L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-61%
Le deal à ne pas rater :
SEB Yaourtière multifonction : yaourtière, fromagère, desserts ...
39.49 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Politesse, déférence et autres respects

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34765
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Politesse, déférence et autres respects Empty
MessageSujet: Politesse, déférence et autres respects   Politesse, déférence et autres respects EmptyVen 6 Mai 2011 - 11:50

Réatami a écrit:
Pourquoi pas un système comme en Japonais ?

C'est quoi, l'système japonais?

Et dans nos idéolangues?

Le système aneuvien est assez simple, assez proche du français (vouvoiement). Toutefois, si on met OR (le même que le pluriel de O), de verbe, lui, reste au singulier:

Ep or audja es?* = M'avez-vous entendu ? (vouvoiement à une personne)
Ep or audjar es? = M'avez-vous entendu ? (à +sieurs personnes, vvt ou non)

S'il n' a pas de distinction, entre la déférence et le pluriel, du moins pour le pronom personnel sujet, il y en a pour les autres fonctions:

CasInformel
Singulier
Formel
singulier
Informel
pluriel
Formel
pluriel
Nom.OOrOrOr
Acc.OsOrsOseOrse
Gén.OnOrnOneOrne
Circ.OvOrvOveOrve

Le possessif formel singulier est ved.

Une demande polie, une prière, un conseil bienveillant sera formulé avec l'impératif précédé de kjas (in: kjas placit o(r)s = s'il vous plaît).

Pour l'utilisation du tutoiement et du vouvoiement, suivre les liens considérés.

On évitera par contre, à moins de le faire exprès, par distance ou mépris, d'utiliser la troisième personne du singulier. C'est déférent en espagnol, allemand, italien & hongrois; en aneuvien, l'effet est inverse:
E driyna nep ni as! = J't'ai pas sonné !
Le tutoiement non accepté en retour peut également être très mal perçu, quel que soit l'âge respectif des interlocuteurs!

*Inspiré (peut-être) de l'unique cas ou on a une deuxième personne du singulier spécifique en anglais: yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Politesse, déférence et autres respects Empty
MessageSujet: Re: Politesse, déférence et autres respects   Politesse, déférence et autres respects EmptyVen 6 Mai 2011 - 15:00

Un uropi et en sambahsa: comme en français.
En espéranto, comme en anglais (on utilise toujours le vouvoiement). Il existe bien une forme équivalent à tu, mais à peu près personne ne l'utilise. Elle n'était d'ailleurs pas dans le Unua Libro. Voir ce numéro de La Riverego, page 8.
Revenir en haut Aller en bas
Greenheart




Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Politesse, déférence et autres respects Empty
MessageSujet: Re: Politesse, déférence et autres respects   Politesse, déférence et autres respects EmptyVen 6 Mai 2011 - 16:39

En japonais, c'est relativement complexe - je ne suis pas spécialiste, je ne détaille pas, mais il doit y avoir :

1°) Les suffixes cérémonieux du genre O, GO et possiblement I, par exemple, pour parler d'alccol, OSAKE est poli, SAKE est familier.

2°) Dans le même ordre d'idée, nous avons les personnes (premières et secondes) qui existent en plusieurs jeux selon qu'elles sont respectueuse, familière ou vulgaire, plus la divergence féminin / masculin très marquée - puis une foultitude de marques de troisième personne plus ou moins déférentes, qui sont autant de civilités, comme le SAN ("Maître"), KUN ("Camarade"), CHAN ("Doux"), SAMA ("Prince") etc.

3°) Les verbes les plus courants (être, aller, entrer, avoir, s'appeler, manger etc.) à au moins trois niveaux de langues : humble, poli, honorifique (cérémonieux), auquel il faut ajouter les distinction de terminaisons verbales entre le style formel, semi formel,"simple".

4°) Des tournures fixes (rites) pour chaque situation sous-entendant une différence ou une absence de différence dans la position hiérarchique de celui qui s'exprime et à l'attention de qui il s'exprime - en particulier pour les salutations d'usage (Bonjour, Au revoir, Bienvenue, Bon retour chez toi, à toute à l'heure), les ordres plus ou moins violents.

5°) S'ajoutent aux tournures fixes les tournures marquant le genre de celui qui parle, et marquant la différence de genre (entre femmes, entre hommes, d'une femme à un homme, d'un homme à une femme). C'est l'idée de hiérarchies avec en plus la sexualisation du discours - par exemple utiliser une tournure féminine quand on est un homme devant un homme signifie plus ou moins qu'on cherche à le séduire en tenant le rôle de la femme.

La vulgarité n'est pas aussi tolérée au Japon qu'en France, pour ce que j'en sais, et contrairement à ce qu'on pourrait s'imaginer en regardant un anime ou en lisant des manga. Répéter une insulte qui pour nous est amusante revient à commettre la même erreur que de sortir des F.CK YOU tout azimut devant un américain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Politesse, déférence et autres respects Empty
MessageSujet: Re: Politesse, déférence et autres respects   Politesse, déférence et autres respects EmptyVen 6 Mai 2011 - 22:54

En Kotava, il n'y a strictement aucun registre de politesse, au moins d'un point d'un point de vue normatif. Ensuite, dans l'usage futur, peut-être des dérives apparaitront-elles...

Il n'existe aucune forme de vouvoiement ni pronoms ou formes de majesté.
Pour un apprenant, c'est extrêmement facile de ce fait. Pas de risques de froisser quelqu'un involontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34765
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Politesse, déférence et autres respects Empty
MessageSujet: Irrespect en aneuvien   Politesse, déférence et autres respects EmptySam 7 Mai 2011 - 1:11

Anoev a écrit:
On évitera par contre, à moins de le faire exprès, par distance ou mépris, d'utiliser la troisième personne du singulier.

Il existe d'ailleurs des mots (verbe/nom), désignant cette façon peu amène de s'adresser à quelqu'un, à peu près impossibles à traduire en français, sauf par périphrases approximatives. Ces mots sont calqués sur ovdik(-at)* = tutoyer (-ement) & orevdik(-at)* = vouvoyer (-ement): avdik(at).

Or stoppet avdiktun es! = Cessez de m'prendre pour une m... !

Mais bon... j'arrête avec ces façons peu civiles, déjà plus ou moins évoquées là-bas

*Construction des mots:

ov = "tu" au circonstanciel
dik (-ta, -téa) = dire
-at = suffixe de substantif d'action
le E de orev (venant de orv) est euphonique et ajoute une syllabe pour bien distinguer orevdik- de ovdik-
av = "il" neutre, également au circonstanciel.
orevdik = dire avec (au moyen de: circonstanciel) le pronom "vous".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Politesse, déférence et autres respects Empty
MessageSujet: Re: Politesse, déférence et autres respects   Politesse, déférence et autres respects Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Politesse, déférence et autres respects
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formules de politesse
» Autres langues, autres logiques
» Prééminence des LAI : une question de politesse ?
» Kit polyglotte basique de politesse
» Kit polyglotte basique de politesse (en langues naturelles)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Idéogénéral :: Idéolangues comparées-
Sauter vers: