'est néanmoins optimisable, même si on peut parfois perdre en étymologie. 

Uropi : il est loisible de remplacer la "lettre maudite" (Smile) par une autre lettre. Divers points grammaticaux peuvent être changés comme le génitif et passer à une structure plus analytique. Néanmoins, je reconnais que le génitif peut être pratique. Comme d'autres personnes ici, je tique sur la construction de certains féminins, mais nous en avons déjà bcp parlé sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 16 Nov 2021 - 20:47

PatrikGC a écrit:
Uropi : il est loisible de remplacer la "lettre maudite" (Smile) par une autre lettre. Divers points grammaticaux peuvent être changés comme le génitif et passer à une structure plus analytique. Néanmoins, je reconnais que le génitif peut être pratique. Comme d'autres personnes ici, je tique sur la construction de certains féminins, mais nous en avons déjà bcp parlé sur le forum.
Concernant l'uropi (une langue que je suis, même si je ne la maîtrise pas tout-à-fait) :

On peut toujours changer le Ʒ pour une autre langue issue de l'uropi, après tout, y a d'autres langues participantes dans le projet que tu nous évoques. Mais pour l'uropi lui-même, laissons la lui : c'est sa marque de fabrique : un uropi sans Ʒ, c'est comme un espéranto sans ĉapeloj, un volapük sans*trémas...



*J'ai failli dire « et un aneuvien sans Ψ», mais bon, comme l'aneuvien ne fait pas partie du projet...

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PatrikGC

PatrikGC


Messages : 5812
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 16 Nov 2021 - 21:32

Anoev a écrit:
Concernant l'uropi (une langue que je suis, même si je ne la maîtrise pas tout-à-fait) :

On peut toujours changer le Ʒ pour une autre langue issue de l'uropi, après tout, y a d'autres langues participantes dans le projet que tu nous évoques. Mais pour l'uropi lui-même, laissons la lui : c'est sa marque de fabrique : un uropi sans Ʒ, c'est comme un espéranto sans ĉapeloj, un volapük sans*trémas...

Pour l'uropi, soit. 
Mais pour un "urope" ou un "pie moderni", on peut y aller de bon cœur Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMar 16 Nov 2021 - 22:16

PatrikGC a écrit:
Pour l'uropi, soit. 
Mais pour un "urope" ou un "pie moderni", on peut y aller de bon cœur Smile
Pour sûr, puisqu'il s'agit d'une adaptation, de surcroît empruntée à plusieurs langues*.


*C'est vraiment à dessein que tu as plutôt choisi des LAI ?

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMer 17 Nov 2021 - 8:29

PatrikGC a écrit:


Mais si, mais si, on peut s'amuser à modifier ci et là quelques briques sans mettre à bas tout l'édifice. Il est vrai que parfois on obtient un résultat assez éloigné de l'original, mais est-ce un mal ?

Personnellement et c'est là où je n'ai pas les craintes de DoPa, avec mes essais sinywila, monurpilf et celui-ci, je trouve qu'on reconnait bien l'uropi et qu'il est très robuste au contraire.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PatrikGC

PatrikGC


Messages : 5812
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMer 17 Nov 2021 - 8:50

Anoev a écrit:
Pour sûr, puisqu'il s'agit d'une adaptation, de surcroît empruntée à plusieurs langues.[/size]

C'est du tutti-frutti, donc enlever certains morceaux de fruit pour les replacer par d'autres ne changera pas trop la saveur générale. Ah bien sûr, si on remplace l'eau par du lait de coco, il va y avoir comme un certain changement Smile

Velonzio Noeudefée a écrit:
Personnellement et c'est là où je n'ai pas les craintes de DoPa, avec mes essais sinywila, monurpilf et celui-ci, je trouve qu'on reconnait bien l'uropi et qu'il est très robuste au contraire.

Comme la base est globalement bonne, donc le nouvel édifice ne peut qu'être bon, si on ne fait pas d'erreur de conception Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://patrikcarpentier.free.fr
Doj-pater

Doj-pater


Messages : 3725
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMer 17 Nov 2021 - 11:04

Patrik GC a écrit:
Mais si, mais si, on peut s'amuser à modifier ci et là quelques briques sans mettre à bas tout l'édifice. Il est vrai que parfois on obtient un résultat assez éloigné de l'original, mais est-ce un mal ?

Uropi : il est loisible de remplacer la "lettre maudite" (KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Icon_smile) par une autre lettre. Divers points grammaticaux peuvent être changés comme le génitif et passer à une structure plus analytique. Néanmoins, je reconnais que le génitif peut être pratique. Comme d'autres personnes ici, je tique sur la construction de certains féminins, mais nous en avons déjà bcp parlé sur le forum.

Il est relativement facile de montrer qu'un changement qui paraît anodin peut tout chambouler:
Par exemple les finales vocaliques en Uropi:
- Si l'on prend le -o comme marque du masculin (ce qui correspond à une nombre très limité de langues romanes: it. esp. por (où il se prononce "ou"), alors que c'est la marque du neutre dans toutes les langues slaves et en grec) que devient l'infinitif ? en -ar, -ir (L.rom), en -at, -it (L. slaves), -an, -en (L.germ.)… ce qui entraînerait d'autres bouleversements…

- Si l'on prend le -i pour le pluriel (latin, italien, L. slaves) que devient le génitif en -i (latin, génitif féminin slave) et l'adjectif en -i (très répandu: L. slaves, hongrois, anglais (y), et même arabe, hébreu, hindi, kurde…) ?
Des adjectifs en -e sont très rares (qqs neutres slaves, par ex. Tch nové město = ville nouvelle), en revanche le pluriel en -e ne l'est pas: allemand, italien, hindi, serbe, croate, polonais, tchèque…

- Prendre -a pour l'infinitif (suédois, roumain, corse) n'est pas une mauvaise idée, mais que fait-on du féminin ? (le féminin en -a est très répandu: L.rom., slaves, grec, arabe, hébreu… et même certains prénoms germaniques: Martha, Maria, Bertha (pas la Groß)…

Remplacer une brique apparemment sans importance entraîne des bouleversements "tsunamiques".
Une seule chose paraîtrait plus logique: un participe passif en -et: opret, kluzet …(< PIE *-to) oui mais ça devient difficile à prononcer devant t, d et d'autres plosives: un opret dor, u kluzet klub, alors qu'un pp en -en (< PIE *-no) est plus coulant: un opren dor, u kluzen klub (L. germaniques: taken, genommen et slaves: -an, -en: par ex dan-y (donné), viden (vu) + grec -menos : kourasmenos = fatigué)

Quant à la "lettre maudite" affraid 
Maudite pour qui ?
C'est avec ce genre de raisonnement qu'on a brûlé les sorcières au Moyen Age: de pauvres femmes qui avaient pour seul tort de ne pas être comme tout le monde.
Comme disait Brassens dans La mauvaise réputation: "Non, les gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux…"
Le ʒ n'est pas une lettre maudite, tout au plus originale: elle n'est ni inventée, ni a priori, elle est dans l'API.

Le gros avantage, c'est qu'on ne risque pas de la prononcer de travers: je n'ai jamais pu m'habituer à prononcer c /dʒ/ en turc, comme dans Öcalan, ni à l'écrire xh en albanais, comme dans Enver Hoxha "hodja".
Remplacer ʒ par y n'est pas une mauvaise idée, mais la plupart des gens le prononceront /j/ comme dans yaourt.
Revenir en haut Aller en bas
http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34766
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMer 17 Nov 2021 - 11:29

Doj-pater a écrit:
Il est relativement facile de montrer qu'un changement qui paraît anodin peut tout chambouler:
Par exemple les finales vocaliques en Uropi:
- Si l'on prend le -o comme marque du masculin (ce qui correspond à une nombre très limité de langues romanes: it. esp. por (où il se prononce "ou"), alors que c'est la marque du neutre dans toutes les langues slaves et en grec) que devient l'infinitif ? en -ar, -ir (L.rom), en -at, -it (L. slaves), -an, -en (L.germ.)… ce qui entraînerait d'autres bouleversements…

- Si l'on prend le -i pour le pluriel (latin, italien, L. slaves) que devient le génitif en -i (latin, génitif féminin slave) et l'adjectif en -i (très répandu: L. slaves, hongrois, anglais (y), et même arabe, hébreu, hindi, kurde…) ?
Des adjectifs en -e sont très rares (qqs neutres slaves, par ex. Tch nové město = ville nouvelle), en revanche le pluriel en -e ne l'est pas: allemand, italien, hindi, serbe, croate, polonais, tchèque…

- Prendre -a pour l'infinitif (suédois, roumain, corse) n'est pas une mauvaise idée, mais que fait-on du féminin ? (le féminin en -a est très répandu: L.rom., slaves, grec, arabe, hébreu… et même certains prénoms germaniques: Martha, Maria, Bertha (pas la Groß)…

Remplacer une brique apparemment sans importance entraîne des bouleversements "tsunamiques".
Une seule chose paraîtrait plus logique: un participe passif en -et: opret, kluzet …(< PIE *-to) oui mais ça devient difficile à prononcer devant t, d et d'autres plosives: un opret dor, u kluzet klub, alors qu'un pp en -en (< PIE *-no) est plus coulant: un opren dor, u kluzen klub (L. germaniques: taken, genommen et slaves: -an, -en: par ex dan-y (donné), viden (vu) + grec -menos : kourasmenos = fatigué).
C'est le principe des dominos, en somme.


Sinon, en latin, dans plusieurs déclinaisons (les deux premières et la quatrième, notamment), on a bien le nominatif pluriel semblable au génitif singulier (sauf les noms neutres, où le pluriel est en -A).

C'est un avis personnel, mais je ne comprends pas trop l'infinitif en -O des verbes uropi. Sauf erreur de ma part, on ne le trouve nulle part dans les langues indo-européennes. Pris du latin ? Ben non : c'est la première personne de l'indicatif qui est en -O, pas l'infinitif. Tant qu'à prendre une forme qui existe, pourquoi pas -it : c'aurait pris* des verbes russes en -ить, et ça emprunte aussi d'autres formes conjuguées, sans marcher sur le -O.

Du reste, j'sais bien que c'est des langues naturelles et y a pas à y r'venir, mais le neutre en -O des langues slaves, à côté de l'absence de désinence pour le nominatif singulier des noms masculins, c'est pas vraiment un modèle d'équilibre. Heureusement, y s'rattrappent avec le pluriel : tous logés à la même enseigne : -Ы ou -И (pour le russe). C'est d'jà ça.



*Pour dire que je ne veux pas remettre en cause ce qui existe, y compris en uropi : je regrette, c'est tout.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PatrikGC

PatrikGC


Messages : 5812
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa EmptyMer 17 Nov 2021 - 13:02

Doj-pater a écrit:
Quant à la "lettre maudite" affraid 
Maudite pour qui ?

On appelle ça du second degré, voire même du troisième Laughing
Je sais fort bien que ʒ est la couleur locale de l'uropi, sa petite cerise sur le gâteau. 

L'adjectif en -i, je suis pour.
Les finales -o et -a pour le genre, je suis moins pour, le "genrage" pourrit plutôt la vie qu'il ne l'améliore. Au pire, on imagine un -io/-jo et un -ia/-ja pour le genre. 
Pour le pluriel, ou bien on passe par le très classique -s, ou bien on ne le marque pas sur le mot, mais avec un adjectif ou un déterminant.

La plupart des langues germaniques utilisent un -t ou un -d pour les participes, et ça se prononce sans trop de pb. Un participe en -n devant un mot en n-, ça se prononce mieux qu'un -t t- ? Ex : un opren netia Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://patrikcarpentier.free.fr
Contenu sponsorisé





KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty
MessageSujet: Re: KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa   KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
KISSI, une idéolangue façon monurpilf mais sur base esperanto, mâtinée uropi et inspirée sambahsa
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les nombres négatifs (et les autres)
» Sambahsa, Uropi ou Kotava?
» tout le monde utilise l'écriture latine (mais pas de la même façon...)
» Le Suok (ex-Lanko), idéolangue à base verbale
» Uropi / espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: