L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 4041
Date d'inscription : 03/05/2008

Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? Empty
MessageSujet: Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ?   Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? EmptyDim 31 Mai 2020 - 12:00


Combiner quand on parle consiste à utiliser le vocabulaire et les règles de grammaire pour construire des phrases en suivant le fil de ses idée, ou selon un algorithme, c'est-à-dire une méthode ou une recette qui n'a rien à voir avec le sens de la phrase.

Répéter quand on parle consiste à ne dire que ce que les autres ont dit avant, ou ce que l'autorité (par exemple en français, l'Académie française ou le ministère de l'intérieur ou le président) déclare être juste grammaticalement ou lexicalement - ou encore cela consisterait par exemple à ne s'exprimer qu'en citant la Bible ou le Trésor de la Langue française.

***

Or, la question revient souvent quand dans n'importe quelle langue quelqu'un vous dit "tu ne peux pas dire cela", par exemple à l'école ou en cours de langue étrangère... ou sur un forum, avec deux cas de figure :

* soit la phrase n'est pas admise parce qu'elle est incohérente par rapport au système de langue et le monde que la langue représente : nous n'utilisons pas le bon mot à la bonne place, et la phrase est fausse par définition, donc confuse, donc à éviter, sauf dans l'hypothèse où il faut représenter une phrase fausse ou mettre en évidence la règle ou le sens des mots en question.

* soit le mot ou la formule n'existe pas à la connaissance du professeur ou de ceux qui prétendent que la phrase est fausse et doit donc être censurée, alors que le professeur ou le contradicteur : soit que la phrase ou le mot existe ou est parfaitement comprise des locuteurs mais le professeur l'ignore ou veut l'ignorer, soit que le professeur ignore ou veut ignorer une partie du monde que la langue est parfaitement capable de représenter.

Par ailleurs, nous savons que les enfants apprennent en combinant les mots qu'ils entendent jusqu'à ce qu'un adulte valide (ou pas) ce qu'ils essaient de dire, et pour beaucoup ce procédé d'apprentissage va continuer à l'âge adulte sous des formes plus évoluée technologiquement ou socialement, comme prendre un dictionnaire, lire beaucoup, faire des études, fréquenter différents cercles, faire du théâtre etc. qui conduisent à multiplier des tentatives d'exprimer des idées et faire valider ou rejeter les discours qui expriment les idées qui peuvent s'aligner ou se superposer dans la tête, en suivant tous les types de raisonnements.

Spoiler:
 

Ma question porte donc sur la validation d'un mot, d'une règle de grammaire ou de syntaxe, naturelle ou construite.

Quelle(s) méthode(s) suivez-vous pour confirmer la justesse d'une expression ou d'un mot, la correction d'une phrase naturelle ou construite ?

Et je sais que tous les constructeurs de langue, même à leur premier pas, ont à se poser cette question, et que des fils de l'Atelier sont actuellement consacrés à valider ou rejeter un mot ou une tournure de phrase dans telle langue construite, leurs traductions en langue naturelle ou dans d'autres langues construites.
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran
Modérateur
Mardikhouran

Messages : 4209
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? Empty
MessageSujet: Re: Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ?   Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? EmptyDim 31 Mai 2020 - 12:53

Pour le russe : j'imite ce que dise mes manuels, je m'imprègne des "règles" grammaticales, puis je combine de nouvelles phrases pour exprimer ma pensée, et quand mon interlocuteur dit "je ne comprends pas ce que tu veux dire par là", je sais que j'ai fais une erreur quelque part et je recommence.

Pour l'anglais : je suis beaucoup plus exposé à cette langue (dans les médias, la littérature, les articles scientifiques, etc.) et je sais parfois reconnaître quand un locuteur n'est pas natif — par exemple les Slaves ont tendance à employer moins d'articles devant les noms — ; toutefois il m'arrive quand je me relis de retrouver des structures que je n'ai pas lues chez des locuteurs natifs contemporains. Souvent, ceux-ci s'en fichent et la compréhension n'est pas remise en question. Mais j'essaye quand même d'imiter ce qui se fait à l'époque contemporaine.

Pour le latin : je n'ai pas ou peu de capacités d'expression, seulement de compréhension. Comme je ne connais pas de locuteurs habituels avec qui me comparer (mais ceux-ci existent encore, je le sais bien), je me rabats sur les textes d'une certaine époque pour juger de la grammaticalité ou non d'une structure que je veux tester. Je n'irai pas innover un "passif bénéfactif" (passer l'objet au datif en sujet) comme en anglais, parce que je n'ai pas de raison de penser qu'une telle forme ait jamais existé en latin (absence d'attestation) et que sa présence poserait des problèmes pour le reste de la syntaxe, exactement comme elle en poserait en français, pour les mêmes raison (le datif est toujours marqué pour les noms, en latin par un cas et en français par une préposition, alors qu'il peut être non-marqué en anglais).

Pour une langue construite : si c'est une des miennes, je ne peux rien juger avant d'avoir créé un très grands corpus de textes dans lequel puiser des exemples. À ce moment, je peux juger s'il y a conflit entre ce que j'ai déjà créé et une nouvelle règle syntaxique que je voudrais implémenter dans la langue.

***

En résumé : dès que possible, vérifier avec des locuteurs (puisque la langue est faite pour être parlée). Il y a des cas où les locuteurs se fichent bien des injonctions scolaires (absence de ne dans les phrases négatives françaises, insertion d'adverbes entre la préposition et la base verbale dans les infinitifs en anglais du style to boldly go where no man has gone before, accord en genre, cas et en nombre des pronoms génitifs de troisième personne quand ils sont employés comme possessifs en russe, etc.)
Et quand ce n'est pas possible, vérifier que la nouvelle règle n'entre pas en conflit (sémantique, syntaxique) avec ce qui est déjà sûr sur la langue... quoique les langues naturelles ne soient pas exemptes d'ambigüités elles-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://ovahtin.fr
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 5042
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? Empty
MessageSujet: Re: Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ?   Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? EmptyDim 31 Mai 2020 - 13:04

La meilleure et la plus simple de méthode me parait être en dehors de toute règle : est-ce que mon interlocuteur me comprend ?

Je rappellerai une phrase d'orthophoniste qui avait été faite à propos de mon fils petit à mon ex femme Vous connaissez beaucoup de gens (à part les muets/sourd-muets) qui ne parlent pas.

De mon point de vue la correction est une pédanterie et superfétatoire, c'est à dire un artifice assez inutile qui vient après coup, contrairement au langage, au langage parlé et à son utilisation.
D'ailleurs souvent les erreurs des enfants s'entendent et cherche à régulariser (sontaient, des chevals) ou simplifier (c'est moi qui a), mais rendent-elles pour autant leur propos incompréhensible.

Après il y a des usages, je me rappelle qu'à un td de traduction vers le français à Aix-la-Chapelle, le professeur belge avait employé une structure assez surprenante pour moi francophone métropolitain (ou au moins de ma région), car d'un usage pas vraiment courant chez moi, mais semble-t-il que ça ne choquait pas les belges.

Pour plus répondre à ta question, je dirais la combinaison.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? Empty
MessageSujet: Re: Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ?   Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Parler est-il imiter ou combiner ? De là, quelle méthode pour s'assurer de la justesse d'une phrase ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: