L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-61%
Le deal à ne pas rater :
SEB Yaourtière multifonction : yaourtière, fromagère, desserts ...
39.49 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Conjugaisons

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Conjugaisons Empty
MessageSujet: Conjugaisons   Conjugaisons EmptySam 11 Jan 2014 - 15:24

Si un modo pouvait remettre ici la discussion du fil Uropi...

Patrick Chevin a écrit:
La palme d'or de la simplicité revient à la LFN:

ama = aimer(verbe) et amour(substantif: la/un ama)

(me ama signifie tour à tour j'aime et mon amour, puisqu'il n'y a pas de différence entre pronoms personnels, sujet, complément et posséssif (on peut rajourter l'article pour lever l'ambigüité: la me ama)...

présent: ama
passé: ia ama
futur: va ama
irréel: ta ama

C'est ce qu'on retrouve en LRS avec les quatre temps:

infinitif: manjar / bever / dormir

présent: manja / beve / dormi
passé: manjava / beveva / dormiva
futur: manjara / bevera / dormira
irréel: manjase / bevese / dormise

Sauf que la LFN, quant à elle, ne distingue pas le perfectif de l'imperfctif, autrement que par l'adjonction d'adverbes, ce qui pour moi reste très confus...

Il y a aussi la lingwa de planeta:
Citation :
Particules verbales

Si une particule vient après le verbe, on l'écrit avec un trait d'union. Ainsi, la forme du verbe principal reste évidente, et son accent est préservé.

Particules avant le verbe:

ve — indique le temps futur

he — indique le temps passé (une action achevée)

zai — indique l’aspect continuel (progressif)

wud — indique le mode conditionnel

gwo — indique le passé historique

sal — indique le futur immédiat (futur proche) (être sur le point de faire quelque chose)

yus — indique le passé immédiat (action qui vient d’être faite)

gei — signifie "se faire" + infinitif (le passif de changement d’état)

Particules après le verbe:

-te — indique le temps passé
-she — marque le participe actif (participe présent)

-yen — indique le gérondif ("en" + participe présent)

-ney — indique le participe passif (participe passé), ou (pour des verbes intransitifs) indique le participe passé actif.

Exemples:

chi — manger

ve chi — mangera

chi-te, he chi — a mangé, mangea(it)

zai chi — est en train de manger

ve zai chi — sera en train de manger

zai chi-te — était en train de manger, mangeait

ve he chi — aura mangé

he chi-te — avait mangé

wud chi — mangerait

wud chi-te — aurait mangé

gei chi — se fait manger

ve gei chi — se fera manger

gei-te chi — se faisait manger

es chi-ney — est mangé

bin chi-ney — a été mangé

ve bi chi-ney — sera mangé

chi-she — mangeant:

chi-she kota — le chat qui mange

chi-yen — en mangeant

afte chi — ayant mangé

gwo chi — avait l’habitude de manger

sal chi — va manger

yus chi-te — vient de manger.

Temps présent

Exemples:

Me shwo. — Je dis, je parle.

Nu go. — Nous allons.

Ela lekti kitaba. — Elle lit un livre.

Pluvi. — Il pleut.

Snegi. — Il neige.

Fangi. — Il fait vent.

Temps futur

Exemples:

Me ve shwo. — Je dirai (parlerai).

Nu ve go. — Nous irons.

Me bu ve go. — Je n’irai pas.

Ela ve lekti. — Elle lira.

Yu ve gun. — Vous travaillerez.

Bu ve pluvi. — Il ne pleura pas.

Temps passé

Il y a 2 particules pour le passé: he (avant le verbe) exprime une action achevée, -te (après le verbe) exprime le passé pour n'importe quelle action, achevée ou pas:

He pluvi. — Il a plu.
Pluvi-te. — Il pleuvait / Il plut.
Me he lekti sey kitaba. — J’ai lu ce livre.
Yeri me lekti-te kitaba. — Hier, j’ai lu un livre. / Hier je lisais un livre.
Quand -te et he sont employés ensemble, ils expriment le passé antérieur:

Wen lu lai-te a dom, ela he kuki-te akshamfan — Quand il est venu à la maison, elle avait fait cuire le dîner.

La combinaison de ve avec he correspond au futur antérieur:

Wen lu ve lai a dom, ela ve he kuki akshamfan. — Quand il viendra à la maison, elle aura fait cuire le dîner.

•   Le verbe "bi" être est spécial, il a la forme bin au passé:

Wo yu bin? — Où étiez-vous? Où avez-vous été?

Mode impératif

Pour mettre en relief l'impératif, l'on utilise la particule ba après le verbe:

Go ba dar! — Va là!
Kan ba hir! — Regarde ici!
Nu go ba! — Allons-y!
Nu begin ba! — Commençons!
Ta lai ba! — Qu'il vienne!
Il y a aussi le mot hay exprimant un souhait ou une permission:

Hay olo bi hao! — Que tout soit bon!
Hay forsa bi kun yu! — Que la force soit avec vous!

Hay oni shwo to ke oni yao. — Qu’ils disent ce qu’ils veulent.

Aspect continuel

Celui-ci s'indique par "zai" avant le verbe:

Ela zai lekti kitaba. — Elle est en train de lire un livre.
Zai pluvi. — Il est en train de pleuvoir.

Me zai go fon shop. — J'arrive du magasin.

Nau lu zai gun om se. — Maintenant il travaille à ceci.

Me zai go-te fon shop, wen me miti-te lu. — J'arrivais du magasin quand je l'ai rencontré.

Ob yu es libre manya klok dwa? - Manya klok dwa me ve zai lekti kitabas in kitabaguan. — Est-ce que tu es libre demain à deux heures? - Demain à deux heures je serai entrain de lire les livres à la bibliothèque.

L'utilisation de "zai", aussi que d'autres particules, n'est pas obligatoire. On l'emploie s'il faut souligner l'aspect continu de l'action.

Le participe présent actif

Il est formé avec -she:

Tuza sidi-she in bush ek-salti aus e lopi kway-kway nich kolina. — Le lièvre assis dans un buisson a sauté et couru très rapidement en bas de la colline.

•   -she a la même signification que le suffixe -anta de quelques mots LdP:

komersi — commercer
komersanta — commerçant
kolori — colorer
koloranta — colorant
konsulti — consulter
konsultanta — consultant
Mais ces mots ne sont pas des participes actifs, ce sont des noms avec leur propre signification.

•   Au lieu de participes actifs, des constructions avec kel peuvent être employées:

Tuza kel sidi in bush. — Le lièvre qui se repose dans le buisson.

Les constructions avec kel sont préférables s'il y a un complément d'objet direct:

Kota kel chi fish. — Le chat qui mange des poissons.

Le gérondif

Cel-ci s’exprime avec -yen:

vidi-yen — en voyant
jan-yen — en sachant
•   La simultanéité des actions peut s’exprimer aussi par la préposition al (à, lors de, au cours de):

Al pasi bus-stopika me he vidi ke ela stan dar. (=Pasi-yen bus-stopika…) — En passant le long de l’arrêt de bus je l’ai vu là.
Al vidi lu me krai-te: Namastee! (=Vidi-yen lu…) — En le voyant j’ai crié "Salut!"

Le gérondif passé

Il s’exprime par "afte + verb":

afte vidi — ayant vu (après avoir vu)
afte smaili — ayant ri (après avoir ri)

afte audi — ayant entendu (après avoir entendu)

Afte audi om to, me he desidi miti lu. — Ayant entendu cela, je me suis décidé à le rencontrer.

Mode conditionnel

Celui-ci est formé en utilisant le mot wud dans l’ensemble de la phrase. Au contraire du français, la LdP n’utilise pas l’imparfait après si, mais le conditionnel avec wud.

Me wud yao audi farka-ney opinas. — Je voudrais entendre des opinions différentes.
Yu wud mog zwo to si yu wud yao. — Vous pourriez faire cela si vous vouliez.

Me wud go adar si me wud hev taim. — J’irais là si j’avais du temps.

Yeri me wud go-te adar si me wud hev-te taim. — Hier j’y serais allé si j’avais eu du temps.

Me bu wud go adar. — Je n'irais pas là.

Le futur et le passé immédiats

Ce sont les constructions "être sur le point de faire quelque chose" et "venir de faire quelque chose". Le premier est "sal + verbe", le deuxième est "yus + verbe au passé":

Me sal chifan. — Je vais manger (à l’instant).
Me yus he chifan. — Je viens de manger.
Ta sal go a skola. — Il/Elle va aller à l’école.
Ta yus he lai. — Il/Elle vient de venir.
Passé historique

Le passé historique est formé avec "gwo + verbe" et exprime une action qui s’est déroulée entièrement dans le passé. On pourrait le traduire par "jadis".

Me gwo bi in Paris. — J’étais jadis à Paris.
Me gwo jivi in Paris. — Avant, je vivais/habitais à Paris.

Me gwo flai kelkem kadalok in munda. — J’ai effectué jadis des vols un peu partout dans le monde.

Me gwo audi musika de Prokofiev. — Avant, j’écoutais du Prokofiev.

Ta gwo zun sporta. — Jadis, il avait l’habitude de faire du sport.
source
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Conjugaisons Empty
MessageSujet: Re: Conjugaisons   Conjugaisons EmptySam 11 Jan 2014 - 23:19

Lingwa du Planeta X LRS

chi — manjar

ve chi — manjara

chi-te, he chi — av manjat, manjava

zai chi — es manjante, manja

ve zai chi — esera manjante

zai chi-te — eseva manjante, manjava

ve he chi — avera manjat

he chi-te — aveva manjat

wud chi — manjase

wud chi-te — avese manjat

gei chi — eser manjat (per)

ve gei chi — esera manjat

gei-te chi — eseva manjat

es chi-ney — es manjat

bin chi-ney — av eset manjat

ve bi chi-ney — esera manjat

chi-she — manjante

chi-she kota — le cat ci manja

chi-yen — manjante

afte chi — avante manjat

gwo chi — costumava manjar

sal chi — va manjar

yus chi-te — acaba de manjar.

Me shwo. — Mi di, mi parla.

Nu go. — Ni vade.

Ela lekti kitaba. — El li un livre.

Pluvi. — Plove.

Snegi. — Neva.

Fangi. — Venta.

Me ve shwo. — Mi dira.

Nu ve go. — Ni vadera.

Me bu ve go. — Mi no vadera.

Ela ve lekti. — El lira.

Yu ve gun. — Vi travaliara.

Bu ve pluvi. — No plovera.

He pluvi. — Av plovet.

Pluvi-te. — Ploveva/ av plovet.

Me he lekti sey kitaba. — Mi av lit este livre.

Yeri me lekti-te kitaba. — Ier, mi av lit un livre. / Ier mi liva un livre.

Wen lu lai-te a dom, ela he kuki-te akshamfan — Cuande lu av venit al mansion, el aveva fat cozit le repaste/manjar.

Wen lu ve lai a dom, ela ve he kuki akshamfan. — Cuande lu venira al mansion, el avera fat cozir le repaste.

Wo yu bin? — U vu/vi eseva? U vu/vi av esit?

Go ba dar! — Vade la!

Kan ba hir! — Vide ca!

Nu go ba! — Ni vade la!

Nu begin ba! — Ni comensa!

Ta lai ba! — (Ce) Lu veni!

Hay olo bi hao! — Ce tot esese bon!

Hay forsa bi kun yu! — Ce le forsie esese con vu/vi!

Hay oni shwo to ke oni yao. — Ce li di este ce voli.

Ela zai lekti kitaba. — El es linte un livre.

Zai pluvi. — Es plovente/plove.

Me zai go fon shop. — Mi veni del armazen.

Nau lu zai gun om se. — Aor lu travalia a este.

Me zai go-te fon shop, wen me miti-te lu. — Mi veniva del armazen cuande mi av lu encontrat.

Ob yu es libre manya klok dwa? - Manya klok dwa me ve zai lekti kitabas in kitabaguan. — Esce tu es libre deman a du ores? - Deman a du ores, mi esera linte livres al bibliotec.

Tuza sidi-she in bush ek-salti aus e lopi kway-kway nich kolina. — Le lebre sentat en un sarse av saltat e coret multe rapido a bas del colin.

komersi — comersiar

komersanta — comersiante

kolori — colorar/ir

koloranta — colorante

konsulti — consultar

konsultanta — consultanta

Tuza kel sidi in bush. — Le lebre ci descansia se en le sarse.

Kota kel chi fish. — Le cat ci manja pesces.

vidi-yen — vidente

jan-yen — savente

Al pasi bus-stopika me he vidi ke ela stan dar. (=Pasi-yen bus-stopika…) — Pasante al longe del para-bus mi av videt lu la.

Al vidi lu me krai-te: Namastee! (=Vidi-yen lu…) — Vidente lu mi av cridat "Oi!"

afte vidi — avente videt (pos aver videt)

afte smaili — avente rit (pos aver rit)

afte audi — avente audit (pos aver audit)

Afte audi om to, me he desidi miti lu. — Avente audit acel, mi av desidit encontrar lu.

Me wud yao audi farka-ney opinas. — Mi volise audir opiniones diferente.

Yu wud mog zwo to si yu wud yao. — Vu/vi podese far le si vu/vi volese.

Me wud go adar si me wud hev taim. — Mi la vadese si avese tempe.

Yeri me wud go-te adar si me wud hev-te taim. — Ier mi la avese vadet si avese tempe.

Me bu wud go adar. — Mi no vadese la.

Me sal chifan. — Mi va manjar.

Me yus he chifan. — Mi acaba de manjar.

Ta sal go a skola. — Lu/El va vader al escol.

Ta yus he lai. — Lu/El acaba de venir.

Me gwo bi in Paris. — Mi eseva ante en Paris.

Me gwo jivi in Paris. — Ante, mi viveva en Paris.

Me gwo flai kelkem kadalok in munda. — Mi av robat ante en tot partes en le munde.

Me gwo audi musika de Prokofiev. — Ante, mi audiva Prokofiev.

Ta gwo zun sporta. — Ante, lu costumava praticar esporte.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
Anoev


Messages : 34760
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

Conjugaisons Empty
MessageSujet: Re: Conjugaisons   Conjugaisons EmptyVen 5 Juil 2019 - 13:53

On retrouve à peu près autant de temps en aneuvien qu'en français ou en anglais, mais ce ce sont pas exactement les mêmes, y compris à l'indicatif. Les conjugaisons aneuviennes, sans être aussi faciles que les conjugaisons en elko, en espéranto, en ido ou en uropi, sont quand même bien plus faciles que dans les langues romanes, l'allemand ou le psolat.

À l'indicatif et à l'impératif, un verbe est traité à peu près comme un nom ou un adjectif, deux flexions : une pour le singulier, une pour le pluriel. Au subjonctif et au participe, une flexion pour les six personnes., les flexions accomplies se terminent par un -a : a pùza = il est allé, a pùză = il alla, a puzéa = il soit allé.

Y a aussi les temps composés, mais le participe n'y... participe guère, sauf pour :

ar ere ċeenum = ils étaient en train de dîner.

sinon :
ar ere ċeene = ils dînaient (itératif).

Plus de renseignements là-bas.

_________________
Nekrodur slivèdje nep ; traadur reve nep
Les morts ne rêvent pas ; les hommes d'affaires non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Conjugaisons Empty
MessageSujet: Re: Conjugaisons   Conjugaisons Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Conjugaisons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Idéogénéral :: Idéolangues comparées-
Sauter vers: