L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

 

 Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty
MessageSujet: Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration   Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration EmptyMar 27 Sep 2022 - 10:28

Bonjour,

Je vous présente mon projet au nom provisoire d’Hextem mojalin /heʃ.te.mo.ja.lin/, idéolangue d’inspiration triple entre l’heve nívalin d’Ewesi, le moschtein de Patate ou PommedeTerre et le yatem de Yatem, pour la grammaire et peut être quelques emprunts ou ressemblances lexicales, néanmoins les racines seront bien souvent déformées. J'y travaille dessus depuis quelques jours.

le nom se décompose ainsi :

- he de heve nívalin
- xt de moschtein
- (t)em de yatem

De la même manière :
- mo de moschtein
- ja de yatem
- lin de nívalin

La syntaxe, conjugaison, alignement morphosyntaxique, nom et classes de verbes seront assez particuliers, mais nous verrons cela plus tard.
Le trait saillant est que le groupe OV sera inséparable, l'objet viendra toujours avant le verbe. Lui le sujet pourra être avant SOV ou après OVS, les compléments circonstanciels et adverbes viendront plutôt entre S et groupe OV ou groupe OV et S.

Ce que j'en ferais, je n'en sais rien.
Mon idée serait d'archiver les quelques éléments que j'ai et puis retrouver de ces 3 langues, ce qui fera un prélexique assez court.
Après pourrait-je le développer, si oui comment (thialim, inspiration qenya- ou inspiration langues existantes ou autre procédé), ce n'est pas arrêté. Et je ne travaillerai de toute manière dessus qu'après le dizete.
J'ai déjà fixé les grandes lignes de la grammaire : nom, adjectif, déclinaison, conjugaison

I Phonologie

Elle est issue d'une moyenne à ma manière des 3 langues.

Voyelles : 9 : /a/ /ɛ/ /e/ /i/ /y/ /u/ /o/ /ᴐ/ et une voyelle assez neutre réalisée /œ/ ou /ə/, voire /ʌ/

- Nasales : m n
- Occlusives : p b t d /k/ /g/
- Fricatives : f /v/ s /ʃ/ /ç/ /x/ h
- Autres : /w/ /j/ /l/

Côté consonnes : quand je n’ai pas mis de slash c’est bien le phonème api, mais qui sera écrit aussi de la même manière, si je mets les slashs, c’est pour bien préciser que c’est le phonème et non la lettre correspondante.

Comme trait particulier :
- pas de r ou équivalent
- peu de fricatives dans la série des voisées, mis à part le v

II L’accent

L’accent est d’inspiration heve et moschteinienne, faible et régulier sur l’avant dernière syllabe, il décroit donc légèrement sur la dernière syllabe.
Il changera peut être pour l’exclamatif et l’impératif, voire l’interrogatif, à voir.

III Ecritures

L’hexte mojalin s’écrit avec 23 lettres de l’alphabet latin, une lettre en plus diacrité pouvant remplacer le y : ï et un seul diacritique principal, le tréma.
Issu de l’alphabet latin : a b c d e f g h i j l m n o p q r s t u v w x z
Le faux y : ï

Du coup l’alphabet est dans le sens latin (pas sûr que je le garde sachant que z vaut /g/) : a b c d e f g h i j l m n o p q s t u v w x ï z

Auquel s’ajoute :
- ä, ë, ö, ü,
(on peut parfois trouver î et û aussi pour /y/ comme ü), pour respectivement
- /ɛ/ /œ/ /œ/ /y/.

Donc ë et ö valent le même phonème, à noter que /œ/ et /ə/, voire /ʌ/ ne sont pas différenciés. C’est une réduction et simplification.

Le phonème /o/ s’écrit normalement o, on peut insister en écrivant o̊ ou O.
Le phonème /ɔ/ s’écrit désormais ï, cela a été arrêté ainsi.
Car ï ressemble au symbole précédent et correspond aux autres voyelles avec tréma. En effet, auparavant il s’écrivait ĭ.
Il existe d’autres normes d’écriture pour ce phonème ou des formes d’insistances : 0, o, ọ ou  ⴤ (Ⴤ.) (en police d’écriture calibri sur traitement de texte pour ces deux derniers). On peut trouver des écritures alternatives comme « o. » aussi.

Tout cela parce que l’hexte mojalin s’est écrit avec d’autres écritures, a beaucoup varié de systèmes et a connu des systèmes précédents où chaque voyelle était écrite sur consonne puis sur une voyelle vide : environ ı (parfois +), dont seul le diacritique donnait la valeur.


Lettres à valeur api identiques : a b d e f h i j l m n o p s t u, comprendre que a vaut /a/, b vaut /b/, etc.

Autres :
- c /k/
- g /ç/
- q /x/
- v /w/
- w /v/
- x /ʃ/
- ï /ɔ/
- z /g/

***

IV Le nom

Pour l’instant, n’y a pas d’article.

Le nom connaît trois genres : inanimé, animé, surnaturel (d’inspiration heve nívalin).

L’affectation de genre, modifie la finale du mot ou bien la finale du nom détermine le genre (plus d’inspiration yatem).
- inanimé : finale en consonne, éventuellement en a, e, o et ö, ë
- animé : finale forcément vocalique sonore : a, e, i, o, u
- surnaturel : finale en ä, ü, i, u et éventuellement consonne

Le nom ne connait qu’un seul pluriel comme en heve nivalin et yatem.

Le nom se décline selon 4 cas principaux et 1 cas secondaires (instrumental&factitif) sûr, 1 autre cas secondaire est encore à l’étude chez moi : opiniatif (inspiration pour les cas : heve nivalin).

Les 4 cas principaux sont :
- actif (cas zéro des animés)
- passif (cas zéro des inanimés)
- datif/allatif/but (cas zéro des surnaturels)
- génitif/possession/complément du nom/ablatif/cause

Le génitif, à part peut être dans ses emplois d’ablatif, d’origine et cause,  peut souvent être remplacé par l’agglomération lexicale comme en moschteinien.

Quelques exemples lexicaux :

- zaqik /ga.xik/ : prisonnier, inanimé ; [vient de catifu, yatem].
(Seulement si un prisonnier est calme en cellule), quand il s’échappe gaxik devient gaxiki.
Si l’on insiste sur le côté vivant, qu’il vit ou bouge, gaxik peut devenir gaxika, gaxiko, gaxiku
(pourquoi pas -a féminin, -o masculin, -u neutre, quand c’est possible, c’est seulement une tendance).
- giits /çi.its/ : tréma, inanimé ; [vient de triss, moschtein].
- Jangili /jan.çi.li/ : lueur, animé ; [vient de grànħüla, yatem] ; mais
Arrow Jangülü, jangül /jan.çy.ly/ /jan.çyl/ : feu follet, surnaturel ; [idem jangili].
- Vewulu /we.vu.lu/ : loup, animé ; [vient de luevu, moschtein]
Arrow Vewülü,vewul /we.vy.ly/ /we.vul/ : loup, grand méchant loup, surnaturel ; [idem vewulu]
Correspond à l’archétype des contes de feu et symbole, soit du mal, soit de la sauvagerie
- Judje /ju.dje/ : royaume, inanimé ; [vient de rüocne, yatem].
Arrow probablement judo, juda /ju.do/ /ju.da/: roi, reine, animé
- Bildala /bil.da.la/ : dessinateur, dessinatrice animé ; [vient de bildor, moschtein]
- Lvexjo /lwe.ʃjo/ : renard, animé ; [vient de loerno, yatem].
Le renard à neuf queue japonais pourrait être du genre surnaturel en lvegju, lveg, par exemple.
- Gätsi /çɛ.tsi/ : chat, animé ; [vient de gätzi, moschtein]
Arrow  Zaqti /gax.ti/ : tigre, animé ; [dérivé de gätsi]

***

Un tableau de déclinaison du nom

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration 20220910

J’ai fait exprès de mettre 2 exemples à chaque fois, notamment pour voir, sauf animé, comment font les flexions selon que le mot finisse en consonne ou en voyelle.

Le datif singulier peut transformer en glide un i ou u de radical.

V Adjectif

L’adjectif ne s’accorde pas vraiment mais connait un phénomène d’euphonisation en fin d’adjectif avec le nom ou bien ce à quoi il se rapporte, qu’il soit attribut, épithète, ou apposé, a contrario de l’adverbe qui reste neutre (mais peut avoir la même forme). L’euphonisation est d’inspiration moschteinienne.

Vu que l'objet vient avant le verbe, je considère qu'on a tendance à placer l'adjectif épithète avant le nom.

Avec pim : petit [très légèrement inspiré de parv en yatem, mais aussi de petit, litte, klein, piccolo, etc.]

actif : pimes judjes / pim jangili / pimun lvegjun, pimën lvegën
passif : pim judje / pimit jangilit,pimut vewulut / pimus lvegjus
datif : pime judjee / pimju jangilju / pim lvegju

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty
MessageSujet: Re: Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration   Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration EmptyMer 28 Sep 2022 - 10:00

Olah, moi qui attendait plein de questions...

Ou des réactions, bien trouvé, mais trop bizarre ton écriture ou c'est bien gentil, mais on ne sait pas encore comment construire une phrase.

Aparté : syntaxe, alignement, classe verbale, transitivité , infinitif, déclinaisons

Et, oui, c'est casse-pied, mais tout est lié.

Les verbes se présentent en 3 classes, selon que le sujet soit volontaire et moteur de l'action ou non, ce qui leur donne leur nom d'appel grammatical. Ainsi quand on va parler du verbe boire, on dit "boire" ou le verbe "boire" en français, on pourra dire gĭjneka /çᴐj.ne.ka/ [vient de hvoina, heve nivalin et enek, moschtein] : boire, classe volontaire, mais le radical permettant la conjugaison est bien gĭjne et il n'y a pas pour l'instant de cas prévu où c'est la forme gĭjneka qui est employé.
Cette forme sert :
- pour les dictionnaires
- décrire la grammaire

Les 3 classes de verbes sont [emprunt au moschteinien] :
- la classe volontaire : action où le sujet est moteur et volontaire, nom en -ka => sujet à l'actif
Exemple : boire, parler, finir, fabriquer, entrer, donner, marcher, apprivoiser, envoyer, omettre (volontairement)
Cela correspond à la plupart des verbes transitifs
- action où le sujet n'est pas volontaire et pas forcément ou bien peu moteur de l'action, nom en -da => le cas du sujet sera déterminé par le sens lexical du verbe, Exemple : tomber, dormir, devenir, périr, mourir, trépasser
Cela correspond à des verbes ou des emplois intransitifs
- la classe mixte, où le sujet est en même temps sujet et patient ou bien dont l'action peut avoir tendance à lui porter préjudice (souvent), pourquoi pas bénéfice, à voir, qui peut correspondre à un acte manqué, a une expression au moins partielle du subconscient, nom en im => le cas du sujet sera généralement à l'actif, peut être parfois au passif ou au datif, à voir quand et pourquoi
Exemple : oublier (qq chose/qq), perdre (qq chose), plaire (à moi plait la musique, mais je lui plais est involontaire, sauf si réciprocité plus ou moins pas vraiment reconnue, cela va permettre pas mal de sous entendus, lol ...) marcher (comme somnambule, voire zombie, mort vivant, automate, robot), les verbes de mouvement pour les astres dans un emploi scientifique ou astronomique, éventuellement se suicider (manger, dans certains emplois ?)
Cela peut éventuellement traduire des malgré moi, à l'insu de mon plein gr, involontairement, subconsciemment, inconsciemment, etc.

Ainsi le même radical peut exister aux trois classes selon ce qu'il exprime et le sens qu'il a dans le contexte où il est pris.

Au niveau syntaxique, j'ai dit, l'un des traits moyens partagé entre les trois langue est le groupe- OV. Donc :
-un emploi de verbe de classe volontaire avec un objet (au passif) et un sujet (à l'actif) utilisera un emploi OVS, ce qui parait logique puisque dans la grande majorité des cas ni l'objet, ni le sujet ne seront marqué
- une emploi de verbe de classe involontaire avec a priori souvent un sujet au passif, mais pas tout le temps aura un ordre SV
Nota : nous ne sommes pas loin d'un emploi absolutif-ergatif, dans les faits

A priori la classe mixte suit aussi comme la classe volontaire l'ordre OVS (à moins peut être qu'elle ne puisse se dispenser d'objet, cas particulier et tout dépendra aussi de ce marquage du sujet si actif, forcément VS). A noter que cette classe devrait être privilégiée pour les emplois factitifs avec l'actant réel à l'instrumental.

En espérant que cela vous soit plus clair. Il est vrai que pour une fois c'est une idéolangue qui a un fonctionnement un peu plus complexe qu'à mon habitude (en parlant des dernières).

***

Les pronoms personnels connaissent 3, voire 4 formes :
- une forme pleine indépendante/complète, au moins à l'actif et au passif
- une forme active pour les verbes en -ka, souvent transitif avec syntaxe OVS
- une forme passive souvent pour les verbes en -da (mais pas tout le temps), souvent intransitif avec syntaxe SV

La première forme (complète ou pleine) se suffixe dans les cas de verbes mixtes qui donc d'une certaine manière se conjugue à l'actif et au passif, à voir si selon les cas à l'actif et au passif c'est le même terme le sujet ou bien l'objet au passif, ou encore si cela varie selon le sens lexical du verbe, donc selon le verbe.
Voire même si certaines formes ne pourrait pas remplacé des cas de génitif/réfléchi partiel

J'ai oublié mes clés/J'ai oublié les clés de moi/ De moi, moi ai oublié les clés.

Dans la 3ème forme, le verbe oublier mixte (en -im) marquerait un S actif et un passif, le même, (syntaxe VS, contrairement aux involontaires).

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.

Mfumu aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mfumu




Messages : 315
Date d'inscription : 28/10/2021

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty
MessageSujet: Re: Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration   Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration EmptyMer 28 Sep 2022 - 14:54

Tu as fait dans la complexité ce coup-ci ! La transcription des phonèmes est bien déroutante (ï pour /ɔ/😵) si je comprend, tu vas attacher cette langue à une civilisation fictive ?
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty
MessageSujet: Re: Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration   Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration EmptyJeu 29 Sep 2022 - 9:31

Oui, c'est vrai pour la transcription des phonèmes  Laughing , mais y'a une explication.

Pour ce qui est d'une civilisation fictive, c'est un peu mon point faible, j'ai bien des pistes, mais...c'est pas vraiment fait.

***

Y'a surtout un travail de romain, d'archiver et comparer tout le vocabulaire existant.

Mais le système me plait tellement que je me demande si je ne réformerai pas le dizete...

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7599
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty
MessageSujet: Re: Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration   Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration EmptyVen 30 Sep 2022 - 13:58

VI Pronoms personnels

Une forme pleine CV en général, sauf CVC au surnaturel pour les 3ème personnes et pour la forme de politesse (réservée aux animés), la consonne initiale est le morphème final actif de personne, la voyelle, elle ou le groupe -VC, est le morphème final de la forme passive. Syntaxiquement, le groupe OV n’est pas séparable.

SG1 : xu /ʃu/
SG2 : si /si/
PL1 :vo /wo/
PL2 : qe /xe/
Politesse : gäs /çɛs/, actif : -ç, passif : -äs

Aux 3èmes personnes, plusieurs genres peuvent être distingués

Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Hext_p10

Avec :
- gĭjneka /çᴐj.ne.ka/ : boire, volontaire [vient de hvoina, heve nivalin et enek, moschtein]
- fqedälda /fxe.dɛl.da/ : périr, involontaire [dérivé de perer, moschteinien]
- txotenim /tʃo.te.nim/ : perdre, mixte [équivalent en moschteinien : nudàn]

Notons les trois terminaisons : -ka, -da et -im.

Indicatif
Présent

Avec un sujet et un objet exprimé et sans emploi de pronom personnel sujet ou objet
- singulier : gĭjneg
- pluriel : gĭjnes

Avec pronoms personnels sujets

Accord S actif / Accord sujet (passif)

SG1 : gĭjnex / ufqedäl
SG2 : gĭjnes / ifqedäl
SG3 : gĭjnet/ afqedäl
SG3 : gïnex/gïnejd
Polit : gïjneg/ äsfqedäl
PL1 : gïjnev/ ofqedäl
Pl2 : gïjneq/ efqedäl
Pl3 : gïjnej/ etfqedäl/ejfqedäl

Mixte (cas réfléchi S=O)

SG1 : txotenxu
SG2 : txotensi
SG3 : tcotent+a/as/al
SG3 : tcotenk/txotendj+a/as/al
Politesse : txotengäs
PL1 : txotenvo
PL2 : txotenqe
PL3 : txotenta/txotentet/tcotenjej

Exemples et explications :

Le loup boit : gïjneg vewulu
Les renards boivent : gïjnes lwecjona.
Je bois : gïjnex (1)
Mais : je péris : Ufqedal (2)
***
Dans le cas (1), la SG1 est donnée après le verbe par le suffixe -x, dans le n°(2) elle est donnée avant par le préfixe u-.

Boire même sans complément d’objet est quand même considéré comme transitif, donc l’ordre à respecter est bien OVS, même si l’objet est omis.

Pour le cas mixte en supposant que ce ne soit pas un cas réfléchi mais par exemple les clés, soit un inanimé à la PL3, la voyelle finale serait toujours -a de ta forme PL3 inanimé, donc la conjugaison serait .:
Txotenxa, tcotensi, tcotenta/tcotenka/txotendja, txotenga, txotenva, txotenqa, tcotenta/tcotenja

Dans le cas mixte en parlant d’eau, cela donne sujet SG3 animé singulier -k- objet SG3 inanimé (pluriel) -a : él l’oublie (l’eau _ pour l’amener sur la table par exemple) : Tcotenka
Mais en supposant une eau active vivante comme par exemple de l’eau bouillante ou si c’est un être surnaturel qui pourrait déplacer un ruisseau ou une source : Txotenkas.
Et si c’était une eau magique, surnaturelle qui pourrait venir d’elle-même : Txotenkal.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé





Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty
MessageSujet: Re: Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration   Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hexte mojalin (nom provisoire ?), croisement personnel d'une triple inspiration
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manque d'inspiration pour langue à inspiration celtique - elfique
» Ha (nom provisoire)
» Espéranto 1
» [Univers encore à nommer] nom provisoire : la Galhe
» Temerien - inspiration hellénique - par avicolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: