L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

 

 Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée Empty
MessageSujet: Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée   Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée EmptyMer 14 Avr 2021 - 23:17

Ce soir, je vous présente mon Epçune !, qui signifie chien.

J'ai commencé cette langue autour du 20/03 qui m'a été inspirée par une autre langue sur ce forum.
J'ai donc attendu l'aval de la personne concernée.

Le but est que je développe par rotation à tour de rôle mes 5 langues : mihia, ma 5ème langue germanique sans nom (débutée sur l'AFI_en cours de développement), yadios, epçune !, llîua

Partie A : langue

I Nom

Epçune ! Qui signifie : Chiens !, cf diégèse.

II Phonologie

- Voyelles en api : a e i o u y ɛ ə ɔ ø

A priori qu’une seule longueur de voyelle.
Pas de voyelles nasales.

- Consonnes en api :

‘b d f g j k l m n p ɣ* s t v w x z ʃ θ ʒ
*souvent prononcé [ʁ] ou [h] de manière allophonique

III Ecriture

L'écriture est proche de celle du mihia.

- Consonnes et glides :
B D F G J K L M N P R S T V W X Z ẞ ζ Y
b d g j k l m n p r s t v w x z ß ς y
avec :
- r pour /ɣ/
- y pour /ʒ/
- ß pour /θ/
- ς pour /ʃ/ (ç souvent utilisé)

Les glides entre consonnes et voyelles se notent υ et i, sinon w et j, pas de w final.

Le reste est classique et correspond aux valeurs de l'api.

- Voyelles
A E I U C Ô Ê Ü/Û O Ë
/a/, /e/, /i/, /u/, /ɔ/*, /ø/, /ɛ/, /y/, /o/, /ə/

/y/ peut s'écrire ü ou û, j'ai une préférence pour û.

* prononciation allophonique en [ɑ] dans certains contexte (finales verbales si existantes)

- Ordre alphabétique :

L'ordre alphabétique exact reste à déterminer. Peut être :
A B ζ D E F G ẞ I J K L M N O P Û R S T U V W  X Y Z C Ê Ë Ô
a b ς d e f g ß i j k l m n o p û r s t u v w x у z c ê ë ô

Pour Ê Ë Ô, Ê et Ë peuvent suivre E et Ô peut suivre O, en les distinguant clairement ceci dit.

Probablement une harmonie à deux séries (serait aussi possible à 3) ou pas, mais au moins une correspondance entre deux séries
- a e i u
- ô ê ü/û o

Les lettres c ou ë se correspondent aussi, mais seraient hors éventuelle harmonie.
(Si triple harmonie : a è e ; ô i ü/û ; υ o c et ë à part).


III Noms, genres, détermination

Chaque genre a une (ou plusieurs) finale bien particulière :
- féminin : -a
- masculin : -ea
- neutre : -e ou en consonne (genre ultra-majoritaire ou pas, à voir)

Probablement de nombreux neutres seront  avec une voyelle comme initiale.

Les noms féminin et masculin sont indéfinis par défaut.
Les noms neutres sont définis par défaut et nécessitent pour l'indéfini, la préfixation de  u- avant consonne (ou w- devant voyelle).

La définitude des noms genrés se marque au moyen d'un morphème
fém : -r ou -ar, plutôt suffixé
masc : -ve- ou -vea- plutôt interfixé

Exemples
- Femme : zoda
- Homme (mâle) : muezea (masc)
- Humain : ezde (neutre)
- Chien (neutre), canidé : epçun (neutre)
- Chienne : pçuna
- Chien (mâle) : pçunea

IndéfiniDéfini
zodazodar
muezeamuezvea
wezdeezde
wepçunepçun
IV Pluriel

Féminin : -e
Neutre et masculin : -n (ou -e pour les neutres qui finissent par -n ou en consonne)

Exemples

IndéfiniDéfini
zodaezodaer
muezeanmuezvean
wezdenezden
wepçuneepçune
V Marques personnelles et conjugaisons

Verbe en -e, peut-être aussi en -a (pas sûr pour ces derniers).
- SG1 : -m
- SG2 : -s
- SG3 : -e (-a?) / pas de marque
- PL1 : -ç / ʃ /
- PL2 : -tië/tj (autres temps -t)
- PL3 ; en /θ/

Participes :
- présent : -an
- passé : -et

- passé en /y/ avant terminaison
- futur en i avant terminaison
- conditionnel en /u/ avant terminaison

Exemple : jouer : forme conjuguée SG3 vitie
- vitiem
- vities
- vitie
- vitieç
- vitietië / vitietj
- vitieß


Participes :
- présent : vitian
- passé : vitiet

Les autres temps simples

passéfuturconditionnel
vitiûmvitjimvitium
vitiûsvitjisvitius
vitiûvitjivitiu
vitiûςvitjiςvitiuς
vitiûtvitjitvitiut
vitiûßvitjißvitiuß

En raison de ma dérivation lexicale habituelle avec une égalité entre infinitif et substantif d’action, à voir si cet infinitif/substantif pourra être défini et indéfini ou au contraire sans distinction.
La forme infinitive/substantif d’action serait préfixée en dji-, neutralisée en voyelle finale en -ë.
Ainsi jouer, jeu (action) serait dyivitië (dyivitj).
S’il y a un groupe de verbe en -a, la finale serait en -c /ɔ/.

L’impératif serait l’infinitif moins dyi-, soit vitië ! (vitj !) dans notre cas : joue !.

VI Déclinaisons

3 déclinaisons, dont seulement 2 marquées, nominatif et accusatif non marqués, ordre SVO.
- datif en -s
- génitif en -m, parfois préfixé en m-

Fonctionnement agglutinant :
Détermination, genre, pluriel, déclinaison = agglutination.

Ordre des marques :
marques : définie (masc/n.)+ genre + pluriel + définie (fém.)* + déclinaison,
Arrow sauf pour le génitif où le féminin suit le même schéma que le neutre et le masculin.

Mais au génitif : suite -nm, interdite, antéposition du m, éventuellement avec une voyelle d'appui.
Phénomène courant : si le mot commence déjà par m, le m est éludé comme si m+m=0.

Indéfini
zoda / zodae – wezde / wezden – muezea / muezean
zodas / zodaes - wezdes / wezdens – muezeas / muezeans
zodam / zodaem – wezdem / muezden – muezeam / wezean
wepçun /  wepçune
wepçuns /  wepçunes
muepçun /  muepçune
Défini
zodar / zodaer -   ezde / ezden –  muezvea / muezvean
zodars / zodaers -   ezdes / ezdens – muezveas / muezveans
zodram / zodraem - ezdem / mezden – muezveam / wezvean -  
epçun /  epçune
epçuns /  epçunes
mepçun /  mepçune

ou bien (tableau à venir)
une femme : zoda - zodas - zodam
la femme : zodar - zodars - zodram

des femmes : zodae - zodaes - zodaem
les femmes : zodaer -zodaers - zodraem

VII Lexique

Sources d’inspirations : non romanes
1- Allemand et polonais
2- Lituanien, letton et estonien (éventuellement finnois)
3-  russe

Dérivés lexicaux à mon habitude : acteur/action/résultat/lieu/outil&machine/qualité/groupe, ensemble

Opposés d’abord construits sur les valeurs considérés comme faible ou négative : faible, petit, décharné, etc.

Exemples
- Homme : muezea
- Humain : ezde
- Femme : zoda (si harmonie : zodθ )
- Chien : epçun
- Jour : dzen


Partie B diégèse

Peuple de pirate du sud est de la baltique, ils sont mis en déroute par la ligue hanséatique. Certains restent marins, d'autres sont devenus errants. Les errants se mêlent un peu aux juifs et aux tsiganes. Du coup ils ne sont pas aimés et ostracisés sur terre ; sur mer, ça se passe un peu mieux pour eux. Ils émigrent et fuient à partir du XIXème. De plus en plus se retrouve sur une île ou plusieurs îles quelques archipels) au bout des îles aléaoutes (genre île du commandeur, île rat, île Andreanof, Iles des 4 montagnes, etc. entre la Russie et les USA), ceux qui sont restés en Europe sont persécutés et exécutés par les nazis, à partir des années 50 .
Séismes, éruptions, notamment façon Mont pelé, tsunami de 2005, vont finir d'avoir raisons des epçunes. Les rescapés sont hébergés en divers points en Alaska (aussi en sibérie orientale et Vladivostok), les survivants et leurs descendants refusent de parler cette langue maudite (mais continue de la connaître pour justement l'éviter)...
Une légende voudrait que faire de la magie noire dans cette langue soit particulièrement efficace, mais c'est une légende. Ou bien qu'en état dépressif, elle soit naturellement parlée par les dépressifs.
Ca reste des légendes, donc aucune véracité, mais beaucoup cherche à l'apprendre et à avoir des infos dessus... Bien sûr top secrètes.


***

Je reprendrai la présentation demain, avec des tableaux propres et tout.

Arrow Et, bien sûr, n'hésitez pas à chercher la source de mon inspiration  Razz

***

- déclinaisons pronoms personnels
- avoir et être
- créer du lexique : conjonction, préposition, mots courants&fréquents

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mar 27 Avr 2021 - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kavelen

Kavelen


Messages : 801
Date d'inscription : 11/03/2019
Localisation : Alsace abiétine

Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée Empty
MessageSujet: Re: Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée   Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée EmptyJeu 15 Avr 2021 - 21:56

Velonzio a écrit:
Lituanien, letton et estonien (éventuellement finnois)

Pourquoi avoir associé géographiquement ces 3 langues, alors que linguistiquement, la troisième est une intru? Je me réjoui à l'idée que tu picore du finnois par ci par là, intrigué par les mots dont tu t'inspireras. Wink

Citation :
Le but est que je développe par rotation à tour de rôle mes 5 langues : mihia, ma 5ème langue germanique sans nom (débutée sur l'AFI_en cours de développement), yadios, epçune !, llîua

C'est une bien bonne idée ça! Il faudrait que j'organise un truc du genre avec mes langues!

Citation :
Ce soir, je vous présente mon Epçune !, qui signifie chien.

L'etymologie et l'historique du nom de ta langue m'intrigue, dans la partie diégèse ci-jointe tu ne parles de chien, mais de pirat, serait-ce un synonyme?
Revenir en haut Aller en bas
https://musicalism.forumactif.com/
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée Empty
MessageSujet: Re: Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée   Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée EmptyJeu 15 Avr 2021 - 22:19

Nom : chiens ! du nom de ce qui leur serait dit : Dégagez ! Chiens ! Maudits !, etc.

Du coup ironiquement, ils en ont gardé ce Chiens ! qui se dit Epçune !

Epçun vient de ma manière particulière d'associer les :
- Hund (de), pies (pl), šuo (lt), suns (lv), koer/peni (et)

Epçun
- le -un vient de Hund (de) et suns (lv)
- le pç vient de la contraction du pies polonais et du p de peni
- le ç du pc vient aussi du š de šuo (lt) et probablement par déformation du k de koer
- la suite çu n'est pas sans rappeler celle šu du šuo (lt)
- le e initial, initiale en voyelle fréquente dans mes mots neutre n'est pas sans rappeler avec inversion le pies (pl) /e.pj/ et le pe /e.p/ de peni

Du coup, je m'inspire, mais c'est rare que j'emprunte directement un mot.

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Velonzio Noeudefée
Référent Actualités
Velonzio Noeudefée


Messages : 7600
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée Empty
MessageSujet: Re: Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée   Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée EmptyVen 30 Avr 2021 - 16:32

Bon, je n'ai pas atteint le stade que je voulais ce coup-ci. Je préfère publier déjà ce sur quoi j'ai travaillé, parce que j'en ai fait une partie et que si j'attends trop je vais me démotiver dans mon cycle de programme (et ça faut pas ou bien faux pas).

VIII Pronoms personnels et leurs déclinaisons

Ils sont facultatifs en position sujet, puisqu’une flexion verbale les indique.

- SG1 :
- SG2 : tu
- SG3 féminin : in
- SG3 masculin : nea
- SG3 inanimé : et
- PL1 : me
- PL2 : ju
- PL3 : nen

Se développe un SG3 agenré emprunté au finnois en ên ou rên

Les déclinaisons des pronoms personnels sont relativement régulières avec un datif en -s et un génitif en -m, aux modalités près déjà énoncé, comme certaines antéposition et annulation au génitif.

type pronomnom+accdatifgénitif
SG1asam
SG2tutustum
SG3 fémininininsmin
SG3 masculinneaneasneam
SG3 inanimé etetsmet
PL1memesmem
PL2jujusjum
PL2nennensnemen

Seules les personnes SG1 et PL3 ne sont pas parfaitement régulières avec :
- Intervertissement de ç pour la SG1
- La forme irrégulière nemen (au lieu de menen, qu’on peut improprement trouvée et probablement la forme ancienne).

La forme de politesse est la même que la PL2 avec une majuscule, l’intonation est différente elle est plus marquée, accent haut au début, le reste étant plutôt monocorde sauf en début, fin, et excepté : impératif, exclamation et interjection.
En général impératif, exclamation, interjection sont plus forts et explosifs, c’est-à-dire accentué comme pour la personne de politesse Jus.

On aurait ainsi pour le SG3 agenré : ên, êns, mên ou rên, rên, mrên.

Les déterminants possessifs et les pronoms possessifs ne sont pas distingués, ils se placent après et se comportent comme les noms selon leur genre et leur détermination, mais s’accorde avec le possesseur on a ainsi au singulier :

indéterminé déterminé
neutrewamam
fémininamaamar
masculin ameaamvea

Utiliser des formes re- genrées ou re- déterminées pour les 3SG est inutile, point de umin et uneam ou bien de mina ou neamea ou minar, neveam. On peut rencontrer des formes passées où tout était d’abord considéré comme féminin avec min pour les choses et inanimé, mina au féminin et minea au masculin.
Même d'ailleurs les indéterminées sont rares, puisque l'on en précise le possesseur, cela devient déterminé.

Et, identiquement, au pluriel, rien que ce qui est décrit pour les noms.

Les miens, à nous, les nôtres (dans le sens nous appartient) en tant que possesseur masculin se dira amvean pour les deux ou bien mevean pour le second.

IX Les auxiliaires être et avoir au présent

L’auxiliaire être est irrégulier au présent. Il existe un verbe posséder de sens plein, mais peu à peu l’emploi pronom au datif et auxiliaire être, alors qu’en général les pronoms personnels sujets ne sont pas employés ont conduit à la création d’un faux auxiliaire avoir, en s comme la désinence du passif, suivi de a, soit sa.
Aujourd’hui il se conjugue régulièrement, mais par le passé on avait sa invariable suivi du verbe être qu’on peut retrouver dans des textes anciens ou certaines locutions figées, discours juridiques, politiques etc, comme un archaïsme, un tant soit peu désuet.

Le verbe être : dyibesj (infinitif irrégulier avec b intermédiaire et j final (mais je l'aime bien, lui, je risque de le généraliser)

(aç)esem
(tu)es
(in/nea/et_ên/rên)ist
(me)eseç (familier : eç)
(ju)esetj (familier : estj)
(nen)isß

Le verbe avoir : dyisaj

pronom facultatifforme actuelleforme archaïque
(aç)samsa esem
(tu)sassa eses
(in/nea/et_ên/rên)sasa ist
(me)saçsa eseç (familier : sa eç)
(ju)satjsa estj
(nen)saßsa isß

Point lexical

Déjà donné :

Femme : zoda
Homme : muezea
Humain : ezde
Chien : epçun
Chienne : pçuna
Chien (mâle) : pçunea
Jeu (action), jouer : dyivitj

Nouveaux
Pronoms personnels + dét. possessifs
- dzen /dzen/ : jour
- tçürë : mer
- ajks : temps
- anksa : main

_________________
En collaboration : yazik ; en cours : llîua, diònith, (frenkvëss), (thialim) (((monurpilf)))
En pause : yadios, Epçune !, mihia, endietc, suedz, liosès
Aboutie : suok et lignée pré-mihia, thianshi, diarrza, uosmigjar (essai : ortogrévsinte, sinywila, SESI, KISSI)
langues parlées: allemand - italien - elko - baragouin de globish

T'eiwi soirom : avanen ten csivdrañgoy èns seiwaca sistema -losi. (velangz)
Mon rêve est que les humains deviennent les jardiniers de la vie dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée Empty
MessageSujet: Re: Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée   Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Epçune ! (Chiens !), une langue inspirée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques mixtes-
Sauter vers: