L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -24%
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
Voir le deal
249 €

 

 Des artistes célèbres dans vos diégèses

Aller en bas 
+3
Bedal
Ziecken
Yatem
7 participants
AuteurMessage
Yatem

Yatem


Messages : 902
Date d'inscription : 26/02/2017

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptySam 11 Mar 2017 - 13:25

Voilà un sujet qui m'intéresse beaucoup: y a-t-il, dans vos idéomondes, des personnalités reconnues pour leurs prouesses artistiques? Comme des acteurs, des peintres, des réalisateurs, des danseurs... bref, des artistes. Et - par extension -, existe-t-il des oeuvres propres à vos diégèses qui sont devenues cultes?

Aux Îles Himvo et dans l'Archipel Pàetàm, l'art du court-métrage est en expansion depuis le vingtième siècle et est aujourd'hui très productif (même si la qualité peu parfois laissée à désirer). L'un des réalisateurs les plus connus est Süħëu Sv, dont le journal de cinématographie 'Nydë Ahtam' (le neuvième art, en yatem) a fait les éloges il y a une semaine. Je vous poste ici l'article, parlant assez clairement et brièvement de cet homme remarquable:

SÜĦËU SV

De tous les artistes expérimentant l’art du court-métrage, Süħëu Sv doit être l’un des plus emblématiques de sa génération. Grâce à son talent, qu’il exploita d’ailleurs dès son arrivée à l’École Cinmütografè de la Troisième Île, de nouvelles techniques cinématographiques provenant d’Europe et des Amériques se sont incorporées dans le neuvième art de l’Archipel et de Himvo, notamment les plans séquences et un jeu d’acteur plus calme.
Surnommé par les habitants de l’Archipel ‘Holë fyrun Himvò’ (le seul homme de Himvo), ses prouesses en tant que réalisateur et scénariste ne sont plus à démontrer. Sa renommée est très certainement dû au grand succès de son deuxième court-métrage, sortit alors qu’il atteignait tout juste ses vingt-quatre ans et qu’il recevait son diplôme d’acteur professionnel aux Ateliers Blancs, intitulé ‘Je me revois’ (Lëvidjevogog, en patois Himvofyre).
De par sa thématique, traitant de la redécouverte de soi-même dans une société neuve où le genre n’a plus d’importance, ce film parle avec simplicité et beaucoup d’humilité des événements sombres, mais également pleins d’espoir, de l’époque Hdòü (= milieu du dix-neuvième siècle, fin du vingtième).
Cette période où la population du nord des Îles se révoltaient pour exprimer leur dégoût face aux anciennes valeurs des Fées, Sv a su la retranscrire avec à ses côtés la alors jeune et prometteuse Sëmrüu Fvëcü, incarnant avec justesse la jeunesse désarmée face à ces changements. ‘Je me revois’ obtiendra, lors des Festivités pour Ülàgiüa (Déesse de la Lune Pâle et incarnation des arts Fées), le prix de la meilleure réalisation autour d’un thème historique ainsi que le prix décerné par le Peuple, ce qui le rendra instantanément culte pour les générations à venir.
Sa carrière se poursuivra avec un changement de ton assez étrange, où il décidera de mêler absurde et horreur dans des court-métrages aux morales toujours aussi parlantes pour le public.
Son patois Himvofyre de la Troisième Île deviendra dès lors sa marque de fabrique, et bon nombre de ses films seront tournés dans ce dialecte sonnant disgracieux aux oreilles de l’Archipel (qui doublera ses court-métrages en yatem Pàetofyre avec pour doubleurs principaux les remarquables Bàëa Tepv et Bilvüo Htoriü).
Ce qui est certain, c’est que ce réalisateur, aujourd’hui à la retraite et vivant dans son Île natale, restera à jamais dans les esprits et dont le travail inspirera encore et toujours les nouveaux talents du neuvième art.

Article de Rècüo Gnü, journaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur
Ziecken


Messages : 12757
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptySam 11 Mar 2017 - 18:59

Rien de concret pour le moment mais tout cela est aussi en projet, pour le monde du Losda, celui où sont parlés l'elko et le kelep.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : elko, kelep, englo, ... (+27)
Like a Star @ heaven Idéomondes : Multivers d'Aegis, monde du Losda.
Like a Star @ heaven Contributions : Inscriversaires, La citation du jour, elko, ébauche de présentation sur Idéopédia, archivage de données.
Like a Star @ heaven Administrateur : (Diégético, Elkodico, Glossopédia, Idéolexique, Wikiels, Wikiaegis et Groupe Facebook de l'Atelier)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elkodico.fr
Bedal
Modérateur
Bedal


Messages : 6769
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptySam 11 Mar 2017 - 20:26

A Algard, il y a tous les arts classiques :

Like a Star @ heaven les arts manuels (poterie, sculptures...) et picturaux (dessin, peinture, art floral) = guildes d'artistes

Like a Star @ heaven les arts conceptuels (architecture) : guildes d'architectes

Like a Star @ heaven les arts du spectacle (chants,théâtre, danse,musique,acrobaties et cirque...) : guildes de bardes.

Like a Star @ heaven les arts magiques (enchantements esthétiques, calligraphie runique magique, gemmes magiques...et plein d'autres...) : guildes de mages

La gastronomie est parfois un art mais réservée à certains "concours" de cuisiniers.



Ainsi il y a très peu de "bardes vagabonds" itinérants, vivant misérablement sauf ceux qui en ont fait le choix ou les rares exclus de leur guilde pour des raisons justifiées.

Du coup les artistes n'ont pas de mauvaise réputation, gagnent très bien leur vie, et sont vus comme de grands esprits créatifs, joyeux, qui divertissent la noblesse et la bourgeoisie.
Ils vivent confortablement, et les guildes sont assez célèbres...chaque famille noble a sa guilde favorite ...

Ils marquent la vie du royaume puisqu'ils sont sollicités lors des compétitions d'artistes et surtout lors des Deiades, les gigantesques fêtes religieuses mensuelles, ce qui est un grand honneur !

Chaque Deiade a un thème à respecter, suivant la divinité...et les guildes à l'honneur diffèrent suivant leur spécialités... La concurrence, bon enfant, est vive, pour contenter le peuple, les religieux, les nobles et le Roi.




Niveau artistes célèbres, j'y ai pas encore réfléchi par contre ^^

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
http://languesheimdalir.jimdo.com/
Vilko

Vilko


Messages : 3485
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptySam 11 Mar 2017 - 21:39

À Hyltendale, les peintres les plus connus sont Phëlang et Ditlikh Ebalyë, du courant artistique que l'on appelle "L'École d'Hyltendale". Ce sont des cyborgs, qui peignent des tableaux abstraits, souvent exposés au musée Locsap ou à la galerie Budovi.

Il existe plusieurs autres peintres dans l'École d'Hyltendale, mais leurs œuvres sont moins cotées.

Les tableaux de Phëlang et d'Ebalyë sont vendus et revendus pour des millions de ducats. Mais au lieu de s'en réjouir, certains esprits chagrins disent qu'il s'agit de blanchiment d'argent et de corruption.

Supposons qu'une entreprise étrangère veuille signer un contrat avec la mairie d'Hyltendale, qui est contrôlée par les cyborgs. Ce contrat peut porter, par exemple, sur la construction d'un hôpital. L'entreprise a intérêt à acheter un tableau d'un des peintres cyborgs de l'École d'Hyltendale, pour un prix qui peut aller jusqu'à 3 ou 4% du montant du contrat. Elle peut aussi acheter plusieurs tableaux, si le montant du contrat le justifie. Ensuite, elle offrira le tableau au musée Locsap, qui l'exposera au public, avec en dessous une plaque de cuivre, finement ciselée, sur laquelle la direction du musée remerciera le généreux donateur.

L'amour de l'art hyltendalien est très apprécié par les cyborgs qui contrôlent la mairie d'Hyltendale, et cela compte lorsqu'il s'agit d'obtenir un contrat.

Si plusieurs entreprises sont en concurrence, ce sera celle qui offrira au musée Locsap le tableau le plus beau, c'est-à-dire le plus cher, qui sera préférée.

L'argent versé aux peintres cyborgs par les entreprises qui achètent leurs tableaux se retrouve à la HyltenBank. Cet argent est investi dans l'économie hyltendalienne, en suivant des circuits délibérément opaques.

Hyltendale a non seulement des peintres, mais aussi une architecte-paysagiste, Maya Olga Edith Vogeler, plus communément appelée Maya Vogeler. C'est un femborg (une femme cyborg) et elle a dessiné les plans et supervisé l'aménagement de quasiment tous les jardins publics d'Hyltendale, qui sont parmi les plus beaux du monde, du moins d'après les Hyltendaliens. C'est la municipalité qui la paye. Autant dire que ses revenus sont corrects, sans plus...

Parmi les fembotniks (des rentiers qui vivent avec des femmes-robots humanoïdes appelées gynoïdes) et les résidents de l'hôpital psychiatrique du Lagovat-Kwo, on trouve beaucoup de peintres amateurs, de littérateurs et de poètes. Leurs œuvres sont vendues, à des prix très abordables, à la Galerie Mnuazte d'Art Brut et dans les centres commerciaux. Les musiciens, sculpteurs, chanteurs, etc, sont assez nombreux chez les fembotniks. La qualité de leurs œuvres est plutôt moyenne, avec quelques rares exceptions.

Le style de peinture que l'on nomme l'École d'Hyltendale est typique d'Hyltendale, et on le retrouve partout. Les chambres d'hôtels ont presque toujours une reproduction d'une œuvre de Phëlang ou d'Ebalyë fixée sur un mur. Sous peine de passer pour un inculte et un grossier personnage, il est fortement déconseillé de faire devant des Hyltendaliens une remarque du style "Ça ressemble aux gribouillages de mon neveu qui a trois ans."

Faire semblant de s'extasier devant un tableau de Phëlang est tout aussi déconseillé. Pour les Hyltendaliens, toute œuvre abstraite est une représentation du dieu Azathoth, et donc sacrée. Elle se suffit à elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Yatem

Yatem


Messages : 902
Date d'inscription : 26/02/2017

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptySam 11 Mar 2017 - 22:49

bedal a écrit:
A Algard, il y a tous les arts classiques :
Aux Îles Fées, tous les arts classiques n'existent pas. L'architecture et la poterie ne sont pas considérées là-bas comme des arts, car dans la mythologie payetane, le Dieu Solëa, protecteur des Hommes et des Nymphes, aurait dit aux Fées de jadis: 'Nul art ne servira d'habitat ou de récipient, nul bâtiment et nul pot sera considéré comme faisant parti de ces prouesses humaines et nymphoises'. La cuisine n'est pas non plus un art, puisqu'Hommes et Nymphes la consomme.
Cependant, l'art équestre est l'un des plus importants, et le seul art possédant une véritable Académie Nationale, là où les autres se contentent d'Écoles locales.
J'aime bien le principe de guildes, aux Îles Fées les artistes font partis d'une Maison (une famille ancienne, pas forcément noble, acceptant de les héberger, de les nourrir et de les protéger si l'argent de leurs spectacles ou autres leur reviennent) ou d'un Rassemblement (groupe d'artistes, symboliquement dix - un artiste par art - qui vivent à leurs dépens, le plus souvent en nomade). Certains artistes cependant réussissent à s'en sortir seuls, mais c'est rare. Les arts n'ont pas le même statut aux Îles Fées qu'à Algard, chez toi ils semblent très respectés, mais pas tant que ça dans l'Archipel et Himvo.
À quelques rares artistes (tel que Süħëu Sv, par exemple) on fait preuve d'un profond respect, mais peu d'entre eux ont droit à une telle reconnaissance.

bedal a écrit:
Niveau artistes célèbres, j'y ai pas encore réfléchi par contre ^^
Après, pas forcément 'célèbre', mais qui a une certaine renommée, genre un mage plus connu que d'autres. Pas forcément un artiste qui est en première page d'un magazine people Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34787
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptyDim 12 Mar 2017 - 0:37

Y eut un groupe de rock progressif, les FINOR, acronyme composé des prénoms des artistes
Fraṅk : clavier
Irene : chant, guitare
Norma : basse
Oktav : batterie
Rupert : chant, clavier, relation avec les orchestres symphoniques.

Ils ont produit des albums pendant une bonne quinzaine d'année, puis se sont retirés chacun de leur côté, certains ayant continué une carrière, soit en solo, soit dans un orchestre symphonique (comme Rupert), soit en dirigeant une école de musique.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Kotave

Kotave


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptyDim 12 Mar 2017 - 1:29

J'avais aussi commencé à imaginer un groupe de rock progressif pour le Cillo guar, qui s'appelait les Tunel Kadors, très inspirés de Pink Floyd à leurs débuts vers 1973 (le prog a mis quelques années à s'exporter, comme aux Etats-Unis), puis, à partir de 1977, suivant l'exemple de Rush, lorgnant du côté du métal progressif naissant. J'avais eu une idée d'album, il faudrait que je retrouve ça...

Citation :
Rupert : chant, clavier, relation avec les orchestres symphoniques.

Pour requérir aux services d'orchestre, le groupe affectionnait-il de longues suites à la Atom Heart Mother ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCR-g-hxQrmTmYd_BK5WGNwQ?view_as
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34787
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptyDim 12 Mar 2017 - 8:21

Oui !

Certains titres duraient bien une bonne vingtaine de minutes. L'album Àt dysbèltyn Renéd Voslòrten (La mésaventure de René Voslort°) dure deux heures mais ne comporte que sept morceaux*.


Par ailleurs, y a un peintre, Duro Kualasqúnga, qui a touché un peu à tous les styles de son époque (de la fin du XIXe et du début du XXe siècles). Il a tâté aussi assez sérieusement l'architecture et on lui doit en partie la reconstruction de la gare de Sordalky.


°Un jeune homme entrainé dans l'enfer de la drogue par une femme de son âge qui mise sur son pouvoir de séduction pour planifier sa perte. On peut y voir un rapprochement avec le film "More", de Barbet-Schroeder, avec quelques différences, notamment (beeen sûûr) dans les morceaux.
*Pas question de vous les diffuser ; contrairement aux Finor, je ne suis pas compositeur. Mis à part trois titres : deux instrumentaux (l'ouverture et le final#) et un chanté en anglais (àt pèrentyn : l'arrestation), les autres sont chantés en aneuvien.
#Qui est l'avant dernier morceau.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Aquila Ex Machina

Aquila Ex Machina


Messages : 2140
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses EmptySam 13 Mai 2017 - 13:40

A Àntôrsioa l'art est une chose vaste. On ne fais pas, par exemple, de réelle distinction entre la science et l'art.
Des artistes qui soient, pour eux-même, connu à l'échelle de l'univers sont très rares. Phark Maria est un mathématicien, philosophe, poète et linguiste qui est devenu connu à l'échelle de l'empire ikien tout entier pour ces travaux qui ont, entre autre, donnés naissance aux mots de Phark et la formalisation marienne officielle en deyryck.
En générale, à l'échelle globale, se sont surtout des civilisations qui sont connus pour leur travaux artistiques. Par exemple, les strèntassiens sont très connus pour leurs jeux vidéos. Les civilisations reconnus dans certains domaines ont tendance à venir coloniser en masse, ensemble, certaines régions de l'empire pour en faire des zones de développement artistiques importantes. Cela donne alors naissance à des "régions" connues pour leurs prouesses. Par exemple, le quartier de Nurèm'Ir à Sableh (capitale de l'empire) et très connus pour les différents films et, dans une moindre mesure, peinture qui y sont réalisés. Il y a également certaines associations qui deviennent connues. Par exemple, la compagnie spatiale est connues pour ces immenses avancées scientifiques comme, par exemple, la mise en place du réseau intergalactique GLOBE (GULABA). Certaines disciplines sont aussi connues pour être associée à l'art. Par exemple, les anin, qui pour être en meilleure connexion avec la matière utilise l'art pour se concentrer, sont connues pour fournir des oeuvre envoûtantes dans tout les domaines dis "monomoteur" (kap'aasra, tout art exécuté par une personne seule ou, dans de rare cas, par un petit groupe de personne).
Ces choses évoluent à travers le temps bien sûr. Phark Maria, car c'est le seul que j'ai cité, n'est connu que durant le premier âge de manière totale. Il retrouve un peu de notoriété durant le 4ème âge. La raison de ce trou est la guerre. L'art est une chose primordiale pour l'empire ikien (1er - 4ème âge) qui a d'inscrit dans sa "constitution" elle-même un loi protégeant l'art et ces créateurs. Ce même texte n'interdisant même pas le meurtre, le génocide ou la torture. Mais ce texte reste un texte et avec l'arrivée de la première Ekto-Vista et toutes les joyeusetées qui l'ont suivit, l'art a été sévèrement impactée. On notera quand même la persévérance du mouvement dévonien au travers de tous ces âges. Ce mouvement consiste en la conservation tant que possible des choses passées. Plutôt que de raser un bâtiment pour les remplacer, en créer un autre à côté. Le mouvement à eut un impact très fort sur la colonisation et sur le développement de la population dans la capitale.
Si on se base a des échelles plus locales, là, en revanche, ce genre d'artiste pullulent dans l'univers. On notera même de nombreuses inspirations de entre civilisation d'avancée radicalement différentes. Le peuple môrnéen par exemple, se sera beaucoup inspiré des architectures rencontrée sur leur colonies minières (les bâtiments vèy'jilin, les grottes de Naka'miyû sur les terres du pôle nord de leur première colonie). Et cela ne s'appliquent bien sûr pas qu'aux ikiens. L'empire adorateurs, par exemple, aura de très nombreux concepts pour leurs "bulles" pour lesquels de nombreux artistes seront réquisitionnés. Le modèle Lunyi-Marféûs sera celui le plus rencontré alors. Imaginé par Khérst Lunyi (noble de rang 4) et Nuimar Marféûs (simple civil), le modèle s'inspire entre autre de certaines légendes de la création. Il faudra bien sûr cité la création du Tribunal (Dja'dajzazgad) par l'empire antartropolotien qui consiste l'une des plus grandes oeuvres conceptualisée par des dieux depuis la création de l'Atskoliasnêm. La naissance de la Ktsûpramatsia, au delà des horreurs qu'elle a commise, aura amené un âge d'or pour l'art. L'influence du royaume des morts couplé avec une liberté artistique presque totale auront contribué à cette prospérité. C'est à cette époque qu'aura lieu la première sculpture à l'échelle planétaire qui marquera, entre autre, le début du marché de création de planète. Et bien sûr, quand les dimensions parallèles ont commencé à s'emmêler... Bref un long sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty
MessageSujet: Re: Des artistes célèbres dans vos diégèses   Des artistes célèbres dans vos diégèses Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des artistes célèbres dans vos diégèses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Diégèses :: Ressources et idées-
Sauter vers: