L'Atelier
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin
Nemszev

Messages : 5509
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell) Empty
MessageSujet: Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell)   Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell) EmptyDim 10 Nov 2013 - 18:04

Je visitais le site d'Ill Bethisad, uchronie collective pleine de langues construites a posteriori, quand je suis tombé sur le Par(r)a (on écrit deux R en anglais et un seul dans la langue).

Il s'agit d'une langue inventée par Ben Karnell, un prof d'espagnol américain. La langue dérive de la "lingua franca" parlée au Moyen-Age, une sorte de pidgin à base romane utilisée par des marins et des esclaves dans le bassin méditerranéen. L'auteur a imaginé que le Parra en soit sa version parlée en Crimée, bien changée et pleine d'influence de langues locales, mais non adoptée comme langue maternelle.

Le nom "parra" vient de "parlare" en italien. La base de vocabulaire utilisée est surtout catalane, castillane, narbonaise (occitan) et arabe, même si la ressemblance avec l'italien était plus forte (car moins hispanisée). Au XVe siècle, Gêne a perdu le contrôle de ses colonies criméennes et la langue s'est répandue sur le territoire, gouverné par des tatars et des turcs (amenant notamment des harmonies vocaliques: nos > denos > denös). Au XVIIIe siècle, l'empire russe prit le contrôle de la Crimée, influençant la langue (ex: ö et ü > e et i)

La langue est donc largement romane, mais mélangée avec d'autres langues (notamment le turc et le russe).

L'alphabet du parra est fondé sur le principe 1 son = 1 lettre, dû à l'usage originel du cyrillique et c /k/, ç /ts/, j /j/, ş /S/ et x /x/, avec l'accent sur l'avant-dernière syllabe ouverte ou la dernière syllabe fermée.

Nombres :
0. sifra
1. bir
2. du
3. teré
4. vatro
5. beş
6. altu
7. jedi
8. secis
9. docus
10. on

Notre Père:
Papa denes, ce da a seli,
Noma deti esi santo fa fara.
Sarso deti fa veni,
Vola deti esi fa fara, tanta a sinla, tanta a seli.

Ves den, xat de den per nos dada,
E debiti denes perona, tanta nos perona emedebiti denes.
E a temta nos ne conduşu,
Ma nos escer de saló fara.  Amen

Page web :
http://karnell.weebly.com/parra.html

_________________
Le grand maître admin-fondateur est de retour. - Bedal
Original, bien justifié, et différent du sambahsa et de l'uropi. - Velonzio Noeudefée
Nemszev m'a fait une remarque l'autre jour, et j'y ai beaucoup réfléchi depuis. - Djino
J'ai beaucoup de tendresse pour ta flexion verbale. - Doj-Pater
Oupses ! - Anoev
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell) Empty
MessageSujet: Re: Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell)   Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell) EmptyLun 11 Nov 2013 - 14:49

Très intéressant! J'aime la phonétique, l'orthographe, le pluriel en i/u, les pronoms et possessifs,  le vocabulaire, la simplicité mais aussi la complétude du système de conjugaison (temps simples et composés pour marquer l'antériorité: sa copra, sato copra, sa coprato, sato coprato...), bref j'ai aimé tout ce que j'en ai lu jusqu'à présent et aussi son caractère double latin/oriental (c/s,/ç/x...).
Revenir en haut Aller en bas
 
Parra: lingua franca criméenne (B. Karnell)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Artistiques a posteriori-
Sauter vers: